BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PARANOÏA

Le mot « paranoïa » (du grec παρ́α, contre, et νο̃υς, esprit) est synonyme de «   folie » dans le langage populaire allemand depuis le xviiie siècle ; en France, l'équivalent de ce mot est « paranoïe » (Larousse, 1874), terme beaucoup moins employé. « Paranoïa » prend la signification psychiatrique actuelle de «  délire systématisé progressif » d'abord en Allemagne avec Heinroth (De paranoia fixa perperam dicta monomania) en 1842, et surtout avec K. Kahlbaum en 1863. Il est introduit en France par J. Seglas (Archives de neurologie, 1887) et par le Traité clinique des maladies mentales de R. Krafft-Ebing, traduit en 1897. Seglas en donne dans ses leçons cliniques de 1895 une définition toujours valable : « On désigne sous le nom de paranoïa – folie systématique – un état psychopathique fonctionnel, caractérisé par une déviation particulière des fonctions intellectuelles les plus élevées, n'impliquant ni une décadence profonde ni un désordre général, s'accompagnant presque toujours d'idées délirantes systématisées et permanentes. Ce délire [...] se présente comme une sorte de perception inexacte de l'humanité, échappant à la loi du consensus universel, comme une interprétation particulière du monde extérieur dans ses relations avec la personnalité du malade qui rapporte tout à lui, soit en mal, soit en bien (« caractère égocentrique » des auteurs allemands) ; et il s'accompagne toujours d'un manque de critique, de contrôle, d'une foi absolue, bien que la lucidité reste complète en dehors du délire. Les hallucinations, lorsqu'il en existe, sont créées à l'appui de ce délire, le personnifient en quelque sorte, et, par suite, ont le même caractère égocentrique. »

1.  Histoire nosographique

En France, la paranoïa correspondait au délire de persécution décrit par C. Lasègue. Cette entité nosologique, apparue en 1852, trouvait son origine dans certaines formes de «  mélancolies » ou délires partiels de P. Pinel, et se situait dans le cadre des «  monomanies » créé par J. E. Esquirol pour bien distinguer […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« PARANOÏA » est également traité dans :

ADAPTATION - Adaptation psychologique

Écrit par :  Albert JAKUBOWICZ

Dans le chapitre "Le monde en mouvement et les palpeurs"  : …  est qu'à voir comment l'introduction des nouvelles expressions artistiques est violemment rejetée. *Dans le délire paranoïaque, les mouvements du monde parlent directement à l'individu. « Celui qui me regarde dans la rue voit mes défauts, ma transparence, mon inconsistance. » « Telle personne habillée d'un pull jaune souligne mes doutes vis-à-vis… Lire la suite
DÉLIRE

Écrit par :  Gabriel DESHAIES

Dans le chapitre "Les structures délirantes"  : …  généralement, selon une terminologie restant influencée par Kraepelin, trois types de structure :* paranoïaque, paranoïde, paraphrénique. Les psychoses paranoïaques sont à la fois les plus accessibles à la compréhension d'autrui et les plus réfractaires à l'action psychologique. Le malade construit un « roman », aux significations assez… Lire la suite
FORNARI FRANCO (1921-1985)

Écrit par :  Claude AMBROISE

… dominé par la figure de la poupée russe (la matrioska). Fornari retrouve le problème de la *paranoïa : la paranoïa primaire, sur laquelle s'élabore toute la culture, c'est la projection sur le père, considéré comme l'ennemi, de ce risque de mort qu'est l'accouchement, aussi bien pour la mère que pour l'enfant. Le questionnement des rêves de… Lire la suite
FOUS LITTÉRAIRES

Écrit par :  Jean-Jacques LECERCLE

Dans le chapitre "La psychanalyse à l'épreuve de la création"  : …  président Schreber le roman d'un psychotique et y reconnaître, in nuce, sa théorie de la *paranoïa. L'attitude complexe mais ambiguë du maître devient plus rigide et réductrice chez certains disciples (au reste souvent grands découvreurs de textes de fous littéraires comme « Aimée », la paranoïaque romancière dont Lacan décrit le cas dans… Lire la suite
INTÉRÊT, sciences humaines

