BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

NOUVELLE-CALÉDONIE

2.   L'univers multiséculaire mélanésien

L'archipel néo-calédonien a toujours fonctionné comme un creuset pour des hommes d'origines très variées. Toutefois, la résultante socioculturelle n'est pas la même selon qu'on se situe avant ou après sa prise de possession par la France (1853).

Les populations en contact à l'époque protohistorique participaient du même fonds culturel océanien. Bien que tardivement peuplé (à partir de 4 000 ans av. J.-C.), l'archipel néo-calédonien fonctionnait, à l'instar de ses voisins (Salomon, Vanuatu, Fidji), comme un lieu de rencontres et d'échanges entre diverses branches de chasseurs-cueilleurs « australoïdes » et de navigateurs-horticulteurs «  austronésiens ».

Les contacts entre navigateurs austronésiens et populations établies dans l'intérieur sont attestés sur plusieurs millénaires, en particulier au cours des premiers siècles de l'ère chrétienne et depuis le xiie siècle. D'après les datations dont on dispose, l'introduction de l'igname (Dioscorea alata), plante servant de symbole alimentaire et social majeur dans la civilisation mélanésienne, remonterait à 1 000 ans avant J.-C. Ces contacts multiséculaires entre populations relativement différenciées seraient à l'origine de la multiplicité des langues vernaculaires et de la variété des organisations sociopolitiques traditionnelles.

S'il n'existait pas traditionnellement d'unité nationale, la population protohistorique constituait tout de même une ethnie bien typée après plusieurs siècles de brassage. L'identité multiséculaire de cette population dite mélanésienne se fondait sur un corps de traditions ancestrales dont le souvenir se perpétuait de génération en génération dans le cadre de récits mythiques aux références généalogiques et géographiques toujours précises.

  Une organisation sociale à fondement agraire

Faute d'une technologie différenciée, l'activité multiséculaire des Mélanésiens était tout entière consacrée à la production de vivres : ignames (Diosco[...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  17 pages…

 

Pour citer cet article

Jean-Pierre DOUMENGE, « NOUVELLE-CALÉDONIE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-caledonie/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« NOUVELLE-CALÉDONIE » est également traité dans :

ART KANAK
Dans le chapitre "Entre « visages » et « reflets »"
CÉRAMIQUE LAPITA - (repères chronologiques)
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Mitterrand (1981-1995)
Dans le chapitre "Gouverner autrement ?"
FRANCE (Arts et culture) - Les langues régionales
Dans le chapitre "Départements et territoires d'outre-mer"
LEENHARDT MAURICE (1878-1954)
LOYAUTÉ ARCHIPEL DES
MASQUES
Dans le chapitre "Sociétés et familles de masques"
MASQUES - Le masque en Océanie
Dans le chapitre "Nouvelle-Calédonie"
NOUMÉA
OCÉANIE - Géologie
Dans le chapitre "L'évolution de l'Océanie"
OCÉANIE - Géographie physique
Dans le chapitre " Le climat"
OCÉANIE - Géographie humaine
Dans le chapitre " Fragilité économique et marginalisation géopolitique"
OCÉANIE - Préhistoire et archéologie
Dans le chapitre "Le Pacifique sud-occidental"
OCÉANIE - Histoire
Dans le chapitre " Le partage du Pacifique"
OCÉANIE - Les arts
Dans le chapitre "Nouvelle-Calédonie"
OUTRE-MER FRANCE D'
Dans le chapitre "Des territoires éparpillés et inégalement peuplés"
PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN
Dans le chapitre "Les grandes découvertes de la seconde moitié du XVIIIe siècle"
PISANI EDGARD (1918-2016)
POLLUTION
Dans le chapitre "Rejets de matières solides d'origine industrielle"
PORTS MARITIMES
Dans le chapitre "Les trafics des ports français dans leur ensemble"
TJIBAOU JEAN-MARIE (1936-1989)
WALLIS ET FUTUNA ÎLES

Afficher la liste complète (22 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.