BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MARCHANDS AU MOYEN ÂGE

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  ALBIZZI LES

Écrit par : Gérard RIPPE

… *Famille florentine. Originaires d'Arezzo, les Albizzi sont inscrits à l'Arte della Lana, l'une des plus importantes corporations marchandes de Florence, dès le début du xiiie siècle ; très fréquemment, on les trouve occupant les plus hautes fonctions au gouvernement de la ville (prieurs, gonfaloniers de justice). Guelfes de… Lire la suite
2.  ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

Écrit par : Pierre-Roger GAUSSIN

Dans le chapitre "L'Allemagne dans la première moitié du XIIe siècle"  : … moment où les villes devenaient le moteur essentiel de l'activité économique. Cependant, marine et *marchands allemands commençaient à jouer un rôle dans le commerce du Nord, surtout ceux de Cologne qui exportaient vins du Rhin, articles de métal et armes, et importaient laine, métaux et produits alimentaires. La flotte de Cologne n'est pas… Lire la suite
3.  ANVERS

Écrit par : Guido PEETERSChristian VANDERMOTTENCarl VAN DE VELDE

Dans le chapitre "L'apogée de la première moitié du XVIe siècle"  : … restée fidèle au prince, reçut en contrepartie de nombreux privilèges juridiques et commerciaux. *Les commerçants hanséates quittèrent Bruges ; d'autres se replièrent de Gand vers Anvers qui bénéficia de l'accès plus direct à la mer par l'Escaut occidental, le nouveau bras du fleuve ouvert par les marées de tempête, qui s'étaient produites en… Lire la suite
4.  BATAILLE NICOLAS (actif depuis 1373-1400)

Écrit par : Alain ERLANDE-BRANDENBURG

… *Le rôle de Nicolas Bataille dans l'histoire de la tapisserie du dernier tiers du xive siècle n'a pas été entièrement élucidé. Il apparaît de 1387 à 1400 comme fournisseur de la maison de France, à laquelle il a livré durant cette époque environ deux cent cinquante tapisseries ou tapis. Or des pièces de grande qualité voisinent… Lire la suite
5.  BAZAR

Écrit par : Marianne BARRUCAND

Dans le chapitre "Aspects institutionnels"  : … à cette notion qui correspondait, dans l'Occident médiéval, à une organisation d'artisans et de *marchands obéissant à des règles et statuts précis pour garantir la qualité de la production, surveiller le travail de ses membres et, parallèlement, les protéger contre la concurrence, veiller aussi de façon très précise à la formation des apprentis… Lire la suite
6.  BELGIQUE - Histoire

Écrit par : Guido PEETERS

Dans le chapitre "Les cités médiévales"  : … également. Le « rôle d'emplacements » sur le marché de Londres vers l'an 1000 mentionnait les *marchands venus de Flandre comme « des gens de Baudouin » (comte de Flandre) et ceux de la vallée de la Meuse, du Brabant, comme des « gens de l'Empire ». Ces commerçants vendaient le surplus des produits fabriqués dans leur région d'origine : draps… Lire la suite
7.  BOINEBROKE JEAN DE (mort en 1285/86)

Écrit par : Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS

… *Illustre membre d'un lignage qui domine la draperie douaisienne à la fin du xiiie siècle, Jean de Boinebroke représente l'aristocratie marchande de cette époque, maîtresse de l'économie urbaine, méprisante à l'égard des artisans et tenant les leviers de la vie politique. Boinebroke est un gros drapier, c'est-à-dire qu'il produit… Lire la suite
8.  BOURGEOISIE FRANÇAISE

Écrit par : Régine PERNOUD Universalis

Dans le chapitre "L'essor de la bourgeoisie médiévale"  : … nouveau dans la société d'alors, burgensis est souvent synonyme de mercator, « *marchand » ; le personnage ainsi nommé réside dans les villes, et c'est à son intention et sur ses instances, parfois exprimées sans ménagement, que sont promulguées les chartes de franchise ou déclarées les communes, c'est-à-dire les villes dans… Lire la suite
9.  BRUGES