Écrit par :  Pierre KAUFMANN

Dans le chapitre "Apport critique de la psychose"  : …  de la libido, de l'objet au moi. Et une nouvelle version de l'intérêt est ainsi suggérée. Dans la *paranoïa, la libido libérée se fixe sur le moi ; elle est employée à l'amplification du moi. Ainsi y a-t-il retour au stade du narcissisme qui nous est déjà connu comme étant l'un des stades de l'évolution de la libido dans lequel le moi du sujet… Lire la suite
INTERPRÉTATION

Écrit par :  Pierre FÉDIDA

Dans le chapitre "L'emploi du mot chez les psychanalystes"  : …  produits par la convergence de certains événements ou de certains phénomènes. Enfin, dans la *paranoïa, les détails des expressions d'autrui prennent valeur de signes auxquels le sujet attache la plus grande importance, persuadé qu'ils le concernent en propre : les paranoïaques, dit Freud, « attribuent la plus grande signification aux petits… Lire la suite
PARAPHRÉNIE

Écrit par :  Georges TORRIS

… *Variété de délire chronique caractérisée par la préservation d'un secteur important de la personnalité (structure paralogique) et par la prédominance du mécanisme imaginatif (thèmes fantastiques). Si le mot « paranoïa » appartient à la nosologie hippocratique, celui de paraphrénie fut créé à son imitation, en 1882, par K. Kahlbaum pour désigner,… Lire la suite
PERSÉCUTION

Écrit par :  Georges TORRIS

Dans le chapitre "Le persécuté"  : …  comme un équilibre phantasmatique de ces deux forces » (H. Ey). Dans ce type de délire propre à la* paranoïa le mécanisme essentiel est l'interprétation, grâce à quoi le malade peut voir une hostilité contre lui là où il n'y en a pas. Cette structure est si répandue qu'elle déborde la paranoïa proprement dite et peut se rencontrer, sous une forme… Lire la suite
PROJECTION, psychanalyse

Écrit par :  Jacques POSTEL

Dans le chapitre "Le concept dans l'œuvre de Freud"  : …  par une autre plus neutre, en vertu d'un lien associatif), Freud ajoute en 1896 la projection *paranoïaque, par laquelle le sujet, au cours d'un délire de persécution, projette sur autrui la représentation, laquelle reste alors liée à son affect (« Nouvelles Remarques sur les psychonévroses de défense ») : Frau P. projette sur le voisinage les… Lire la suite
PSYCHANALYSE

Écrit par :  Pierre KAUFMANN

Dans le chapitre "Phases de l'organisation sexuelle et intersubjectivité"  : …  dans toute sa portée, à la fois théorique et épistémologique. Elle prend forme avec l'analyse de la *paranoïa de Schreber (1911). Mais l'intérêt porté par Freud à la paranoïa lui est évidemment bien antérieur, et il est remarquable que ce soit à travers elle que s'amorce, dès 1899, la restitution génétique de l'altérité : « L'hystérie, écrit-il à… Lire la suite
PSYCHOSE

Écrit par :  Pierre FÉDIDAPierre JUILLETHélène STORK

Dans le chapitre "Évolution psychotique et personnalité"  : …  de personnalité susceptibles de prédisposer à cette évolution. Il en est ainsi de la personnalité *paranoïque, caractérisée surtout par la méfiance, la surestimation de soi, une psychorigidité avec refus de la critique et fausseté du jugement, enfin une adaptation sociale par là même défectueuse. Mais leur continuité avec un développement… Lire la suite
QUÉRULENCE

Écrit par :  Georges TORRIS

… *Terme (du latin querela, plainte) utilisé par la psychiatrie germanique et adopté par quelques psychiatres français pour désigner le délire de revendication : quérulence ou quérulance. Le malade quérulent, souvent à l'occasion d'un préjudice réel, devient progressivement processif, puis dangereux ; il harcèle de ses plaintes celui dont il… Lire la suite
SCHIZOPHRÉNIE

Écrit par :  Maurice BAZOTGilles DELEUZE

Dans le chapitre "Une percée vers « plus de réalité »"  : …  de machines et toute une dérive de l'histoire. Il est facile à cet égard de distinguer la *paranoïa et la schizophrénie (même les formes dites paranoïdes de la schizophrénie) : le « laissez-moi tranquille » du schizophrène et le « je ne vous laisserai pas tranquille » du paranoïaque ; la combinatoire des signes dans la paranoïa, les… Lire la suite

Afficher la liste complète (13 références)

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "PARANOIA"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média