BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

GAULLISME

3.  Le gaullisme au pouvoir

Dès 1953, de Gaulle ne voit plus qu'une hypothèse qui lui permettrait de réaliser ses objectifs, une « secousse », un nouveau drame national, pour lequel il se pose d'avance en « recours ». C'est le cas de figure qui se réalise avec l'émeute algéroise du 13 mai 1958, la dissidence de l'« Algérie française » et la capitulation de la IVe République qui, au tournant de mai-juin 1958, remet le destin de la nation aux mains de Charles de Gaulle. Jusqu'en 1974, durant seize années, avec Charles de Gaulle, puis son successeur Georges Pompidou, le gaullisme est au pouvoir et la mise en pratique de ses conceptions permet d'en cerner la nature. Toutefois, à partir de 1958, le gaullisme se confond avec l'État et il importe de distinguer ce qui, dans son action, relève de ses principes fondamentaux et ce qui appartient au domaine de la réponse pragmatique aux problèmes posés à la nation.

Le noyau dur du gaullisme consiste en ce nationalisme des origines défini par l'État fort comme moyen et l'affirmation de la grandeur de la nation comme objectif. L'État fort est mis en place par la Constitution de 1958, négociée dans un premier temps avec les forces politiques de la IVe République, et qui juxtapose les deux principes contradictoires de la primauté du président de la République et du maintien du régime parlementaire. En fait, la pratique mise en œuvre par le général de Gaulle – et qui se trouve facilitée par la persistance de la guerre d'Algérie dont chacun est persuadé qu'il est le seul à pouvoir apporter la solution – privilégie le pouvoir présidentiel exercé de manière autoritaire, ses procédés de démocratie directe et le style quasi monarchique des interventions gaulliennes. La révision constitutionnelle de 1962, qui institue que le chef de l'État sera désormais élu au suffrage universel direct et non par le collège de notables instauré en 1958, couronne, en lui donnant tout son sens, le nouveau système politique.

Mais l'État fort suppose également q[...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  8 pages…

 

Pour citer cet article

Serge BERSTEIN, « GAULLISME  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaullisme/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« GAULLISME » est également traité dans :

BOUCHINET-SERREULLES CLAUDE (1912-2000)
CHABAN-DELMAS JACQUES (1915-2000)
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)
Dans le chapitre "L'adoption de la nouvelle Constitution"
CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période post-gaullienne (1969-1981)
Dans le chapitre "L'élection du « compagnon de route »"
DEBRÉ MICHEL (1912-1996)
DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE
Dans le chapitre "L'Europe d'après guerre"
FOCCART JACQUES (1913-1997)
FOUCHET CHRISTIAN (1911-1974)
FRANCE - L'année politique 1999
Dans le chapitre "Le séisme des européennes (juin 1999)"
FREY ROGER (1913-1997)
GALLEY ROBERT (1921-2012)
GISCARD D'ESTAING VALÉRY (1926-    )
GUÉNA YVES (1922-2016)
JEANNENEY JEAN-MARCEL (1910-2010)
LES RÉPUBLICAINS, parti politique
MAURIAC FRANÇOIS (1885-1970)
Dans le chapitre "La vertu d'engagement"
MESSMER PIERRE (1916-2007)
MURACCIOLE JULES (1906-1995)
NEUWIRTH LUCIEN (1924-2013)
NOËL LÉON (1888-1987)
PALEWSKI GASTON (1901-1984)
PASQUA CHARLES (1927-2015)
Dans le chapitre "L’engagement gaulliste"
PEYREFITTE ALAIN (1925-1999)
POMPIDOU GEORGES (1911-1974)
Dans le chapitre "L'improbable héritier"
POPULISME
Dans le chapitre "Le national-populisme autoritaire en France : un type idéal"
QUATRIÈME RÉPUBLIQUE
Dans le chapitre "Attitude critique des communistes et des gaullistes"
R.P.R. (Rassemblement pour la République)
SANGUINETTI ALEXANDRE (1913-1980)
SCHUMANN MAURICE (1911-1998)
TRICOT BERNARD (1920-2000)
U.M.P. (Union pour un mouvement populaire)
Dans le chapitre "Une machine électorale au service de son leader"
VALLON LOUIS (1901-1981)

Afficher la liste complète (32 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.