BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MATIÈRE (physique) État liquide

La notion de liquide est une notion familière, l'état liquide étant, avec l'état solide et l'état gazeux, l'un des trois états communs de la matière.

On peut étudier un liquide comme une phase condensée fluide. Cela signifie que le liquide a une masse spécifique élevée, proche de celle du solide, et qu'il est aisément déformable, au point d'adapter sa forme à celle des récipients dans lesquels il est placé, contrairement au solide. L'existence d'une tension superficielle confère aux liquides des propriétés spécifiques, comme les phénomènes capillaires.

À l'échelle de l'atome ou de la molécule, un liquide se révèle être une phase compacte partiellement désordonnée. Les propriétés des liquides dépendent fortement de la façon dont l'énergie d'interaction de deux molécules varie avec leur orientation et leur distance relatives. Dans les cas extrêmes, on peut voir apparaître des propriétés particulières, comme celles de cristal liquide.

1.   La phase liquide

En général, dans le cas d'un corps pur, le changement d'état, c'est-à-dire le passage du solide au liquide ou du liquide au gaz, intervient à une température fixe qui reste constante tant que les deux phases sont en présence et qui ne varie qu'avec la pression.

Ces changements d'états sont réversibles. En l'absence de phénomènes parasites (surfusion), la fusion du solide se produit à la même température (point de fusion) que la solidification du liquide (point de solidification). De même, le point d'ébullition ou de vaporisation du liquide et le point de condensation du gaz sont identiques. La quantité de chaleur mise en jeu dans ces transformations, appelée chaleur latente du changement de phase considéré, est égale, au signe près, dans les transformations inverses. La fusion et la vaporisation sont des phénomènes endothermiques, alors que la solidification et la condensation sont exothermiques.

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

 

Pour citer cet article

RIVAIL, « MATIÈRE (physique) - État liquide  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-liquide/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« MATIÈRE, physique » est également traité dans :

MATIÈRE (physique) - Vue d'ensemble

Écrit par :  Jean-Marc LÉVY-LEBLOND

Le mot « matière » cache sous sa généralité abstraite une origine concrète fort éclairante. En latin archaïque, materia appartient à la langue rustique et désigne la substance dont est fait le tronc de l'arbre, en tant qu'elle est productrice (de branches, de feuilles). L'élargissement successif des sens du mot, d'abord dans la… Lire la suite
MATIÈRE (physique) - États de la matière

Écrit par :  Vincent FLEURY

D' Aristote à Réaumur, au xviiie siècle, la nature des solides ou des fluides a posé de grandes énigmes aux savants de jadis. Les découvertes de plus en plus fines de la science moderne sur l'organisation des molécules et des liaisons atomiques dans les matériaux ou dans les composés étudiés au… Lire la suite
MATIÈRE (physique) - État solide

Écrit par :  Daniel CALÉCKI

La matière se présente principalement sous trois états simples : gazeux, liquide et solide . Ce qui distingue l'état solide des deux autres états est l'incapacité d'une masse solide à épouser la forme du récipient dans lequel on la place ; en revanche, un gaz s'empresse d'envahir tout le volume qu'on lui offre et un liquide… Lire la suite
MATIÈRE (physique) - État gazeux

Écrit par :  Henri DUBOSTJean-Marie FLAUD

L'état sous lequel se présente la matière , solide, liquide ou gazeux, dépend des conditions de température et de pression. Suivant l'usage généralement admis, on désigne par gaz tout corps existant dans cet état dans les conditions normales de température et de pression (P0 = 1 atm, T0 = 0… Lire la suite
MATIÈRE (physique) - Plasmas

Écrit par :  Patrick MORA

L'état plasma peut être considéré comme le quatrième état de la matière , obtenu, par exemple, en portant un gaz à très haute température (104 K ou plus). L'énergie d’agitation thermique des molécules et atomes constituant le gaz est alors suffisante pour que, lors de collisions entre ces particules, un électron puisse être… Lire la suite
MATIÈRE (physique) - Transitions de phase

