BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

FRANCE, histoire, de 1939 à 1958

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  ABBÉ PIERRE HENRI GROUÈS dit L' (1912-2007)

Écrit par : Jean-Claude PETIT

…  un mystique agissant ». Sa santé fragile oblige Henri Grouès à quitter la vie religieuse cloîtrée. *Il devient donc simple prêtre, le 24 août 1938. Quelques années plus tard, exerçant son ministère de vicaire à la cathédrale de Grenoble, il héberge les juifs qui frappent à sa porte. Nous sommes en juillet 1942. Un peu de temps encore, et voilà… Lire la suite
2.  ACTION FRANÇAISE

Écrit par : Jean TOUCHARD Universalis

Dans le chapitre "Après 1914"  : … légalement superposé comme un masque grotesque et répugnant à l'être réel du pays français. » *En 1938, lors de la crise de Munich, comme en 1939, Maurras ne cesse de répéter : « Rien pour une guerre de doctrine, tout pour la défense de notre sol sacré », ou : « Pas de guerre pour les juifs. » En juin 1940, après l'effondrement des armées… Lire la suite
3.  AFFICHE ROUGE L'

Écrit par : Stéphane COURTOIS

*En février 1944, une gigantesque affiche fut placardée dans les principales villes de France par les services de la propagande allemande. Sur un fond rouge se détachaient en médaillon les visages de dix hommes aux traits tirés, avec une barbe de plusieurs jours. En haut de l'affiche, on pouvait lire, en… Lire la suite
4.  AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

Écrit par : Marc MICHEL

Dans le chapitre "Le Maroc et la Tunisie"  : … une action qui affaiblirait la France, partenaire de l'alliance atlantique en cours d'élaboration. *À partir de 1950, la situation évolua rapidement en Tunisie comme au Maroc. La fameuse déclaration de Robert Schuman, qui avait évoqué à Thionville, le 13 juin 1950, la possibilité d'une voie vers l'indépendance pour la Tunisie, avait paru amorcer… Lire la suite
5.  AGRICULTURE - Agriculture et industrialisation

Écrit par : François PAPY

Dans le chapitre "2 Le modèle productiviste triomphant, de l'après-guerre aux années 1980"  : … Dans* les trente à quarante années qui suivent la Seconde Guerre mondiale, l'agriculture française connaît des transformations radicales. Pour la première fois de son histoire, à la fin de cette période, la France produit beaucoup plus qu'elle ne peut consommer. La politique agricole, qui, à partir des années 1960, s'inscrit dans le cadre européen,… Lire la suite
6.  ALGÉRIE - Chronologie (1990-2008)

Écrit par :  Universalis

…  milliers de personnes participent à une marche en mémoire des victimes de la sanglante répression* par les forces françaises, le 8 mai 1945, des manifestations pro-indépendantistes qui avaient eu lieu dans cette ville et dans le Constantinois. Le 27 février, l'ambassadeur de France à Alger avait reconnu cette « tragédie inexcusable » en se… Lire la suite
7.  ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

Écrit par : Alfred GROSSERHenri MÉNUDIER

Dans le chapitre "La construction de l'Europe"  : … d'une sorte d'infrastructure humaine sous-tendant les rapports politiques entre les deux pays. *Dès la fin de la guerre, en effet, il y eut des Français pour estimer qu'on ne pouvait bâtir l'avenir sur l'aversion et la crainte. La plupart d'entre eux venaient de la Résistance. Ils sortaient souvent des prisons allemandes et des camps de… Lire la suite
8.  ALSACE-LORRAINE QUESTION D'

Écrit par : Françoise LÉVY-COBLENTZ Universalis

Dans le chapitre "Le dénouement du problème"  : … sur les autres départements français. De nouvelles épreuves allaient lui montrer ses erreurs. *Dès les premiers jours de septembre 1939, le tiers de la population alsacienne est évacué. Pendant dix mois, Strasbourg sera vide d'habitants. En juin 1940, les Allemands contournent la ligne Maginot et franchissent le Rhin, s'emparant de toute l'… Lire la suite
9.  ANTARCTIQUE

Écrit par : Pierre CARRIÈREEdmond JOUVEJean JOUZELGérard JUGIEClaude LORIUS

Dans le chapitre "Le club antarctique"  : … la Grande-Bretagne (suivie de deux membres du Commonwealth, l'Australie et la Nouvelle-Zélande), la *France et la Norvège. On a appelé ces pays les « possessionnés ». En appliquant la théorie de la découverte, ils se sont mutuellement reconnu des secteurs dont le pôle Sud est le sommet : secteur britannique des Falkland ; secteurs… Lire la suite
10.  ARDANT GABRIEL (1906-1977)

Écrit par : Alain-Gérard COHEN

… *Bien que né en Suisse, à Bex, Gabriel Ardant est issu d'une très vieille famille de Limoges. Il fit ses études à Paris, au lycée Carnot, où il montre pour la philosophie des capacités brillantes. Aussi, lorsqu'il entreprend des études de droit – il eut le premier prix au concours général –, poursuit-il également celles de philosophie ; il obtient… Lire la suite
11.  ARMISTICE DE 1940

