BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

FROTTEMENT

Le frottement désigne les phénomènes qui naissent dans les zones superficielles de deux corps appuyant l'un sur l'autre en se déplaçant l'un par rapport à l'autre. On dit de deux surfaces matérielles qu'elles « frottent correctement », dans une liaison mécanique, lorsque leur déplacement relatif n'entraîne ni usure exagérée ni modification des structures ou élévation de température dommageables. Le frottement a notamment pour effet le vieillissement des surfaces, l'apparition de contraintes qui produisent l'écrouissage, la création de quantités de chaleur qui provoquent un auto-relâchement des contraintes résiduelles. En outre, les transformations physico-chimiques ont pour conséquence qu'un alliage peut se recouvrir progressivement de certains de ses constituants mêlés de leurs oxydes. Enfin, les températures très élevées atteintes localement provoquent des réactions entre les ambiances et les matériaux (oxydation avec l'air, carburation avec les lubrifiants, sulfuration avec les vapeurs industrielles). En ce sens, la plupart des matériaux de construction mécanique (aciers, fontes, bronzes, alliages légers) ne frottent à peu près correctement que grâce à leur couche superficielle d'oxydes. Les problèmes techniques deviennent très ardus lorsque cette couche superficielle disparaît. C'est ce qui se produit en particulier dans le milieu spatial où, après une brève période de dégazage, les mécanismes des engins spatiaux peuvent se bloquer par grippage ; le problème du frottement dans le vide poussé s'est ainsi trouvé à l'origine de la relance des études sur le frottement. Une autre impulsion est venue des besoins nouveaux de l'industrie nucléaire (frottement dans le sodium, l'eau lourde ou le gaz carbonique), de la construction aéronautique (frottement du titane, des alliages légers) ou du génie chimique (frottement dans les bases, les acides, sous hautes températures...). Les théories du frottement ne peuvent généralement apporter que des résultats particuliers non généralisables.

1.  Typologie des frottements

Le cas le plus général est celui du « frottement de glissement ». Si l'on dé [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

 

Pour citer cet article

Jacques-Jean CAUBET, Jean POLTI, « FROTTEMENT  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frottement/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« FROTTEMENT » est également traité dans :

COULOMB CHARLES AUGUSTIN (1736-1806)

Écrit par :  C. Stewart GILLMOR

Dans le chapitre "L'ingénieur"  : …  (1781) intitulé Théorie des machines simples en ayant égard au frottement de leurs parties et à la raideur des cordages (Paris, 1809-1821), Coulomb étudie à la fois le frottement statique et le frottement dynamique entre deux surfaces de glissement et le frottement dans le cintrage des cordes et leur… Lire la suite
DYNAMIQUE

Écrit par :  Michel CAZINJeanine MOREL

Dans le chapitre "Lois du frottement de deux solides en contact"  : …  Considérons le cas de deux solides S1 et S2 en contact ponctuel (on désigne par contact ponctuel un contact suivant une surface de mesure négligeable). Nous supposerons que ces deux solides sont limités par des surfaces ayant un plan tangent commun (π) bien défini au point de contact I. Désignons par… Lire la suite
GLACIERS

Écrit par :  François ARBEYLouis LLIBOUTRY

Dans le chapitre "Lois de frottement"  : …  La recherche d'une loi de frottement, problème majeur de la glaciologie, a été faite en considérant les processus à l'échelle du microrelief du lit. La glace contourne les bosses, d'autant mieux qu'elles sont plus grandes. De plus, la glace fond sur leurs faces amont, grâce à la chaleur que fournit un regel simultané sur les faces aval [cf.… Lire la suite
MÉCANIQUE SPATIALE

Écrit par :  Jean-Pierre CARROU

Dans le chapitre "Les perturbations"  : …  Du fait du frottement atmosphérique, un satellite qui évolue à une altitude suffisamment basse (inférieure à 1 000 km) est soumis à une force aérodynamique qui produit des effets non négligeables car cumulatifs avec le temps. L'accélération provoquée par cette force est :… Lire la suite
MICROSYSTÈMES, technologie

Écrit par :  Daniel HAUDEN

Dans le chapitre "Augmentation du couple mécanique et de la puissance dans les micromécanismes"  : …  le circuit intégré (above integrated circuit, technologie « au-dessus du circuit intégré »). Ainsi, par exemple, des couches minces piézo-électriques sont déposées sur le silicium afin de réaliser un micromoteur piézo-électrique à ultrasons, le rotor étant entraîné par frottement sur le stator déformé continûment par une onde… Lire la suite
QUASI-CRISTAUX

Écrit par :  Marc AUDIERMichel DUNEAU

Dans le chapitre "Propriétés physiques des quasi-cristaux"  : …  De plus, la résistance aux frottements des quasi-cristaux – les coefficients de frottement sur la surface d’un quasi-cristal peuvent être jusqu'à dix fois plus faibles que sur celle d’un acier – permet d’envisager leur utilisation pour les pièces mécaniques en mouvement, telles certaines parties des moteurs automobiles, ce… Lire la suite

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.