Écrit par : Christian VANDERMOTTEN

Dans le chapitre "L'essor"  : … à Damme, puis, au xive siècle, à L'Écluse, située plus au nord sur le Zwin. *Le port de Bruges était le dernier port de mer pour les Hanséates avant la traversée de la Manche, comme il était le point d'aboutissement des caboteurs venant de La Rochelle et de Bordeaux. Bruges devint donc le point de rencontre de ces marchands… Lire la suite
10.  BURGOS

Écrit par : Marcel DURLIAT

… *À Burgos, on sent battre le cœur de la Vieille-Castille. N'est-ce pas ici qu'apparaît pour la première fois la claire conscience d'une politique commune à l'ensemble de la péninsule Ibérique ? La ville fut une des résidences de la cour de Castille lorsque celle-ci était encore nomade ; mais, dès la fin du Moyen Âge, le rôle économique l'emporte… Lire la suite
11.  CAROLINGIENS

Écrit par : Robert FOLZCarol HEITZ

Dans le chapitre "Vie économique et sociale"  : … vivaient de la batellerie et du commerce. À ce premier signe de réveil s'ajoutent les activités des *marchands, colporteurs et marchands professionnels (Francs, Juifs, Frisons). Les marchés locaux se multiplient avec les encouragements du gouvernement qui entendait y opérer de fructueux prélèvement fiscaux. Au commerce de détail se superposent le… Lire la suite
12.  CORPORATIONS

Écrit par : Jacques LE GOFF

…  apparaît en français au xvie siècle, désigne une association d'artisans ou de *marchands spécialisés qui s'unissent pour réglementer leur profession et défendre leurs intérêts. Sous l'influence d'idéologies et de régimes d'inspiration fasciste, des théories politiques et sociales « corporatistes » ont conduit, non seulement à… Lire la suite
13.  DANDOLO ENRICO (1108 env.-1205)

Écrit par : Freddy THIRIET

… *Issu d'une famille restée assez obscure jusqu'au xie siècle, Enrico Dandolo n'apparaît dans l'histoire vénitienne qu'en 1155 : il est alors giudice et semble fait pour les seconds rôles. La crise orientale qui éclate en 1171 lui donne l'occasion de servir sa patrie : la perte de tant de richesses, les atteintes portées… Lire la suite
14.  ÉCHANGES COMMERCIAUX ENTRE L'OCCIDENT ET BYZANCE - (repères chronologiques)

Écrit par : Pascal BURESI

… * En échange du prêt de sa flotte pour transporter des troupes byzantines vers l'Italie, Venise reçoit, par un chrysobulle, un privilège : Basile II abaisse à 2 sous d'or les droits de passage payés par les Vénitiens à la douane d'Abydos. Schisme de Michel Cérulaire. Premier symptôme de l'incompréhension entre Rome et Byzance, cette crise n'a pas… Lire la suite
15.  FLORENCE RÉPUBLIQUE DE

Écrit par : Charles-Marie de LA RONCIÈRE

Dans le chapitre "Institutions populaires et expansion économique"  : … merciers, des fourreurs, du change et, plus notables encore, l'art de Calimala, l'ancien art des *marchands, désormais spécialisé dans l'affinage des draps étrangers, et l'art de la laine (1212). À ce négoce, favorisé à la fois par la conjoncture économique, l'importance de la population urbaine (100 000 habitants en 1300) et l'esprit d'… Lire la suite
16.  FRANCE (Histoire et institutions) - Naissance d'une nation

Écrit par : Jacques LE GOFF

Dans le chapitre "Un nouveau paysage"  : … cette ville du vin amené par voie d'eau. La première mention de la corporation parisienne des « *marchands de l'eau » (c'est-à-dire exportant et important par voie d'eau) concerne le transport du vin (1121). Le vinum francigenum (vin français, c'est-à-dire d'Île-de-France) apparaît vers 1175 dans une charte d'Henri II Plantagenêt fixant… Lire la suite
17.  GÊNES

