BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

LIBÉRALISME

Le libéralisme est une doctrine économique : celle qui se donne le marché pour seul fondement, avec pour alliées naturelles l'initiative privée et la libre concurrence. Le libéralisme est aussi une philosophie politique : sa vision du monde lui commande d'aménager et de garantir la liberté de ceux qui vivent dans la cité. Enfin, le libéralisme est une disposition d'esprit : plus qu'une doctrine relative à l'agencement institutionnel de la société politique ou de la société économique, moins qu'une véritable éthique permettant à chacun de s'accommoder de sa condition, il constitue une interprétation simultanée de l'homme et de la société qui fait de la liberté le point d'aboutissement d'une création continue, et non une espèce d'état de nature qu'il conviendrait de préserver intact.

Doctrine économique et philosophie politique, vision du monde social et politique en même temps que justification a posteriori d'un ordre existant : entendu dans son sens courant et non dans ce que la raison est en droit d'y trouver, le libéralisme est à la fois l'une et l'autre, ce qui ajoute à la difficulté d'en donner une définition dépourvue de toute ambiguïté. Difficulté réelle, car non seulement les sources du libéralisme sont multiples, mais elles n'appartiennent pas toutes, tant s'en faut, à la même époque. En outre, les mots du libéralisme se sont universalisés et chacun en fait un usage pour ainsi dire tactique. Bien plus, le libéralisme exprime pour les uns une revendication proprement politique, tandis que d'autres estiment au contraire que l'économie de marché est la condition nécessaire du libéralisme politique. Ironie de l'histoire enfin : la référence au libéralisme est d'autant moins ostentatoire que celui-ci s'incarne davantage par la force apparente des choses et des idées.

1.   Les origines du libéralisme

Le libéralisme n'est pas la réalisation historique d'un schéma conçu préalablement par l'esprit. Il n'est pas davantage cet ensemble de principes seuls capables de justifier a posteriori un ordre social ou politique résultant de l'action désordonnée des hommes. Ni guide exclusif pour l'action, ni

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  10 pages…

 

Pour citer cet article

BALLE, « LIBÉRALISME  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberalisme/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« LIBÉRALISME » est également traité dans :

NÉO-LIBÉRALISME

Écrit par :  Liêm HOANG NGOC

Le terme de néo-libéralisme désigne le renouvellement des thèses économiques libérales à partir de la fin des années 1970… Lire la suite
CATHOLICISME LIBÉRAL ET CATHOLICISME SOCIAL

Écrit par :  René RÉMOND

Dans le chapitre "Catholicisme et libéralisme, dogmatisme et irréligion"  : …  En Europe occidentale, le libéralisme tend alors à s'imposer comme la philosophie dominante : les institutions politiques, l'économie, les relations sociales s'en inspirent. Il imprègne les codes et les mentalités. Le libéralisme catholique est une variante de ce grand courant dominateur. À essayer de jeter un trait d'union… Lire la suite
DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

Écrit par :  E.U.Pierre LETAMENDIA

Dans le chapitre "Un courant politique original"  : …  Parti catholique belge) n'avaient pas attendu cette évolution pour accepter une idéologie qui justifiait leur participation au jeu démocratique. Quant au libéralisme économique, l'Église lui a été en général hostile, reconnaissant, certes, le droit de propriété mais préconisant l'intervention de l'État contre les excès de l'individualismeLire la suite
ARON RAYMOND (1905-1983)

Écrit par :  Bernard GUILLEMAIN

Dans le chapitre "Pluralisme et libéralisme"  : …  Le problème consiste à saisir dans quelle mesure la multiplicité référentielle dérive du libéralisme affirmé par Raymond Aron ou lui sert de fondement. Dans un article intéressant, Alain Bloom écrit : « Le libéralisme d'Aron était celui de Locke, Montesquieu, John Stuart Mill et, dans une certaine mesure, Tocqueville » (« Le Dernier des libéraux… Lire la suite
DAHRENDORF RALF GUSTAV (1929-2009)

Écrit par :  Giovanni BUSINO

Dans le chapitre "Une sociologie de la société industrielle"  : …  des choix et l'efficience des options. La compétition subsiste et prospère là où le libéralisme est institutionnalisé, là où il est possible de mettre en place des institutions capables de procurer et de garantir à tous le plus grand nombre de chances d'accomplissement et de réussite. Mais peut-on concilier la… Lire la suite
DE L'INDUSTRIE FRANÇAISE, livre de Jean-Antoine Chaptal

Écrit par :  Francis DEMIER

Dans le chapitre "Un libéralisme dissocié au service de l'industrialisme français"  : …  tout en se gardant bien de suivre la voie du libre-échange imprudemment tentée en 1786. La solution est d'inscrire dans la durée la construction du libéralisme économique français. La France doit adopter un système protectionniste plus souple que celui de Napoléon : protection sans faille contre des produits qui contiennent du travail étranger,… Lire la suite
ÉCONOMIE (Définition et nature) - Enseignement de l'économie

