BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

FROTTEMENT

3.  Données numériques et conclusions pratiques

Dans les problèmes de freinage, on cherche à avoir les coefficients de frottement les plus élevés, mais il est difficile, sans courir le risque d'une détérioration rapide des surfaces, de dépasser f = 0,5. En mécanique, on cherche généralement, au contraire, à obtenir les coefficients de frottement les plus faibles.

En première approximation, on obtient les valeurs suivantes :

– acier cémenté trempé sur bronze (graissé) : 0,1 ;

– acier sur acier avec des huiles riches en acide gras : 0,09 ;

– acier sur acier avec palier à huile en régime hydrodynamique : 0,005.

Le coefficient de frottement peut décider de la réversibilité ou de l'irréversibilité de certains organes mécaniques (vis et roue tangente, trains épicycloïdaux, etc.).

Les pertes par frottement diminuent le rendement des machines ; le cas le plus typique est celui d'une automobile, qui consacre plus de la moitié de l'énergie qu'on lui fournit à vaincre les frottements du moteur, de la boîte de vitesses, des cardans, du pont arrière, des pneus sur la route et de l'air sur la carrosserie.

La nature a fort bien réussi ses couples de frottement ; l'adhérence du pied de l'homme sur la terre est remarquable, surtout si on la compare à celle, fort médiocre, d'une roue de locomotive sur un rail ; les articulations du corps humain, coudes, genoux, etc., sont des paliers hydrostatiques très difficiles à reproduire qui, tant du fait de leur conception mécanique que des qualités propres du fluide synovial, ont un coefficient de frottement de 0,02.

Pour mieux lutter contre les effets néfastes du frottement, la mécanique moderne dispose de toute une panoplie d'armes performantes, qui permettent d'apporter une solution à près de 80 p. 100 des problèmes : on envisagera successivement les matériaux, les traitements et revêtements de surface, les lubrifiants liquides et les règles technologiques. Matériaux. Aux alliages cuivreux, fontes ou antifrictions traditionnels, s'ajoutent maintenant entre autres :

– les

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

 

Pour citer cet article

Jacques-Jean CAUBET, Jean POLTI, « FROTTEMENT  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frottement/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« FROTTEMENT » est également traité dans :

COULOMB CHARLES AUGUSTIN (1736-1806)
Dans le chapitre "L'ingénieur"
DYNAMIQUE
Dans le chapitre "Lois du frottement de deux solides en contact"
GLACIERS
Dans le chapitre "Lois de frottement"
MÉCANIQUE SPATIALE
Dans le chapitre "Les perturbations"
MICROSYSTÈMES, technologie
Dans le chapitre "Augmentation du couple mécanique et de la puissance dans les micromécanismes"
QUASI-CRISTAUX
Dans le chapitre "Propriétés physiques des quasi-cristaux"

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.