Écrit par : Guy ROSSI-LANDI

… *L'armistice franco-allemand signé à Rethondes le 22 juin 1940 par le général Huntziger et le général Keitel reste l'un des sujets les plus controversés de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale. La « drôle de guerre » a pris fin le 10 mai 1940 avec l'invasion de la Belgique et de la Hollande par l'armée allemande. Le 13 mai, le front français est… Lire la suite
12.  ART SOUS L'OCCUPATION

Écrit par : Laurence BERTRAND DORLÉAC

*En France, entre 1940 et 1944, l'art ne resta pas étranger à la situation historique. Sur la scène artistique, rien ni personne n'échappa à la tourmente, ni les dirigeants, ni les médiateurs (critiques ou conservateurs), ni les artistes, rappelés brutalement au chevet d'une communauté désemparée,… Lire la suite
13.  ASSOCIATION

Écrit par : Jean-Marie GARRIGOU-LAGRANGEPierre Patrick KALTENBACH

Dans le chapitre " D'une liberté politique à un expédient socio-commercial"  : … et autres activités scolaires et périscolaires, colonies de vacances et maisons familiales. *La troisième vague, à partir de 1945, illustrera tout à la fois l'État-providence, le « baby-boom », l'urbanisation, la scolarisation et le développement. Se multiplient alors les associations sportives et scolaires, les organisations de jeunesse du… Lire la suite
14.  ASTIER DE LA VIGERIE EMMANUEL D' (1900-1969)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… Journaliste, *fondateur d’un des trois grands mouvements de résistance en zone sud, ministre de l'Intérieur comme deux de ses aïeux maternels au xixe siècle, Emmanuel d'Astier de la Vigerie, dernier fils du baron Raoul Olivier d'Astier de la Vigerie, partage avec ses deux frères aînés l'honneur d'être compagnon de la Libération… Lire la suite
15.  AUBRAC LUCIE (1912-2007)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

…  renonce à une bourse d'études américaine pour devenir professeur à Lyon à l'automne de 1940. C'est* à cette époque qu'elle rencontre le journaliste Emmanuel d'Astier de La Vigerie ; avec le philosophe Jean Cavaillès et le fondateur de la Ligue contre l'antisémitisme Georges Zérapha, elle fait partie du petit groupe clandestin appelé La Dernière… Lire la suite
16.  AUBRAC RAYMOND (1914-2012)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… Résistant héroïque, *co-fondateur du mouvement Libération, Raymond Aubrac était le dernier survivant des arrestations de Caluire qui scellèrent tragiquement, en juin 1943, le sort de Jean Moulin. Dès le 15 septembre 1944, à Marseille, Charles de Gaulle avait rendu hommage à son compagnon de lutte en lui dédicaçant son portrait avec les mots suivants… Lire la suite
17.  AUPHAN GABRIEL (1894-1982)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Né à Alès (Gard), le 4 novembre 1894, élève à l'École navale, Gabriel Auphan est capitaine de vaisseau en 1936 et commande la Jeanne d'Arc, croiseur-école de la Marine nationale. Sous-chef d'état-major en 1939, après avoir appartenu aux cabinets des ministres de la Marine Georges Leygues et François Pietri en 1928 et 1934, il est nommé… Lire la suite
18.  BANLIEUE

Écrit par : Jean BASTIÉStéphane BEAUDJean ROBERT

Dans le chapitre "Les logiques de peuplement des grands ensembles"  : … Il faut se garder du piège de l'anachronisme si l'on veut retracer brièvement* l'histoire des « grands ensembles », construits à marche forcée dans les années 1950-1960, et ne pas prêter après-coup, à cette politique de logement, une volonté à tout prix de ségrégation. Le problème des « mal logés » et de l'insalubrité des logements était devenu si… Lire la suite
19.  BASTID PAUL (1892-1974)

Écrit par : Paul MORELLE

… *Fils d'Adrien Bastid, député du Cantal petit-fils de Paul Devès, sénateur du même département et ministre de Gambetta, Paul Bastid mène parallèlement deux brillantes carrières, universitaire et politique. Ancien élève de l'École normale supérieure, il obtient les titres de docteur ès lettres, ès sciences politiques et économiques, ès sciences… Lire la suite
20.  BAUMGARTNER WILFRID (1902-1978)

Écrit par : Claude RIVIÈRE

… *D'ascendance alsacienne et de confession protestante, Wilfrid Baumgartner était le fils d'un brillant chirurgien des hôpitaux de Paris. Il fait ses études au lycée Buffon puis à la faculté de droit et à la faculté des lettres de Paris (sociologie et géographie) ainsi qu'à l'École libre des sciences politiques. Sa thèse de doctorat a pour sujet le… Lire la suite
21.  BEAUFRE ANDRÉ (1902-1975)