Écrit par :  Jean-Marc DANIEL

Dans le chapitre " L'organisation lente et fragmentaire de la discipline"  : …  La révolution de 1830 permet à l'économie de faire une percée. L'hostilité au libéralisme économique n'est plus de mise et le régime, se sentant menacé par la montée du socialisme, décide de donner aux économistes libéraux les moyens de s'exprimer, de façon à ce qu'ils présentent comme une nécessité scientifique la politique que Louis-Philippe met… Lire la suite
INTÉGRISME

Écrit par :  Émile POULAT

Dans le chapitre "De l'« intransigeantisme » à l'intégrisme"  : …  et de la philosophie des Lumières, caractérisée par l'avènement de la bourgeoisie et du libéralisme. Si le premier mouvement fut une Sainte-Alliance des rois (sans le pape) au nom de l'Ancien Régime, très vite la situation évolua. Les monarchies durent composer avec la bourgeoisie et les droits de l'homme,… Lire la suite
MONDIALISATION - Pour une régulation économique internationale

Écrit par :  Michel AGLIETTA

Dans le chapitre "Développer les institutions internationales sous responsabilité politique"  : …  de pays. Il n'y a pas non plus d'autre modèle alternatif qui puisse lui être substitué. Le libéralisme économique représente l'intensification des interdépendances sous une forme inadéquate pour penser les problèmes de régulation internationale, car son postulat de l'efficacité des mécanismes automatiques est erroné. La perspective du… Lire la suite
PARETO VILFREDO (1848-1923)

Écrit par :  Giovanni BUSINO

Dans le chapitre "Les systèmes économiques « purs »"  : …  L'atomisme et la structure statique de la société, qui sont les postulats fondamentaux de la philosophie libre-échangiste, impliquent la prédominance d'individus qui ne peuvent être que l'exact opposé de l'homo œconomicus. Les naïvetés d'une pareille philosophie sociale n'échappent pas à Pareto, mais pour l'instant il continue à… Lire la suite
POLITIQUE - Les régimes politiques

Écrit par :  Georges BURDEAU

Dans le chapitre "Régimes libéraux et régimes autoritaires"  : …  L'adéquation de la formule du pouvoir ouvert aux exigences de l'idée libérale n'est pas discutable. Mais, là aussi, une distinction s'impose à raison de l'ambiguïté du libéralisme. Certes, il se fonde toujours sur la liberté, mais celle-ci n'a pas le même sens, selon qu'on la tient pour extérieure au pouvoir auquel elle oppose des barrières… Lire la suite
RELIGION - Religion et État

Écrit par :  Louis de NAUROIS

Dans le chapitre "Les principes"  : …  abroge les Articles organiques, ce qui revient à sortir de la voie du gallicanisme. Après la Seconde Guerre mondiale, nombre d'États nouveaux ou d'États changeant de régime politique ont, avec des formules diverses, adopté le principe libéral. Selon la constitution de la République démocratique allemande, les communautés religieuses dirigent leurs… Lire la suite
TURQUIE

Écrit par :  Michel BOZDÉMIRAli KAZANCIGILRobert MANTRANJean-François PÉROUSE

Dans le chapitre "Un modèle de développement économique dépendant"  : …  F.M.I., les mesures économiques du 24 janvier 1980, réorientant l'économie turque vers un libéralisme intégral. Ces mesures étaient « historiques », car elles présentaient une importance cruciale pour l'évolution de la société turque comparable à l'adoption de l'étatisme et de l'économie mixte dans les années 1930, ou encore à l'ouverture de l'… Lire la suite
ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

Écrit par :  Michel EUDEAlfred GROSSER

Dans le chapitre "La vie politique"  : …  elles à des tempéraments politiques que l'on retrouve dans tous les pays européens. Ce qui caractérise la période 1871-1914, c'est la persistance et l'évolution d'un courant libéral, opposé, au début, à la manière autoritaire de Bismarck et, plus tard, aux initiatives maladroites de Guillaume II. Une pratique politique plus moderne, l'… Lire la suite
BIOPOLITIQUE

Écrit par :  Frédéric GROS

Dans le chapitre "La norme contre la loi"  : …  , 2004). Mais il prévient très vite qu'il entreprendra finalement une vaste étude sur le « libéralisme ». Le libéralisme, qui devait constituer au départ le « cadre général » pour étudier la biopolitique, devient ce par quoi Foucault s'éloigne de cette problématique. L'étude serrée du libéralisme remet en effet fortement en… Lire la suite
COMMUNAUTARISME

Écrit par :  Justine LACROIX

Dans le chapitre "Un concept ambivalent"  : …  Michael Walzer) sont considérés comme les principaux représentants de la critique dite « communautarienne » du libéralisme politique telle qu'elle s'est développée, depuis une vingtaine d'années, dans les débats de théorie politique. Pourtant, aucun d'entre eux ne peut être associé à un quelconque mouvement visant à promouvoir la reconnaissance… Lire la suite
ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

Écrit par :  Jérôme de BOYER

Dans le chapitre "La physiocratie"  : …  Au xviiie siècle, en France, l'agriculture est fragilisée par la politique colbertiste de bas prix des biens agricoles, l'État est incapable de prélever l'impôt et de limiter son endettement et on garde le souvenir de la banqueroute du système de Law en 1720. C'est dans ce contexte que la pensée… Lire la suite
NUSSBAUM MARTHA (1947-    )

