BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

JEAN L'ÉVANGÉLISTE saint (mort en 100 env.)

Personnage connu par les évangiles canoniques, les Actes des Apôtres et la première tradition patristique (Irénée), l'apôtre Jean, fils de Zébédée et de Salomé, né à Bethsaïde, était le frère de saint Jacques le Majeur et exerçait le métier de pêcheur. Avant le ministère de Jésus, il semble probable (d'après Jean, i, 25-40) qu'il ait été d'abord disciple du Baptiste. Il devint ensuite l'un des Douze (Matthieu, iv, 21). Ses frères Jacques et Pierre formaient avec lui le groupe privilégié des disciples de Jésus (témoins de la résurrection de la fille de Jaïre, de la transfiguration et de l'agonie de Gethsémani). Avant, comme après la résurrection du Christ, Jean est souvent nommé avec Pierre (Luc, xxii, 8 ; Jean, xviii, 16 ; xx, 2-10 ; xxi, 15-23 ; Actes, iii, 1-11 ; iv, 13 et 19). Le collège de Jérusalem envoie les deux apôtres ensemble à Samarie (Actes, viii). Dans le quatrième Évangile, Jean est appelé « le disciple que Jésus aimait », façon de compenser, peut-être, la grande autorité dont fut investi Pierre, son compagnon. Il est le seul des Douze à être mentionné au moment de la mort de Jésus.

Une tradition, assez digne de foi, le fait venir à Éphèse, d'où il gouverna les Églises d'Asie Mineure, probablement après 60. Il aurait été exilé ensuite à Patmos, sous Domitien (81-96). Revenu à Éphèse sous Nerva (96-98), c'est là qu'il serait mort, au début du règne de Trajan (98-117).

Avec plus ou moins de nuances et de réserves, on attribue à l'apôtre Jean divers ouvrages : des textes canoniques (le quatrième Évangile, les trois Epîtres de Jean et l'Apocalypse), mais aussi les Actes apocryphes de Jean, du iie siècle, et trois Apocalypses apocryphes.

André PAUL

Pour citer cet article

André PAUL, « JEAN L'ÉVANGÉLISTE saint (mort en 100 env.)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-l-evangeliste/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« JEAN L'ÉVANGÉLISTE saint (mort en 100 env.) » est également traité dans :

APOCALYPSE DE JEAN

Écrit par :  Jean HADOT

Dans le chapitre "Histoire de l'interprétation"  : …  finalement, l'Apocalypse réussit à s'imposer, c'est qu'on la considéra comme l'œuvre de l'apôtre *Jean, rédigée vers la fin du règne de Domitien ; on suivait en cela les données fournies par Irénée de Lyon (Adversus haeresesv, 33, 3), dont l'autorité chassa les doutes si répandus et si tenaces. La critique moderne partage ces… Lire la suite
CULLMANN OSCAR (1902-1999)

Écrit par :  Jacques-Noël PÉRÈS

…  tendance ésotérique, d'une « gnose juive » comme il dit, qui ont rejoint la communauté chrétienne. *En son sein, ils ont développé une théologie, qui s'exprime dans la littérature johannique. Cette thèse revient à distinguer deux traditions chrétiennes primitives quant au Messie : celle qui, dans la ligne du judaïsme orthodoxe, se retrouve dans les… Lire la suite
ÉVANGILES

Écrit par :  Xavier LÉON-DUFOUR

Dans le chapitre "L'évangile selon saint Jean"  : …  Grâce à des analyses minutieuses, on est parvenu à discerner les strates de sa rédaction. *À l'origine se trouvent sans doute les souvenirs de l'apôtre Jean, fils de Zébédée, du moins pour les passages qui ne portent pas la marque « johannique » (de l'évangéliste). Puis trois étapes : d'abord l'école johannique, comportant des théologiens… Lire la suite
JOHANNIQUES ÉCRITS

Écrit par :  André PAUL

… *La tradition ancienne, attestée déjà par les Pères apologistes (dont le principal témoin est Irénée, auteur de l'Adversus haereses, env. 180), a attribué à l'apôtre Jean, fils de Zébédée et frère de Jacques, le IVe évangile canonique, qui se présente au demeurant comme un ouvrage anonyme. Depuis le xixe … Lire la suite
RÉDACTION DES QUATRE ÉVANGILES

Écrit par :  Jean-Urbain COMBY

  *Jésus n'ayant laissé aucun écrit, son enseignement fut transmis oralement par ses disciples qui le relirent en fonction de leur expérience et de leur situation historique. Ces traditions orales ou catéchèses, mises par écrit dans un premier temps sous des formes pour lesquelles nous sommes réduits à des hypothèses, sont… Lire la suite
SAINT-ESPRIT

Écrit par :  Joseph DORÉRichard GOULET

Dans le chapitre "Le Nouveau Testament"  : …  au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » (Matth., xxviii, 19). Chez *Jean, Jésus est celui sur qui l'Esprit est descendu du ciel lors de son baptême et en qui il réside en permanence (Jean, i, 32). Il est aussi celui qui, après sa mort et sa résurrection, donne l'Esprit à ses disciples… Lire la suite

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média