BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

KUALA LUMPUR

Durant la période coloniale, Kuala Lumpur était une ville de l'intérieur, un petit bourg minier au centre de la ceinture de l'étain, puis de celle de l'hévéa. Son nom même, signifiant « estuaire boueux », évoque un site localisé à la confluence des rivières Gombak et Klang. Elle doit cependant son essor au développement de ses fonctions administratives : elle devient la capitale du Selangor en 1880, des États fédérés en 1896, de la Malaisie indépendante en 1957, et enfin de la fédération de Malaysia en 1963. La ville obtient par ailleurs en 1974 le statut de territoire fédéral, un espace désormais séparé de l'État de Selangor et couvrant 243 kilomètres carrés. Kuala Lumpur bénéficie d'une excellente situation : elle est desservie par un réseau de communications modernes (rail et grand axe autoroutier) qui traverse toute la péninsule depuis Singapour jusqu'à la frontière thaïlandaise et sa position favorise la multiplication des interactions spatiales avec les autres grandes villes de la côte ouest.

Afin d'élever Kuala Lumpur au statut de ville mondiale, le gouvernement fédéral a lancé en 1992 la construction d'un nouveau centre-ville (le Kuala Lumpur City Center, K.L.C.C.), où se concentrent les activités du tertiaire supérieur, les hôtels internationaux, les tours de bureaux et les plus grands espaces commerciaux. Le centre s'est ainsi dédoublé : si le centre historique densément peuplé situé à l'est de la rivière Klang se caractérise par un paysage horizontal de ville chinoise (Chinatown), le nouveau centre d'affaires, connu sous le nom de Triangle d'or, est en revanche marqué par une valorisation de l'image de la modernité dont des grands édifices tout en hauteur, telles les tours jumelles de la société pétrolière Petronas (452 m), sont le symbole.

Depuis l'indépendance, la croissance urbaine de Kuala Lumpur a explosé : sa population était de 1,3 million d'habitants en 2000 et son expansion urbaine s'étale bien au-delà de ses limites administratives. Au total, l'ensemble de l'agglomération couvre une superficie d'environ 1 000 kilomètres carrés et abrite  […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Nathalie FAU, « KUALA LUMPUR  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kuala-lumpur/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« KUALA LUMPUR » est également traité dans :

MALAISIE

Écrit par :  Philippe DEVILLERSNathalie FAUDenys LOMBARD Universalis

Dans le chapitre "Des évolutions divergentes entre les côtes occidentale et orientale de la péninsule"  : …  et hiérarchisé autour de Georgetown-Butterworth au nord, de Johore-Baharu-Singapour au sud et de *Kuala Lumpur au centre. La capitale fédérale, centre politique mais aussi démographique et industriel du pays, est également le pôle d'une vaste conurbation métropolitaine, dont l'extension la plus récente, le Multimedia Super Corridor (M.S.C.), se… Lire la suite
MALAISIE - Chronologie (1990-2008)

Écrit par :  Universalis

… Asie. L'année est marquée par l'engagement de grands travaux : aménagement des transports urbains, *construction d'un nouvel aéroport et de deux tours géantes (les Petronas Towers, 452 m) à Kuala Lumpur ainsi que d'une nouvelle capitale fédérale, Putrajaya, à 35 km au sud de Kuala Lumpur. La poursuite d'une activité soutenue – augmentation des… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média