Écrit par : Jean-Paul CHARNAY

… *Saint-cyrien de la victoire, André Beaufre choisit l'armée d'Afrique et l'infanterie. Du Rif, où, blessé, il frôle la mort, à l'Indochine en passant par la Tunisie, l'Italie, l'Alsace et l'Allemagne, du grade de lieutenant (1924) à celui de colonel (1946), il se bat chez les tirailleurs. Mais aussi il étudie (à l'École de guerre, à l'Institut des… Lire la suite
22.  BÉNOUVILLE PIERRE DE (1914-2001)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Journaliste, directeur de Jours de France dès 1954 puis de bien des publications de Marcel Dassault, député pendant trente et un ans, Pierre de Bénouville, général à trente ans, est resté jusqu'à sa mort, survenue à Paris le 5 décembre 2001, une des incarnations les plus célèbres de l'ordre des Compagnons de la Libération. Né à… Lire la suite
23.  BÉTHOUART MARIE ANTOINE (1889-1982)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Fils d'un conservateur des hypothèques, Marie Antoine Émile Béthouart naît à Dole (Jura) le 17 décembre 1889. Reçu à Saint-Cyr en 1909, dans la promotion des futurs général de Gaulle et maréchal Juin, il fait la Première Guerre mondiale dans l'infanterie. En mission d'instruction auprès de l'armée finlandaise qui épaule en 1919 les armées russes… Lire la suite
24.  BIDAULT GEORGES (1899-1983)

Écrit par : Christian SAUVAGE

… *Homme politique français de la ive République. Formé chez les jésuites. Georges Bidault fait des études à la faculté des lettres de Paris, qui déboucheront sur l'agrégation d'histoire. Il s'engage dans l'Association catholique de la jeunesse française. Proche du « Sillon » de Marc Sangnier, ce jeune enseignant goûte à la… Lire la suite
25.  BIGEARD MARCEL (1916-2010)

Écrit par :  Universalis

…  guerres, Marcel Bigeard, dit « Bruno », était l'un des officiers les plus décorés de France. Né le *14 février 1916 à Toul (Meurthe-et-Moselle), Marcel Maurice Bigeard travaille comme employé de banque lorsque, en 1939, il est mobilisé dans l'infanterie et se porte volontaire pour les corps francs. Fait prisonnier par les Allemands au moment de l'… Lire la suite
26.  BILLOTTE PIERRE (1906-1992)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Né à Paris le 8 mars 1906, Pierre Billotte, saint-cyrien à vingt ans, suit un parcours militaire classique. Lieutenant en 1930, élève de l'École supérieure de guerre de 1934 à 1936, le commandant Billotte est blessé pendant la campagne de France et fait prisonnier. Évadé d'Allemagne par l'U.R.S.S., avec cent quatre-vingt-cinq autres Français, il… Lire la suite
27.  BLUM LÉON (1872-1950)

Écrit par : René GIRAULT

Dans le chapitre "Le sage et le recours"  : … *Au début de la Seconde Guerre mondiale, Léon Blum est redevenu simple chef d'un parti, en perte de vitesse, déchiré par le problème du pacifisme. Il se situe parmi ceux qui veulent « résister », sans exclusives, mais sans concessions. Très meurtri par la défaite de juin 1940, il est à l'avance condamné par les dirigeants de Vichy, régime qui se… Lire la suite
28.  BOLLAERT ÉMILE (1890-1978)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Fils d'un professeur de musique, Émile Bollaert est né à Dunkerque (Nord), le 13 novembre 1890. Après avoir obtenu sa licence en droit, il devient attaché au cabinet du préfet du Nord en 1913. Officier de chasseurs pendant la Première Guerre mondiale, il est nommé chef de cabinet du préfet de la Loire en 1919, après avoir été adjoint du chef des… Lire la suite
29.  BONNET GEORGES (1889-1973)

Écrit par : Guy ROSSI-LANDI

… *Né à Bassillac (Dordogne), Georges Bonnet fut docteur en droit, auditeur au Conseil d'État à vingt-quatre ans, chef de cabinet de Louis Deschamps de 1919 à 1921, sous-secrétaire d'État aux P.T.T. Il vécut une carrière politique fort remplie : conseiller d'arrondissement dès 1921, il est élu député radical-socialiste de la Dordogne en 1924 ; sous-… Lire la suite
30.  BOUCHINET-SERREULLES CLAUDE (1912-2000)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

…  les méfaits du nazisme en 1937-1938 lorsqu'il avait été attaché du conseiller commercial à Berlin. *Officier d'ordonnance du général de Gaulle à partir du 26 juillet 1940, son « ami et compagnon de toutes les heures » et un de ses truchements dans les rapports franco-britanniques, il avait considéré l'entrée dans le combat sur le sol national comme… Lire la suite
31.  BOULADOUX MAURICE (1907-1977)

Écrit par : André JEANSON

… *Maurice Bouladoux est né à Parthenay (Deux-Sèvres). Il a quinze ans quand commence pour lui la vie de travail : il est aide-comptable dans une entreprise de textile. Mais il est attiré par l'action militante du syndicalisme. Aussi est-il, en 1929, l'un des fondateurs de la Jeunesse syndicaliste chrétienne, mouvement qui sera une pépinière de… Lire la suite
32.  BOURGÈS-MAUNOURY MAURICE (1914-1993)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Maurice Bourgès-Maunoury est né à Luisant (Eure-et-Loir) le 19 août 1914. Polytechnicien, licencié en droit et diplômé de l'École des sciences politiques, il choisit d'être officier d'artillerie de 1935 à 1940, par fidélité à son aïeul maternel Joseph Maunoury (1867-1923), maréchal de France à titre posthume pour avoir, en gagnant la bataille de l'… Lire la suite
33.  BOUSQUET RENÉ (1909-1993)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Né le 11 mai 1909 à Montauban (Tarn-et-Garonne), fils de notaire et docteur en droit de la faculté de Toulouse, René Bousquet était devenu, à vingt ans, chef de cabinet du préfet du Tarn-et-Garonne. Rendu célèbre, dès mars 1930, par le sauvetage de plusieurs personnes qu'emportait une inondation et fait chevalier de la Légion d'honneur à titre… Lire la suite
34.  BRAZZAVILLE CONFÉRENCE DE (1944)

