BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

NEURONE ou CELLULE NERVEUSE

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  RÉSEAUX DE NEURONES (biologie)

Écrit par : Jean-Gaël BARBARA

Dans la recherche neurobiologique contemporaine, on assigne de plus en plus fréquemment à de petits groupes de quelques dizaines de neurones interconnectés des fonctions critiques dans l’élaboration d’un mouvement, d’une perception , ou d’un apprentissage. Ces petits ensembles matériels et fonctionnels de cellules sont nommés réseaux de neurones –… Lire la suite
2.  AUDITION - Acoustique physiologique

Écrit par : Pierre BONFILSYves GALIFRETDidier LAVERGNE

Dans le chapitre "Caractéristiques fonctionnelles des fibres afférentes"  : … Ces fibres sont les axones des neurones de type I, dont les corps cellulaires constituent l'essentiel du ganglion spiral de Corti. Les axones des neurones de type II, non myélinisés, ont un diamètre tel que, même avec des microélectrodes très fines, il est très difficile d'étudier leur activité. Ce n'est pas le cas des neurones de type I dont le… Lire la suite
3.  BLUE BRAIN PROJECT

Écrit par : Philippe ROCHAT

le projet se démarque de toutes les approches cognitives et des théories de l'intelligence artificielle. La méthode consiste à collecter des données in vivo en laboratoire sur le comportement électrophysiologique des neurones, leur morphologie, les canaux ioniques présents dans la membrane et enfin l'ADN exprimé pour en déduire un… Lire la suite
4.  CAJAL SANTIAGO RAMON Y (1852-1934)

Écrit par : Samya OTHMAN

structure en réseau diffus continu » proposée par d'autres confrères dont Golgi lui-même. Cajal soutient que le système nerveux est constitué de milliards de cellules indépendantes mais interconnectées : c'est la « théorie du neurone », énoncée officiellement par Whilhem Waldeyer en 1891, et qui sera le fondement de toute la neurophysiologie… Lire la suite
5.  CELLULE - Les mouvements

Écrit par : Michel BORNENSMatthieu PIEL

Dans le chapitre "Physiopathologie du mouvement cellulaire dans les organismes multicellulaires"  : … peuvent être reproduits dans des conditions de culture cellulaire. La croissance des neurones au cours de la mise en place du système nerveux est un autre exemple particulièrement étudié dans la mesure où les cellules doivent, à travers un cheminement long et compliqué de leur axone, établir des connections à grande distance, entre le système… Lire la suite
6.  CERVEAU HUMAIN

Écrit par : André BOURGUIGNONJean-Claude DUPONTCyrille KOUPERNIKPierre-Marie LLEDOBernard MAZOYERJean-Didier VINCENT

Dans le chapitre "La spécificité cérébrale éclipse la plasticité"  : … en déterminer les propriétés fonctionnelles. Ce cortex se révéla constitué de colonnes de neurones fonctionnellement identiques, sensibles à une orientation préférentielle du stimulus. Dans toutes les couches, les neurones sont en effet préférentiellement activés par un œil ou par l'autre, et la réponse varie de la dominance complète d'un œil à une… Lire la suite
7.  CHARLES SHERRINGTON : CONCEPT D'INTÉGRATION NERVEUSE

Écrit par : Yves GALIFRETYves LAPORTE

d'un organisme comme l'expression ultime d'un processus d'intégration nerveuse. Sous sa forme la plus élémentaire, celui-ci consiste, pour un neurone sur lequel convergent de multiples terminaisons excitatrices et inhibitrices, à élaborer un nouveau signal de sortie à destination des neurones d'une ou plusieurs autres structures intégratrices où… Lire la suite
8.  COGNITION INCARNÉE

Écrit par : Rémy VERSACE

la sélection de circuits fonctionnels par renforcement des interconnexions entre neurones, groupes neuronaux et cartes cérébrales, et donc la mise en place des systèmes de catégorisation (les symboles perceptifs de Barsalou). Les travaux de Damasio soutiennent également, sur le plan neurofonctionnel, la notion de simulation de Barsalou. Pour… Lire la suite
9.  COGNITION MUSICALE

