BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

KUTCHIN

Tribus de la famille linguistique athapascan qui vivent dans le bassin des rivières Yukon et Peel dans l'est de l'Alaska et dans le territoire yukon, pays de forêts de conifères trouées de clairières. On donne le nom de Kutchin, (« les gens » ou Gwinch'in ou Loucheux ou Tukudh), à un nombre indéterminé de tribus.

Les Kutchin présentaient une organisation sociale inhabituelle : chaque bande ou chaque tribu était divisée en trois castes ou sous-groupes exogamiques, qui ne possédaient ni rang ni statut héréditaires. Devenaient chefs les hommes qui avaient accompli des prouesses ou montré leurs qualités de chef. Les Kutchin étaient aussi connus pour être belliqueux et sans pitié avec leurs ennemis, tuant hommes, femmes et enfants ; ils n'emmenaient jamais de prisonniers pour en faire des esclaves. Les hommes faisaient la guerre, pêchaient et chassaient le caribou, l'élan et autres gibiers ; les femmes étaient contraintes d'assumer toutes les tâches quotidiennes et le portage, et exclues pratiquement de toutes les décisions. On mettait à mort les vieillards, ainsi que tous ceux qui étaient incapables de subvenir à leurs propres besoins.

Les Kutchin furent de multiples façons influencés par leurs voisins inuit avec lesquels ils entretenaient des échanges commerciaux ou bien faisaient la guerre. Les Kutchin leur empruntèrent certaines caractéristiques culturelles, telle la confection des vêtements en peau de caribou (capuchons et moufles), celle de différentes armes de chasse et celle du traîneau. Cependant, ils avaient aussi des coutumes communes aux Indiens du Sud et de l'Est : ils se peignaient le visage et les cheveux, portaient des coiffures de plumes et décoraient leurs vêtements de franges et de perles. Leurs maisons étaient très particulières : c'étaient des huttes en forme de dôme, faites de perches et de branches de sapin, et sur lesquelles ils entassaient de la neige ; l'aération se faisait par un trou de cheminée pratiqué au sommet de la hutte.

On ne connaît presque rien de la religion ou des croyances des Kutchin, mais on sait qu'ils aimaient les fêtes, les jeux (surtout la lutte), les chants et les danses. On sait simplement que l'influence exercée par les missionnaires catholiques sur ces Indiens fut grande et entraîna même la constitution d'une Église indépendante de 1910 à 1930, due à l'influence du chaman local Albert Tritt, qui reprenait certaines cérémonies chrétiennes et les mêlait aux pratiques chamaniques.

Aujourd'hui, il ne reste que 2 000 Kutchin environ, tous très influencés par le mode de vie européen.

Agnès LEHUEN

Pour citer cet article

Agnès LEHUEN, « KUTCHIN  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kutchin/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média