Écrit par : Jean-Marcel CHAMPION

… *Ouverte par un discours du général de Gaulle et placée sous la présidence de René Pleven, la Conférence de Brazzaville, à caractère uniquement administratif, rassemble, du 30 janvier au 8 février 1944 (quelques mois avant le débarquement allié en Normandie), les gouverneurs généraux et gouverneurs des colonies françaises d'Afrique noire et de… Lire la suite
35.  BROSSOLETTE PIERRE (1903-1944)

Écrit par : Guillaume PIKETTY

…  centrale, il met cependant près de dix années pour renoncer définitivement aux idéaux briandistes. *De l'automne de 1938 à la déclaration de guerre, cet antimunichois farouche se signale en revanche par son discours très ferme en faveur de « l'esprit de résistance ». Patriote et conscient du caractère mondial de la lutte pour la liberté, désireux… Lire la suite
36.  BROUILLET RENÉ (1909-1992)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Né à Cleppé (Loire), le 9 mai 1909, René Brouillet, fils d'instituteur, est élève de l'École normale supérieure et de l'École libre des sciences politiques avant de devenir, à vingt-sept ans, secrétaire général du Centre polytechnicien d'études économiques (« X-crise »). Auditeur à la Cour des comptes en 1937, il est nommé chef adjoint du cabinet… Lire la suite
37.  BRUSTLEIN GILBERT (1919-2009)

Écrit par :  Universalis

… Résistant* communiste. Né dans le Paris populaire, Gilbert Brustlein milite aux Jeunesses communistes. À l'été de 1941, après l'entrée en guerre de l'Allemagne contre l'U.R.S.S., le Parti communiste français (P.C.F.) met sur pied des Bataillons de la jeunesse, composés de lycéens, d'étudiants et d'ouvriers ; Brustlein est nommé responsable du groupe… Lire la suite
38.  CAIN JULIEN (1887-1974)

Écrit par : Jacques RENOULT

… Né à Montmorency,* Julien-Maurice Cain, agrégé d'histoire, se trouvait du fait de ses blessures, à l'issue de la guerre, en 1918, hors d'état de reprendre son métier de professeur. Directeur du service d'information et de documentation étrangères du Quai d'Orsay puis, en 1927, du cabinet du président de la Chambre des députés, les circonstances l'… Lire la suite
39.  CASSIN RENÉ (1887-1976)

Écrit par : Jean-Claude MAITROT

*L'œuvre et la pensée de René Cassin ont profondément marqué le xxe siècle. Défenseur inlassable des droits de l'homme, cet homme de doctrine engagé dans l'action et qui exerça les plus hautes fonctions (vice-président du Conseil d'État, président de la Commission des droits de l'… Lire la suite
40.  CÉPÈDE MICHEL (1908-1988)

Écrit par : Émile POULAT

… *Universitaire et militant, catholique et socialiste, expert et homme de réalisation, agronome et administrateur, Michel Cépède sut allier en lui, sans contradiction apparente, des traits généralement disjoints en son temps. Né à Wimereux (Pas-de-Calais), d'un père biologiste et d'une mère enseignante, il fit ses études secondaires dans les grands… Lire la suite
41.  C.F.T.C. (Confédération française des travailleurs chrétiens)

Écrit par : René MOURIAUX

Dans le chapitre "Du S.E.C.I. à la déconfessionnalisation"  : … la formation des cadres « suivant les données établies par la commission [confédérale] de formation ». *L'avènement du régime de Vichy, approuvé par la hiérarchie catholique, place la C.F.T.C. dans l'embarras. Elle se reconnaît dans de nombreuses orientations du maréchal Pétain : la restauration de la famille, l'appui donné à l'enseignement… Lire la suite
42.  C.G.T. (Confédération générale du travail)

Écrit par : Jean BRUHATRené MOURIAUX Universalis

Dans le chapitre " La C.G.T. et la Seconde Guerre mondiale"  : … avec environ 2 500 000 adhérents, la C.G.T. représente encore en 1939 une force considérable. *Les conséquences du traité germano-soviétique, la Seconde Guerre mondiale entraînent une nouvelle crise dans la C.G.T. Les syndicats dont les dirigeants communistes refusaient de condamner le pacte germano-soviétique sont exclus de l'organisation. L'… Lire la suite
43.  C.G.T.-F.O. (Confédération générale du travail-Force ouvrière)

Écrit par : René MOURIAUX Universalis

Née *d'une scission de la C.G.T. intervenue en décembre 1947 et consacrée par un congrès constitutif en avril 1948, la Confédération générale du travail-Force ouvrière se déclare continuatrice du syndicalisme réformiste de la « vieille C.G.T. » de l'entre-deux-guerres. Depuis ses origines, l'organisation… Lire la suite
44.  CHABAN-DELMAS JACQUES (1915-2000)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