Écrit par :  Nino BOCCARA

Les premières transitions de phase observées ont été des changements d'état tels que la fusion de la glace ou la vaporisation de l'eau. Lors d'un changement d'état, le système, au sens de la thermodynamique, se présente comme la réunion de deux sous-systèmes homogènes possédant des propriétés distinctes. On appelle phase chacun de ces… Lire la suite
ANTIMATIÈRE

Écrit par :  Bernard PIREJean-Marc RICHARD

Dans le chapitre "Antimatière en laboratoire"  : …  Dans le domaine des symétries, les antiprotons permettent des comparaisons précises entre la matière et l'antimatière. Il est déjà établi que la masse inerte de l'antiproton est la même que celle du proton à une précision de 10—8. On pense atteindre prochainement 10—9 et même mieux grâce à l'émulation entre… Lire la suite
ATOME

Écrit par :  José LEITE LOPES

L'atome est le terme ultime de la division de la matière dans lequel les éléments chimiques conservent leur individualité. C'est la plus petite particule d'un élément qui existe à l'état libre ou combiné. On connaît 90 éléments naturels auxquels s'ajoutent le technétium (Tc, Z = 43… Lire la suite
ATOMIQUE PHYSIQUE

Écrit par :  Philippe BOUYERGeorges LÉVI

fin du xixe siècle qui ont montré que la matière était discontinue et formée d'atomes possédant une structure interne ; celle-ci étant à l'origine des raies observées dans les spectres d'émission et d'absorption du rayonnement par les différents éléments, l'objectif premier de la physique atomique a été de comprendre et… Lire la suite
BOHR ATOME DE

Écrit par :  Bernard PIRE

des métaux, le physicien danois Niels Bohr (1885-1962) écrit en 1913 trois articles fondamentaux qui révolutionnent la compréhension de la structure de la matière. Le premier, paru le 5 avril dans le Philosophical Magazine, est titré « Sur la constitution des atomes et des molécules… Lire la suite
BOSE-EINSTEIN CONDENSATION DE

Écrit par :  Elisabeth GIACOBINO

de kelvin), deux équipes de chercheurs américains, Eric Cornell et ses collaborateurs à l'université du Colorado, puis un groupe du Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.), ont réussi à produire, en 1995, un tel condensat, étrange état de la matière, qui n'est ni solide ni liquide mais ressemblerait plutôt à un gaz pris en masse… Lire la suite
CONTINUITÉ ET DISCONTINUITÉ, physique

Écrit par :  Jean-Marc LÉVY-LEBLOND

Dans le chapitre "L'hypothèse atomique"  : …  étoiles du ciel, faits chacun d'une substance étendue et continue : la pierre, le froment, le feu. On soupçonne pourtant très vite que cette continuité de la matière pourrait être une pure apparence : si le grain en quantité se mesure comme un liquide, et si une foule coule comme un fleuve, ne se pourrait-il pas que les fluides… Lire la suite
COSMOLOGIE

Écrit par :  Marc LACHIÈZE-REY

Dans le chapitre "Densité, pression"  : …  La matière présente dans l'Univers a subi les conséquences de l'expansion : les distances augmentant, les volumes aussi, une quantité déterminée de matière se retrouve (en moyenne) répartie dans un volume de taille croissant comme R3(t) avec le temps. Par conséquent, sa densité décroît… Lire la suite
FLUIDE, physique

Écrit par :  Étienne GUYON

Les trois états physiques de la matière tels qu'on les enseigne à l'école primaire sont le solide, le liquide et le gaz. L'état fluide rassemble les deux derniers termes, en soulignant leur parenté. Encore faut-il savoir que l'on parle du nom plutôt que de l'adjectif : une huile très visqueuse est un fluide bien peu fluide… Lire la suite
FORME

Écrit par :  Jean PETITOT

Dans le chapitre "La disjonction transcendantale entre phénoménologie et physique"  : …  e et xviiie siècles. Si la physique de la matière se réduit à une mécanique de points matériels en interaction, alors le concept de forme perd tout contenu ontologique. Cela est déjà manifeste chez un philosophe classique comme Hobbes. Cela se trouve thématisé sur un plan transcendantal par Kant… Lire la suite
GÉOCENTRISME