Écrit par :  Marie GARRAU

Dans le chapitre "La question de la vie bonne"  : …  Approach (2000 ; trad. fr. 2008), dans lequel elle défend une forme originale de libéralisme politique. Fondé sur la conception aristotélicienne de l’être humain élaborée dans les années 1980, le « libéralisme aristotélicien » se donne pour objectif la promotion pour tous de dix « capabilités humaines centrales » que toute… Lire la suite
PHILOSOPHIE

Écrit par :  Jacques BILLARDJean LEFRANCJean-Jacques WUNENBURGER

Dans le chapitre "Le retour du politique"  : …  et mondialise les conditions sociales, et à une crise des institutions politiques. Un courant d'approfondissement du libéralisme réactualise la pensée de Tocqueville (P. Manent, D. Raynaud, M. Gauchet). Des post-marxistes réinventent une analyse des nouvelles données socioéconomiques. Quelques grandes questions se laissent identifier… Lire la suite
CONTRAT

Écrit par :  Georges ROUHETTE

Dans le chapitre "Le contractualisme"  : …  L'essence de la doctrine est, tout autant, d'ordre économique. Elle révèle une confiance foncière dans les mérites du libéralisme qui doit assurer le plus grand bien du plus grand nombre. L'âge libéral a été défini comme une civilisation du contrat : comme un ordre social où les individus sont maîtres de déterminer eux-mêmes… Lire la suite
DROITS DE L'HOMME

Écrit par :  Georges BURDEAUGérard COHEN-JONATHAN E.U.Pierre LAVIGNEMarcel PRÉLOT

des pouvoirs publics pour créer les conditions nécessaires à leur réalisation. Tandis que les droits traditionnels sont des facultés dont l'optimisme libéral considère qu'il suffit qu'elles ne soient pas entravées pour que l'individu puisse les exercer, les droits sociaux requièrent au contraire une action positive de l'État sur les structures… Lire la suite
POPULISME

Écrit par :  Pierre-André TAGUIEFF

Dans le chapitre "Deux types de populismes : le protestataire et l'identitaire"  : …  La défense des valeurs du libéralisme économique, indiscernables de celles de la petite entreprise et de la propriété privée ; d'où la défense préférentielle de certaines catégories sociales : professions libérales, petits et moyens entrepreneurs, paysans, etc. – en fait, les classes dites moyennes (non salariées). Les… Lire la suite
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période post-gaullienne (1969-1981)

Écrit par :  Pierre BRÉCHON

Dans le chapitre "Les réformes du président"  : …  concrètes, inspirées directement par le président, qui voudrait donner naissance à une « société libérale avancée ». Ce dernier veut que la vie politique soit plus simple et décrispée. Il essaie de manifester médiatiquement sa proximité avec les catégories moyennes ou populaires en allant manger une fois par mois dans une famille ou en rencontrant… Lire la suite
CIVISME

Écrit par :  Bernard GUILLEMAIN

Dans le chapitre "Une notion au statut ambigu"  : …  actif. Au xixe siècle, l'Église catholique n'a jamais cessé de condamner la société libérale qui ne demande pas seulement un certain civisme, mais, nous le verrons, fonde – et elle seule – le civisme en général : le Syllabus (déc. 1864) apparaît, surtout dans ses chapitres vi et x, comme… Lire la suite
DAHLMANN FRIEDRICH CHRISTOPH (1785-1860)

Écrit par :  Léon STRAUSS

Historien et homme politique allemand. Professeur à Kiel en 1812, Dahlmann défend les privilèges de la noblesse et l'autonomie du Schleswig-Holstein contre les empiétements de l'absolutisme danois. Appelé en 1829 à l'université de Göttingen, il participe à la rédaction d'un projet de Constitution… Lire la suite
DOMAT JEAN (1625-1696)

Écrit par :  Jehan de MALAFOSSE

Dans le chapitre "Le restaurateur de la raison"  : …  Et cependant, « il n'est pas douteux que l'œuvre de Domat, à l'intersection de courants historiques très divers, représente la principale mise au point classique du libéralisme, avant l'effervescence du xviiie siècle » (P. Legendre, Domat, théoricien de l'État Lire la suite
ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Monétarisme

Écrit par :  Jean-Marc DANIEL

Dans le chapitre "L'équation quantitative de la monnaie"  : …  et donc des quantités produites. Dans le groupe de ceux qui pensent que ce sont les prix qui bougent, on trouve les tenants du libéralisme économique : c'étaient les classiques comme David Ricardo (1772-1823), ce sont les monétaristes d'aujourd'hui. Dans le groupe qui considère que les prix sont stables et que ce sont les quantités qui s… Lire la suite
ÉCONOMIE SOCIALE