Écrit par : Michel BALARDJacques GUILLERMEMichel ROUX Universalis

…  aussi l'histoire même de Gênes. Cette histoire est celle d'une communauté d'aventuriers et de *marchands, quittant un sol ingrat pour créer, dès le xiie siècle, une chaîne de comptoirs le long des grands axes commerciaux méditerranéens, et servir d'intermédiaires entre l'Orient et l'Occident sachant, malgré les rivalités… Lire la suite
18.  GUILDE ou GILDE

Écrit par : Jean FAVIER

… *Organisation de solidarité groupant, dès l'époque carolingienne, dans l'Europe du Nord-Ouest, des hommes ayant des intérêts communs (marchands, artisans, paysans même) et mal garantis par les liens de dépendance et de protection du système féodo-vassalique. Les guildes (ou gildes) se multiplient aux xe et xie Lire la suite
19.  HANSE

Écrit par : René FEDOU

L'histoire a retenu quatre hanses, ou groupements de *marchands, et plus spécialement de marchands à l'étranger. Il y eut la hanse des marchands de l'eau, dont les membres jouissaient du monopole de navigation sur la Seine entre Paris et Mantes. Dirigée et animée par des marchands parisiens, elle donna… Lire la suite
20.  ITALIE - Histoire

Écrit par : Michel BALARDPaul GUICHONNETJean-Marie MARTINJean-Louis MIÈGEPaul PETIT

Dans le chapitre "L'administration des communes"  : … communes. Il s'efface à la fin du xiiie siècle, quand le popolo, dominé par les *marchands, accapare les fonctions publiques. Les succès du « peuple » sont ceux d'une bourgeoisie dont la croissance et la prospérité viennent de l'extraordinaire essor économique que connaît l'Italie depuis le xie siècle… Lire la suite
21.  JUSTINIEN Ier (482-565)

Écrit par : José GROSDIDIER DE MATONS

Dans le chapitre "Prospérité commerciale et essor intellectuel"  : … la Méditerranée, rendue au commerce international par la défaite vandale, était sillonnée par les *marchands de Syrie et d'Égypte qui entretenaient un commerce important avec l'Occident, notamment avec la Gaule mérovingienne, où ils écoulaient le papyrus, les verreries syriennes, les produits des cultures de luxe (huile, vins fins, fruits secs),… Lire la suite
22.  LATINS D'ORIENT ÉTATS

Écrit par : Jean RICHARD

Dans le chapitre "L'implantation des Latins"  : … réserver la ville aux chrétiens, occidentaux ou orientaux). Les ports, notamment, attirèrent les *marchands italiens ou provençaux qui s'y firent reconnaître des privilèges allant jusqu'à la constitution de comptoirs autonomes, véritables colonies ne relevant que des républiques marchandes, entraînant, parfois, toute la population latine et… Lire la suite
23.  LONDRES

Écrit par : Roland MARXFrédéric RICHARD

Dans le chapitre "Histoire d'une capitale"  : … Commerce et artisanat y sont les activités majeures, le négoce en partie aux mains d'étrangers, *marchands de Cologne invités par Henri II dès 1152, autres Allemands qui bénéficient du Statut des marchés de 1283, nombreux juifs (sans doute 2 500 vers 1200) sous la sauvegarde du roi jusqu'à la grande expulsion de 1295. La bourgeoisie se développe… Lire la suite
24.  MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

Écrit par : André BOURDEGeorges DUBYClaude LEPELLEYJean-Louis MIÈGE Universalis

Dans le chapitre "Renaissance de la piraterie (Ve-Xe s.)"  : … venues du continent, l'un par des lagunes, Venise, l'autre par des reliefs abrupts, Amalfi. *Les Vénitiens et les Amalfitains demeuraient sous la protection de Byzance ; l'empereur d'Orient leur accorda en 992 des privilèges commerciaux qui leur assuraient pratiquement le monopole des exportations à destination de l'Italie ; d'autre part,… Lire la suite
25.  MONGOLIE, histoire

