BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

HOMO SAPIENS SAPIENS

On regroupe dans la sous-espèce Homo sapiens sapiens toutes les populations humaines vivantes et toutes celles qui les ont précédées et qui leur étaient très similaires. Cet ensemble est souvent appelé « Hommes modernes » ou « Hommes de morphologie moderne ». Les caractéristiques générales sont celles de l'espèce Homo sapiens, mais avec une capacité cérébrale élevée atteignant 1 450 centimètres cubes en moyenne. Les superstructures osseuses ont diminué : par exemple, le bourrelet sus-orbitaire est désormais divisé en deux parties au-dessus de chaque orbite, au lieu de former un puissant relief continu. La taille des dents continue de diminuer. Cette réduction s'accompagne, au cours des périodes récentes, d'une gracilisation générale du squelette.

Les plus anciens fossiles connus ayant acquis cette morphologie viennent d'Afrique, et surtout du Proche-Orient. En Afrique de l'Est, deux crânes ont été découverts dans la vallée de l'Omo (Éthiopie) qui ont une morphologie moderne et qui pourraient avoir environ 100 000 ans. En Afrique du Sud, la grotte de Klasies River Mouth a livré des restes humains, malheureusement très fragmentaires, qui ont un âge comparable. Au Proche-Orient, les grottes de Qafzeh et de Skhul (Israël) ont fourni les ossements de près de 35 individus, adultes et enfants, squelettes complets ou os isolés, qui ont été très bien datés entre 95 000 et 105 000 ans. Certains individus présentent encore des caractères archaïques, ce qui laisse supposer que l'origine de la sous-espèce doit être recherchée vers 150 000 ans. Cela est en accord avec les données provenant de la génétique des populations actuelles.

En Asie, les premiers Hommes modernes connus actuellement sont plus récents. Le plus ancien d'entre eux, le squelette de Liujiang (Chine), pourrait avoir un âge de 63 000 ans, mais il a été découvert fortuitement et sa position stratigraphique n'est pas clairement établie. En Europe, ils sont encore plus récents. Ce sont les Cro-Magnons et les restes les plus [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

VANDERMEERSCH, « HOMO SAPIENS SAPIENS  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-sapiens-sapiens/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« HOMO SAPIENS SAPIENS » est également traité dans :

DÉCOUVERTE DE L'HOMME DE CRO-MAGNON

Écrit par :  Herbert THOMAS

C'est en 1868, lors de la construction de la voie ferrée de Périgueux à Agen, que furent découverts fortuitement, par Louis Lartet, au fond de l' abri-sous-roche de Cro-Magnon, près du village des Eyzies-de-Tayac (Dordogne), les restes de cinq squelettes humains dont la disposition évoquait l'idée de sépulture. Ces restes étaient accompagnés… Lire la suite
DÉCOUVERTE DES PLUS ANCIENS HOMMES MODERNES : HOMO SAPIENS SAPIENS

Écrit par :  Herbert THOMAS

La grotte de Qafzeh en Israël, située à moins de trois kilomètres au sud de la ville de Nazareth, fouillée à partir de 1933 par René Neuville (alors consul de France à Jérusalem), permit la découverte, dès l'année suivante, des premiers crânes humains appartenant à cinq sujets (adultes et enfants) dans des niveaux très anciens datés du Moustérien.… Lire la suite
AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

Écrit par :  Jacqueline BEAUJEU-GARNIERDanièle LAVALLÉECatherine LEFORT

Dans le chapitre "L'environnement arctique au Pléistocène. Les voies de migration"  : …  nous l'avons dit plus haut, qu'aucun présapiens en Amérique. Ou bien de très anciens Homo sapiens sapiens, ancêtres des mongoloïdes actuels, mais dont les restes n'ont pas non plus été retrouvés. Entre 30 000 et 15 000 B. P. (durant le second maximum glaciaire du Wisconsin), des vestiges associés, selon leurs inventeurs, à l'… Lire la suite
ART DU PALÉOLITHIQUE SUPÉRIEUR (Europe)