Écrit par : Emmanuel BIGAND

Les travaux neuroscientifiques confirment que la musique active un réseau de neurones, qui, bien que plus distribué que celui du langage, le recouvre partiellement. Les liens entre ces deux formes de communication intriguent les sciences cognitives et il existe différentes hypothèses pour tenter d’en comprendre l’origine. On peut tout d’abord… Lire la suite
10.  DÉMYÉLINISATIONS

Écrit par : Alain PRIVAT

Phénomène pathologique, la démyélinisation est observée principalement dans deux maladies : la sclérose en plaques, qui touche le système nerveux central et qui est fatale à plus ou moins longue échéance, et la maladie de Guillain-Barré, qui touche le système nerveux périphérique et qui est spontanément régressive… Lire la suite
11.  DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

Écrit par : Marc-Yves FISZMANThomas HEAMSLieba LAZARDAndras PALDIAlain PRIVATPatricia SIMPSON

Dans le chapitre "L'unité fonctionnelle neuromusculaire"  : … Il s'agit du couplage entre un neurone de la corne antérieure de la substance grise de la moelle épinière ou du tronc cérébral avec une fibre musculaire (ou un faisceau de fibres… Lire la suite
12.  DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

Écrit par : Jacques-Michel ROBERT

Dans le chapitre "Les neurones"  : … Les neurones prennent leur forme définitive (pyramidale, sphérique, étoilée) et développent leurs prolongements, épines dendritiques et boutons axonaux semblant « explorer » leur environnement immédiat à la recherche de leurs voisins, pour établir avec eux les synapses. On pense qu'en général un neurone engendre au début… Lire la suite
13.  DÉVELOPPEMENT DU TEMPS, psychologie

Écrit par : Sylvie DROIT-VOLET

Dans le chapitre "Un sens précoce du temps"  : … Son fonctionnement reposerait en fait sur l'activité oscillatoire d’un ensemble de neurones distribués dans toutes les zones corticales. Quoi qu’il en soit, au moyen de paradigmes de conditionnement au temps ou de tâches de discrimination temporelle, les chercheurs ont montré que le nourrisson est aussi capable d’estimation… Lire la suite
14.  DÉVELOPPEMENT DES FONCTIONS EXÉCUTIVES (psychologie)

Écrit par : Olivier HOUDÉ

Dehaene pour définir le « code de la conscience ». Selon cette théorie, les neurones actifs du cortex préfrontal propagent leurs messages au reste du cerveau en envoyant des potentiels d’action via des axones longs. En de nombreux endroits, ces signaux contactent, par exemple, des neurones inhibiteurs afin de « faire taire » des groupes entiers… Lire la suite
15.  ÉLECTROPHYSIOLOGIE

Écrit par : Max DONDEYJean DUMOULINAlfred FESSARDPaul LAGETJean LENÈGRE

Dans le chapitre "Potentiels synaptiques, potentiels de jonction"  : … graduables a suscité de nombreuses recherches. Parmi les cellules les plus utilement exploitées à ce sujet figure le neurone moteur des cornes antérieures de la moelle (J. C. Eccles, depuis 1951). Des circuits réflexes connus, les uns excitateurs, les autres inhibiteurs de la motricité, sont mis en jeu sur l'animal (ici le chat) et,… Lire la suite
16.  EMPATHIE

Écrit par : Jean DECETY

Dans le chapitre "Les composants de l’empathie"  : … de détresse, souffrance ou tristesse. Il repose sur des réseaux neuronaux sous-corticaux (tronc cérébral, striatum) et corticaux (insula et cortex cingulaire). Ce composant affectif est indépendant de la théorie de l’esprit (encore appelée mentalisation) qui permet de comprendre ses propres états mentaux (désirs, croyances, intentions) et ceux… Lire la suite
17.  ÉPILEPSIE