Écrit par :  Éric BIDET

Dans le chapitre " Économie sociale, progrès social et utilité sociale"  : …  À la fin des années 1980, l'effondrement des systèmes collectivistes et le constat que le système capitaliste libéral ne parvient pas à éradiquer durablement la question de la pauvreté et de l'injustice sociale ont donné une nouvelle légitimité à une possible « troisième voie ». Émerge également, dans le sillage du rapport Meadows (1972) dénonçant… Lire la suite
MILL JOHN STUART (1806-1873)

Écrit par :  François TRÉVOUX

Dans le chapitre "Option libérale et tendance socialiste"  : …  les domaines, car « l'unique source infaillible et permanente du progrès est la liberté ». Libertés économique et politique vont de pair, l'une ne pouvant exister sans l'autre. La concurrence, expression de la liberté, est à la fois facteur d'avancement de la société et moyen de développement de l'individu. Le libéralisme est dynamique et novateur… Lire la suite
PROTESTANTISME - Les Églises protestantes de la fin de la Réforme au début du XXe s.

Écrit par :  Bernard VOGLER

Dans le chapitre "Les mutations du XIXe siècle"  : …  théologique, s'affirment trois courants principaux. Le rationalisme se mue en un libéralisme, qui est parfois proche de la maçonnerie et qui est très répandu chez les intellectuels et chez les notables ayant une influence politique et économique. Ce libéralisme affaiblit la vitalité religieuse (recul de la pratique) et la… Lire la suite
ROYAUME-UNI - Histoire

Écrit par :  Bertrand LEMONNIERRoland MARX

Dans le chapitre "Le rayonnement intellectuel"  : …  avant que Jeremie Bentham, prophète de l'utilitarisme et du libéralisme politique, assume sur le terrain de la morale et du droit public la fonction occupée par Adam Smith, Malthus, Ricardo, Owen dans le domaine de la pensée sociale et économique. Aux frontières de la littérature et de la pensée morale, les grands… Lire la suite
SAY JEAN-BAPTISTE (1767-1832)

Écrit par :  Pierre-Louis REYNAUD

On reconnaît aujourd'hui en Say l'un des promoteurs de la pensée libérale. Les questions qu'il a posées, encore discutées dans tous les pays, comme sa fameuse « loi des débouchés », dépassent le cadre de l'histoire des idées économiques. D'autres points de vue sur les fondements sociologiques du développement économique conservent parfois une… Lire la suite
AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

Écrit par :  Ivan CROUZELDominique DARBONPhilippe GERVAIS-LAMBONYPhilippe-Joseph SALAZARJean SÉVRYErnst VAN HEERDEN

Dans le chapitre "La libéralisation et la modernisation depuis les années 1990 "  : …  unité nationale et de ses successeurs confirmèrent une volonté d'ouverture internationale, de gestion libérale de l'économie et d'inscription dans une économie de marché (affiliation au G.A.T.T. en 1993, abandon des nationalisations, indépendance de la banque centrale). Le contrôle des changes a été supprimé, le rand financier a disparu en 1995,… Lire la suite
CAPITALISME - Sociologie

Écrit par :  Michel LALLEMENT

Dans le chapitre "Visages du capitalisme contemporain"  : …  un large spectre sur lequel s'ordonnent toutes les variétés de capitalisme contemporain. À un extrême se situent les économies libérales de marché au sein desquelles la compétition marchande et la hiérarchie organisationnelle assurent la coordination entre acteurs économiques (les États-Unis par exemple). À un autre, on trouve des économies dont… Lire la suite
CARBONARISME ou CHARBONNERIE

Écrit par :  Paul GUICHONNET

Société secrète, répandue dans divers États européens pendant le premier tiers du xixe siècle, particulièrement en Italie, où elle suscite les débuts du Risorgimento national. En raison même de sa nature, de la fragmentation de ses structures et de ses… Lire la suite
CITOYENNETÉ

Écrit par :  Dominique SCHNAPPER

Dans le chapitre "Histoire et formes concrètes"  : …  L'idée même de la citoyenneté est issue de deux histoires particulières, celle de l'Angleterre et celle de la France. Le citoyen, dans la tradition anglaise, est d'abord libéral. Il a exigé la sûreté des personnes, la liberté de penser, de parler et d'agir. Son libéralisme s'est ensuite démocratisé par l'extension des droits… Lire la suite
CONSERVATEURS, Royaume-Uni

Écrit par :  Roland MARX

L'un des grands partis politiques britanniques, dont le nom apparaît vers 1836 pour succéder au traditionnel terme « tory ». Dès la naissance du parti, Robert Peel lui fixe l'objectif d'associer classes moyennes et supérieures et de favoriser les évolutions qui ne compromettraient pas les fondements de l'ordre et de la vie… Lire la suite
DROIT, LÉGISLATION ET LIBERTÉ, livre de Friedrich von Hayek

Écrit par :  Samuel FEREY

La publication des trois volumes de Droit, législation et liberté (1973, 1976 et 1979, respectivement) constitue le véritable aboutissement de la pensée de Friedrich von Hayek (1899-1992) et de son engagement, toute sa vie durant, à défendre la société libérale. L'ouvrage entend proposer une « nouvelle formulation des principes… Lire la suite
DUNOYER CHARLES (1786-1862)

