BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

OPTIQUE Optique électronique

L'optique électronique ou plus généralement l' optique corpusculaire s'intéresse aux trajectoires d'électrons libres accélérés, et à tous les procédés permettant de guider ces particules dans un espace où règne un vide poussé.

On peut en effet se servir d'électrons issus d'une surface émissive pour obtenir l'image de cette surface sur un écran fluorescent, ou bien utiliser ces électrons accélérés sous quelques dizaines ou centaines de kilovolts pour former l'image d'un objet extrêmement mince, de quelques dizaines ou de quelques centaines de nanomètres (1 nm = 10-9 m), placé sur le trajet du faisceau. Tous les efforts se portent alors sur le pouvoir séparateur des instruments et sur la mise au point de « lentilles » électroniques ayant des aberrations aussi faibles que possible. Les microscopes électroniques à très haute résolution permettent de voir des détails de l'ordre du dixième de nanomètre.

Tout autres sont les préoccupations des « opticiens », qui ont à concevoir des appareils dans lesquels les faisceaux d'électrons ou d'ions servent d'outils capables d'usiner des surfaces, d'impressionner des résines photosensibles, de créer des champs électromagnétiques de très haute fréquence, ou qui travaillent autour des grands accélérateurs produisant des faisceaux dont l'énergie va jusqu'à plusieurs centaines de gigaélectrons-volts (GeV). Il s'agit alors d'amener, de la source à la cible, le maximum de particules émises, tout en leur faisant traverser des diaphragmes.

Enfin, certains appareils permettent d'effectuer l'analyse de faisceaux composés soit de particules identiques, mais ayant des énergies différentes, soit de particules de types divers, d'énergies et de masses différentes. Des « prismes » ont été mis au point ; ils sont l'élément de base de spectromètres (de vitesses ou de masses) à haute résolution, dont les plus connus sont les spectromètres de masses et les séparateurs d'isotopes.

Les différents dispositifs élémentaires, lentilles ou prismes, sont constitués p [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  7 pages…

 

Pour citer cet article

SEPTIER, « OPTIQUE - Optique électronique  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/optique-optique-electronique/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« OPTIQUE » est également traité dans :

OPTIQUE - Principes physiques

Écrit par :  Pierre CHAVELPierre FLEURYChristian IMBERT

Toute classification des domaines de l'optique est en partie arbitraire et comporte de nombreux recouvrements. L'optique géométrique s'appuie essentiellement sur la notion de rayons lumineux susceptibles de fournir des images qu'on observe à l'aide de lunettes ou de microscopes, qu'on enregistre par photographie ou qu'on forme… Lire la suite
OPTIQUE - Images optiques

Écrit par :  Michel CAGNET

Les « pièces optiques » (lentilles et parfois miroirs), seules ou convenablement associées – on dira dans tous les cas les « systèmes optiques » –, permettent d'obtenir d'un objet, lumineux par lui-même ou parce qu'il est convenablement éclairé, une image destinée à agir sur un récepteur tel que l'émulsion photographique ou, le… Lire la suite
OPTIQUE - Optique cohérente

Écrit par :  Michel HENRY

Tous les expérimentateurs, de l'étudiant au prix Nobel, savent combien il est difficile de produire des franges d'interférence. L'homme de la rue, lui, sait bien que ce n'est pas un phénomène d'observation courante. De la réflexion sur cet aspect particulier de l'optique, surtout depuis la fin du xixLire la suite
OPTIQUE - Optique instrumentale

Écrit par :  Albert ARNULF

On appelle « instrument d'optique » tout système formant l'image d'un objet sur un ou plusieurs récepteurs sensibles à la lumière et dont le rôle est de percevoir ou d'exploiter cette image. Par exemple, une lunette comporte plusieurs lentilles formant l'image et un récepteur associé, généralement l'œil ; la cinématographie fait intervenir deux… Lire la suite
OPTIQUE - Optique non linéaire

Écrit par :  Daniel RICARD

L'optique non linéaire est l'ensemble des phénomènes qui résultent de la non-linéarité de la réponse d'un milieu matériel à l'action d'une onde électromagnétique du domaine optique. Elle est une conséquence de l'invention du laser : le premier exemplaire a été construit en 1960 ; la première expérience d'optique non linéaire fut faite en 1961… Lire la suite
BABINET THÉORÈME DE

