BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

GRANDS LACS AMÉRICAINS

Les Grands Lacs américains, situés à la frontière entre les États-Unis et le Canada, au centre de la partie orientale de l'Amérique du Nord, constituent une véritable anomalie physique ; ils couvrent 245 000 kilomètres carrés, c'est-à-dire une surface presque égale à la moitié de celle de la France. On compte cinq grands lacs (Supérieur, Huron, Michigan, Érié, Ontario), qui communiquent entre eux par des chenaux complexes et sont entourés par des milliers de lacs plus petits.

Tant par son étendue que par ses aspects hydrologiques, cet ensemble lacustre présente tous les caractères d'une « mer intérieure ». Le rôle essentiel des Grands Lacs dans le développement économique de l'Amérique du Nord est dû au fait que le Saint-Laurent, leur émissaire, a été aménagé pour la navigation maritime et qu'ils sont reliés au nord-est des États-Unis par un système de canaux qui les fait communiquer avec l'Hudson River et donc avec New York. L'ensemble Saint-Laurent - Grands Lacs est l'axe économique fondamental du Canada : la Manufacturing Belt (région industrielle centrale des États-Unis) s'étend jusqu'à Chicago, grâce à cette voie intérieure. Mais l'économie de la région a été durement éprouvée par la crise des années 1980. Les Grands Lacs forment une façade maritime dont le trafic a sensiblement diminué, après avoir été presque équivalent en quantité à celui de la façade du Nord-Est atlantique.

1.  Origine des Grands Lacs

L'origine des Grands Lacs est liée à la fois à la structure, à l'érosion antérieure et aux conséquences de la glaciation.

Au rebord du bouclier canadien, les roches qui vont du Cambrien au Carbonifère dessinent un vaste bassin, centré sur la basse péninsule du Michigan. Autour de cette dépression centrale, les terrains affluent en auréoles, qui s'étendent depuis le Wisconsin à l'ouest, l'Indiana et l'Ohio au sud, jusqu'à l'Ontario à l'est. Au sud-est, un anticlinal secondaire existe dans le bassin du lac Érié, puis les couches plongent vers le grand bassin charbonnier des Appalaches. Il est impossible de nuanc […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  4 pages…

 

Pour citer cet article

Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, Catherine LEFORT, « GRANDS LACS AMÉRICAINS  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/grands-lacs-americains/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« GRANDS LACS AMÉRICAINS » est également traité dans :

APPALACHES

Écrit par :  Jacqueline BEAUJEU-GARNIERCatherine LEFORT Universalis

Dans le chapitre "Les plateaux appalachiens"  : …  création d'un grand complexe industriel s'étendant de Pittsburgh (Pennsylvanie) à Cleveland (Ohio). *Après avoir exploité un minerai de fer local, on fit appel au minerai des gisements du lac Supérieur ; celui-ci était acheminé par voie d'eau et par voie ferrée, et la métallurgie s'installa tout au long des voies de communication. À côté des… Lire la suite
BUFFALO, ville

Écrit par :  Jacques SOPPELSA

… *Métropole économique de la région du Niagara (276 059 hab. en 2006 ; 1,1 million pour l'agglomération en 2000), Buffalo doit son essor à une situation de carrefour géographique de tout premier ordre et au potentiel d'énergie hydro-électrique constitué par les chutes du Niagara. Si l'énergie produite par les centrales installées au pied des chutes… Lire la suite
CANADA - Réalités socio-économiques

Écrit par :  Ludger BEAUREGARDAlain PAQUETHenri ROUGIER

Dans le chapitre "Transports et aménagement de l'espace"  : …  car la vocation maritime du pays est complétée par l'existence de la mer intérieure formée par les *Grands Lacs (dont quatre sur cinq sont à cheval sur le Canada et les États-Unis) et l'axe laurentien. Ce n'est que depuis 1959 qu'est achevée la voie maritime de 8 mètres de tirant d'eau autorisant les navires de haute mer à se rendre à Thunder Bay à… Lire la suite
CHICAGO