Écrit par :  François BURDEAU

L'un des représentants les plus caractéristiques du libéralisme économique est un descendant d'une vieille famille du Quercy. Après des études juridiques, Dunoyer se lance dans le journalisme en créant avec C. Comte le journal satirique illustré Le Censeur (1814), qui deviendra en 1817 Le Lire la suite
ENQUÊTE SUR LA NATURE ET LES CAUSES DE LA RICHESSE DES NATIONS, livre de Adam Smith

Écrit par :  Françoise DUBOEUF

de l'échange marchand est entravée par des règlements multiples. Très tôt s'exprime la doctrine du « laissez faire », qui exige la libre circulation des marchandises et des hommes, la libre initiative individuelle. Smith va alors théoriser les conditions de la régulation par le marché du capitalisme naissant… Lire la suite
ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

Écrit par :  Henri LAPEYRE

Dans le chapitre "Charles III, « despote éclairé »"  : …  Les questions économiques passèrent au premier plan. Certaines mesures procédèrent des idées libérales venues de France, comme la liberté du commerce des grains (1765) et le droit de commercer avec l'Amérique, qui fut accordé à plusieurs ports, d'abord pour les Antilles (1765), puis pour les autres colonies, sauf le MexiqueLire la suite
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - La démocratie institutionnelle

Écrit par :  E.U.Serge HURTIG

Dans le chapitre " Stabilité du système"  : …  la coopération en vue du bien commun, la solidarité, peut-être même la fraternité. Dans le domaine économique, l'organisation libérale repose sur la recherche égoïste du profit et de l'efficacité, sur la concurrence et l'individualisme. Dans la réalité, les deux systèmes ne sont pas, à condition qu'on ne les prenne pas à la… Lire la suite
EUROPE - Géographie

Écrit par :  Jacqueline BEAUJEU-GARNIERCatherine LEFORTPierre-Jean THUMERELLE

Dans le chapitre "Les territoires et la concurrence économique et sociale "  : …  Le libéralisme économique (qui fait reposer le développement sur les lois du marché), la « nouvelle économie » (s'appuyant sur les techniques de l'information et de la communication) et l'émergence d'une société postmoderne (fondée sur la compétition individuelle) ont des exigences de flexibilité et de performance qui ont… Lire la suite
ITALIE, économie

Écrit par :  Siro LOMBARDINIJanine MENET-GENTY

Dans le chapitre "Libéralisme et corporatisme"  : …  Le régime fasciste adopta une politique économique d'orientation franchement libérale surtout jusqu'en 1926. Pour faire face aux crises traversées par les banques, autour de 1929, l'État s'engagea dans une puissante opération de sauvetage en instituant d'abord l'I.M.I. (Institut mobilier italien), puis l'I.R.I. (Institut pour la reconstruction… Lire la suite
JUSNATURALISME

Écrit par :  Simone GOYARD-FABRE

Dans le chapitre "Les présupposés du jusnaturalisme"  : …  la « première génération », entendus comme les « droits-libertés » de l'individu. Ces droits sont au principe du libéralisme politique, dont la règle maîtresse est que la liberté privée de chacun est opposable à l'État. D'autre part, d'un point de vue axiologique, le jusnaturalisme place l'homme au sommet d'une échelle de valeurs et affirme la… Lire la suite
LE PROCÈS DES DROITS DE L'HOMME. GÉNÉALOGIE DU SCEPTICISME DÉMOCRATIQUE (J. Lacroix et J.-Y. Planchère)

Écrit par :  Marie GARRAU

Dans le chapitre "La critique contemporaine des droits de l’homme"  : …  en deux branches : l’une, d’inspiration religieuse (John Milbank, Alasdair MacIntyre), considère les droits de l’homme et le libéralisme comme le produit d’une « théologie décadente » qui aurait perdu de vue le fait que la dignité de la créature s’adosse au rapport de dépendance qui la lie à son Créateur. L’autre, inspirée de Carl SchmittLire la suite
MAI-68

Écrit par :  Danielle TARTAKOWSKY

Dans le chapitre "Une postérité complexe"  : …  Que la victoire du libéralisme politique et cette libéralisation de la société soient quasi contemporaines d'un retournement de cycle contribue à brouiller les repères et filiations. Le nouveau cycle libéral trouve un terreau fertile dans la mise à mal qui s'est opérée en 1968 de toutes les procédures d'encadrement et de… Lire la suite
MAZZINI GIUSEPPE (1805-1872)

Écrit par :  Paul GUICHONNET

L'une des grandes figures du xixe siècle politique et social. Originaire de Gênes où la Révolution française avait semé les germes du jacobinisme et fait de la cité ligure « le grand volcan de la liberté italienne » (G. Asproni), Mazzini fut… Lire la suite
PAYS-BAS

Écrit par :  Christophe DE VOOGD E.U.Frédéric MAUROGuido PEETERSChristian VANDERMOTTEN

Dans le chapitre "La formation des partis politiques"  : …  Les libéraux eurent bien de la peine à former un parti. On peut trouver deux raisons à leurs difficultés. Tout d'abord le fait qu'au cours de la seconde moitié du xixe siècle c'étaient les libéraux qui tiraient les ficelles au Parlement. Par ailleurs, les idées libérales, plus compatibles avec des… Lire la suite
PHYSIOCRATES

