BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MINAMATA MALADIE DE

Intoxication au mercure observée, dès 1956, dans la ville de Minamata (petit port japonais de la côte ouest de l'île de Kyūshū), d'abord chez les chats, puis chez les pêcheurs et leur famille qui ont consommé du poisson ou des coquillages. Cette intoxication — qui , au début du xxie siècle, selon les statistiques gouvernementales, avait fait 2 265 victimes officielles dont 1 784 étaient mortes — est la conséquence de la pollution de la mer par le méthylmercure déversé de 1932 à 1968 dans la baie de Minamata par les usines chimiques de la société Shin Nippon Chisso, qui fut condamnée, après une longue procédure, à indemniser les plaignants. Les faits, les causes, ainsi que les conséquences humaines, économiques et sociales de cette catastrophe ont été décrits et analysés par Noriaki Tsuchimoto dans le film Minamata, qu'il a réalisé en 1971.

Le méthylmercure, ingéré par les poissons et les coquillages, va se concentrer dans les tissus de ces animaux. C'est l'absorption par l'organisme humain de ce toxique qui provoque, à la longue, des troubles du système nerveux. Le tableau clinique est celui d'une encéphalopathie diffuse avec atteinte du cervelet ; il se compose des symptômes suivants : troubles mentaux, difficultés d'élocution, ataxie, paralysie, convulsions, réduction du champ visuel, difficultés de l'audition et, dans les cas les plus graves, coma convulsif éventuellement suivi de mort. Le traitement est limité. Cette intoxication peut laisser des séquelles nerveuses considérables : séquelles psychomotrices (paralysies multiples) et troubles mentaux.

Yugi SATO

Pour citer cet article

Yugi SATO, « MINAMATA MALADIE DE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-minamata/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« MINAMATA MALADIE DE » est également traité dans :

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

Écrit par :  Paul AKAMATSUVadime ELISSEEFFValérie NIQUETCéline PAJON

Dans le chapitre "Le miracle économique"  : …  plus locaux, dont le symbole le plus fort reste l'organisation des grands procès antipollution après le scandale de Minamata. Autour du port de Minamata, dans l'île de Kyūshū, la population fut victime d'une grave intoxication due à la pollution par le mercure de l'eau de mer et du poisson consommé (des rejets industriels se poursuivaient sans… Lire la suite
JAPON (Arts et culture) - La littérature

Écrit par :  Jean-Jacques ORIGASCécile SAKAIRené SIEFFERT

Dans le chapitre "Temps d'apocalypse"  : …  Kukai jōdo (Mer de souffrance, terre pure). Elle avait vécu à Minamata, bourgade perdue entre ciel et mer au sud de Kyūshū, dont le nom devint connu lorsque y éclata une forme terrifiante de pollution, et lutta pour défendre les victimes. Certains passages ont la sécheresse de documents administratifs, d'autres s'enchaînent selon le rythme d… Lire la suite
MERCURE, élément chimique

Écrit par :  Guy PÉREZJean-Louis VIGNES

Dans le chapitre "Usages et toxicité"  : …  environnement marin forment du méthyl-mercure qui, absorbé par le plancton, se concentre ensuite dans les poissons. La pollution de la baie de Minamata (Japon), de 1956 (année de la découverte des premiers cas d'intoxication humaine) à 1967, par une usine chimique (active depuis 1932) qui utilisait du mercure comme catalyseur pour produire de l'… Lire la suite
MERCURE, toxicologie

Écrit par :  Universalis

L'empoisonnement par composés organomercuriels produit des lésions au niveau du système nerveux central. Ce type d'intoxication a reçu le nom de maladie de Minamata, du nom du port japonais où les rejets d'une usine causèrent une catastrophe sanitaire dans les années 1950, provoquant chez les victimes affaiblissement musculaire, perte de la… Lire la suite
POLLUTION

Écrit par :  François RAMADE

Dans le chapitre "Circulation des polluants dans les réseaux trophiques"  : …  évidence pour la première fois avec un métal lourd, lemercure, lors de la catastrophe de Minamata, au Japon, au début des années 1950. Cette dernière résulta d'une bioamplification du mercure rejeté par une usine chimique dans les chaînes trophiques marines de la baie de Minamata aux sommets desquelles se plaçaient les populations littorales… Lire la suite
REACH (Registration, Evaluation and Authorization of Chemicals)

Écrit par :  Pierre LASZLO

Dans le chapitre "Catastrophes industrielles"  : …  de méthylmercure CH3HgCl toxique, contamina la chaîne alimentaire. Se nourrissant de poisson, les habitants de Minamata furent empoisonnés – l'intoxication fut observée dès 1956 –, avec 2 265 victimes officiellement recensées (mais bien davantage en réalité), dont 43 enfants mort-nés et 22 cas de malformation cérébrale… Lire la suite
SMITH W. EUGENE (1918-1978)

Écrit par :  Gabriel BAURET

le Jewish Museum de New York, intitulée Let Truth Be the Prejudice, puis il part pour le Japon et s'installe dans la baie de Minamata afin d'apporter son témoignage sur les conséquences d'une pollution au mercure pour une communauté de pêcheurs. Il accomplit un reportage empreint à la fois de dignité et de violence : sa célèbre photographie d'… Lire la suite

Afficher la liste complète (7 références)

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.