Écrit par : Henri GASTAUTFrançois MIKOL

et une seule d'entre elles (la décharge excessive et synchrone d'une population de neurones cérébraux) reproduit les différents types de crises épileptiques et notamment la crise de grand mal prise comme modèle de l'épilepsie. Ce qui revient à dire que seules peuvent être qualifiées d'épileptiques les crises cérébrales dont le mécanisme dépend d'… Lire la suite
18.  FIBRES MUSCULAIRE & NERVEUSE

Écrit par : Didier LAVERGNE

« ganglion » périphérique interposé sur le trajet d'un nerf. La fibre n'est donc pas nucléée, car le noyau de la cellule est unique et il siège dans le corps cellulaire dont la fibre provient. La cellule ainsi constituée d'un corps cellulaire (éventuellement ramifié en dendrites) prolongé par la fibre est un neurone Lire la suite
19.  GOLGI CAMILLO (1843-1926)

Écrit par : Universalis

il met au point, en 1873, une méthode au nitrate d'argent pour colorer le tissu nerveux. Cette technique de coloration lui permet de démontrer l'existence d'un type de cellules nerveuses (connu aujourd'hui sous le nom de cellules de Golgi), possédant de nombreuses petites ramifications (les dendrites), servant à établir des connexions avec d'autres… Lire la suite
20.  HÉMISPHÈRES CÉRÉBRAUX

Écrit par : Pierre BUSERPaul LAGET

Dans le chapitre "Anatomie et histologie"  : … lamination sont retrouvés sans modifications essentielles. On peut cependant relever des différences intéressantes et très notables dans la densité des neurones suivant les espèces. Si l'on considère le nombre de cellules nerveuses par 1 000 μm3, il en existe, selon D. A. Scholl, 142 chez la Souris, de 43,8 chez le Lapin, 24,5 chez le Chien Lire la suite
21.  HUNTINGTON MALADIE DE

Écrit par : Corinne TUTIN

Cette affection était considérée comme incurable. En décembre 2000, l'équipe de Marc Peschanski (I.N.S.E.R.M. U421, C.H.U. Henri-Mondor, Créteil) a cependant réussi à améliorer l'état clinique de quelques patients après avoir greffé chez eux des cellules neuronales de fœtus humains âgés de sept à neuf semaines (Lancet, 2000, 356… Lire la suite
22.  HYPOTHALAMUS

Écrit par : Paul LAGET

Dans le chapitre "Hypothalamus et thermorégulation"  : … rôle essentiel serait d'ailleurs renforcé par la présence au sein de cette structure de neurones spécialisés, sensibles aux variations de la température du courant sanguin local, comme l'ont montré en particulier les expériences d'Andersson qui, en réchauffant ou en refroidissant localement la région préoptico-hypothalamique antérieure, a obtenu… Lire la suite
23.  INHIBITION

Écrit par : Pierre BUSERPierre KAUFMANNDaniel WIDLÖCHER

Dans le chapitre "Naissance d'un concept"  : … Puis vint la période moderne avec mise en place définitive de la théorie du neurone : toute explication des processus nerveux fondamentaux allait désormais devoir en tenir compte, et de nombreux expérimentateurs occidentaux ont, depuis cette époque, orienté leurs recherches vers les mécanismes synaptiques de l'inhibition. Mais le concept d'… Lire la suite
24.  LEVI-MONTALCINI RITA (1909-2012)

Écrit par : UniversalisGabriel GACHELIN

Médecin neurologue ayant la double nationalité italienne et américaine, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1986 (conjointement au biochimiste Stanley Cohen avec qui elle a longuement travaillé), pour la découverte d'une molécule qui stimule et module la croissance des neurones… Lire la suite
25.  MALADIES NEURODÉGÉNÉRATIVES

Écrit par : Nathalie CARTIER-LACAVECaroline SEVIN

un groupe de pathologies progressives liées à un dysfonctionnement métabolique au sein du tissu nerveux, conduisant à la mort des neurones et à la destruction du système nerveux. Le cerveau et la moelle épinière peuvent être touchés par des lésions diffuses ou limitées à certaines zones spécifiques. Si certaines de ces maladies atteignent… Lire la suite
26.  MÉMOIRE