Écrit par :  Abel POITRINEAU

Dans le chapitre "Des résultats assez maigres"  : …  Turgot, plus libéral et moins « agromaniaque » que les disciples directs de Quesnay, entendait étendre à toute l'activité économique le bénéfice du principe « laisser faire, laisser passer » ; reprenant la tentative avortée faite par le contrôleur Bertin, favorable aux physiocrates (1764), il institua la liberté du commerce des grains et de leur… Lire la suite
RÉGULATION, épistémologie

Écrit par :  Georges CANGUILHEM

Dans le chapitre "Régulation et société"  : …  encore que fondamentale, la relation économique sous la forme de marché, jugée dans l'optique de l'optimisme libéral. L'équilibre obtenu par interdépendance d'individus concurrents dans la recherche de la plus grande satisfaction au moindre prix serait un signe de régulation spontanée, de la force médicatrice de la société. Mais, indépendamment du… Lire la suite
SMITH ADAM (1723-1790)

Écrit par :  Jacques WOLFF

Dans le chapitre "L'école classique"  : …  son temps, les enseignements de Smith furent largement appliqués. Pendant un siècle, l'Angleterre resta le pays du libéralisme où les individus en quête de profit et guidés par l'intérêt personnel contribuent au bien-être général. Devenue l'atelier du monde dans les années 1845-1870, elle s'efforça d'introduire une plus grande liberté dans les… Lire la suite
SYNDICALISME

Écrit par :  Guy CAIREThomas LOWIT

Dans le chapitre "Naissance du mouvement syndical"  : …  Le libéralisme économique est la doctrine dominante des débuts de l'industrialisation capitaliste. Le « laissez-faire, laissez-passer » qui le résume est cependant à sens unique, puisque la liberté commerciale s'accompagne partout de l'interdiction des organisations de défense des salariés. La loi Le Chapelier (1791) en… Lire la suite
TIERS MONDE

Écrit par :  Sylvie BRUNELJean-Jacques FRIBOULET

Dans le chapitre "Des inégalités croissantes"  : …  choix politiques et d'une véritable paralysie sociale, et qui se redresse à nouveau depuis la fin des années 1980. Car les réformes adoptées du fait de la crise de la dette ont transformé la plupart des pays latino-américains en véritables champions du libéralisme économique, renouant avec des taux de croissance élevés : on cite désormais les «… Lire la suite
TRADITIONALISME

Écrit par :  François BURDEAU

Éviter toute rupture avec la tradition, parce qu'elle est le siège de la vérité, préserver les anciennes formes et valeurs politiques, religieuses, morales, parce qu'elles sont l'expression spontanée des vrais besoins d'une société, telle est l'essence du traditionalisme. Il a, certes, existé dans l'… Lire la suite
TRAITÉ DE COMMERCE FRANCO-BRITANNIQUE

Écrit par :  Marie-France BAUD-BABIC

En octobre 1859, Michel Chevalier, polytechnicien passionné d'économie et connu pour ses conceptions libérales concernant les travaux publics et l'État, la concurrence et l'épargne, prend l'initiative d'aller consulter les responsables économiques britanniques, convertis au libre-échange depuis 1846 (suppression des… Lire la suite
ALGÉRIE

Écrit par :  Charles-Robert AGERON E.U.Jean LECASid-Ahmed SOUIAHBenjamin STORA

Dans le chapitre "La question agraire : de l'autogestion à la privatisation"  : …  l'entreprenariat agricole, favorise l'ouverture du secteur au capital étranger. L'État s'oriente vers une politique libérale même si, dans certains cas, les bénéficiaires étaient des chômeurs recrutés pour mettre en valeur les terres. Depuis 2000, le plan national de développement agricole, élargi au développement rural, considère que l'… Lire la suite
BASTIAT FRÉDÉRIC (1801-1850)

Écrit par :  François BURDEAU

Économiste qui compte parmi les plus talentueux du courant libéral français. Bastiat naît à Bayonne, dans une famille de commerçants aisés. D'abord exploitant agricole, il devient juge de paix au début de la monarchie de Juillet, puis conseiller général des Landes. À la suite d'un article que le Journal des économistes publie en… Lire la suite
BENTHAM JEREMY (1748-1832)

Écrit par :  Pierre TROTIGNON

Dans le chapitre "Le principe de l'utilité"  : …  sophisme prétendre définir au nom de la société ce qui est utile et ce qui est nuisible ? Tout comme l'économie libérale prend pour unité réelle le producteur individuel et combine ensuite les produits des producteurs individuels sur le marché, distribuant ainsi en retour avantages et faillites, Bentham mesure l'utilité d'une action par le surcroît… Lire la suite
BUCHANAN JAMES (1919-2013)

Écrit par :  Françoise PICHON-MAMÈRE

À l'interférence de l'économie et de la science politique, James Buchanan publiera en 1975 The Limits of Liberty, between Anarchy and Leviathan, qui présente cette idée force de la conception libérale, selon laquelle la justice sociale ne s'apprécie pas aux résultats obtenus (par exemple, une plus grande égalité des revenus),… Lire la suite
CAPITALISME - Histoire

