BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

FRÉDÉRIC II DE PRUSSE (1712-1786)

Frédéric II est l'un des souverains les plus illustres du xviiie siècle. Non qu'il ait dominé son temps d'une façon exclusive, que tout doive s'ordonner autour de sa personne et de son action. Ce serait fausser la réalité que de ne voir dans l'histoire des relations internationales au xviiie siècle que la seule rivalité entre les Hohenzollern et les Habsbourg, ou même de la privilégier aux dépens d'autres faits majeurs (question d'Orient, guerres franco-anglaises). Il n'en reste pas moins vrai que Frédéric II a tenu dans l'histoire de l'Europe – indépendamment de la bruyante propagande que lui ont faite les philosophes – une place qu'on ne saurait lui contester. Il est avant tout un Hohenzollern, un roi de Prusse uniquement soucieux de la grandeur de sa maison et de la force du royaume que ses ancêtres lui ont légué.

1.  Les événements du règne

Fils du prince héritier (le futur Frédéric-Guillaume Ier, qui devait régner de 1713 à 1740) et de Sophie-Dorothée de Hanovre, Frédéric naît à Berlin. C'est à sa gouvernante Mme de Rocoules et à son précepteur Duhan de Jandun, protestants émigrés après la révocation de l'édit de Nantes, que le futur roi de Prusse doit son goût pour la langue et la littérature françaises. Bien vite apparaît la mésentente entre le père et le fils, Frédéric-Guillaume étant pénétré des devoirs de son métier de roi et ne songeant qu'aux moyens de les accomplir (« Attache-toi au réel. Aie une bonne armée et de l'argent »), et le prince manifestant peu d'attirance pour la vie militaire et préférant des occupations – musique, belles-lettres – qui paraissent à Frédéric-Guillaume indignes d'un souverain. Le conflit s'aggrave à partir de 1727 ; les efforts pour briser la personnalité du fils rebelle, les humiliations, les mauvais traitements aboutissent à la tentative d'évasion de 1730. Elle échoue : Frédéric est arrêté à Wesel le 12 août, incarcéré à Küstrin, puis contraint d'assister à l'exécution de son complice Katte le 6 novembre.

Ce drame marque le début de l'éducation politique [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

 

Pour citer cet article

EUDE, « FRÉDÉRIC II DE PRUSSE (1712-1786)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-ii-de-prusse/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« FRÉDÉRIC II DE PRUSSE (1712-1786) » est également traité dans :

FRÉDÉRIC II (roi de Prusse)

Écrit par :  Sylvain VENAYRE

Lorsqu'il meurt, à Potsdam, en 1786, Frédéric II est depuis longtemps considéré comme le « roi-philosophe ». Roi de Prusse depuis 1740, il est en effet célèbre pour sa culture, notamment sa connaissance des lettres françaises, et pour ses amitiés avec de nombreux philosophes, en particulier Voltaire, qui séjourna au château de Sans-Souci, dont… Lire la suite
ARMÉE - Doctrines et tactiques

Écrit par :  Jean DELMAS

Dans le chapitre "Choc, manœuvre et feu"  : …  Quant à Frédéric II, d'abord influencé par Folard, il cherche à développer la mobilité de son armée en vue du choc et enseigne à sa cavalerie la charge au galop sans tirer. Puis, appréciant peu à peu la puissance de feu, il finit par écrire dans son testament militaire : « Les batailles se gagnent par le feu. » Par l'ordre oblique qui lui permet de… Lire la suite
DESPOTISME ÉCLAIRÉ

Écrit par :  Jean-Jacques CHEVALLIER

Dans le chapitre "Théorie et pratique des despotes éclairés : Frédéric II"  : …  Le prototype, celui qui de l'avis unanime des historiens incarne la formule par lui conçue, vraiment mise au point et achevée, celui qui en a tiré sans ménagement ni pour ses sujets ni pour lui-même toutes les virtualités favorables à l'État (et de loin supérieures à celles de l'absolutisme traditionnel), c'est Frédéric II, roi de… Lire la suite
DESPOTISME ÉCLAIRÉ - (repères chronologiques)

Écrit par :  Sylvain VENAYRE

1740 Avènement de Frédéric II de PrusseLire la suite
GRAUN CARL HEINRICH (1704-1759)

Écrit par :  E.U.

Graun devient en 1735 directeur de la musique du prince héritier Frédéric de Prusse (le futur Frédéric II) à Rheinsberg. À son avènement, en 1740, Frédéric le Grand charge Graun de rénover la troupe d'opéra italien de Berlin et de recruter des chanteurs en Italie. Graun compose une trentaine d'opéras… Lire la suite
MARIE-THÉRÈSE (1717-1780) archiduchesse d'Autriche et impératrice, reine de Hongrie et de Bohême (1740)

Écrit par :  Jean BÉRENGER

Fille de l'empereur germanique Charles VI, Marie-Thérèse, archiduchesse d'Autriche, est reine de Hongrie et de Bohême en 1740 ; elle est l'épouse de l'empereur germanique François de Lorraine (1745-1765) et, à ce titre seulement, impératrice. Mais, indépendamment des… Lire la suite
MOLLWITZ BATAILLE DE (1741)

Écrit par :  Jean-Pierre BOIS

Au début de la guerre de Succession d’Autriche, Frédéric II attaque l’armée de Wilhelm Reinhard Neipperg, à Mollwitz (Silésie), le 10 avril 1741. Il étrenne, dans l’ordonnance de ses troupes, un agencement spécial, dotant l’infanterie, déployée en ordre mince (3 rangs)… Lire la suite
PRUSSE

Écrit par :  Michel EUDE

Dans le chapitre "Le royaume de Prusse au XVIIIe siècle"  : …  Son fils, Frédéric II (1740-1786), est le seul des Hohenzollern qui ait mérité le surnom de Grand (cf. frédéric ii de prusse). On rappellera seulement ici à quel point il apparaît comme le continuateur de Frédéric-Guillaume Ier, quelles que soient les dissensions qui… Lire la suite
SEPT ANS GUERRE DE (1756-1763)

Écrit par :  Louis TRENARD

La guerre de Succession d'Autriche avait abouti en 1748 à une déception générale. Seul Frédéric II de Prusse en avait tiré profit et il désirait préserver la conquête de la Silésie contre une revanche que l'Autriche préparait presque ouvertement. La Grande-Bretagne cherchait une alliée continentale… Lire la suite
SUCCESSION D'AUTRICHE GUERRE DE LA (1740-1748)

Écrit par :  Louis TRENARD

Crise ouverte à la mort de l'empereur Charles VI, les puissances européennes contestant la succession assurée par la pragmatique sanction de 1713 à sa fille Marie-Thérèse, la guerre de la Succession d'Autriche résulte de plusieurs causes : absence de loi fondamentale fixant l'ordre de succession,… Lire la suite
TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

Écrit par :  Jaroslav BLAHAMarie-Elizabeth DUCREUXMarie-Claude MAURELVladimir PESKA

Dans le chapitre "Les réformes des souverains éclairés, les progrès de l'intégration des États des Habsbourg et les débuts du mouvement national"  : …  d'Autriche (1740-1748) contre sa fille Marie-Thérèse (1740-1780). Frédéric II de Prusse s'empare de la plus grande partie de la Silésie et du comté de Glatz. Charles de Bavière est reconnu comme roi par la noblesse de Bohême en 1742-1743. À partir de 1749, Marie-Thérèse, avec ses ministres Haugwitz et Kaunitz, réforme l'… Lire la suite

Afficher la liste complète (11 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.