BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

HYDROLOGIE

Afficher la liste complète (13 médias)

1.  Principales étapes de l'hydrologie

  Des fondements au développement

Le concept du « cycle de l'eau » paraît avoir été entrevu par Homère et par plusieurs philosophes grecs (Thalès de Milet, Platon, Aristote) et latins (Lucrèce, Sénèque, Pline), mais les conceptions mythiques de cette période « spéculative » ne pouvaient aboutir à un schéma rationnel ; Vitruve, qui vivait à Rome à l'aube de l'ère chrétienne, fut le premier à soutenir que les eaux souterraines provenaient, en majeure partie, de la pluie et de la neige infiltrées dans le sol.

Il est pourtant probable que, dès ces temps reculés, les Anciens avaient acquis de bonnes connaissances empiriques sur l'hydrologie, au cours de la construction et de l'exploitation d'ouvrages hydrauliques admirables, comme les réseaux d'irrigation de Mésopotamie et d'Égypte, les puits d'Arabie et les kanats de Perse, les aqueducs de Rome et de l'Indus, les ouvrages de protection contre les crues réalisés par les premières dynasties chinoises, etc.

Il faudra attendre la Renaissance (entre 1400 et 1600 environ) pour que les concepts purement philosophiques cèdent la place à des recherches fondées sur l'observation objective des phénomènes hydrologiques. Léonard de Vinci (1452-1519) s'insurge contre les affirmations d'Aristote. Dans son Discours admirable de la nature des eaux et fontaines tant naturelles qu'artificielles (Paris, 1580), Bernard Palissy donne une interprétation correcte du cycle de l'eau, et tout spécialement de l'alimentation des sources par les pluies.

Mais c'est au cours du xviie siècle que sont effectuées les premières mesures hydrométéorologiques, prémices de l'hydrologie moderne. Pierre Perrault (1611-1680) réalise quelques mesures de précipitations, d'évaporation et de perméabilité dans le bassin de la Seine (De l'origine des fontaines, Paris, 1674), tandis qu'Edme Mariotte (1620 env.-1684) procède à quelques jaugeages de ce fleuve à Paris par la méthode des flotteurs. En Italie, alors que la géologie est encore dans l'enfance, Gian Dome […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  15 pages…

Pour citer cet article

Pierre HUBERT, Gaston RÉMÉNIÉRAS, « HYDROLOGIE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrologie/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« HYDROLOGIE » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale
Dans le chapitre "Les eaux "
AMAZONIE
Dans le chapitre "Un potentiel immense encore mal connu"
BARRAGES
Dans le chapitre "L'hydrologie"
EAU - Les défis de l'eau
Dans le chapitre "Ressources disponibles"
EAU (notions de base)
EMBOUCHURES
ESTUAIRES
FLEUVES
GLACIERS
Dans le chapitre "Eau dans les glaciers"
HYDROLOGIE URBAINE
INONDATIONS
Dans le chapitre "Les crues des fleuves"
LACS
Dans le chapitre "Étude hydrologique"
NEIGE
Dans le chapitre "Stock d'eau dans un bassin versant et écoulement"
ROUGE MER
Dans le chapitre "Hydrologie"

Afficher la liste complète (14 références)

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "HYDROLOGIE"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média