Écrit par :  Patrick VERLEY

Dans le chapitre " L'État est-il l'ennemi de l'économie de marché ?"  : …  menait plutôt à l'anarchie économique et au désastre si les États n'intervenaient pas. L'horizon de pensée du libéral Friedrich von Hayek ou de Joseph Schumpeter était le même : deux questions le résument. Toute planification, voire toute intervention de l'État, n'ouvre-t-elle pas la voie au totalitarisme qui est la négation de l'économie de marché… Lire la suite
CAPITALISME (NOTION DE)

Écrit par :  Dominique PLIHON

Dans le chapitre "L’émergence d’un nouveau capitalisme mondialisé"  : …  depuis le dernier quart du xxe siècle sous l’effet des politiques de libéralisation menées dans la plupart des pays. Orchestrées par les grandes organisations internationales (Fonds monétaire international, Banque mondiale, Organisation mondiale du commerce), ces politiques cherchent à réduire le rôle des politiques… Lire la suite
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Mitterrand (1981-1995)

Écrit par :  Pierre BRÉCHON

Dans le chapitre "Deux ans de cohabitation mouvementée"  : …  Le premier dossier très sensible est celui des privatisations. Le gouvernement veut très vite libéraliser l'économie pour que les entreprises puissent devenir plus compétitives sur le marché mondial, pour qu'elles puissent s'ouvrir et nouer des alliances avec des groupes étrangers, pour qu'elles puissent aussi se gérer elles-mêmes au lieu de devoir… Lire la suite
CRISES ÉCONOMIQUES

Écrit par :  Jean-Charles ASSELAINAnne DEMARTINIPascal GAUCHONPatrick VERLEY

Dans le chapitre "Crise du capitalisme ou crise de l'État"  : …  Plutôt que de crise du modèle fordiste, les économistes libéraux préfèrent parler de crise du modèle keynésien. Ils rappellent que l'État prétendait prévoir l'évolution de l'économie et agir sur elle afin de soutenir la croissance : c'est la politique conjoncturelle. Or la théorie des anticipations rationnelles révèle que les agents économiques… Lire la suite
DIFFÉRENCE, philosophie

Écrit par :  Alfredo GOMEZ-MULLER

Dans le chapitre "La pensée du Même"  : …  Avec la modernité libérale, la notion de différence est le plus souvent assimilée, en éthique et en politique, à celles d'inégalité et de particularité. Par là même, elle est opposée au nouveau principe supérieur de l'égalité universelle des humains en tant que sujets des mêmes droits et des mêmes devoirs. Sous cette nouvelle figure du Même, la… Lire la suite
DIVISION DU TRAVAIL SOCIAL

Écrit par :  Claude JAVEAU

créer des richesses, pourvu qu'elle ne soit pas bridée par des réglementations politiques ou administratives. Le marché libre, en effet, encouragerait les producteurs à se spécialiser selon les avantages compétitifs dont ils disposent, ce qui les ferait bénéficier d'une dextérité accrue, d'une utilisation plus efficace des matériaux et du temps… Lire la suite
HIRSCHMAN ALBERT OTTO (1915-2012)

Écrit par :  Michel LALLEMENT

Hirschman poursuit la critique de l'idéologie libérale dans The Rhetoric of Reaction. Dans ce livre de 1991, il montre que, depuis deux siècles, la rhétorique réactionnaire mobilise trois types d'arguments pour bloquer le changement social. Le premier est celui de l'effet pervers. Les réformes destinées à… Lire la suite
HISTORIQUE ALLEMANDE ÉCOLE

Écrit par :  Jean-Marc DANIEL

Pour Fichte comme pour List, l'économie politique libérale n'est pas une science, mais une analyse orientée tendant à sauvegarder l'avance économique de l'Angleterre et de la France. D'où l'idée que chaque pays doit réfléchir à son histoire, ses traditions, ses structures politiques pour concevoir une économie politique en phase avec sa réalité… Lire la suite
INÉGALITÉS - Analyse et critique

Écrit par :  Alain BIHRRoland PFEFFERKORN

Dans le chapitre "Égalité et inefficacité"  : …  Cet argument est surtout défendu par les libéraux. Certes le discours libéral ne s'affirme pas inégalitaire, puisqu'il se soucie au contraire de l'établissement de l'égalité formelle : de l'égalité juridique des individus privés face au marché, de l'égalité des citoyens face à la loi. Cependant, il tient les éventuelles… Lire la suite
INTELLECTUEL

Écrit par :  Jean Marie GOULEMOT

Dans le chapitre "Mort de l'intellectuel ?"  : …  On découvrit qu'il existait des intellectuels de droite (Alain de Benoist, Vu de droite). D'Alexis de Tocqueville et Benjamin Constant à Allan Bloom, on assiste à la constitution d'un véritable corpus de la pensée libérale, qui trouve notamment son expression dans la revue Commentaire (fondée en 1978… Lire la suite
INTERNATIONALES RELATIONS