Écrit par : Serge BRIONJean-Claude DUPONTAlain LIEURY

Dans le chapitre "Les mécanismes de la plasticité"  : … avaient proposé que la plasticité cérébrale pouvait être liée à un changement des connexions neuronales. Mais c'est l'apport du neuropsychologue canadien Donald Hebb (1904-1985) qui peut être considéré comme le véritable point de départ théorique du mécanisme de la plasticité. Hebb propose que les modèles de comportement, comme la perception… Lire la suite
27.  MOELLE ÉPINIÈRE

Écrit par : Paul LAGET

Dans le chapitre "La moelle grise"  : … Les neurones contenus dans la substance grise ont été tout d'abord divisés en deux groupes : les cellules radiculaires qui, par l'intermédiaire des racines antérieures, envoient leurs axones en dehors du système central, et les cellules, dites colonnaires, dont les fibres demeurent cantonnées à l'axe cérébro-spinal, certaines ne quittant pas la… Lire la suite
28.  MOTILITÉ, biologie

Écrit par : Michel BORNENSMatthieu PIEL

Dans le chapitre "La superfamille des kinésines"  : … La première kinésine a été découverte beaucoup plus récemment dans le cadre de l'étude des neurones. Ces cellules propagent l'influx nerveux le long des axones, prolongements spécialisés pouvant atteindre 1 mètre de longueur (dans le cas des neurones du nerf sciatique). Les protéines synthétisées dans le corps cellulaire, qui contient le noyau,… Lire la suite
29.  NERVEUX (SYSTÈME) - Neurogenèse et évolution

Écrit par : Paul LAGET

Dans le chapitre "Différenciation cellulaire"  : … possible de retrouver tant au niveau des structures qu'à celui du fonctionnement. Ainsi, pour les neurones eux-mêmes, la différenciation des processus issus du corps du neurone (ou soma) en dendrites et axones n'apparaît pas immédiatement et, chez les cœlentérés, elle est indiscernable (fig. 2), car du corps cellulaire partent deux ou plusieurs… Lire la suite
30.  NERVEUX (SYSTÈME) - Le tissu nerveux

Écrit par : Jacques TAXI

(cf. développement [biologie]), une partie seulement donne des cellules nerveuses proprement dites, ou neurones. Les autres donneront les cellules de la névroglie, satellites des neurones. Il est évident que la définition du neurone est d'abord physiologique. C'est une cellule capable de réagir à une… Lire la suite
31.  NERVEUX (SYSTÈME) - Agencement des réseaux et circuits neuronaux

Écrit par : Pierre BUSER

Dans tous les autres cas, les neurones, articulés entre eux d'axone à corps cellulaire, ou à dendrite, conservent leur individualité, en sorte que leurs points de contact, ou synapses, ne réprésentent que des niveaux de contiguïté, sans aucune continuité cytoplasmique entre cellules voisines (cf. Le tissu nerveux… Lire la suite
32.  NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

Écrit par : Jean-Marc GOAILLARDMichel HAMONAndré NIEOULLONHenri SCHMITT

Dans le chapitre "Méthodes et objectifs"  : … intervenant au niveau du génome permet d'aborder par exemple, au-delà de l'identification des constituants cellulaires, leurs processus de maturation. L'hybridation in situ constitue de ce fait l'un des moyens d'approche les plus performants des constituants protéiques et peptidergiques de la cellule nerveuse et de la régulation de leur métabolisme… Lire la suite
33.  NEUROBIOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

Écrit par : Jean-Gaël BARBARA

à la lumière des connaissances sur les « cellules unités » du système nerveux, les neurones. Quelle différence existe-t-il entre cette science et les neurosciences, ou encore la neurophysiologie ? En réalité, ces termes désignent des approches qui se recouvrent très largement, car toutes sont consacrées à l’étude du système nerveux et du… Lire la suite
34.  NEUROLOGIE