Écrit par :  Jean-Pierre VERDET

Dans le chapitre "Le changement implique la matière"  : …  elle ne saurait suffire à fonder l'existence. Il faut lui adjoindre un second principe, la matière. La matière sera le réceptacle indéterminé d'où procèdent les êtres concrets déterminés. Elle sera le sujet premier de chaque être, mais le sujet sans essence. Elle est, comme dit Aristote par la célèbre métaphore de l'airain et de la statue… Lire la suite
MASSE, physique

Écrit par :  Jean-Marc LÉVY-LEBLONDBernard PIRE

Dans le chapitre "Masse et pesanteur"  : …  Au départ, la notion de masse vise à caractériser la « quantité de matière » contenue dans un objet physique. Cette grandeur se révèle d'abord à nos sens par l'intermédiaire du poids de l'objet : la force de pesanteur qu'exerce la Terre est de toute évidence d'autant plus grande que l'objet contient plus de… Lire la suite
MATÉRIALISATION, physique

Écrit par :  Georges KAYAS

On appelle matérialisation toute transformation d'énergie en matière ; le seul processus connu de matérialisation est celui du photon d'énergie hν qui se convertit, au voisinage d'un noyau, en une paire électron-positron. Le phénomène ne peut avoir lieu dans le vide, où serait impossible la conservation du quadrivecteur énergie-… Lire la suite
MATIÈRE

Écrit par :  Jacques GUILLERMEHélène VÉRIN

Dans le chapitre "Formes et forces ; la géométrie de l'invisible"  : …  croate, est exprimée dans sa Theoria philosophiae naturalis de 1763. Il suppose la matière universellement composée de « points séparés, parfaitement indivisibles, non étendus » ; faute d'impression externe, chacun d'entre eux – ils sont tous identiques – a une détermination inhérente soit à demeurer au repos, soit à décrire un mouvement… Lire la suite
MATIÈRE ET MATÉRIAUX. DE QUOI EST FAIT LE MONDE ? (dir. É. Guyon)

Écrit par :  Bernard PIRE

À partir du moment où la matière est destinée à une utilisation précise, on parle de matériaux. Mais comment raconter cette matière qui sous des aspects si divers accompagne le quotidien de chacun d'entre nous, pour s'alimenter, se loger ou s'habiller, mais aussi aller à la rencontre des autres hommes… Lire la suite
MÉSOMORPHE ÉTAT

Écrit par :  Jacques SIMON

L'état mésomorphe présente une organisation intermédiaire entre celle d'un solide monocristallin et celle d'un liquide. Les phases solides ont une périodicité tridimensionnelle stricte alors que, dans les liquides usuels, ni la direction des molécules ni la position de leur centre de gravité ne s'ordonnent. L'état mésomorphe est obtenu à partir du… Lire la suite
MESURE - Étalons fondamentaux

Écrit par :  Pierre GIACOMO

Dans le chapitre "Quantité de matière"  : …  Cette grandeur intéresse toute la chimie, ce qui donne une idée de son importance pratique et scientifique ; elle intervient aussi en physique. L'unité de quantité de matière est la mole (mol), « quantité de matière d'un système contenant autant d'entités élémentaires qu'il y a d'atomes dans 0,012 kg de carbone 12 » (C.R., 14… Lire la suite
MOLÉCULE

Écrit par :  André JULG

En l'absence de connaissances précises sur la structure de la matière, la notion de molécule resta longtemps un concept purement spéculatif. La molécule elle-même, en tant qu'objet physique, fut même contestée au xixe siècle par plusieurs chimistes, considérée tout au plus comme une notion inutile pour… Lire la suite
NANOPARTICULES

Écrit par :  Pierre-Gilles DE GENNESMadeleine VEYSSIÉ

Les nanoparticules sont de minuscules grains de matière, dont la composition chimique et les caractéristiques physiques balaient tout l'éventail des matériaux solides. Du fait de leur taille très réduite et de l'importance des effets de surface qui en résultent, ces systèmes présentent des propriétés… Lire la suite
PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Caractères généraux