…  et financière en 1933 et poursuit en parallèle des études de droit et de sciences politiques. *Officier de réserve formé à Saint-Cyr au début de la guerre, il choisit de résister au sein de l'Organisation civile et militaire. Devenu inspecteur des finances, il est en 1943 l'adjoint du délégué militaire de la région parisienne ; arrestations et… Lire la suite
45.  CHALLE MAURICE (1905-1979)

Écrit par : Jean PLANCHAIS

… *Maurice Challe est né le 5 septembre 1905 au Pontet (Vaucluse). À sa sortie de Saint-Cyr, il choisit l'aéronautique. En 1927, il est lieutenant pilote. Il fait une carrière rapide dans les états-majors d'escadre, à la tête de la 2e escadrille de la 35e escadre, de 1934 à 1936, puis, après son passage à l'École supérieure de… Lire la suite
46.  CLASSES SOCIALES - Classes moyennes

Écrit par : Louis CHAUVEL

Dans le chapitre "L'apogée du modèle européen de « nouvelles classes moyennes salariées »"  : … des conditions de vie : à l'extrême inégalité du xixe siècle succède *à partir de 1945 un régime de croissance où les ouvriers bénéficient d'un enrichissement nettement plus rapide que celui de la bourgeoisie possédante, d'où une concentration de la population au niveaux intermédiaires de la société et l'apparition d'… Lire la suite
47.  CLAUDIUS-PETIT EUGÈNE (1907-1989)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Né à Angers, le 22 mai 1907, Eugène Petit, fils de cheminot, passionné de dessin, fut élève de l'école Boulle. Ouvrier ébéniste de 1919 à 1933, il prépara le certificat d'aptitude à l'enseignement du dessin et fut professeur de dessin dans le secondaire de 1934 à 1943. Il réaffirma bien plus tard son intérêt pour les arts plastiques en qualité de… Lire la suite
48.  C.N.R. (Conseil national de la Résistance)

Écrit par : Armel MARIN

… *Organisme chargé d'assurer en France et dans la clandestinité la coordination des mouvements de résistance, des maquis, de la presse, des syndicats et des représentants de partis politiques opposés à Vichy. La première réunion du C.N.R. eut lieu à Paris, rue du Four, le 27 mai 1943 sous la présidence de Jean Moulin. Celui-ci était le représentant… Lire la suite
49.  COLIN ANDRÉ (1910-1978)

Écrit par : Christian SAUVAGE

… *André Colin était né à Brest en 1910, et c'est là qu'il s'est éteint après une longue carrière politique partagée entre les responsabilités nationales et les responsabilités régionales. Député du Finistère de 1946 à 1958, sénateur depuis 1959, conseiller général d'Ouessant depuis 1951, président du conseil général du Finistère depuis 1964,… Lire la suite
50.  COLONNE CINQUIÈME

Écrit par : Arnaud JACOMET

…  ainsi l'instauration d'un climat de suspicion propice aux épurations sanglantes et hâtives. *En mai-juin 1940, sur les routes de France, l'armée, engluée dans l'exode des civils, est en déroute. De bouche à oreille, une explication du désastre circule : « La cinquième colonne nous a vendus ! » Les Français, avides de se disculper de la… Lire la suite
51.  COMITÉ FRANÇAIS DE LIBÉRATION NATIONALE (C.F.L.N.)

Écrit par : Armel MARIN

… *La première séance du Comité français de Libération nationale (C.F.L.N.), créé le 3 juin 1943, eut lieu le 4 juin à Alger, sous la coprésidence du général de Gaulle, représentant les Français de Londres, et du général Giraud, représentant ceux d'Alger. Il comportait cinq membres : général Catroux, général Georges, Massigli, Monnet, Philip. Le 7, il… Lire la suite
52.  COMMUNISME EN FRANCE - (repères chronologiques)

Écrit par : Olivier COMPAGNON

… , le gouvernement constitué par Léon Blum en juin ne comprend cependant aucun ministre communiste. * Quelques jours seulement après la signature du pacte germano-soviétique, la déclaration de guerre de la France à l'Allemagne place les militants communistes, partagés entre leur fidélité à Moscou et les exigences de l'antifascisme, dans une position… Lire la suite
53.  CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE

Écrit par : Daniel AMSON

… *Dans les dernières années de la IIIe République française, le Sénat avait renversé un certain nombre de gouvernements, et notamment — en juin 1937 et en avril 1938 — les deux ministères dirigés par Léon Blum. Cela explique que les partis de gauche, qui avaient en 1946 une grande importance numérique au sein de la deuxième Assemblée… Lire la suite
54.  CONSTITUTIONS FRANÇAISES - (repères chronologiques)

Écrit par : Christian HERMANSEN

…  La forme républicaine du régime est consacrée par la loi constitutionnelle du 14 août 1884. *Adoptée par les députés et sénateurs réunis en Assemblée nationale (par 559 voix contre 80 et 26 abstentions), la loi du 10 juillet 1940 donne tout pouvoir au gouvernement et à son chef, Philippe Pétain, pour promulguer une nouvelle constitution. Le… Lire la suite
55.  COSTE-FLORET PAUL (1911-1979)

Écrit par : Christian SAUVAGE

… *Né le 9 avril 1911 à Montpellier (Hérault) où il s'est éteint soixante-huit ans plus tard, Paul Coste-Floret a consacré sa vie au droit, à la politique et à la démocratie chrétienne. Avec fougue. Fils d'avocat, Paul Coste-Floret s'est engagé tout naturellement dans des études juridiques – doctorat, agrégation –, mais la guerre qui a marqué sa… Lire la suite
56.  COUVE DE MURVILLE MAURICE (1907-1999)

