BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

LIVRET, musique

2.  Les compositeurs librettistes

« L'efficacité d'un opéra est d'abord celle de son livret, laissant à la musique la tâche de développer les arrière-plans ou les arrière-mondes que le texte comprend en lui », déclarait Hugues Dufourt à propos de son opéra Dédale (1995).

Les étapes marquantes de l'histoire de l'opéra, qui est celle des relations parfois conflictuelles entre les paroles et la musique, se placent en effet sur le plan littéraire plus que sur le plan musical.

Les plus grands compositeurs lyriques, à l'exception peut-être de Rameau, ont tous été convaincus de la dimension poétique et dramatique de leur art. La plupart l'ont manifesté en collaborant régulièrement avec certains auteurs et, souvent, en intervenant directement auprès d'eux. Ainsi Richard Strauss travailla avec un véritable écrivain-poète, Hugo von Hofmannsthal, ne craignant pas de lui donner des conseils littéraires. Déjà Mozart n'hésitait pas à intervenir sur le texte de Giovanni Battista Varesco, le librettiste d'Idomeneo. La « maniaquerie » avec laquelle il a suivi l'élaboration des livrets sur lesquels il composait, et les relations de travail quasi fusionnelles qu'il a entretenues avec Boito, lui-même librettiste et compositeur, placent également Verdi au tout premier plan dans ce cas de figure.

Certains ont manifesté leur exigence poétique en portant leur choix sur l'œuvre d'écrivains majeurs : Shakespeare, Racine, Milton, Schiller, Büchner, Kafka ou Jean Genet. Il leur est même arrivé de suivre strictement le texte qu'ils avaient retenu, comme Monteverdi, créateur du genre lyrique, qui ne changea pas un mot du Tasse dans Le Combat de Tancrède et de Clorinde (Il Combattimento di Tancredi e Clorinda, 1624 ou 1625), ou bien encore Debussy, qui reprit la prose de Maeterlinck pour Pelléas et Mélisande (1902). D'autres, en particulier depuis le début du xxe siècle, s'adressent comme librettistes à de véritables artistes du verbe : Hofmannsthal puis Stefan Zweig pour Richard Strauss, Michel Butor pour Henri Pousseur, Bernard Noël pour Ahmed Essyad, etc. D'autres enfin écrivent eux-mêmes leurs livrets.

  Quand et o […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  16 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« LIVRET, musique » est également traité dans :

AUTRICHE
Dans le chapitre "La littérature de l'âge baroque"
BEAUMARCHAIS PIERRE-AUGUSTIN CARON DE (1732-1799)
Dans le chapitre "Une dramaturgie nouvelle"
BOITO ARRIGO (1842-1918)
CAVALLI PIER FRANCESCO (1602-1676)
Dans le chapitre "Une esthétique théâtrale et lyrique originale"
COMÉDIE MUSICALE
Dans le chapitre "1920-1942 : « Show Boat » et l'âge du jazz"
DA PONTE LORENZO (1749-1838)
DARGOMYJSKI ALEXANDRE SERGUEÏEVITCH (1813-1869)
FAVART CHARLES-SIMON (1710-1792)
FELSENSTEIN WALTER (1901-1975)
Dans le chapitre "Le Musiktheater"
FILLEUL NICOLAS (1537?-apr. 1584)
GAZZANIGA GIUSEPPE (1743-1818)
HALÉVY LUDOVIC (1834-1908)
HOFMANNSTHAL HUGO VON (1874-1929)
Dans le chapitre "La collaboration avec Richard Strauss"
LULLY JEAN-BAPTISTE (1632-1687)
Dans le chapitre "Un génie novateur"
MEILHAC HENRI (1831-1897)
MENOTTI GIAN CARLO (1911-2007)
Dans le chapitre "Un musicien précoce"
NORMA (V. Bellini)
Dans le chapitre "Une œuvre emblématique"
OPÉRA - Histoire, de Peri à Puccini
OPÉRA - Les techniques d'écriture
Dans le chapitre "Les contraintes"
OPÉRA - Le renouveau de l'opéra baroque
Dans le chapitre "Monteverdi : le texte"
QUINAULT PHILIPPE (1635-1688)

Afficher la liste complète (21 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média