BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

OUGANDA

1.  Géographie

Considéré, jusqu'à son indépendance en 1962, comme « la Perle de l'Afrique » par Churchill, l'Ouganda est devenu par la suite l'exemple du mal-développement. En effet, alors qu'en 1962, le P.I.B. ougandais égalait celui de la Corée du Sud, en 1986, après un net recul en valeur absolue du P.I.B., le pays comptait parmi les dix pays les plus pauvres du monde.

  Un pays équatorial de hautes terres

Malgré sa petite taille, l'Ouganda connaît une diversité écologique étonnante. Il se situe en position de transition entre plusieurs grands écosystèmes d'Afrique : la forêt équatoriale à l'ouest, les savanes des hauts plateaux à l'est, les steppes tropicales au nord et le miombo (savane boisée) au sud. La diversité écologique qui en résulte, aggravée par les nuances topographiques, rendent difficiles l'appréhension d'un espace naturel type.

Situé de part et d'autre de l'équateur, l'Ouganda est traversé par le balancement saisonnier de la convergence intertropicale. Cependant, la présence des grands lacs Victoria, Kyoga, Albert, Edouard et George, qui représentent 20 p. 100 du territoire national, altère considérablement les données climatiques. De même, l'altitude, jamais inférieure à 850 mètres, et la présence de sommets de plus de 4 000 mètres font de l'Ouganda un État de l'Afrique des hautes terres.

La position du pays entre les branches occidentale et orientale du grand Rift crée trois ensembles topographiques.

Au centre, un plateau aux altitudes comprises entre 850 mètres au nord et 1 350 mètres au sud couvre 85 p. 100 du territoire. Il est constitué de roches métamorphiques qui figurent parmi les plus anciennes de la terre. Sur ses marges, la tectonique cassante et les volcanismes tertiaire et quaternaire ont bouleversé la monotonie topographique en créant des reliefs et des dénivelés importants.

À l'est, la surface d'érosion polygénique est surmontée d'appareils volcaniques anciens, liés à la formation du rift oriental : du sud au nord se trouvent les monts Elgon (4 321 m), Kadam, Napak, Moroto et les mas[...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  14 pages…

 

Pour citer cet article

Henri MÉDARD, Bernard CALAS, Odette GUITARD, « OUGANDA  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouganda/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« OUGANDA » est également traité dans :

OUGANDA, chronologie contemporaine
AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations
Dans le chapitre "L'Afrique noire anglophone"
AMIN DADA IDI (entre 1923 et 1926-2003)
BOUGANDA ou BUGANDA
CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU
Dans le chapitre " Le Congo dans la guerre et la difficile sortie du conflit"
HOMINIDÉS
Dans le chapitre "« Homo ergaster » et « Homo erectus »"
KAGAME PAUL (1957-    )
KAMPALA
KARAMOJONG
MUSEVENI YOWERI KAGUTA (1944-    )
MUTESA II EDWARD FREDERICK (1924-1969) roi puis président de l'Ouganda
OBOTE APOLLO MILTON (1924-2005)
RAPATRIÉS
Dans le chapitre "Les intermédiaires allogènes"
RÈGNE DE MUTESA Ier AU BUGANDA
RWANDA
Dans le chapitre "Le régime du F.P.R."
TANZANIE
Dans le chapitre "Un bilan mitigé"
TESO

Afficher la liste complète (17 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.