BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

POPPER KARL RAIMUND (1902-1994)

1.  La logique de la découverte scientifique

Comment distinguer, plus précisément comment « démarquer » la science véritable des pseudo-sciences : mythologies, gnoses, idéologies, métaphysiques ?

Telle est l'une des questions initiales auxquelles Popper se trouva très jeune confronté, lorsqu'il rencontra la psychanalyse, puis le marxisme, enfin – rencontre décisive – les théories d'Einstein. Le bilan de ses réponses, multiples, mesurées et circonstanciées, parut seulement en 1935. En premier lieu, Popper rejette la thèse classique selon laquelle les sciences se caractériseraient par leur méthode inductive. Il fait une critique radicale de cette dernière et résout de manière drastique le fameux problème de Hume : il n'existe ni méthode ni logique inductives. Ce n'est pas par un quelconque procédé inductif que l'on parvient aux théories scientifiques. La formation d'une hypothèse est un exercice actif et créateur, non un enregistrement passif de régularités données. Et même si l'induction elle-même permettait d'arriver aux hypothèses, ce n'est certes pas elle qui les justifierait. Une telle critique vise, après Hume, les néo-positivistes du Cercle de Vienne. Ceux-ci, en effet, s'efforçaient de distinguer énoncés pourvus de sens et énoncés dépourvus de sens, la vérifiabilité empirique fournissant la condition nécessaire, et donc le critère, pour qu'un énoncé soit pourvu de sens et puisse bénéficier d'un statut scientifique. Popper substitue à cette thèse une idée moins ambitieuse, qui lui avait été suggérée par Einstein et selon laquelle ce qu'il appellera du terme désormais classique de « testabilité » constitue la marque de la scientificité des énoncés comme des théories. « Ce qui m'a impressionné le plus, note Popper à propos d'Einstein, est qu'il considérait sa théorie comme insoutenable si elle ne résistait pas à l'épreuve de certains tests. » L'attitude scientifique est ainsi l'attitude critique qui ne cherche pas des vérifications mais des tests cruciaux, des tests qui peuvent ré […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  3 pages…

Pour citer cet article

Françoise ARMENGAUD, « POPPER KARL RAIMUND - (1902-1994)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-raimund-popper/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« POPPER KARL RAIMUND (1902-1994) » est également traité dans :

ÉPISTÉMOLOGIE
Dans le chapitre "Sciences formelles, sciences empiriques"
EXPÉRIENCE
Dans le chapitre "Théorie et expérience"
FEYERABEND PAUL (1924-1994)
HEURISTIQUE
Dans le chapitre "Heuristique générale ou la logique de la découverte"
LOI, épistémologie
Dans le chapitre "Les buts de la démarche scientifique"
MÉTHODE SCIENTIFIQUE
Dans le chapitre "Du problème de l'induction au falsificationnisme de Karl Popper"
NÉO-POSITIVISME ou POSITIVISME LOGIQUE
Dans le chapitre "La vérification des énoncés empiriques"
PREUVE, épistémologie
PROGRÈS
Dans le chapitre "Critiques et récusation"
RATIONALISME
Dans le chapitre "La raison et la connaissance"
SCIENCES - Sciences et discours rationnel
Dans le chapitre "Le type empirico-formel"
SCIENCES - Science et philosophie
Dans le chapitre "Le rationalisme critique"

Afficher la liste complète (12 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média