Écrit par :  E.U.Marcel MERLE

Dans le chapitre "Quels facteurs ?"  : …  à la plus vaste et la plus cohérente des explications déterministes. Dans cette voie, les économistes libéraux, on l'oublie trop souvent, avaient précédé et ont largement inspiré Marx. Pour eux, les frontières tracées par les États n'étaient que des obstacles au développement du libre-échange. Ils n'attendaient pas le salut de quelque combinaison… Lire la suite
MARIE-CHRISTINE (1806-1878) reine d'Espagne

Écrit par :  Louis URRUTIA-SALAVERRI

Fille de François Ier, roi des Deux-Siciles, Marie-Christine de Bourbon épouse, en 1829, le roi d'Espagne, Ferdinand VII, plusieurs fois veuf… Lire la suite
MARSEILLE JACQUES (1945-2010)

Écrit par :  Paul-André ROSENTAL

stabilisée que Jacques Marseille, jeune professeur de quarante-cinq ans en Sorbonne, se rallie aux thèses économiques libérales qui sont alors en vogue. Il en demeurera jusqu'au bout un partisan résolu : s'imposant progressivement comme une figure médiatique, il devient dans les dernières années de sa vie la voix, le visage et la plume de la… Lire la suite
NIVELEURS ou LEVELLERS

Écrit par :  Roland MARX

L'appellation de niveleurs (en anglais levellers) a été réservée, à partir de 1645, à ceux des révolutionnaires anglais qui, non contents de vouloir éliminer la monarchie encore incarnée par Charles Ier, souhaitaient lui substituer une république où le peuple composé de tous les citoyens adultes serait… Lire la suite
PRESSE - Mythes et réalités de la liberté de la presse

Écrit par :  Francis BALLE

Dans le chapitre "De la conquête d'une liberté aux réalités nouvelles"  : …  fil des auteurs de la Constitution américaine et des acteurs de la Révolution française, cette doctrine adopte le postulat libéral : personne n'a le monopole de la vérité. Elle se refuse à admettre que le vrai, le beau ou le juste puissent jamais appartenir à un seul homme, à un seul parti, à une seule caste – celle de mandarins – ou à une seule… Lire la suite
PROTECTIONNISME

Écrit par :  Bernard GUILLOCHON

Dans le chapitre "Les avantages comparatifs"  : …  Les thèses postérieures en faveur du libre-échange n'ont fait que reprendre l'intuition ricardienne, en la précisant. Ainsi Bertil Ohlin (1899-1979) a montré que les avantages des pays reposent sur leurs dotations relatives en facteurs primaires (travail qualifié, travail non qualifié, capital, ressources naturelles). Les… Lire la suite
SUCRE

Écrit par :  Jean-Paul CHARVET

Dans le chapitre "Vers un nouveau paysage sucrier européen"  : …  acquéreurs de plus de 50 p. 100 du sucre mis sur le marché français, ont encouragé cette libéralisation croissante du marché du sucre. Afin de mesurer les poids respectifs des grands groupes sucriers européens, on peut se référer aux quotas qu’ils contrôlent. Ainsi, en 2014, les grands groupes allemands ont bénéficié de près de la moitié des… Lire la suite
TABLEAU ÉCONOMIQUE, livre de François Quesnay

Écrit par :  Annie L. COT

Dans le chapitre "La secte et les Lumières"  : …  qu'il rédige en collaboration avec Mirabeau, Théorie de l'impôt (1760) et Philosophie rurale (1763), Tableau économique s'inscrit directement dans la lignée des auteurs libéraux français du xviiie siècle : Vincent de Gournay, l'auteur de la formule « laissez faire, laissez passer », Boisguilbert… Lire la suite
THATCHERISME ET REAGANOMICS

Écrit par :  Francis DEMIER

À la suite de la deuxième crise pétrolière, en 1979, la priorité est donné à la lutte contre l'inflation. Mais, au-delà, c'est toute une politique héritée de l'après-guerre et considérée comme défavorable au profit et à l'investissement qui est condamnée par… Lire la suite
TOCQUEVILLE ALEXIS DE (1805-1859)

Écrit par :  Georges BURDEAU

voyaient l'incarnation du mal. Mais ceux-là mêmes qu'à l'époque on considérait comme des libéraux parce qu'ils acceptaient la Révolution, Benjamin Constant, Guizot, Royer-Collard, s'efforçaient, par des artifices maladroits, d'en contenir les conséquences. Conscients de l'impossibilité d'annihiler le grand espoir né en 1789, ils visaient à en… Lire la suite
TRAITÉ D'ÉCONOMIE POLITIQUE, livre de Jean-Baptiste Say

Écrit par :  Francis DEMIER

Dans le chapitre "L'apparition de l'entrepreneur dans l'économie politique"  : …  La production libérée des entraves de l'État d'ancien régime, de ses privilèges et de ses monopoles, des barrières douanières, ne connaît pas de limites. Toute production entraînant une distribution de revenus équivalente, il ne peut y avoir de décalage durable entre production et consommation. L'offre crée sa propre demande… Lire la suite

Afficher la liste complète (81 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.