Écrit par : Bruno DIVE

…  des Finances. Il travaille notamment aux côtés de Paul Reynaud, puis de Jacques Rueff. *La défaite de 1940 et l'Occupation n'émeuvent pas outre mesure ce fonctionnaire qui s'installe presque naturellement à Vichy. Il est nommé directeur des Finances extérieures et des Changes en septembre 1940 et siège à ce titre à la commission d'armistice de… Lire la suite
57.  CUSIN GASTON (1903-1993)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Commissaire honoraire de la République et ancien secrétaire général du ministère de l'Économie nationale en 1945, Gaston Cusin a incarné la capacité de la haute fonction publique à s'engager, mais aussi à imposer une certaine vision technocratique du bien de la nation. Né à Annecy, le 15 juin 1903, ce fils d'un fonctionnaire des Douanes est lui-… Lire la suite
58.  DALADIER ÉDOUARD (1884-1970)

Écrit par : Armel MARIN

…  de la Pologne se développera devant un Parlement muet, reflet d'une opinion politique résignée. *Le 26 septembre 1939, le gouvernement décide la dissolution du Parti communiste en raison du pacte germano-soviétique ; le 16 janvier 1940, une loi prononcera même la déchéance du mandat parlementaire de tous les députés communistes. Ce sera la drôle… Lire la suite
59.  DEFFERRE GASTON (1910-1986)

Écrit par : Christian SAUVAGE

… *Gaston Defferre est né le 14 septembre 1910 à Marsillargues (Hérault), dans une famille protestante. Son père, avoué, le conduit à choisir des études de droit. Après le lycée de Nîmes, Gaston Defferre s'inscrit à la faculté d'Aix-en-Provence, où il obtient une licence de droit et un diplôme supérieur d'économie politique. Souci d'indépendance ? Il… Lire la suite
60.  DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

Écrit par : Pierre LETAMENDIA Universalis

Dans le chapitre "L'Europe d'après guerre"  : … a permis la lutte contre le nazisme ouvre à beaucoup de ceux-ci le mouvement démocrate-chrétien. En *France, le Mouvement républicain populaire fondé en 1944 est dirigé par des hommes connus du grand public grâce à leur action durant la guerre : Georges Bidault, président du Conseil national de la Résistance, et Maurice Schumann, porte-parole de la… Lire la suite
61.  DIÊN BIÊN PHÛ (BATAILLE DE)

Écrit par : Pascal LE PAUTREMAT

  *Encerclées dans un camp retranché, dans la cuvette de Diên Biên Phu, les troupes françaises commandées par le général de Castries résistent pendant cinquante-sept jours à l'offensive massive des troupes nord-vietnamiennes du général Giap, qui veut obtenir une victoire décisive après huit années de guerre. Privés de toute… Lire la suite
62.  DORIOT JACQUES (1898-1945)

Écrit par : Guy ROSSI-LANDI

…  anticommuniste est un échec, et les industriels qui l'avaient soutenu lui retirent leur appui. *Après la défaite, Doriot se prononce pour la collaboration avec l'Allemagne et condamne les réticences du gouvernement de Vichy. Intime de l'ambassadeur allemand Abetz, il fonde avec Marcel Déat la Légion des volontaires français contre le… Lire la suite
63.  DRÔLE DE GUERRE

Écrit par : Guy ROSSI-LANDI

… *La période de la « drôle de guerre » s'étend du 3 septembre 1939, déclaration de guerre de la Grande-Bretagne et de la France à l'Allemagne, au 10 mai 1940, invasion de la Belgique et des Pays-Bas par les troupes allemandes. Elle doit son nom à l'inaction des armées alliées devant la défaite de la Pologne. Roland Dorgelès, correspondant de guerre,… Lire la suite
64.  DUCLOS JACQUES (1896-1975)

Écrit par : Gérard PONTHIEU

…  Député de Paris dès 1926, il est vice-président de la Chambre du Front populaire (1936). *Sous l'Occupation, il est l'un des organisateurs de l'action clandestine du Parti communiste, et sa tête est mise à prix par les Allemands. De 1946 à 1958, il est réélu à toutes les consultations et préside à l'Assemblée le groupe parlementaire… Lire la suite
65.  ÉLY PAUL (1897-1975)

Écrit par : Jean PLANCHAIS

… *Né à Salonique, Paul Romuald Ély, saint-cyrien, est officier d'infanterie à la fin de la Première Guerre mondiale. En 1939, breveté de l'École de guerre, il appartient au 4e bureau du grand quartier général ; il sera gravement blessé au bras droit en 1940. En 1941, il commande le 10e bataillon de chasseurs dans l'armée d'… Lire la suite
66.  ÉPURATION (1944-1945)

Écrit par : Armel MARIN

… *En France, répression des actes de collaboration avec l'ennemi, en particulier à partir de l'été 1944. Dès le début de 1943, la mise à l'index de tous ceux qui avaient occupé de hautes fonctions dans le gouvernement de Vichy était décidée par les résistants et les gaullistes. En novembre 1943, l'Assemblée consultative d'Alger se prononce pour la… Lire la suite
67.  EUROPE - Histoire de l'idée européenne