Écrit par : UniversalisRaymond HOUDARTHubert MAMOJean MÉTELLUS

Dans le chapitre "Le XXe siècle et les neurosciences"  : … Mais le système nerveux est un système naturel dans lequel le physiologiste reconnaît au neurone, en tant qu'unité fonctionnelle, trois propriétés caractéristiques : « Son aptitude à répondre à une excitation par la formation d'un réflexe nerveux ; son aptitude à conduire cet influx le long de ses prolongements : la conduction ; enfin son aptitude… Lire la suite
35.  NEURONES DU SOMMEIL

Écrit par : Patrice FORT

Bien qu'il soit établi depuis de nombreuses années que la région préoptique de l'hypothalamus antérieur joue un rôle majeur dans l'apparition du sommeil, les neurones impliqués dans ces processus n'avaient jamais pu être clairement identifiés. Une réponse à ce problème vient d'être apportée grâce à un… Lire la suite
36.  NEUROPLASTICITÉ

Écrit par : Didier LAVERGNE

Le terme neuroplasticité désigne les facultés de réorganisation que l'on a mis en évidence dans le système nerveux. Elles sont dues à l'existence de cellules restées indifférenciées qui peuvent remplacer des neurones détruits accidentellement ou à la suite de dégradation métabolique ou infectieuse… Lire la suite
37.  NEUROSCIENCES COGNITIVES

Écrit par : Michèle FABRE-THORPESimon THORPE

Dans le chapitre "L'étude des processus cognitifs repose sur une combinaison de techniques"  : … L'enregistrement d'un signal électrique ou magnétique reflète l'activité synchrone de plusieurs milliers de neurones. Là encore, pour réduire la variabilité et extraire un signal interprétable, il faut moyenner les enregistrements sur de nombreuses répétitions de la stimulation et/ou de la tâche. Mais chaque méthode a ses limites. Si l'… Lire la suite
38.  NEUROSÉCRÉTION

Écrit par : F. STUTINSKY

Le concept de neurosécrétion est accepté aujourd'hui par tous les biologistes. Il s'agit, comme l'a souligné en 1966 W. Bargmann, « de la production et de l'excrétion d'hormones par des cellules nerveuses qui ont aussi les caractères cytologiques de cellules sécrétoires… Lire la suite
39.  NEUROVÉGÉTATIF SYSTÈME

Écrit par : Paul DELL

Dans le chapitre "Organisation au niveau d'un métamère"  : … L'effecteur orthosympathique est constitué par deux neurones successifs : un premier neurone préganglionnaire myélinisé continué par un second neurone postganglionnaire amyélinisé. Ils s'articulent au niveau d'un ganglion situé en dehors de la moelle… Lire la suite
40.  ORGANISATION DISCONTINUE DU TISSU NERVEUX

Écrit par : Pascal DURIS

Les éléments qui composent le tissu nerveux sont-ils en continuité ou seulement en contiguïté ? La question oppose, à la fin du xixe siècle, les « réticulistes », partisans d'un tissu nerveux constitué de cellules anastomosées par leurs dendrites et leurs axones en de véritables réseaux continus, et… Lire la suite
41.  PSYCHOPHYSIQUE

Écrit par : Muriel BOUCART

Dans le chapitre "La loi de Stevens"  : … 1 et pour la sensation évoquée par un choc électrique a = 3,5. La loi de Stevens est généralement préférée à la loi de Fechner car elle est moins sujette aux biais et aussi parce que les mesures neurophysiologiques ont montré que les réponses neuronales s’ajustent mieux à une fonction de puissance qu’à une fonction logarithmique… Lire la suite
42.  RÉFLEXES

Écrit par : Paul LAGET

Dans le chapitre "Bases anatomiques"  : … circuits neuroniques qui le sous-tendent. En principe, ceux-ci comportent au minimum un neurone sensitif (ou afférent) qui transporte aux centres l'information provenant de la périphérie et un neurone moteur (ou effecteur) qui, stimulé par l'arrivée du message afférent, engendrera le message efférent destiné à produire l'acte. Ainsi se trouve… Lire la suite
43.  RÉSERVE COGNITIVE

