BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MODERNE MOUVEMENT, architecture

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  USINES DU MOUVEMENT MODERNE (PROJETS ET RÉALISATIONS) - (repères chronologiques)

Écrit par : Simon TEXIER

1901-1904 Cité industrielle, Tony Garnier (projet théorique). L'usine principale de la Cité industrielle, qui est aussi sa raison d'être, est une usine métallurgique, formée essentiellement de hauts-fourneaux. Elle est desservie par une gare ferroviaire et une gare d'eau, et les différents bâtiments sont séparés par des… Lire la suite
2.  ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

Écrit par : Antoine PICON

Dans le chapitre "L'espace, essence de l'architecture"  : … dont l'architecture du xixe siècle porte fréquemment la marque va paraître insupportable aux pionniers du Mouvement moderne. C'est à une redéfinition radicale de la signification de l'œuvre architecturale que procède ce dernier sous couvert de mieux répondre aux besoins de la société industrielle… Lire la suite
3.  ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et société

Écrit par : Antoine PICON

Dans le chapitre "Modernisation sociale et modernité architecturale"  : … Les débuts du Mouvement moderne sont aussi marqués par la coloration éminemment politique d'un certain nombre de réalisations comme le Nouveau Francfort d'Ernst May (1886-1970), qui offre l'exemple d'une collaboration exemplaire entre un architecte et une administration municipale socio-démocrate. C'est une collaboration du… Lire la suite
4.  ARCHITECTURE REVUES D'

Écrit par : Hélène JANNIÈREMarc SABOYA

Dans le chapitre "1920-1930 : la modernité architecturale revendiquée"  : … À la fin des années 1920, l'expansion du modernisme architectural au-delà des cercles de l'avant-garde se traduit en Europe par une nouvelle génération de revues, moins polémiques et moins manifestes que les précédentes : elles tendent dans les années 1930 à imposer l'architecture moderne comme un courant consensuel et dominant. À l'exception des… Lire la suite
5.  BANHAM REYNER (1922-1988)

Écrit par : François CHASLIN

à Londres en 1949 pour entreprendre des études d'histoire de l'art au Courtauld Institute que dirige Anthony Blunt. Nikolaus Pevsner le pousse à reprendre l'étude de l'histoire de l'architecture là où la quittait son Pioneers of the Modern Movement, vers 1910, ce que fait Banham mais à contre-pied des thèses de son maître. Son travail de… Lire la suite
6.  BODSON FERNAND (1877-1966)

Écrit par : Roger-Henri GUERRAND

Le rôle de pionniers des architectes belges dans la genèse de l'Art nouveau européen ainsi que dans la réaction qui suivit, à la veille de 1914 — nouvelles tendances à la géométrisation, retour à la ligne droite avec l'Art déco — est bien connu. Mais la puissante stature d'Antoine Pompe (1873-1980) a… Lire la suite
7.  BREUER MARCEL (1902-1981)

Écrit par : François CHASLIN

Architecte « du soleil et de l'ombre », Marcel Breuer est un des principaux représentants du Mouvement moderne d'architecture et le protecteur, l'accoucheur de cette génération de grands formalistes américains qui devait s'épanouir dans les années 1960… Lire la suite
8.  CRITIQUE ARCHITECTURALE

Écrit par : Valérie DEVILLARDHélène JANNIÈRE

Dans le chapitre "Contre la critique empirique"  : … De 1940 à 1958, les crises doctrinales du Mouvement moderne sont, par réaction, à l'origine de la recherche d'une assise théorique pour conforter cette architecture, recherche revendiquée notamment par l'historien britannique John Summerson (« The Case for a theory of modern architecture », in RIBA Journal, juin 1957). La… Lire la suite
9.  DE CARLO GIANCARLO (1919-2005)

Écrit par : Simon TEXIER

Giancarlo De Carlo aura incarné l'une des figures les plus respectées du Mouvement moderne en architecture : celui que l'historien norvégien Christian Norberg-Schulz avait qualifié de « seul représentant de la troisième voie » – choisissant de ne pas renoncer aux acquis de la modernité, tout en demeurant attentif aux notions de lieu, de territoire… Lire la suite
10.  ESPACE, architecture et esthétique