Écrit par :  Jean-Paul DEMOULE

Les plus anciens objets d'art, au sens traditionnel du terme, ne remontent qu'à l'apparition de l'homme moderne (Homo sapiens sapiens) en Europe au Paléolithique supérieur, il y a environ 30 000 ans, avec la civilisation aurignacienne. On ne connaît, en effet, pas d'œuvres d'art antérieures, alors que l'… Lire la suite
CHINOISE CIVILISATION - Les arts

Écrit par :  Corinne DEBAINE-FRANCFORTDaisy LION-GOLDSCHMIDTMichel NURIDSANYMadeleine PAUL-DAVIDMichèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENSPierre RYCKMANSAlain THOTE

Dans le chapitre "Le Paléolithique supérieur"  : …  Le Paléolithique supérieur, caractérisé par l'Homo sapiens sapiens, s'inscrit dans un horizon du Pléistocène final, période au cours de laquelle se formèrent les dépôts lœssiques de la Chine du Nord. L'homme de Liujiang au Guangxi et celui de la grotte supérieure de Zhoukoudian (vers 16 922 avant notre ère) sont les premiers… Lire la suite
DENISOVA HOMME DE

Écrit par :  Bruno MAUREILLE

Dans le chapitre "L'ADN mitochondrial de l'homme de Denisova"  : …  histoire archéologique de la grotte. Cet ADN mitochondrial a été comparé à celui de cinquante-quatre hommes modernes actuels, d'un fossile d'Homo sapiens sapiens du Paléolithique supérieur (âgé d'environ de — 28 000 ans), de six néandertaliens et de deux grands singes actuels (un bonobo et un chimpanzé). Cette analyse a démontré l'existence de… Lire la suite
HOMINIDÉS

Écrit par :  Brigitte SENUT

Dans le chapitre "Culture, société et milieu"  : …  Cette technique sera développée par les Néandertaliens dans l'industrie moustérienne. Enfin, les industries de l'Homo sapiens sapiens ancien se caractérisent par la finesse des outils, qui sont représentés par des lames, des lamelles, des pointes, des perçoirs, etc. C'est également la grande expansion de l'art pariétal et de l'… Lire la suite
ORIGINES DE L'HOMME - (repères chronologiques)

Écrit par :  Herbert THOMAS

1868 Découverte, par Louis Lartet, de l'homme de Cro-Magnon dans l'abri-sous-roche de Cro-Magnon près des Eyzies-de-Tayac en Dordogne (Homo sapiens sapiensLire la suite
PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

Écrit par :  Herbert THOMAS

Dans le chapitre "La découverte de l’homme de Néandertal et de la race de Cro-Magnon"  : …  à la Madeleine), comme en Italie (grottes de Grimaldi), ont permis d’établir l'existence, en 1874, d'une nouvelle « race » dite de Cro-Magnon à côté de celle plus primitive des hommes de Néandertal. Ces derniers étaient alors qualifiés de « race de Canstadt », du nom d'un lieu-dit près de Stuttgart où l'on avait trouvé, dès 1700, un crâne réputé… Lire la suite
PRÉHISTORIQUE ART

Écrit par :  Laurence DENÈSJean-Loïc LE QUELLECMichel ORLIACMadeleine PAUL-DAVIDMichèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENSDenis VIALOU

Dans le chapitre "Fonds technologique et cultures paléolithiques"  : …  C'est sur ce fonds technologique nouveau que furent distinguées les quatre grandes cultures d'Homo sapiens sapiens en Europe paléolithique. Les distinctions ont d'abord été faites à partir des industries et en fonction des données stratigraphiques par l'abbé Breuil notamment (1912) ; elles sont complétées de nos jours par les… Lire la suite
SAHUL

Écrit par :  José GARANGER

Dans le chapitre "La préhistoire du continent sahulien"  : …  incinérée. Ce plus ancien fossile humain a été daté de 25 000 ans environ. Par sa morphologie, il s'agit d'un Homo sapiens sapiens peu différent des aborigènes contemporains. Des dizaines de sépultures ont également été mises au jour, depuis 1971, près d'un autre ancien lac : Kow Swamp, à 400 kilomètres au sud de Mungo. Ces fossilesLire la suite

Afficher la liste complète (11 références)

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.