BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

BALLADUR JEAN (1923-2002)

Jean Balladur est né le 11 mai 1924 à Smyrne (actuelle Izmir en Turquie). Il entreprend en 1943 des études de lettres supérieures au lycée Condorcet à Paris, où Jean-Paul Sartre est l'un de ses professeurs. Mais il décide de se tourner vers l'architecture, dans laquelle il voit la « forme éminente d'une évocation de l'Esprit dans l'apparence du monde vécu ». Admis à l'École des beaux-arts en 1945, il intègre l'atelier de Roger-Henri Expert et obtient son diplôme en 1953. Il devient alors l'associé de l'architecte Benjamin Lebeigle, chez qui il travaillait depuis 1949. Mais ses liens avec Sartre se sont maintenus pendant quelques années et la revue Les Temps modernes le publiera à trois reprises : « Le Dedans et le dehors » (1949), « Un architecte romantique : Frank Lloyd Wright » (1955) et « Urbanisme et démocratie » (1956).

Avec Lebeigle et Jean-Bernard Tostivint – qui deviendra son principal associé –, Jean Balladur signe en 1958 un bâtiment qui le fait rapidement connaître : l'immeuble de bureaux de la Caisse centrale de réassurance, rue de la Victoire à Paris, l'un des premiers immeubles construits avec une ossature entièrement en acier et des murs-rideaux en façades. Si le choix des matériaux et l'organisation du bâtiment (espace modulable grâce à l'absence de tout point porteur intérieur) annoncent une génération d'immeubles de bureaux, les formes dessinées par Balladur trahissent un style personnel. Plus proche du lyrisme de Le Corbusier que du rigorisme de Raymond Lopez ou de Jean Dubuisson, Balladur s'inspire ici de l'architecture des paquebots : la pointe du bâtiment, en porte-à-faux sur un pilotis, évoque la proue d'un bateau, tout comme les garde-corps font songer à des bastingages et le dernier niveau à une cabine de pilotage.

Avec l'immeuble de la Fondation Curie (1958-1962), rue d'Ulm, à Paris, Jean Balladur s'abstient de toute recherche formelle spécifique. En retrait par rapport à la rue, mais desservi par un avant-corps en rez-de-chaussée, le bâtimen […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Simon TEXIER, « BALLADUR JEAN - (1923-2002)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-balladur/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« BALLADUR JEAN (1923-2002) » est également traité dans :

URBANISME - L'urbanisme en France au XXe siècle

Écrit par :  Simon TEXIER

Dans le chapitre "L'aventure balnéaire en Languedoc-Roussillon"  : …  du sol, architectes et urbanistes y ont bénéficié d'une liberté de conception exceptionnelle. *C'est dans ces conditions que Jean Balladur a conçu, jusque dans ses moindres détails, La Grande-Motte : se détournant résolument du schéma des stations balnéaires du xixe siècle, il a pu créer un ensemble organique, dosant… Lire la suite

 

Bibliographie

Jean Balladur, Préf. N. Schöffer, éditions Conseil, Paris, s.d.

C. Prelorenzo & A. Picon, L'Aventure du balnéaire. La Grande Motte de Jean Balladur, Parenthèses, Marseille, 1999.

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média