BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MACROÉCONOMIE Systèmes financiers

Un système financier se définit par l'ensemble des règles, des pratiques et des institutions (Bourses de valeurs, banques, etc.) qui permettent de mobiliser des capitaux pour les mettre à disposition d'agents à besoins de financement. Ces besoins correspondent pour l'essentiel à des projets d'investissement d'entreprises, d'administrations ou de particuliers. Par conséquent, leur satisfaction concourt à l'accroissement de la capacité productive de l'économie.

On a d'ailleurs fait valoir depuis longtemps (notamment depuis les contributions de Raymond Goldsmith [1969] et de John Gurley et Edward Shaw [1955]) qu'il existait une relation entre le niveau de développement d'une économie et celui de son secteur financier. Le sens de la causalité reste toutefois difficile à déterminer, car il se peut que ce soit l'évolution du revenu ou de la richesse qui provoque l'extension des activités financières. Il existe sans doute une interdépendance entre les deux phénomènes ; la question a donné lieu à une abondante littérature (notamment Ross Levine, 1997). Mais, au bout du compte, on peut raisonnablement admettre que le développement du système financier est un facteur de croissance important.

Il faut ajouter que le système financier affecte aussi la distribution des revenus et des richesses au sein de l'économie. On voit bien, en effet, que les conditions d'accès au crédit peuvent influer sur les inégalités. Selon que l'offre de financement s'adresse à des agents présentant des garanties (donc déjà riches) ou qu'elle touche une gamme plus large d'emprunteurs, elle est de nature à faire diverger ou converger les situations individuelles.

Pourquoi le secteur financier exerce-t-il ces effets d'entraînement et de structuration sur l'activité économique ? Quelles sont les caractéristiques des échanges financiers qui leur confèrent cette place apparemment privilégiée dans la dynamique de l'économie ? Par quels mécanismes l'intensité et les modalités de ces échanges affectent-elles la croissan […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  10 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« MACROÉCONOMIE » est également traité dans :

MACROÉCONOMIE - Théorie macroéconomique

Écrit par :  Edmond MALINVAUD

Les informations entendues ou lues par le public font couramment état de grandeurs économiques. Elles peuvent concerner une entreprise ou une collectivité locale particulière. Mais les grandeurs en question résultent souvent de la synthèse d'informations détaillées et contribuent à caractériser l'activité économique d'une entité plus large,… Lire la suite
MACROÉCONOMIE - Croissance économique

Écrit par :  Jean-Olivier HAIRAULT

Le terme « croissance » désigne l'augmentation du volume de la production de biens et de services d'une année sur l'autre. Les chroniqueurs économiques parlent ainsi d'accélération ou de ralentissement de la croissance pour caractériser une année particulière. Toutefois, les économistes préfèrent réserver le terme de croissance à une augmentation… Lire la suite
MACROÉCONOMIE - Emploi

Écrit par :  Bernard GAZIER

L'emploi désigne tout processus d'affectation des personnes à des tâches économiquement reconnues, le plus souvent rémunérées. En un sens plus large, le terme peut évidemment s'appliquer à l'utilisation d'un facteur de production (emploi d'un capital), voire d'un instrument quelconque (emploi d'un outil, de la persuasion ou de la force, etc.).… Lire la suite
MACROÉCONOMIE - Politique économique

Écrit par :  Antoine d' AUTUME

Les économies modernes sont des économies de marché. Le marché constitue le moteur de l'activité économique, et l'expérience du xxe siècle – en Europe de l'Est ou ailleurs – a montré combien il était difficile de s'en passer. Ses défauts sont non moins visibles. Son extension au monde entier semble loin de profiter à tous. Il… Lire la suite
AGRÉGAT ÉCONOMIQUE

Écrit par :  Marc PÉNIN

…  total. L'utilisation du terme en économie est liée à l'essor de la statistique économique et de la* quantification macroéconomique, dans la première moitié du xxe siècle, ainsi qu'à la mise en place des comptabilités nationales, dans sa seconde moitié. Le calcul de grandeurs caractéristiques de l'économie nationale remonte… Lire la suite
ANTICIPATIONS, économie

