BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SWAMMERDAM JAN (1637-1680)

Naturaliste hollandais qui, bien que destiné à l'état religieux par son père, entre en 1663 à l'université de Leyde pour y étudier la médecine sous la direction notamment de Van Horne et de Le Boë. L'année suivante, il vient à Paris perfectionner ses connaissances en dissection et devient un anatomiste d'une extraordinaire habileté. Il séjourne à Amsterdam, puis il termine ses études à Leyde, où il est reçu docteur en 1667 avec une thèse sur le mécanisme de la respiration Tractatus physico-anatomico-medicus de respiratione usuque pulmonum), qui contient la description des valvules des vaisseaux lymphatiques et celle d'un thermoscope (perfectionné plus tard par Boerhaave) destiné à évaluer la fièvre des malades.

La pratique médicale le rebutant, il poursuit ses recherches sur l'anatomie humaine et animale. Dans le premier domaine, il met au point la formule d'une cire colorée qui, injectée dans les cadavres au moyen de la seringue inventée par son condisciple De Graaf (mais dont il revendiquera plus tard l'idée), permet un meilleur examen des vaisseaux artériels et veineux. En 1672, irrité par la gloire que De Graaf retire de ses travaux sur la génération (sujet qui passionne Swammerdam comme tous les savants de son temps), il adresse à la Royal Society of London Le Miracle de la nature, ou la Constitution de l'utérus féminin telle que Van Horne l'a démontrée (Miraculum naturae, seu uteri muliebris fabrica, notis in Van Horne prodromum illustrata, Leyde, 1672), où il accuse De Graaf d'avoir plagié Van Horne et lui-même. De Graaf sortira vainqueur, mais épuisé, de l'affrontement.

Héritier des collections d'insectes de son père, il ne cesse de les enrichir et bientôt il se consacre à leur étude. En 1669, il publie une histoire des animaux privés de sang (Allgemeene verhandeling van de bloedloose dierkens) où il expose sa théorie de la préexistence des germes et de leur emboîtement. Il divise les insectes en quatre classes, selon leurs métamorphoses et leurs structures ; pour chaque c […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

Jacqueline BROSSOLLET, « SWAMMERDAM JAN - (1637-1680)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-swammerdam/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« SWAMMERDAM JAN (1637-1680) » est également traité dans :

DE GRAAF RÉGNIER (1641-1673)

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLET

… méthode permet à De Graaf de décrire les vaisseaux spermatiques. L'un de ses condisciples de Leyde, *Swammerdam, perfectionnera la formule du liquide introduit mais revendiquera l'invention de la seringue. En 1671, son ouvrage sur le suc pancréatique est réédité sous le titre Tractatus anatomico-medicus de succi pancreatici natura et usu,… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.