Écrit par : Jean-Baptiste DUROSELLEAlfred GROSSER

Dans le chapitre " L'Europe depuis 1945"  : …  pour des Allemands, tandis que le peuple de France n'avait pas été unanimement résistant. *Les premiers échanges franco-allemands se sont faits à partir de l'idée d'une coresponsabilité française pour le développement démocratique du pays vaincu. En ce sens, les célèbres rencontres de Gaulle-Adenauer dans la cathédrale de Reims et Kohl-… Lire la suite
68.  EXTRÊME DROITE

Écrit par : Jean-Yves CAMUS

Dans le chapitre "Fascisme français ?"  : … par sa définition exclusiviste de l'appartenance à la nation, par un antisémitisme total *qui trouvera son aboutissement dans le statut des juifs mis en œuvre par le gouvernement de Vichy (1940) et rédigé par un maurrassien, le garde des Sceaux Raphaël Alibert. Mais l'Action française et Maurras ont une influence et une postérité bien au-… Lire la suite
69.  FABRE-LUCE ALFRED (1899-1983)

Écrit par : Christian SAUVAGE

… *Né le 16 mai 1899, Alfred Fabre-Luce est le petit-fils d'Henri Germain, le fondateur du Crédit Lyonnais et le fils d'un banquier. Ses études ? Licence de lettres, de droit et un diplôme de sciences politiques. Sa carrière ? Le Who's who la résume très brièvement : « Attaché d'ambassade (1919-1920) puis homme de lettres et journaliste. »… Lire la suite
70.  FAURE EDGAR (1908-1988)

Écrit par : Jean-Claude MAITROT

… *Homme politique, historien, juriste, académicien, Edgar Faure ne pouvait pas rester longtemps loin du pouvoir et des honneurs. Cacique de la IVe République, il a siégé plus de six ans dans sept gouvernements et en a présidé deux sous Vincent Auriol et René Coty. Dignitaire de la Ve République, ministre de l'Agriculture et de l… Lire la suite
71.  FERMETURE DES MAISONS CLOSES

Écrit par : Bernard VALADE

  *La fermeture des maisons de tolérance, couramment appelées maisons closes, fut réclamée par Marthe Richard, le 13 décembre 1945, au conseil municipal de Paris dont elle était membre. Auréolée du prestige que lui valaient ses activités au cours de la précédente guerre et dans la Résistance, elle avait pris la tête du… Lire la suite
72.  F.F.I. (Forces françaises de l'intérieur)

Écrit par : Armel MARIN

… *Nom donné, en février 1944, à l'ensemble des forces de la résistance intérieure française. Placées, en mars, sous l'autorité du général Kœnig, commandant suprême des forces françaises en Grande-Bretagne, les F.F.I. ont un état-major national et un commandement régional, parfois départemental. Le lien entre les forces militaires de la clandestinité… Lire la suite
73.  F.F.L. (Forces françaises libres)

Écrit par : Armel MARIN

… *Reconnu par Churchill chef des Français libres le 28 juin 1940, le général de Gaulle signa un accord avec le gouvernement britannique par lequel il s'engageait à « assurer la restauration intégrale de l'indépendance et de la grandeur de la France » ; le gouvernement britannique autorisait la formation d'une force française armée composée de… Lire la suite
74.  FIN DE LA GUERRE D'INDOCHINE

Écrit par : Vincent GOURDON

  *Après huit ans de guerre entre forces françaises et Viet-Minh de Hô Chi Minh, soutenu par la Chine communiste, les accords de Genève, signés le 20 juillet 1954, marquent une étape décisive dans le processus de décolonisation asiatique entamé depuis 1945 et dans la progression du camp soviétique dans le Tiers Monde. L'… Lire la suite
75.  FOURCADE MARIE-MADELEINE (1909-1989)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Née le 8 novembre 1909 à Marseille, Marie-Madeleine Bridou fut élevée dans des institutions religieuses. En 1937, elle était secrétaire générale d'un groupe de publications dirigées par le commandant Georges Loustanau-Lacau. C'est de ce saint-cyrien qu'elle recueillit la charge du réseau Alliance dont elle fit, au service de l'Intelligence Service… Lire la suite
76.  FRACHON BENOÎT (1893-1975)

Écrit par : Paul CLAUDEL

…  au sein de la Confédération, les communistes menés par Frachon prennent un poids grandissant. *Après l'interdiction du Parti communiste par le gouvernement Daladier, il est exclu de la C.G.T. Animateur, avec Jacques Duclos, du P.C.F. clandestin, Frachon est plus spécialement chargé des questions syndicales et dirige l'organe La Vie Lire la suite
77.  FRANC FRANÇAIS

Écrit par : Dominique LACOUE-LABARTHE

Dans le chapitre "Le franc flexible"  : … sterling à la parité fixe de 179 francs. Franc et livre flottent de concert vis-à-vis du dollar ; *– 3 septembre 1939 : contrôle des changes généralisé figeant les parités de la livre à 176,25 francs et du dollar à 43,8 francs. L'expérience monétaire dans l'entre-deux-guerres enseigne ainsi que la déflation et la surévaluation de la monnaie… Lire la suite
78.  FRANCE (Histoire et institutions) - Le temps des révolutions