Écrit par :  Maurice JACOBBernard PIRE

Les physiciens poursuivent l'étude de la structure de la matière dans le but de trouver plus d'unité et de simplicité dans un monde qui nous frappe par sa diversité et son apparente complexité. N'est-il pas remarquable de pouvoir ramener la variété quasi infinie des objets qui nous entourent aux multiples constructions de… Lire la suite
PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

Écrit par :  Jean-Eudes AUGUSTINMichel PATYBernard PIRE

Dans le chapitre " Quarks"  : …  de particules, les quarks sont maintenant considérés comme les constituants ultimes de la matière. Avec les leptons (par exemple, l'électron ou les neutrinos) et les bosons de jauge (ou bosons vecteurs), qui véhiculent les interactions entre les leptons, ils forment l'« alphabet » avec lequel la nature écrit noyaux, atomes, molécules et tous leurs… Lire la suite
PLASMA DE QUARKS ET DE GLUONS

Écrit par :  Bernard PIRE

fortes, le plasma de quarks et gluons – nouvelle phase de la matière, dans laquelle quarks et gluons ne sont pas regroupés en protons, neutrons et autres hadrons – aurait prévalu lorsque l'Univers était extraordinairement dense et chaud, moins d'une microseconde après l'explosion originelle selon… Lire la suite
PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2016

Écrit par :  Bernard PIRE

Le prix Nobel de physique 2016 distingue les travaux de trois théoriciens, pour la description de nouveaux états quantiques de la matière et des transitions de phase qui mènent à ces états. Les trois physiciens, David J. Thouless (né à Bearsden, en Écosse, en 1934), John Michael Kosterlitz (… Lire la suite
STRUCTURE DISSIPATIVE

Écrit par :  Isabelle STENGERS

Le terme « structure dissipative » a été créé, en 1969, par Ilya Prigogine pour souligner la signification des résultats auxquels lui-même et ses collaborateurs de l'école de Bruxelles venaient de parvenir : loin de l'équilibre thermodynamique, c'est-à-dire dans des systèmes traversés par des flux de Lire la suite
SYMÉTRIES, physique

Écrit par :  Bernard PIRE

Dans le chapitre "Les symétries discrètes"  : …  , cependant l'amplitude de cette violation se révèle beaucoup trop faible pour valider le scénario proposé en 1967 par le physicien russe Andrei Sakharov. Selon ce modèle, l'équilibre entre matière et antimatière qui aurait prévalu juste après le big bang aurait pu évoluer en une situation complètement asymétrique où l'antimatière aurait… Lire la suite
TABLEAU PÉRIODIQUE DES ÉLÉMENTS

Écrit par :  Séverine BLÉNEAU-SERDEL

Dans le chapitre "L’intuition de Mendeleïev et les améliorations ultérieures"  : …  formule explicitement en quoi son tableau constitue un outil d’analyse théorique des propriétés de la matière : « Les éléments chimiques, lorsqu’ils sont ordonnés par masse atomique croissante, montrent une périodicité de leurs propriétés chimiques. » Il est ainsi possible de prédire certaines propriétés des éléments à partir de leur masse… Lire la suite
UNITÉS SYSTÈMES D'

Écrit par :  Gérard FOURNET

Dans le chapitre "Unités de base du système international (ou S.I.)"  : …  Unité de quantité de matière. La mole (mol) est la quantité de matière d'un système contenant autant d'entités élémentaires qu'il y a d'atomes dans 0,012 kg de carbone 12 (1971… Lire la suite
UNIVERS

Écrit par :  Jean AUDOUZEJames LEQUEUX

Dans le chapitre " La structure, l'origine et l'évolution de l'Univers"  : …  les paramètres qui conditionnent l'évolution de l'Univers, ou qui sont sensibles à cette évolution. De nombreux travaux ont, par exemple, essayé de déterminer la masse spécifique actuelle des différents types de matière dans l'Univers. On peut, par exemple, mesurer l'abondance de certains isotopes (deutérium 2H, hélium 3He et 4He, lithium… Lire la suite
VITREUX ÉTAT

Écrit par :  Jean FLAHAUT

La matière, en dehors des états solide, liquide et gazeux, peut exister sous d'autres formes, telles que vitreuses ou mésomorphes, le verre ordinaire en étant un exemple… Lire la suite

Afficher la liste complète (34 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.