Écrit par :  Laurent VERMEERSCH

Dans le chapitre "Une ville carrefour"  : …  *Très tôt, le seuil de Chicago, voie de passage entre les Grands Lacs et la rivière Illinois, et au-delà vers le Mississippi et le golfe du Mexique, a été exploité, puisque les Amérindiens l'utilisaient déjà comme seuil de portage. Ce n'est pourtant qu'en 1779 qu'un comptoir de fourrures et de céréales y est fondé, et ce malgré la présence de… Lire la suite
CLEVELAND

Écrit par :  Jacques SOPPELSA

… *Sur la rive méridionale du lac Érié s'est formée progressivement une des constructions industrielles les plus impressionnantes des États-Unis. Les centres urbains de l'Érié, en dépit du dynamisme de Sandusky, d'Akron ou de Erie City, font assez pâle figure face à l'expansion de l'agglomération de Cleveland, qui avait une population estimée à 2,11 … Lire la suite
DETROIT, États-Unis

Écrit par :  Jacques SOPPELSA

… *Principale ville de l’État du Michigan, passage naturel entre le lac St. Clair et le lac Érié, d'abord poste-frontière puis centre de collectage des produits de la chasse amassés par les trappeurs, Detroit fut fondée par les Français en 1701. Sa population s'élevait, lors du recensement de 2010, à 713 777 habitants (4 296 250 hab. pour l'… Lire la suite
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

Écrit par :  Jacqueline BEAUJEU-GARNIERCatherine LEFORTLaurent VERMEERSCH

Dans le chapitre "La dépression centrale"  : …  passés qui y ont plus ou moins violemment imposé leurs marques. On peut distinguer la région des *Grands Lacs et de leurs bordures, les plaines du Mississippi et du Missouri moyen, la coupure de l'Ozark et des monts Ouachita, les Grandes Plaines au pied des Rocheuses et les plaines bordières du golfe du Mexique. L'action des glaciations… Lire la suite
HAMILTON, Canada

Écrit par :  Universalis

… Hamilton *est une ville du sud-est de la province de l'Ontario, au Canada. Elle se situe à l'extrémité ouest du lac Ontario, sur la rive méridionale du port fermé de Hamilton, dans la baie de Burlington. Le site de la ville actuelle fut découvert par l'explorateur français Robert Cavelier de La Salle, en 1669. L'installation de colons débuta en 1778… Lire la suite
HUDSON, fleuve

Écrit par :  Jacques SOPPELSA

… *Très importante voie fluviale du nord-est des États-Unis, l'Hudson, empruntant le lit d'une vallée glaciaire, coupe le complexe montagneux des Appalaches selon un axe nord-sud et, au terme d'un cours presque rectiligne de 500 kilomètres, débouche sur l'océan Atlantique par un large estuaire, site portuaire exceptionnel. Prolongé par un système de… Lire la suite
MILWAUKEE

Écrit par :  Jacques SOPPELSA

… *Sur la rive occidentale du lac Michigan, au nord de l'agglomération tentaculaire de Chicago, la ville de Milwaukee (602 000 hab. en 2007), située dans le Wisconsin, occupe, par sa taille comme par son site, une place originale dans le concert des villes du Midwest satellisées par l'envahissante métropole de l'Illinois. Milwaukee a su conserver l'… Lire la suite
MONTRÉAL

Écrit par :  Henri ROUGIER

Dans le chapitre "Excellence de la position géographique et du site"  : …  procure l'ouverture sur l'Atlantique tandis que dans le sens opposé il assure la jonction avec les *Grands Lacs, authentique mer intérieure aussi vaste que les îles Britanniques. Vers le nord-ouest, la rivière des Outaouais permet la liaison avec l'immense Ouest canadien. Vers le sud, enfin, le corridor rectiligne Richelieu-Champlain-Hudson relie… Lire la suite
NIAGARA CHUTES DU

