BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SEM GEORGES GOURSAT dit (1863-1934)

Originaire de Périgueux, où il fut d'abord commis épicier dans la boutique de son père, le jeune Georges Goursat commença par collaborer à un hebdomadaire local avant de partir pour Bordeaux, puis pour Marseille, où il fit la connaissance de l'écrivain Jean Lorrain, alors une « locomotive » de la vie parisienne et qui l'entraîna dans la capitale. C'est là qu'il devint vite célèbre sous le pseudonyme de Sem, choisi à l'exemple du comte de Noé qui signait Cham ses dessins du Monde illustré.

Sem occupe donc la place difficile de chroniqueur attitré du Tout-Paris de 1900 ; il collabore régulièrement au Figaro et à La Vedette, journal de Marseille. On le rencontre là où se regroupent les personnalités mondaines de cette époque : chez Maxim's, à Longchamp, à Deauville, dans les cercles et les casinos, son carnet de croquis à la main. Pour saisir ses victimes, il lui faut des mois d'affût secret, des dizaines de croquis qui se corrigent et se complètent. De là un extraordinaire rendu, non seulement des visages mais surtout de la démarche et de l'attitude de ses modèles. En collaboration avec le dessinateur Roubille, Sem a réalisé un panneau de 9,50 m de développement sur 1,50 m de hauteur où défilent tous les gommeux de la Belle Époque : ce témoignage, qui fut tiré à de très nombreux exemplaires, sur une société disparue, est absolument unique.

En 1910, Sem avait commencé à écrire quelques reportages : celui sur l'apparition du tango mériterait de figurer dans une anthologie. Dès que les journalistes furent admis dans la zone des armées, en 1915, Sem fut l'un des premiers à partir. Il ramena du front des articles illustrés, plus tard réunis en deux volumes — Un pékin sur le front, 1917 ; La Ronde de nuit, 1925 — dont on peut s'étonner qu'ils n'aient pas été réimprimés. Dans le délire patriotique alors obligé, Sem sut garder le ton de pudeur qui convenait pour rendre hommage aux « statues de boue » — les soldats des tranchées — ou à la cathédrale de Reims. De ses modèles, dont beaucoup tombèrent en première ligne, Sem avait peut-être appris la réserve, l'une des plus belles qualités des bourgeois conquérants.

Roger-Henri GUERRAND

Pour citer cet article

Roger-Henri GUERRAND, « SEM GEORGES GOURSAT dit (1863-1934)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-goursat-dit-sem/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média