Écrit par : Françoise CHOAYUniversalisJean GUIRAUD

Dans le chapitre "L'architecture moderne et l'espace-temps"  : … L'architecture du mouvement moderne, qui s'est affirmée dans les années 1920, s'était donné pour tâche, par la voix de ses théoriciens, de créer un espace dont la nouveauté serait à la fois formelle et esthétique, mais aussi symbolique… Lire la suite
11.  FISCHER RAYMOND (1898-1988)

Écrit par : Jean-Louis AVRIL

1920 les rangs de l'avant-garde la plus radicale, Raymond Fischer fut à la fois un ardent polémiste et un artiste inspiré. La poursuite d'une carrière plus conventionnelle, à partir de la reconstruction et jusqu'à sa cessation d'activité dans les années 1960, masque 1'originalité de son apport aux années héroïques du mouvement moderne en France… Lire la suite
12.  GROPIUS WALTER (1883-1969)

Écrit par : Réjean LEGAULT

Dans le chapitre "L'expérience du Bauhaus"  : … » déduite à partir des paramètres de l'environnement : air, lumière, verdure. Il poursuit l'expérimentation des méthodes de préfabrication et de montage à sec avec les deux maisons construites dans le cadre de l'exposition du Weissenhof à Stuttgart (1927). L'unité formelle des réalisations et le nombre d'architectes d'avant-garde qui y participent… Lire la suite
13.  INGÉNIEUR ET ARCHITECTE

Écrit par : Antoine PICON

Dans le chapitre "Collaborations ou divorce"  : … Le Mouvement moderne, qui commence à se développer peu après le début du xxe siècle, va tenter de surmonter ce divorce en devenant le promoteur d'une architecture capable de faire sienne quelques-unes des qualités essentielles de l'ingénierie, comme son efficacité ou encore sa capacité à émouvoir le… Lire la suite
14.  JARDINS - De la révolution industrielle à nos jours

Écrit par : Hervé BRUNONMonique MOSSER

Dans le chapitre "Les expérimentations modernistes"  : … la mesure où elle fonde un retour à la forme, qui débouche, dans l'entre-deux-guerres, sur les innovations du modernisme. Alors que l'architecture du Bauhaus ou de Le Corbusier prône la table rase, le jardin puise son dépouillement dans ses propres traditions retrouvées. Les frères André et Paul Vera, défenseurs du jardin « architectonique »,… Lire la suite
15.  LAPRADE ALBERT (1883-1978)

Écrit par : François LOYER

Laprade rejoindra le mouvement moderne au moment où celui-ci connaît le succès : c'est en 1929, lorsqu'il construit avec Léon Bazin le garage Citröen (rue Marbeuf, à Paris, aujourd'hui disparu), resté célèbre pour le parti imposant de ses deux saillies latérales aveugles – décrochées comme autant de tiroirs déboîtés – et de son immense pan de verre… Lire la suite
16.  LASDUN DENYS (1914-2001)

Écrit par : Simon TEXIER

1935-1937) et dans l'agence Tecton de Berthold Lubetkin, en 1938. C'est cependant seul qu'il conçoit pour un peintre la maison du 32, Newton Road (Paddington, Londres, 1937), inspirée des maisons des années 1920 de Le Corbusier, réalisation qui marque son entrée dans le Mouvement moderne, de même que son adhésion au groupe Mars, la délégation… Lire la suite
17.  LODS MARCEL (1891-1978)

Écrit par : Bernard HAMBURGERJean-Michel SAVIGNAT

à Paris en 1891. Il commence à exercer à la fin des années 1920, et il adhère, dès le début de sa carrière, aux thèses du mouvement moderne. Membre du groupe français des Congrès internationaux d'architecture moderne (C.I.A.M.), il collabore à la rédaction de la charte d'Athènes. La recherche et l'expérimentation de procédés de préfabrication… Lire la suite
18.  PARIS

Écrit par : Jean-Pierre BABELONMichel FLEURYFrédéric GILLIDaniel NOINJean ROBERTSimon TEXIERJean TULARD

Dans le chapitre "La recherche de la lumière"  : … Les architectes du mouvement moderne ont plus spécifiquement fait porter leurs recherches sur la lumière, synonyme d'hygiène et de confort à la fois. Ce travail va généralement de pair avec une attention apportée plus spécifiquement à l'espace de l'habitation. Dès 1913, André Arfvidson avait, pour l'immeuble d'artistes des 31-31 bis, rue Campagne-… Lire la suite
19.  PEVSNER NIKOLAUS (1902-1983)

