BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SALOMON ÎLES

2.  Des terres mélanésiennes encore faiblement peuplées

Les îles Salomon sont habitées par des populations mélanésiennes qui se partagent en de nombreux groupes ethnolinguistiques. L'archipel compte plus de quatre-vingts langues différentes, d'où le rôle de l'anglais, langue officielle, et du pidgin, langue de communication populaire largement issue de l'anglais. À ces populations installées depuis plusieurs millénaires s'ajoutent de petits groupes de Polynésiens occupant les îles périphériques (Ontong Java, Rennell). L'archipel a été découvert très tôt, dès 1568, à l'occasion du premier voyage d'Alvaro de Mendaña qui lui a donné cette toponymie espagnole partiellement conservée aujourd'hui. Mais faute d'avoir été correctement localisée (on ne savait pas alors calculer la longitude en mer), il a été perdu ensuite pour deux siècles, jusqu'à ce que l'Anglais Philip Carteret (1767) et les Français Bougainville (1768) et Surville (1769) le visitent de nouveau. L'irruption de maladies nouvelles et, dans la seconde moitié du xixe siècle, l'active « chasse aux merles » menée par des recruteurs pour les plantations du Queensland australien et des Fidji, une véritable traite, ont considérablement réduit la population indigène. Dans les dernières années du xixe siècle, les îles convoitées par les Allemands (présents au nord-est de la Nouvelle-Guinée, à Bougainville et Buka) et les Anglais sont finalement revenues pour l'essentiel à ces derniers (1893, 1898 pour les Santa Cruz, 1900 pour l'ouest). La modeste colonie britannique devint brutalement un enjeu majeur de la Seconde Guerre mondiale en 1942-1943 : occupée par les Japonais, elle fut la cible d'une des premières opérations de reconquête par les Américains. Les combats extrêmement longs et violents (« le Verdun du Pacifique ») se concentrèrent dans le nord de l'île de Guadalcanal, autour du seul aérodrome de l'archipel (Henderson Field). Les populations indigènes furent profondément perturbées pendant la guerre et ensuite, par la confrontation brutale avec les richesses de la civilisation américaine, d'où le développement des étranges « cultes du cargo ». Les Britanniques ont octroyé l'indépendance à l'archipel en 1978.

[...]
1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  3 pages…

 

Pour citer cet article

Christian HUETZ DE LEMPS, « SALOMON ÎLES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles-salomon/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« SALOMON ÎLES » est également traité dans :

BOUGAINVILLE ÎLE DE
BUKA
CÉRAMIQUE LAPITA - (repères chronologiques)
HONIARA
MASQUES - Le masque en Océanie
Dans le chapitre "Les îles Salomon"
OCÉANIE - Géologie
Dans le chapitre "L'évolution de l'Océanie"
OCÉANIE - Géographie physique
Dans le chapitre " Le climat"
OCÉANIE - Géographie humaine
Dans le chapitre " Une croissance démographique rapide"
OCÉANIE - Histoire
Dans le chapitre " Le partage du Pacifique"
OCÉANIE - Ethnographie
Dans le chapitre "Les systèmes sociaux"
PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE
SIUAI ou SIWAI
TIKOPIA

Afficher la liste complète (13 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.