Écrit par : Françoise AUBINVadime ELISSEEFF

Dans le chapitre "L'œuvre gengiskhanide et sa légende"  : … libéralisme des Mongols en matière religieuse, les faveurs exceptionnelles dont jouirent les *marchands dès l'aube de l'Empire incitèrent missionnaires et négociants à entreprendre la longue traversée de l'Asie centrale. Une foule de voyageurs sillonna les routes, réservées jusqu'alors à de rares caravanes, et l'on doit aux plus célèbres d'… Lire la suite
26.  MÜNSTER

Écrit par : Francis RAPP

… *Ville située sur l'Aa et le canal de Münster, dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Münster doit son origine à une station fortifiée franque du viiie siècle dont Charlemagne fit vers 792 le siège d'un évêché. Le nom primitif de Mimigernaford ou Mimigardeford est remplacé au xe siècle par Mon[a]stere (… Lire la suite
27.  NORVÈGE

Écrit par : Marc AUCHETRégis BOYERGeorges CHABOTLucien MUSSETClaude NORDMANN

Dans le chapitre "Marchands et armateurs scandinaves"  : … xvie siècle et les comptoirs hanséatiques reculaient sous la poussée des actifs *marchands et armateurs scandinaves. Même le quai germanique de Bergen n'échappait pas à cette pénétration. Mais les rouliers hollandais vinrent bientôt remplacer les Hanséates pour s'implanter dans toutes les activités économiques norvégiennes. Comme… Lire la suite
28.  ROUGE MER

Écrit par : Colette DUBOISJean-Pierre PINOT Universalis

Dans le chapitre " Histoire"  : … (1115), l'expédition navale conduite par Renaud de Châtillon ne perturbent pas les activités des *marchands et navigateurs arabes mais renforcent chez eux l'idée d'écarter toute flotte chrétienne de cet espace musulman : le canal pharaonique s'ensable durablement, la mer Rouge se ferme aux étrangers. À partir de la fin du xiie Lire la suite
29.  ROYAUME-UNI - Histoire

Écrit par : Bertrand LEMONNIERRoland MARX Universalis

Dans le chapitre "L'Angleterre normande"  : … Leeds. Le commerce de la laine renaît avec le développement de l'« étape » obligatoire de Calais ; *les marchands anglais recherchent des débouchés nouveaux, à l'instar des Marchands aventuriers, qui se portent vers la mer du Nord et la Méditerranée ; un nationalisme économique joue contre les Hanséates qui, en 1447, sont une première fois les… Lire la suite
30.  SLAVES

Écrit par : Denise EECKAUTEPaul GARDEMichel KAZANSKI

Dans le chapitre "La civilisation des anciens Slaves"  : …  –, pas plus que le commerce. Dès le viiie siècle après J.-C., on signalait des *marchands slaves à Bulgar ou Bulgary chez les Bulgares de la Volga et à Itil, la capitale khazare au voisinage de la Caspienne ; les marchands arabes, ces maîtres commerçants du haut Moyen Âge, connaissaient bien la Slavie avec laquelle ils étaient… Lire la suite
31.  TONLIEU

Écrit par : Françoise MOYEN

… *Au Moyen Âge, les tonlieux sont les taxes indirectes sur les marchandises ; ces taxes sont perçues lors du transport, au passage des ports, des ponts, etc., et lors des transactions sur les lieux de marché. Par la suite, et jusqu'à la Révolution, le « tonlieu » ne désigna plus que les droits de marché. Histoire Lire la suite
32.  TRAITÉ DES MONNAIES, Nicolas Oresme

Écrit par : Jean-Marc DANIEL

Dans le chapitre "L'ouvrage d'un scolastique"  : … déclaration très générale n'ayant a priori rien à voir avec le sujet économique dont traite Oresme. *Sur le fond, le propos du livre est clair : il s'agit d'affirmer que la monnaie n'appartient pas au prince mais au peuple et plus spécifiquement à ce monde des marchands que l'Église a rejeté jusqu'au xiie siècle, toléré à partir… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média