BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

GRAVES MALADIE DE

Maladie endocrinienne, la maladie de Graves est la plus fréquente cause d'hyperthyroïdie ou thyrotoxicose (hypersécrétion d'hormone thyroïde). Dans la maladie de Graves, la sécrétion excessive d'hormone thyroïde s'accompagne habituellement d'une hypertrophie diffuse de la glande (entraînant un goître) et une exophtalmie (protrusion des globes oculaires) avec une rétraction des paupières et d'autres signes oculaires. Le volume de la thyroïde peut être multiplié par deux ou davantage. L'augmentation du taux d'hormone thyroïde entraîne une augmentation du débit cardiaque avec une tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque), des palpitations, une polypnée (halètement), une fibrillation (contractions rapides et irrégulières du muscle cardiaque) et une insuffisance cardiaque. Une irritabilité, une hyperexcitabilité, des insomnies et une instabilité émotionnelle ne sont pas rares, tout comme la perte de poids, l'hypotonie musculaire, des sueurs et une diarrhée. Un stress physique ou émotionnel peut entraîner une décompensation aiguë se traduisant par un choc vasomoteur, lequel, en l'absence de traitement, conduira au décès.

La maladie de Graves est d'origine auto-immune (c'est-à-dire liée à la réponse de l'organisme contre ses propres constituants, identifiés étrangers). Un anticorps ayant des propriétés stimulantes sur la thyroïde a été isolé du sang de nombreux patients atteints de la maladie de Graves. Elle survient quatre fois plus souvent chez la femme que chez l'homme, le plus souvent chez l'adulte jeune ou d'âge moyen et avec une prédisposition familiale.

Le traitement des formes sévères repose sur l'exérèse chirurgicale totale ou partielle de la glande. Parfois, la pathologie peut être contrôlée par l'administration d'iode radioactif ou de certains agents bloquants comme le thiouracile. L'iode thérapeutique radioactif est capté par les cellules de la thyroïde comme l'iode normal au cours de la synthèse hormonale. Lorsqu'elle est présente en quantité suffisante, l'iode radioactive provoque la destruction des cellules thyroïdiennes. Dans la plupart des cas, le dosage peut être adapté de façon à maintenir une quantité suffisante de tissu normal pour préserver la fonction thyroïdienne. Bien que le traitement permette de contrôler la quasi-totalité des symptômes, les anomalies oculaires peuvent persister.

Universalis

Pour citer cet article

Universalis, « GRAVES MALADIE DE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-graves/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média