BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CHIRAC JACQUES (1932-    )

1.  Une carrière exemplaire

Entré en 1959 à la Cour des comptes, il s'intéresse très vite à la politique et rejoint le cabinet de Georges Pompidou, alors Premier ministre, dès 1962. Son efficacité le fait remarquer par le Premier ministre qui l'appelle « mon bull-dozer ». Conseiller référendaire à la Cour des comptes en 1965, il affronte le corps électoral en 1967 avec les « jeunes loups » pompidoliens qui se lancent à l'assaut du Massif central. Élu de la Corrèze, dans l'ancien fief d'Henri Queuille, il ne siège que deux mois à l'Assemblée nationale, car commence pour lui, à trente-cinq ans, une longue carrière ministérielle.

Successivement secrétaire d'État aux Affaires sociales chargé de l'Emploi (1967-1968), secrétaire d'État à l'Économie et aux Finances (1968-1971), ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement (1971-1972), ministre de l'Agriculture et du développement rural (1972-1974), il est, à la mort de Georges Pompidou, ministre de l'Intérieur. Il s'oppose alors à la candidature de Jacques Chaban-Delmas avec quarante-trois parlementaires gaullistes et favorise l'élection de Valéry Giscard d'Estaing.

Nommé Premier ministre au début du nouveau septennat, il ne tarde pas à prendre le contrôle de l'U.D.R., dont il devient secrétaire général (1974-1975). Peu à peu ses relations avec le président de la République se détériorent jusqu'à sa démission, le 25 août 1976, qui constitue une première dans l'histoire institutionnelle de la Ve République.

Réélu député de Corrèze, Jacques Chirac entreprend de construire un nouveau parti qui succédera à l'U.D.R. C'est en tant que président du Rassemblement pour la République (R.P.R.) qu'il affronte, en 1977, le candidat giscardien, Michel d'Ornano, aux élections municipales à Paris et l'emporte. Le maire de Paris et député de la Corrèze multiplie les gestes de défiance à l'égard de son successeur à l'hôtel Matignon, Raymond Barre, et à l'égard du président de la République.

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  3 pages…

 

Pour citer cet article

Christian SAUVAGE,  E.U., « CHIRAC JACQUES (1932-    )  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-chirac/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« CHIRAC JACQUES (1932- ) » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - L'Allemagne unie
Dans le chapitre "La difficile coopération franco-allemande"
BALLADUR ÉDOUARD (1929-    )
CHARTE DE L'ENVIRONNEMENT
Dans le chapitre "Origine et élaboration de cette loi "
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période post-gaullienne (1969-1981)
Dans le chapitre "Les réformes du président"
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Mitterrand (1981-1995)
Dans le chapitre "Deux ans de cohabitation mouvementée"
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Chirac (1995-2007)
ÉCOLOGISTE MOUVEMENT
Dans le chapitre "Un projet politique à reformuler"
FRANCE (Histoire et institutions) - La France d'aujourd'hui
Dans le chapitre "Les répercussions de la crise"
FRANCE - L'année politique 2011
Dans le chapitre "Des « affaires » au cœur de la vie politique"
FRANCE - L'année politique 2010
Dans le chapitre "Une vie politique marquée par les affaires"
FRANCE - L'année politique 2006
Dans le chapitre "La droite entre hégémonie et division"
FRANCE - L'année politique 2005
Dans le chapitre "Les rivalités au sein de la droite"
FRANCE - L'année politique 2004
Dans le chapitre "Un gouvernement malmené"
FRANCE - L'année politique 2002
Dans le chapitre "Des élections législatives sans ambiguïtés"
FRANCE - L'année politique 2001
Dans le chapitre "La difficile union de l'opposition"
FRANCE - L'année politique 2000
Dans le chapitre "La gangrène des affaires"
FRANCE - L'année politique 1998
Dans le chapitre "L'impossible union de la droite"
FRANCE - L'année politique 1997
Dans le chapitre "L'affaiblissement élyséen"
FRANCE - L'année politique 1996
Dans le chapitre "Le gouvernement Juppé continue"
GAULLISME
Dans le chapitre "Post-gaullisme ou néo-gaullisme ?"
GISCARD D'ESTAING VALÉRY (1926-    )
Dans le chapitre "Un destin présidentiel"
JUILLET PIERRE (1921-1999)
JUPPÉ ALAIN (1945-    )
Dans le chapitre "Dans les pas de Jacques Chirac"
NATIONALISATION
Dans le chapitre "La gestion du secteur public"
P.S. (Parti socialiste), France
Dans le chapitre "Le temps des fiefs et des clans (1988-1995)"
QUAI BRANLY MUSÉE DU, Paris
RAFFARIN JEAN-PIERRE (1948-    )
SARKOZY NICOLAS (1955-    )
SÉGUIN PHILIPPE (1943-2010)
U.M.P. (Union pour un mouvement populaire)
VILLEPIN DOMINIQUE DE (1953-    )

Afficher la liste complète (31 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.