Écrit par :  Josette CACHELOU

Considérons une source lumineuse ponctuelle A dont un système optique donne une image ponctuelle A′. Limitons maintenant l'ouverture du système soit par un écran percé d'un petit trou T, soit par l'écran complémentaire E, c'est-à-dire ayant la forme du trou T. Autour de A′, dans une région normalement non éclairée, on… Lire la suite
CHAMBRE NOIRE ou CHAMBRE OPTIQUE, reproduction graphique

Écrit par :  Jean RUDEL

L'invention de la camera oscura (chambre obscure dite aussi chambre noire) comme moyen de reproduction d'une image et son exploitation perspective remonte à des temps très anciens. Déjà Aristote, dans ses Problematica avait fait remarquer que les rayons passant par une ouverture constituaient une image dont… Lire la suite
CINÉMASCOPE

Écrit par :  Victor BACHY

Le premier des procédés de film large projeté sur grand écran qui ait connu un grand succès commercial (La Tunique, de H. Koster, 1953… Lire la suite
COULEUR

Écrit par :  Pierre FLEURYChristian IMBERT

Les radiations lumineuses perçues par notre œil se distinguent non seulement par leurs intensités, mais aussi par des caractéristiques qualitatives, leurs couleurs, qui n'ont d'abord été définies que par des comparaisons souvent grossières : les lumières comparables à celle du jour sont dites blanches, celles qui nous viennent de la plupart des… Lire la suite
DIAPHRAGME, optique

Écrit par :  Josette CACHELOU

Dispositifs mécaniques qui limitent l'étendue du faisceau lumineux d'un système optique. On distingue deux diaphragmes : le diaphragme de champ, qui définit les dimensions de l'image, et le diaphragme d'ouverture, qui contrôle l'angle du cône des rayons lumineux qui concourent à former cette image. Dans les objectifs photographiques, le diaphragme… Lire la suite
DIFFRACTION, physique

Écrit par :  Viorel SERGIESCO

Écart, par rapport aux lois de l'optique géométrique (propagation rectiligne, etc.), de la propagation des ondes (acoustiques, optiques, etc.), en présence d'un obstacle ou, plus généralement, modification de la propagation libre des ondes dont la longueur d'onde n'est pas négligeable devant les dimensions de l'obstacle… Lire la suite
DIFFUSEUR, optique

Écrit par :  Josette CACHELOU

Surface non lumineuse par elle-même et qui diffuse tout le flux qu'elle reçoit, sans aucune absorption, suivant la loi de Lambert, c'est-à-dire que sa luminance est la même dans toutes les directions, quelle que soit l'orientation du flux incident. Éclairée en lumière blanche, une telle surface apparaît blanche et mate. L'… Lire la suite
DISTORSION, physique

Écrit par :  Viorel SERGIESCO

Étant donné un dispositif transmettant un signal mécanique, électrique ou optique (par exemple, un amplificateur), on appelle distorsion toute déformation du signal de sortie par rapport au signal d'entrée. D'après le théorème de l'intégrale de Fourier, les deux signaux peuvent toujours être décomposés en oscillations harmoniques dont les… Lire la suite
DOUBLET, optique

Écrit par :  Pierre MOYEN

Combinaison de deux lentilles dont les paramètres (rayons de courbure des faces, indice des verres et courbes de dispersion) sont choisis de manière à annuler une (ou plusieurs) des aberrations, le plus souvent l'aberration chromatique… Lire la suite
ÉQUATIONS AUX DÉRIVÉES PARTIELLES (notions de base)

Écrit par :  Yves GAUTIER

fonction qui dépend elle-même de la solution. Parmi elles, on peut citer l’équation iconale (ou eikonocale) en optique, qui permet de déterminer les trajectoires des rayons lumineux dans un milieu, l’équation de Burgers en mécanique des fluides, qui décrit l’évolution d’un déplacement au sein d’un fluide, et, bien sûr, les célèbres équations de… Lire la suite
ÉVANESCENTES ONDES

Écrit par :  Josette CACHELOU

Ondes électromagnétiques qui se créent à proximité de la surface d'un milieu, se propagent parallèlement à cette surface et s'amortissent très rapidement à l'intérieur du milieu. Lorsque la lumière passe d'un milieu transparent d'indice de réfraction n1 à un autre milieu transparent… Lire la suite
FORME

