BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PAPILLOMAVIRUS

La dénomination de ces virus rappelle leur rôle dans la papillomatose, c'est-à-dire la formation de verrues. Peyton Rous et Joseph Beard ont montré en 1935 que ce type de virus détermine chez le lapin des verrues, qui peuvent se cancériser.

De nombreux virus de la même famille ont été découverts depuis lors, chez diverses espèces animales (bovins, cervidés, chiens, singes...) et chez l'homme. On connaît actuellement près d'une centaine de papillomavirus humains, responsables d'une grande variété de tumeurs, le plus souvent bénignes, au niveau de la peau et des muqueuses, allant de la simple verrue cutanée, au carcinome épidermoïde du col utérin.

Troisième cause de cancer aux États-Unis, deuxième cause de mortalité féminine par cancer dans le monde, le cancer du col utérin constitue un réel problème de santé publique, en particulier dans les pays en développement. Pourtant ce cancer peut guérir lorsqu'il est traité tôt. Son dépistage par frottis cervico-vaginal est efficace, mais s'avère insuffisant pour détecter certaines lésions de bas grade ou des atypies cellulaires à haut risque d'évolution cancéreuse. L'association au frottis classique d'une recherche de papillomavirus oncogène par des méthodes de biologie moléculaire améliore la sensibilité du dépistage, et permet l'instauration plus précoce d'un traitement curatif. Les essais actuels de vaccination contre les papillomavirus oncogènes représentent un espoir fondé de limiter ce cancer viro-induit.

1.  Structure des papillomavirus et modalités de l'infection virale

Ces petits virus (55 nm) à ADN sont les seuls représentants de la famille des Papillomaviridae. Leur génome est un ADN double brin circulaire d'environ 8 000 paires de bases, enroulé sur lui-même et protégé par une capside protéique de symétrie icosaédrique (72 capsomères) non enveloppée (fig. 1). Le virus est très résistant aux modifications de pH et de température, ce qui favorise sa persistance dans le milieu extérieur. Le génome viral code huit protéines, dont E1, E2, E4, E5, E6 et E7 qu […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

Pour citer cet article

Sophie ALAIN, François DENIS, « PAPILLOMAVIRUS  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/papillomavirus/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« PAPILLOMAVIRUS » est également traité dans :

CANCER - Cancer et santé publique

Écrit par :  Maurice TUBIANA

Dans le chapitre "Facteurs de risques"  : …  permet d'éviter l'apparition de cancer invasif. Des vaccins existent contre les variétés de* papillomavirus les plus fréquemment en cause. Cette vaccination peut avoir un rôle préventif important, mais elle est relativement onéreuse pour un cancer qui est surtout fréquent dans les pays les plus pauvres et qui touche électivement les couches… Lire la suite
CANCER - Cancers et virus

Écrit par :  Sophie ALAINFrançois DENISSylvie ROGEZ

Dans le chapitre "Autres mécanismes "  : …  induit favorise le développement de tumeurs. À titre d'exemple, le risque de cancer anal dû aux* papillomavirus est nettement accru en cas d'infection à HIV puisque, chez les sujets séropositifs, ce risque est multiplié par 37,9 chez les hommes et par 6,8 chez les femmes, par rapport aux sujets séronégatifs. Des facteurs génétiques influencent… Lire la suite
GÉNITAL APPAREIL

Écrit par :  Claude GILLOTBernard JAMAINMaurice PANIGEL Universalis

Dans le chapitre "Cancer de l'utérus"  : …  précancéreuses et donc d'intervenir à temps avant toute dissémination de la maladie. Le rôle *des papillomavirus 16 et 18 dans la cancérisation utérine est si important qu'une politique de prévention destinée à protéger les adolescentes contre ce virus a été entreprise, utilisant comme instrument de prévention le vaccin antiviral Gardasil⌖.… Lire la suite
LARYNX, pathologie

Écrit par :  Marcel AUBRYBernard MEYER

Dans le chapitre "Les tumeurs"  : …  corné de l'adulte, qui peut se cancériser, et la papillomatose de l'enfant d'origine virale (*papillomavirus), d'évolution désespérante. La papillomatose commence par une dysphonie ; la dyspnée apparaît secondairement. La laryngoscopie montre des lésions roses en grappe unique ou multiple de localisation variable, pouvant s'étendre à la… Lire la suite
M.S.T. (maladies sexuellement transmissibles)

Écrit par :  Michel POITEVINAndré SIBOULET

Dans le chapitre " Recrudescence des maladies sexuellement transmissibles"  : …  œil nu et révélées après examen (condylomes plans). Très contagieux, ils sont dus à des virus : les *papillomavirus. Certains d'entre eux peuvent entraîner chez les jeunes femmes, dans certaines conditions, un état précancéreux du col de l'utérus, d'où l'importance de faire pratiquer un frottis du col utérin en vue d'examen cytologique chez toute… Lire la suite
ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

Écrit par :  Roger MONIER

Dans le chapitre "Anti-oncogènes et virus oncogènes à ADN"  : …  possèdent également la capacité de transformer des cellules en cultures ou d'induire des tumeurs. *Les virus de papillomes humains (HPV) sont dans ce cas, et, comme pour le virus sarcomatogène aviaire, il a été démontré que le pouvoir oncogène des HPV est lié à la présence dans leur génome de gènes oncogènes codant les protéines virales, dites Lire la suite
VACCINATION

Écrit par :  Chantal GUÉNIOT

Dans le chapitre "Validité des grandes campagnes de vaccination"  : …  qui s'est agrandie récemment avec la mise sur le marché en 2006 du Gardasil, dirigé contre les *papillomavirus 16 et 18 qui sont responsables de 70 p. 100 des cancers du col de l'utérus, le vaccin contre l'hépatite B est disponible depuis 1982. Il ne vise pas tant à protéger d'une maladie aiguë grave (même s'il existe des hépatites fulminantes… Lire la suite
VERRUE

Écrit par :  Universalis

…  toujours l'intérêt des chercheurs et sont un défi permanent pour le thérapeute expérimenté.* Elles sont dues à une famille de virus connus sous le nom de Papillomavirus, dont certains sont responsables du cancer du col de l'utérus. Une verrue simple peut perdurer sans modification pendant des années, mais elle peut aussi se… Lire la suite

Afficher la liste complète (8 références)

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "PAPILLOMAVIRUS"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média