Écrit par :  Christian de BOISSIEU

Dans le chapitre "Anticipations et ajustements macroéconomiques"  : …  soulignant la place centrale des anticipations dans la détermination des comportements. Puisque *les variables macroéconomiques résultent de la conjugaison des actions individuelles, elles sont également conditionnées par les prévisions. Donnons quelques exemples : – Les salaires nominaux fixés dans le cadre des négociations collectives et des… Lire la suite
CHÔMAGE - Politiques de l'emploi

Écrit par :  Christine ERHEL

Dans le chapitre "Aspects méthodologiques"  : …  d'évaluation et l'obtention de résultats fiables, sans recours à une procédure expérimentale. *Les évaluations macroéconomiques mesurent l'impact des politiques de l'emploi sur l'emploi, le chômage, les salaires, ou encore sur les flux sur le marché du travail, au niveau global. Elles utilisent des données agrégées, et éventuellement des… Lire la suite
COMPTABILITÉ NATIONALE

Écrit par :  Marc PÉNIN

siècle (William Petty, Gregory King, ...) et le Tableau économique des physiocrates, *ce n'est qu'à partir des années 1920 – et plus nettement encore à partir de la crise de 1929 – que l'on assiste dans les pays occidentaux au développement des travaux de quantification macroéconomiques autour du revenu national, de ses composants et… Lire la suite
DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET SOCIAL - Aide publique au développement

Écrit par :  Lisa CHAUVET

Dans le chapitre "Le débat avant le rapport « Assessing Aid »"  : …  en épargne des pays en développement. Les premières études qui se sont intéressées à l'efficacité* macroéconomique de l'aide ont donc cherché à mesurer l'effet de celle-ci sur l'épargne domestique. Certaines études économétriques (Griffin, 1970 ; Griffin et Enos, 1970) ont mis en évidence une corrélation négative entre l'aide publique et l'… Lire la suite
DROIT - Économie du droit

Écrit par :  Bruno DEFFAINS

Dans le chapitre "Performances macroéconomiques des systèmes juridiques"  : …  sur la production du droit. Les enjeux ne se situent plus simplement au niveau microéconomique, *ils sont désormais de nature également macroéconomique, dans la mesure où le « capital juridique » (tous les éléments attachés au cadre réglementaire et législatif) tend à devenir un facteur important de la croissance économique. Ces perspectives… Lire la suite
ÉCONOMÉTRIE

Écrit par :  Jean-Pierre FLORENS

Dans le chapitre "Objet et naissance de l'économétrie"  : …  l'épargne des ménages ou la structure des coûts de production d'une catégorie d'entreprises. *Ils peuvent aussi être macroéconomiques : on s'intéresse alors aux grands agrégats de la comptabilité nationale (produit intérieur, niveau des prix, quantité de monnaie, nombre des chômeurs) et l'on concentre la modélisation sur un aspect particulier… Lire la suite
ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

Écrit par :  Henri GUITTON

Dans le chapitre "Analyse micro-économique et analyse macro-économique"  : …  Il faudrait ici faire appel à la distinction entre analyse micro-économique et* analyse macro-économique. La science économique est-elle fondamentalement de type microscopique ou de type macroscopique ? C'est une question qui met en jeu une idée déjà connue des Grecs : pour connaître l'univers, faut-il aller de la partie vers le tout ou, inversement… Lire la suite
ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

Écrit par :  Jérôme de BOYER

Dans le chapitre "La révolution keynésienne"  : …  propose quant à lui de s'intéresser aux déterminants du revenu global et renouvelle, à cet effet, *l'analyse de l'offre et de la demande : celle-ci acquiert une dimension macroéconomique. Il ne s'agit plus d'expliquer les prix relatifs des biens mais les déterminants des agrégats globaux de l'économie : le niveau général des prix, le revenu, l'… Lire la suite
ENTREPRISE - Financement