Écrit par :  Jean PETITOT

Dans le chapitre "Caustiques et optique écologique"  : …  Dans l'approximation de l'optique géométrique dans un milieu homogène et isotrope, les caustiques sont faciles à décrire. Soit S0 une surface émettrice de rayons lumineux, c'est-à-dire un front d'onde initial dans R3 . S0 évolue au… Lire la suite
FRESNEL LENTILLES DE

Écrit par :  Josette CACHELOU

Il serait impossible de fabriquer des lentilles de très grandes dimensions ou à très forte courbure à l'aide de techniques courantes. Fresnel proposa de remplacer le bloc de verre unique par une lentille centrale entourée d'anneaux et de segments d'anneaux de verre prismatiques, calculés et assemblés de manière à présenter un foyer optique commun.… Lire la suite
INTERFÉRENCES LUMINEUSES

Écrit par :  Maurice FRANÇONMichel HENRY

Dans le chapitre "Vibrations lumineuses"  : …  Augustin Fresnel a été le premier à expliquer les phénomènes de l'optique physique en admettant que la lumière est constituée par des vibrations transversales ; il assimilait les vibrations lumineuses aux vibrations élastiques transversales des solides. Cette dernière hypothèse aboutit à de nombreuses contradictions qui ont… Lire la suite
LUMIÈRE

Écrit par :  Séverine MARTRENCHARD-BARRA

Dans le chapitre "Optique géométrique"  : …  C'est la plus ancienne des approches de la lumière, qui étudie son trajet et la formation des images. Dès l'Antiquité, Euclide rédigeait un traité d'optique comportant les notions de rayon lumineux, de propagation rectiligne et le principe de « retour inverse » de la lumière… Lire la suite
MICRODENSITOMÈTRE

Écrit par :  Josette CACHELOU

Instrument qui mesure la densité optique d'une petite surface plus ou moins transparente, généralement un film ou une plaque photographique. Il comprend de nombreux éléments optiques. Une source lumineuse intense sert à éclairer une fente optique réglable très petite (quelques micromètres) qui est optiquement conjuguée avec un point de la surface à… Lire la suite
MOIRÉ FRANGES DE

Écrit par :  Josette CACHELOU

Une suite de bandes alternativement opaques et transparentes constitue un réseau d'amplitude. Superposons deux réseaux identiques à pas constant. Supposons que l'un de ces réseaux soit fixe et l'autre solidaire d'un élément mobile et que le mouvement ait lieu perpendiculairement à la direction des traits. Si la direction des traits de l'un des… Lire la suite
MONOCHROMATISME

Écrit par :  Viorel SERGIESCO

Caractère d'une vibration représentée par une fonction sin 2πνt, cos 2πνt ou exp 2 iπνt du temps t, où ν est la fréquence. En physique des vibrations, la vibration monochromatique joue le rôle d'une vibration élémentaire, puisque tout phénomène, périodique ou… Lire la suite
ONDES, physique

Écrit par :  Bernard PIRE

Dans le chapitre "Diffraction"  : …  Il est commun à tous les types d’ondes mais est particulièrement intéressant dans le cas optique, où il se présente comme une perte de netteté des contours de l’image d’un objet éclairé. Il est la cause principale de la limite de performance des microscopes optiques. Incompatible avec la description géométrique de l’optique, la diffraction est… Lire la suite
PHOTOMÉTRIE

Écrit par :  Michel CAGNETPierre FLEURY

La photométrie proprement dite s'occupe de la comparaison quantitative des lumières (émises par des sources, transportées par des faisceaux ou agissant sur des récepteurs), d'après leur perception par l'œil. Elle est dite objectivement homochrome si les lumières étudiées ont toutes la même Lire la suite
STROBOSCOPIE

Écrit par :  Pierre MOYEN

Technique permettant la visualisation de phénomènes périodiques matériels trop rapides pour être suivis par l'œil. Elle utilise une lampe émettant, à la fréquence f voisine de celle du phénomène F, des éclairs de durée beaucoup plus courte que la période du phénomène à étudier (afin que le mouvement observé soit insensible… Lire la suite
TAVELURE EFFET DE, physique

Écrit par :  Bernard PIRE

Voir à travers un matériau opaque est un défi qui excite l'imagination. Une équipe de chercheurs de l'université Twente à Enschede (à l'est des Pays-Bas) a réalisé un montage original qui exploite les propriétés des images obtenues par illumination d'un objet fluorescent. L'idée de ces physiciens est d'analyser la… Lire la suite

Afficher la liste complète (27 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.