Écrit par : Stéphane ADAMCatherine GROTZ

: le modèle passif (vision quantitative) suggère que la réserve cognitive s’exprime en termes de volume cérébral (plus de neurones, de cellules gliales et de synapses), alors que dans le modèle actif (vision qualitative) la réserve renvoie à une utilisation plus flexible des réseaux cérébraux et (ou) des stratégies cognitives… Lire la suite
44.  SENSIBILITÉ

Écrit par : Yves GALIFRET

Dans le chapitre "Les processus centraux d'intégration sensorielle"  : … divergentes (la même fibre fait synapse avec plusieurs neurones) et convergentes (le même neurone reçoit les terminaisons synaptiques de plusieurs fibres). Les terminaisons peuvent être excitatrices ou inhibitrices, et il existe de plus des neurones assurant des liaisons transversales également inhibitrices ou excitatrices. Sur la base d'un tel… Lire la suite
45.  SHERRINGTON sir CHARLES SCOTT (1857-1952)

Écrit par : Jacqueline BROSSOLLET

L'un des fondateurs de l'école neurophysiologique anglaise. Né à Londres, Sherrington poursuit à Ipswich des études surtout littéraires d'où il gardera un goût très vif pour les arts et la poésie. Il entre au Caius College à Cambridge en 1881 et, dès le début de ses études médicales, s'intéresse à la physiologie expérimentale du système nerveux.… Lire la suite
46.  SOKOLOFF LOUIS (1921-2015)

Écrit par : Universalis

et troubles du cerveau. La technique est fondée sur le fait que la mise en activité de neurones requiert un afflux de métabolites nutritifs comme le glucose. Cet afflux est d’autant plus grand que l’activité est plus intense. L’idée de Sokoloff a été de mesurer non pas directement le métabolisme du glucose dans le cerveau,… Lire la suite
47.  SYNAPSES

Écrit par : Alfred FESSARDPatrice GUYENETMichel HAMONJacques TAXI

Chaque neurone du système nerveux entre en contact avec un ou, le plus souvent, avec plusieurs autres neurones ; on appelle synapse chacun des éléments, généralement nombreux, de l'ensemble des contacts ainsi réalisés. Le terme fut forgé en 1897 par un helléniste, à la demande du grand physiologiste anglais Sherrington, pour… Lire la suite
48.  THÉRAPEUTIQUE - Thérapies substitutives et régénératives

Écrit par : Didier HOUSSIN

Dans le chapitre "Les nouvelles modalités de thérapie cellulaire"  : … sont recherchées pour des cellules d'accès difficile ou dépourvues de capacités de prolifération telles que les cellules nerveuses ou les cellules musculaires cardiaques, par exemple. C'est ainsi que des cellules nerveuses ont été recueillies sur des fœtus humains morts pour être utilisées dans quelques cas en vue du traitement de la maladie de Lire la suite
49.  TROUBLES DU LANGAGE ORAL CHEZ L'ENFANT

Écrit par : Catherine BILLARD

se fait de manière naturelle dans une coconstruction entre les compétences cognitives langagières liées aux réseaux neuronaux, les habiletés de communication, les interactions familiales et les facteurs environnementaux, socioculturels et pédagogiques. La complexité de ce développement rend compte de la fréquence des trajets inhabituels et de… Lire la suite
50.  VISION - Neurophysiologie visuelle

Écrit par : Jean BULLIER

Dans le chapitre "L'aire V1"  : … L'activité neuronale provenant de la rétine, relayée par les neurones du corps genouillé latéral, est transférée au niveau de l'aire V1, une région du cortex cérébral située à l'arrière du cerveau, qui est reconnaissable par la distribution de ses neurones en différentes couches et qui correspond à l'aire 17 de Brodmann (fig. 7… Lire la suite
51.  VISION - Vision et évolution animale

Écrit par : Stéphane HERGUETA

Dans le chapitre " Rôle du système nerveux dans la vision "  : … Les photorécepteurs sont toujours en contact avec un neurone sensoriel visuel qui lui-même transmet son excitation, par l'intermédiaire de son axone, aux neurones du cerveau de l'animal. Ces derniers communiquent ensuite leur message à des neurones d'activation des muscles, aboutissant ainsi à une réaction comportementale lorsque les… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.