Écrit par :  Geneviève CAUSSE

Dans le chapitre "Financement intermédié ou désintermédié"  : …  directe ou à la finance intermédiée, reprenant la classification faite par John Hicks (1974), *on a coutume d'opposer, au niveau macroéconomique, les économies de marchés de capitaux et les économies d'endettement. L'idée, sous-jacente à ce classement, est que les économies dites de marchés de capitaux, plus respectueuses des… Lire la suite
INFLATION

Écrit par :  Jacques LE CACHEUX

Dans le chapitre "La courbe de Phillips et la relation inflation-chômage"  : …  Alors que l'inflation s'affichait partout, la* théorie macroéconomique dominante au cours des deux décennies de l'après-guerre, la théorie keynésienne, ignorait ostensiblement les variations de prix en raisonnant dans des modèles à prix fixes, ce qui troublait même ses plus ardents défenseurs. La découverte, à la fin des années 1950 par un… Lire la suite
INVESTISSEMENT

Écrit par :  Richard DUHAUTOIS

Dans le chapitre " L'analyse traditionnelle de l'investissement"  : …  La mesure de l'investissement n'est pas la même selon la perspective adoptée. Au *niveau macro-économique, c'est-à-dire en comptabilité nationale, l'investissement des entreprises se mesure par la formation brute de capital fixe (F.B.C.F.). En France, les comptables nationaux de l'I.N.S.E.E. désignent la F.B.C.F. comme « la valeur des biens durables… Lire la suite
MATHÉMATIQUE ÉCOLE ÉCONOMIQUE

Écrit par :  François ETNER

Dans le chapitre "Les grandes étapes de l'économie mathématique"  : …  auxquels recourent les économistes couvrent les deux champs de la macro et de la microéconomie. *En macroéconomie, John Hicks propose, en 1937 dans son article « M. Keynes et les classiques », une interprétation formalisée de la théorie générale de John Maynard Keynes dans le cadre d'un modèle théorique dit « IS-LM ». Ce modèle donnera lieu… Lire la suite
MODIGLIANI FRANCO (1918-2003)

Écrit par :  Françoise PICHON-MAMÈRE

… *Né à Rome en 1918, Franco Modigliani s'est fait connaître très jeune, en 1944, par un article sur la théorie de Keynes qui a lancé la controverse sur le rôle essentiel de la préférence pour la liquidité. Fidèle au keynésianisme, il a pris part, en tant que chef de file, à la polémique des années 1950 et 1960 entre monétaristes et keynésiens, aux… Lire la suite
MONDIALISATION - Globalisation financière

Écrit par :  Philippe MARTIN

Dans le chapitre "Le « trilemme fondamental »"  : …  l'entre-deux-guerres et la lente reconstruction d'un marché du capital globalisé après la guerre ? *La réponse traditionnelle réside dans ce que les économistes appellent le « trilemme » fondamental » de la macroéconomie ouverte ou le triangle d'incompatibilité mis en évidence par Robert Mundell : un pays ne peut avoir que deux des trois… Lire la suite
NOUVELLE ÉCOLE CLASSIQUE (N.E.C.), économie

Écrit par :  François LANGOT

…  des modèles keynésiens, la nouvelle école classique (N.E.C.) a pour objectif de fournir un* cadre d'analyse à l'évolution de l'activité économique d'un pays. Elle est fondée sur une vision optimiste du capitalisme de marché, celle que défendait Adam Smith dans ses Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations (… Lire la suite
PRESCOTT EDWARD C. (1940- )

Écrit par :  Françoise PICHON-MAMÈRE

… de cette dernière recommandation. Edward Prescott est également connu pour avoir développé un outil *d'analyse des fluctuations des principaux agrégats macroéconomiques. La plupart d'entre eux (P.I.B., consommation, revenu, investissement) sont étudiés à partir de séries chronologiques dites « non stationnaires », qui ne fluctuent pas autour d'une… Lire la suite
PRODUCTION, économie