Écrit par :  Jacques SOPPELSA

… *L'origine morphologique différente du lac Érié et du lac Ontario, le premier aménagé au sein des bancs de roche tendre du Dévonien, le second reposant au cœur d'une dépression taillée dans les matériaux de la base du Cambrien, se traduit topographiquement par une dénivellation de 99 mètres (lac Érié : altitude 174 m ; lac Ontario : 75 m) et par l'… Lire la suite
NIAGARA PÉNINSULE DU

Écrit par :  Jacob SPELT

… *La péninsule du Niagara se situe dans la partie méridionale de la province d'Ontario, au Canada, entre les lacs Érié et Ontario. Cette région constitue une voie de passage stratégique dans les transports interlacustres et offre un raccourci aux échanges entre les États de New York et du Michigan (États-Unis). Grâce au canal Welland (44 km de… Lire la suite
OJIBWA ou CHIPPEWA

Écrit par :  Agnès LEHUEN

… *Indiens du groupe linguistique algonquin, qui vivaient autrefois sur la rive nord du lac Huron et sur les rives du lac Supérieur, les Ojibwa se retrouvent également dans les territoires canadiens à l'ouest du lac Winnipeg, où on les appelle les Saulteaux. Chaque tribu ojibwa était subdivisée en bandes nomades. À l'automne, les bandes se séparaient… Lire la suite
PATRIMOINE INDUSTRIEL AUX ÉTATS-UNIS

Écrit par :  Louis BERGERON

Dans le chapitre "Le temps du transport continental de masse"  : …  tous deux antérieurs à 1830 et dus à l'ingénieur Benjamin Wright. Mais aussi intérêt porté aux *Grands Lacs, à leurs ports et aux innovations techniques suscitées par la manipulation ou le stockage des produits pondéreux : c'est ainsi qu'à Buffalo, au début des années 1950, avant l'ouverture de la voie maritime du Saint-Laurent en 1958, il y… Lire la suite
POLLUTION

Écrit par :  François RAMADE

Dans le chapitre "Circulation des polluants dans les réseaux trophiques"  : …  par rapport à la teneur moyenne des eaux lacustres en cet insecticide (fig. 4). L'étude de la contamination des *grands lacs nord-américains par les composés organochlorés a mis en évidence des phénomènes de bioamplification d'ampleur inégalée par toute autre substance et dans tout autre écosystème. Dans les conditions naturelles, les facteurs de… Lire la suite
SAINT-LAURENT

Écrit par :  Pierre CAMU Universalis

…  s'alimentent à une source aussi imposante et volumineuse que celle qui est constituée par les cinq *Grands Lacs nord-américains, peu possèdent un estuaire et un golfe aussi vastes. On peut se demander s'il s'agit vraiment d'un fleuve. Le seul secteur qui a droit à ce vocable est la partie qui sépare Québec de Kingston et dont la largeur moyenne est… Lire la suite
TOLEDO, Ohio

Écrit par :  Jacques SOPPELSA

… *Sur la rive méridionale du lac Érié, à l'extrémité sud-occidentale de cette frange urbaine très dense qui court désormais de Rochester à la région de Detroit, l'agglomération de Toledo (653 695 hab. en 2006, dont près de 300 000 dans la ville même), dans l'État de l'Ohio, est née et s'est développée, à l'image de la plupart des cités voisines, à… Lire la suite
TORONTO

Écrit par :  Henri ROUGIER

Dans le chapitre "Le lent chemin vers la position de leader"  : …  moins hésitant : c'est avec un siècle et demi de retard par rapport à Montréal que la cité est née. *Il faut attendre 1793 pour voir un petit port se créer à la faveur d'un site abrité sur la rive septentrionale du lac Ontario. Dénommé York, mais surnommé « muddy (boueux)-York » – ce qui en dit long sur la qualité des lieux –, l'endroit n'a de… Lire la suite

Afficher la liste complète (19 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.