Écrit par : Monique MOSSER

il fut anobli par la reine. Cependant, sa notoriété et surtout les positions tranchées qu'il a toujours défendues à propos du « mouvement moderne » ont fait de lui, à partirdes années 1970, la cible favorite de certains historiens. C'est ainsi que Pevsner est la figure centrale du pamphlet de David Watkin, Morale et architecture aux XIXe Lire la suite
20.  PINGUSSON GEORGES-HENRI (1894-1978)

Écrit par : Benoît CHALANDARD

Architecte et urbaniste français. Major en 1920 du concours d'admission de l'école des Beaux-Arts de Paris, il entre dans l'atelier de G. Umbdenstock. Celui-ci, en butte à l'architecture « panbétoniste », influence probablement les débuts régionalistes de son élève : de 1927 à 1928 Pingusson et son associé Paul Furiet… Lire la suite
21.  POMPE ANTOINE (1873-1980)

Écrit par : François CHASLIN

Fils d'un modeste artisan-bijoutier bruxellois, Antoine Pompe pratique très tôt l'apprentissage de la gravure sur métaux et de l'ébénisterie. Peu satisfait de l'Académie des beaux-arts où son père l'a placé à treize ans et qui diffuse un enseignement fondé sur l'imitation académique des styles du passé, il se rend en 1880 à… Lire la suite
22.  SÉCESSION, mouvement artistique

Écrit par : Yve-Alain BOIS

Né tardivement par rapport à ses homologues européens, le style sécession, version autrichienne de l'Art nouveau, se cristallise autour d'une vingtaine d'artistes (J. Engelhart, J. Hoffmann, G. Klimt, M. Kurzweil, C. Moll, K. Moser, F. von Myrbach, J. Olbrich et A. Roller entre autres), qui unissent leurs forces contre le… Lire la suite
23.  STIRLING JAMES (1926-1992)

Écrit par : François CHASLIN

en Normandie lors du débarquement des forces alliées. Il se forme à Liverpool dans l'atmosphère critique qui était celle de l'école d'architecture locale après la guerre. Le modernisme n'y était déjà plus conçu comme un mouvement monolithique et d'esprit fonctionnaliste, mais comme un courant susceptible d'infléchissements et de particularismes… Lire la suite
24.  TEAM TEN

Écrit par : Christian de PORTZAMPARC

En 1954, au Xe Congrès international d'architecture moderne (C.I.A.M.), quelques architectes européens s'aperçoivent qu'ils ressentent le même malaise : ils voient l'esprit de l'architecture moderne, l'« esprit nouveau » de Le Corbusier, se figer un peu partout dans l'application aveugle de principes… Lire la suite
25.  USINE FAGUS, Alfeld an der Leine (Allemagne), (W. Gropius)

Écrit par : Simon TEXIER

Œuvre mythique et fondatrice de l'architecture moderne, l'usine Fagus, fabrique de formes pour souliers, est un ensemble de bâtiments dont l'implantation avait été conçue par l'architecte Eduard Werner. Walter Gropius (1883-1969) en reprend l'étude en 1911, en s'attachant essentiellement à la conception structurelle de l'… Lire la suite
26.  UTOPIE

Écrit par : Henri DESROCHEJoseph GABELAntoine PICON

Dans le chapitre "Convergences et distances"  : … Ces retrouvailles sont l'œuvre des urbanistes et des architectes du mouvement moderne qui entendent contribuer à l'avènement d'un nouvel ordre social fondé sur la rationalisation industrielle et la recherche de nouveaux principes de vie collective. En Russie, les constructivistes des années 1920 imaginent ainsi une architecture nouvelle qui doit… Lire la suite
27.  VAN DE VELDE HENRY (1863-1957)

Écrit par : UniversalisSimon TEXIER

L'importance et la diversité de son œuvre construite, comme le nombre et la portée de ses écrits, placent Henry Van de Velde parmi les pères fondateurs du Mouvement moderne. Designer, relieur, architecte, il transmet également par l'enseignement son savoir et le résultat de sa quête de la beauté à travers l'élaboration d'un art total. Les principes… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.