BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

HYDROGÈNE LIAISON

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  LIAISONS CHIMIQUES - Liaison hydrogène

Écrit par : André JULG

Les propriétés chimiques des composés possédant des groupements OH mettent en évidence l'existence d'associations entre les molécules par l'intermédiaire de ces groupements. L'énergie de ces associations est en général beaucoup plus faible que les énergies rencontrées pour les liaisons entre les divers atomes dans les molécules, si bien que les… Lire la suite
2.  ACIDES & BASES

Écrit par : Yves GAUTIERPierre SOUCHAY

Dans le chapitre "Liaison hydrogène"  : … Lorsque le proton d'un acide se trouve, de par la structure moléculaire, dans le voisinage d'un atome porteur de doublets libres, il peut y avoir formation d'une liaison hydrogène, qui renforce l'acidité, car, H étant sollicité par l'atome donneur, la liaison OH se trouve relâchée. C'est le cas pour l'acide salicylique… Lire la suite
3.  ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

Écrit par : Michel DUGUETMichel MORANGE

Dans le chapitre "Modifications structurales de l'ADN lors de la réplication"  : … La rupture des liaisons hydrogène entre les bases nécessite un apport d'énergie. Elle est réalisée par des enzymes baptisées hélicases. Celles-ci se fixent sur une région simple brin de l'ADN et progressent ensuite le long de ce brin en déplaçant l'autre brin de la double hélice. L'énergie est apportée par l'ATP, transporteur universel d'énergie… Lire la suite
4.  ALCOOLS

Écrit par : Jacques METZGER

Dans le chapitre "Propriétés physiques"  : … sont des solvants protoniques polaires pour les espèces ioniques. Leur capacité de former des associations par liaison hydrogène leur permet aussi de dissoudre des molécules à caractère acide et basique ; c'est pourquoi ils sont couramment employés en synthèse organique. Ils sont, ainsi que le tertiobutanol, miscibles à l'eau en toute proportion… Lire la suite
5.  AMIDES

Écrit par : Jacques METZGER

Dans le chapitre "Propriétés physiques"  : … en équilibre, l'espèce « imino-alcool » étant très peu abondante, sauf dans le cas des lactames (formule 10). Ce sont des molécules associées par liaison hydrogène, principalement à l'état de dimères (formule 11), mais également sous la forme de polymères (formule 12). Cette association est responsable de la faible volatilité de ces amides :… Lire la suite
6.  AMMONIAC

Écrit par : Henri GUÉRIN

Dans le chapitre "Propriétés physiques"  : … distillation permet donc de séparer l'ammoniac pur à partir des solutions d'ammoniaque. Ces solutions aqueuses contiennent des liaisons hydrogène N ... H – O ; c'est en effet l'eau qui cède ses protons à l'ammoniac, et on est en présence d'hydrate d'ammonium et non d'hydroxyde d'ammonium, lequel n'existe qu'à l'état dissocié NH4+ Lire la suite
7.  EAU - Propriétés physico-chimiques

Écrit par : Antoine POTIER

Dans le chapitre "Structure du liquide"  : … deux paires et les deux liaisons sont orientées tétraédriquement, comme dans la glace Ih, dans laquelle il y a des liaisons hydrogène (liaisons H) O—H...O résultant de l'interaction entre l'hydrogène d'une liaison O—H d'une première molécule d'eau et une paire d'électrons libre d'un oxygène d'une autre molécule d'eau… Lire la suite
8.  GLACE

Écrit par : Louis LLIBOUTRY

Dans le chapitre "Réseau cristallin de la glace I"  : … par les quatre atomes d'oxygène les plus proches, situés à 0,2767 nm, auxquels il est lié par l'intermédiaire des liaisons hydrogène. L'angle entre deux liaisons hydrogène est de 109,470. Cette liaison est due au fait que les atomes d'hydrogène (ou plus exactement leurs noyaux, les protons) relatifs à deux oxygènes voisins sont mis en commun. La… Lire la suite
9.  HÉMOGLOBINE

Écrit par : Max Ferdinand PERUTZ

Dans le chapitre "Structure et fonction de la molécule"  : … . L'autre histidine, dite distale, s'attache du côté opposé de l'hème par une liaison hydrogène avec l'oxygène fixé. À part ces chaînons histidine, la plupart des autres chaînons étant hydrocarbonés, l'extérieur de la molécule d'hémoglobine est bordé de chaînons divers, parmi lesquels prédominent les chaînons électriquement chargés et… Lire la suite
10.  HYDROGÈNE

Écrit par : Paul HAGENMULLER

Dans le chapitre "Liaison hydrogène et liaisons à plusieurs centres"  : … La liaison hydrogène se forme entre un groupement porteur d'un atome d'hydrogène AH et un accepteur de proton B, appartenant ou non à la même molécule s'il s'agit de composés organiques. A est un atome d'azote ou d'oxygène, B un atome d'azote, d'oxygène, de soufre ou un halogène. Bien que beaucoup moins énergétique que la… Lire la suite
11.  LIAISONS CHIMIQUES - Liaison et classification

Écrit par : André JULG

Dans le chapitre "Liaisons hydrogène"  : … Les liaisons hydrogène résultent de l'association entre une molécule A − H et un groupement B porteur d'une paire d'électrons. On les note : A − H ... B. A peut être un atome d'oxygène, d'azote, de soufre, de carbone ; B, un oxygène, un azote, un halogène... (cf. infra, Lire la suite
12.  LIAISONS CHIMIQUES - Liaisons biochimiques faibles

