BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

TEISSIER GEORGES (1900-1972)

Zoologiste et biologiste né à Paris. Admis à l'École normale supérieure et à l'École polytechnique (1919), Georges Teissier choisit la première. Agrégé de sciences naturelles (1923), docteur ès sciences (1931), il fut successivement agrégé préparateur à l'École normale supérieure (1924-1928), chef de travaux, maître de conférences, professeur à la faculté des sciences de Paris. Il était aussi directeur de la station biologique de Roscoff et du laboratoire de génétique évolutive du C.N.R.S. à Gif-sur-Yvette. De 1946 à 1950, il fut directeur du Centre national de la recherche scientifique.

Trois thèmes majeurs illustrent sa carrière scientifique : la zoologie marine, la croissance et la biométrie, la génétique et l'évolution.

Commencées en 1922, ses recherches sur la zoologie marine intéressent les hydrozoaires, notamment le développement post-embryonnaire d'un hydraire ; il a montré que l'identité de l'aspect ou du fonctionnement ne permettait pas de déterminer la catégorie du gonophore ; en établissant l'homologie des gonophores et des méduses, en fixant la terminologie, en révisant la classification, Teissier a mis fin à une controverse vieille de quarante ans. Avec B. Swedmark, il étudia les hydrozoaires de la faune interstitielle du sable et décrivit des formes remarquables, ce qui conduisit à la révision systématique du groupe.

En biométrie, il étudia la croissance des arthropodes ; elle est particulière en raison des mues successives qui déterminent des stades bien définis. Il édifia une « théorie de la similitude biologique » reliant le temps physiologique (intervalle entre deux mues) et la taille chez des animaux de même forme et de même organisation. Cette théorie lui permit de donner un sens biométrique aux « lois des surfaces et des tailles » sujettes encore à des discussions et aux « lois énergétiques du développement » de Rübner. Par des graphiques devenus classiques, Teissier montrait que la croissance globale (taille et poids) des arthropodes est fondamentalement discontin […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Andrée TÉTRY, « TEISSIER GEORGES - (1900-1972)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-teissier/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« TEISSIER GEORGES (1900-1972) » est également traité dans :

LAMARCK JEAN-BAPTISTE DE MONET chevalier DE (1744-1829)

Écrit par :  Charles BOCQUETPietro CORSI

Dans le chapitre "Les lois de l'organisation des êtres"  : …  e et xixe siècles, jusqu'à ce que A. Weissmann en établisse l'inanité. *G. Teissier a fait remarquer que la tendance innée de la vie vers le perfectionnement « élément central de la doctrine de Lamarck, trop entaché de vitalisme et de spiritualisme » n'avait pu, pour cette raison, acquérir droit de cité dans la seconde… Lire la suite
MÉTABOLISME

Écrit par :  Paul DI COSTANZOCharles KAYSERJo NORDMANN

Dans le chapitre "Le métabolisme de base"  : …  il en résulte que le transport de l'oxygène est corrélé à la surface corporelle. Lambert et *Teissier ont complété la conception de « similitude anatomique » de Von Hoesslin en introduisant les « durées » dans les comparaisons biométriques. Pour ces auteurs, l'intervalle entre deux systoles cardiaques est tout aussi caractéristique d'une… Lire la suite
POLYMORPHISME, biologie

Écrit par :  Maxime LAMOTTEPhilippe L'HÉRITIERÉtienne PATINLluis QUINTANA-MURCI

Dans le chapitre "Étude expérimentale"  : …  La technique utilisée est celle des cages à populations, ou démomètres, imaginées en 1933 par *G. Teissier et P. L'Héritier, puis adoptées par T. Dobzhansky et son école. Il s'agit simplement de caisses, dans lesquelles on maintient en permanence une population de quelques milliers de drosophiles grâce à un renouvellement régulier des godets… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média