Écrit par :  Marc PÉNIN

Dans le chapitre "La genèse de la notion de production"  : …  de capital dans celle-ci, introduit l'épargne (et l'égalité de l'épargne et de l'investissement) et pose l'identité entre la valeur de la production et la somme des revenus productifs. Le schéma standard de fonctionnement* macroéconomique d'une économie, avec la notion de production en son centre, est dès lors en place et ne sera plus remis en cause… Lire la suite
PROPAGATION ET IMPULSION EN ÉCONOMIE DYNAMIQUE, livre de Ragnar Frisch

Écrit par :  Philippe LE GALL

… 'on frappe un cheval à bascule avec un bâton, le mouvement du cheval sera très différent de celui du bâton »), *occupe une place centrale dans l'histoire de l'analyse économique, comme en atteste sa postérité polymorphe : il contribue dans les années 1930 au développement de la macroéconomie du cycle, constitue l'une des origines de la « révolution… Lire la suite
RATIONAL EXPECTATIONS AND ECONOMETRIC PRACTICE, livre de Robert Lucas et Thomas Sargent

Écrit par :  Marion GASPARD

…  depuis la Seconde Guerre mondiale. Après les critiques des « monétaristes » (Milton Friedman), *Robert Lucas (futur Prix Nobel d'économie, 1995) et Thomas Sargent radicalisent l'offensive en fondant ce qu'ils appellent « la nouvelle macroéconomie classique ». Les articles fondateurs de cette école, rassemblés dans Rational Expectations andLire la suite
SPORT (Histoire et société) - Économie

Écrit par :  Wladimir ANDREFF

Dans le chapitre "Macroéconomie et comptabilité du sport"  : …  *La macroéconomie du sport vise à cerner et à mesurer l'activité économique liée au sport. En 2011, le marché mondial du sport était estimé à 650 milliards d'euros, dont 190 milliards d'euros pour les articles de sport, 92 milliards d'euros pour le sport professionnel, 26 milliards d'euros pour le sponsoring sportif. Le poids économique du sport se… Lire la suite
LA THÉORIE DE LA RÉGULATION : UNE ANALYSE CRITIQUE, livre de Robert Boyer

Écrit par :  Annie SORIOT

Dans le chapitre "Formes institutionnelles, régimes d'accumulation et modes de régulation"  : …   : mode d'emploi concepts et méthodes ») est le plus important, puisqu'il fournit la « boîte à * outils » d'une nouvelle macroéconomie en mettant l'accent sur trois notions : les « formes institutionnelles », les « régimes d'accumulation » et le « mode de régulation ». Cette méthodologie permet alors d'étudier les dynamiques du capitalisme, d'… Lire la suite
THÉORIE GÉNÉRALE DE L'EMPLOI, DE L'INTÉRÊT ET DE LA MONNAIE, livre de John Maynard Keynes

Écrit par :  Marion GASPARD

Dans le chapitre "L'interventionnisme"  : …  *La Théorie générale institue l'analyse macroéconomique moderne : Keynes isole des relations entre des agrégats économiques, indépendantes des comportements individuels. En se concentrant sur les déterminants de la production et de l'emploi à court terme, il bouleverse la pensée économique, qui se posait la question de l'affectation… Lire la suite
TINBERGEN JAN (1903-1994)

Écrit par :  Philippe LE GALL

… *Père de la macroéconométrie et du modèle social-démocrate qui s'est imposé en Europe du Nord, inlassable militant pour l'aide aux pays sous-développés, Jan Tinbergen était un scientifique rigoureux doublé d'un idéaliste, dont l'œuvre vise à concilier l'équité et l'efficacité économique. Il fut le premier —  conjointement avec le Norvégien Ragnar… Lire la suite

Afficher la liste complète (28 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média