Écrit par : Antoine DANCHIN

Dans le chapitre "Liaison hydrogène"  : … Dans la plupart des macromolécules biologiques, des liaisons hydrogène participent pour une part importante à la structure spatiale obtenue, et elles sont, en particulier, fondamentales dans l'appariement des nucléotides qui constituent les acides nucléiques. Pourtant, leur contribution, qui ne peut se manifester que dans des domaines très étroits… Lire la suite
13.  MATIÈRE (physique) - État solide

Écrit par : Daniel CALÉCKI

Dans le chapitre "Les solides moléculaires"  : … N. À son tour, ce dipôle polarise les atomes voisins ; c'est ainsi qu'un atome d'hydrogène établit une liaison entre deux atomes du type oxygène, azote ou fluor. Ce mécanisme porte le nom de liaison hydrogène ; il est à l’œuvre dans les cristaux de glace, dont on connaît actuellement une douzaine de variétés allotropiques… Lire la suite
14.  MATIÈRE (physique) - État liquide

Écrit par : Jean-Louis RIVAIL

Dans le chapitre "Les potentiels intermoléculaires et les modèles de l'état liquide"  : … intermoléculaire très anisotrope lorsque les deux molécules peuvent établir entre elles des liaisons chimiques faibles mais dirigées. Elles sont connues sous le nom de liaisons hydrogène, comme celles qui se forment entre deux molécules d'eau voisines (cf. eau - Propriétés physico-chimiques). Ces liaisons intermoléculaires imposent à la Lire la suite
15.  MOLÉCULE

Écrit par : André JULG

Dans le chapitre "Propriétés physiques des molécules"  : … ou la viscosité dépendent essentiellement de forces entre les molécules, également d'origine électromagnétique, mais de faible intensité par rapport à celles qui assurent la cohésion des molécules, forces dites de van der Waals ou liaisons hydrogène (cf. liaisons chimiques). Il en va de même pour la densité et la dureté des cristaux moléculaires… Lire la suite
16.  NUCLÉIQUES ACIDES

Écrit par : Jacques KRUHEthel MOUSTACCHIMichel PRIVAT DE GARILHEAlain SARASIN

Dans le chapitre "Dénaturation de l'ADN. Hybrides moléculaires"  : … l'effet hyperchromique (fig. 10)est appelée température de fusion ou Tm. L'effet hyperchromique correspond à une rupture des liaisons hydrogène entre les deux chaînes d'ADN. La séparation entre les deux chaînes avec perte de la structure secondaire de l'ADN est appelée dénaturation thermique de l'ADN… Lire la suite
17.  ORIGINE DE LA VIE

Écrit par : André BRACK

Dans le chapitre "L'eau et l'environnement de la Terre primitive"  : … les protéines et les acides nucléiques, doivent leurs propriétés aux liaisons hydrogène qu'ils échangent entre eux, mais aussi avec l'eau. D'une manière générale, une liaison hydrogène, de nature essentiellement électrostatique, s'établit entre un groupement d'atomes A — H+, porteur d'… Lire la suite
18.  PHARMACOLOGIE

Écrit par : Edith ALBENGRESJérôme BARREPierre BECHTELJean-Cyr GAIGNAULTGeorges HOUINHenri SCHMITTJean-Paul TILLEMENT

Dans le chapitre "Conditions de l'interaction molécule-récepteur"  : … partenaires illustrée par le couple clé-serrure. Elle résulte de la formation d'interactions de différents types : liaisons hydrogènes, interactions ioniques et hydrophobes (tabl. 3) qui dépendent non seulement de la nature des fonctions chimiques en présence, mais également de leur situation spatiale respective, autrement dit de la géométrie des… Lire la suite
19.  PHARMACORÉCEPTEURS, biochimie

Écrit par : Philippe COURRIÈRE

Notion introduite pour la première fois par J. N. Langley et P. Ehrlich à propos de l'action d'une drogue. Langley observa, en effet, en 1909, que la nicotine, qui est un excitant ganglionnaire, provoquait une réponse quand on l'appliquait localement sur certaines parties du tissu musculaire et que son effet… Lire la suite
20.  PROTÉINES

Écrit par : Yves BRIANDPhilippe BRIONRené LAFONTJean-Claude MEUNIERPierre VIGNAIS

Dans le chapitre "La structure secondaire"  : … remarquable des chaînes polypeptidiques repliées est que des segments de la chaîne adoptent des conformations, stabilisées par des liaisons hydrogène, dans lesquelles les angles de torsion Φ et ψ se répètent de façon régulière. Ces segments réguliers constituent les éléments de structure secondaire de la protéine (fig. 4… Lire la suite
21.  SOLVANTS

Écrit par : Jacques DEVYNCK

Dans le chapitre "Comment fonctionne un solvant ?"  : … Les interactions spécifiques sont liées à la nature chimique du solvant. Ce sont de véritables liaisons chimiques entre soluté et solvant. Les liaisons hydrogène sont spécifiques des solvants protiques (susceptibles d'échanger des ions H+), comme l'eau, les alcools, les acides carboxyliques, les… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.