Écrit par : Sylvain VENAYRE

Dans le chapitre " La Révolution contre la République (1880-1944)"  : … des nationalistes français paradoxalement prompts à trouver ailleurs qu'en France leurs références. *La défaite militaire de 1940 fut l'occasion de réaliser, selon des modalités rendues complexes par l'occupation allemande, un tel programme. La « Révolution nationale » de l'État français dirigé par le maréchal Pétain, entre 1940 et 1944, en fut l'… Lire la suite
79.  FRANCE (Histoire et institutions) - La France d'aujourd'hui

Écrit par : Serge BERSTEIN

… affectent, parmi les principales puissances du monde au début du xxie siècle. L'*analyse de la situation française au lendemain de la Libération donne le sentiment d'une catastrophe. Aux six cent mille morts de la guerre s'ajoutent une surmortalité due aux pénuries alimentaires et aux conditions d'hygiène défectueuses et un… Lire la suite
80.  FRANCE (Histoire et institutions) - Le droit français

Écrit par : Jean-Louis HALPÉRIN

Dans le chapitre "Évolutions heurtées entre 1880 et 1945"  : … de « cathédrales jurisprudentielles » sur la responsabilité civile ou les services publics. Les *quatre ans du régime de Vichy (1940-1944) ne sont pas à négliger dans l'histoire de l'ordre juridique français. Ils montrent comment la légalité républicaine et les valeurs qu'elle est censée défendre peuvent céder devant une législation autoritaire… Lire la suite
81.  FRANCE CAMPAGNE DE (1940)

Écrit par : Armel MARIN

… *Le 10 mai 1940, la guerre éclair succède à la drôle de guerre qui dure alors depuis le 2 septembre 1939. La neutralité belge pose un problème délicat à l'état-major allié. Le plan d'origine de Gamelin préconise une bataille défensive sur une ligne fortifiée en France ; l'entrée des forces alliées en Belgique n'aurait lieu que pour répondre à un… Lire la suite
82.  FRANÇOIS-PONCET ANDRÉ (1887-1978)

Écrit par : Armand BÉRARD

…  qu'il adopta à Munich. Mais l'échéance suivante ne serait-elle pas plus redoutable encore ? *Las de faits accomplis sans cesse répétés, et hanté par le cycle infernal dans lequel Hitler s'était engagé, François-Poncet, après Munich, souhaita quitter l'Allemagne, espérant, avec le prestige qu'il s'était acquis à Berlin, disposer auprès de… Lire la suite
83.  FRENAY HENRI (1905-1988)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *« Patriote ardent, au courage exceptionnel, a, dès la première heure, mis son activité totale au service de la Résistance française. Toujours à la pointe du combat, s'est attaché à forger les armes de la délivrance en créant, malgré les pires dangers, une organisation de propagande et de lutte contre l'ennemi, qui a acquis des titres impérissables… Lire la suite
84.  FREY ROGER (1913-1997)

Écrit par : Bruno DIVE

… *De père alsacien et de mère normande, Roger Frey est né le 11 juin 1913 à Nouméa. Ce caldoche fera d'ailleurs ses débuts professionnels en Nouvelle-Calédonie, où il dirige les affaires familiales. Comme pour tant d'autres gaullistes, la guerre – et la Résistance – marquera un tournant dans sa vie. Il s'engage dès 1940 dans le bataillon des Forces… Lire la suite
85.  F.T.P. (Francs-tireurs et partisans)

Écrit par : Armel MARIN

… *Organisation armée de résistance à l'occupation allemande de la France, durant la Seconde Guerre mondiale, les F.T.P., ou Francs-tireurs et partisans, avaient été créés par le Front national, lui-même mouvement de résistance en zone nord à partir de juin 1941 et qui était dominé par le Parti communiste. Ces maquisards conservèrent jusqu'à la fin de… Lire la suite
86.  GALLEY ROBERT (1921-2012)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

…  11 janvier 1921, ce fils de médecin quitte la France le 21 juin 1940, déguisé en soldat polonais. *Engagé dans les Forces françaises libres à compter du 1er juillet, il participe à une expédition d'une vingtaine de navires britanniques et français qui échoue devant Dakar. Il connaît ses premiers succès au Gabon et en Syrie ; aspirant de… Lire la suite
87.  GAMBIEZ FERNAND (1903-1989)

Écrit par : Jean DELMAS

… *Né à Lille le 27 février 1903, petit-fils d'un mineur du Borinage, fils d'un officier sorti du rang, homme de la frontière, Fernand Gambiez est soldat comme son père. Saint-cyrien, il mène d'abord une carrière classique : officier de légion pendant cinq ans au Maroc, stagiaire à l'École supérieure de guerre en 1935, capitaine commandant de… Lire la suite
88.  GAMELIN MAURICE (1872-1958)

Écrit par : Pierre GOBERT

… *Né dans une famille d'officiers, et sorti major de Saint-Cyr en 1893, Gamelin fait partie de l'état-major de Joffre. C'est lui qui rédige, sinon le fameux ordre du jour de la Marne, du moins les instructions qui aboutissent à la grande victoire du 8 septembre 1914 ; c'est encore lui qui commande la 2e brigade de chasseurs à pied à la… Lire la suite
89.  GAULLE CHARLES DE (1890-1970)

Écrit par : Jean LACOUTURE

*L'empreinte qu'il aura laissée sur l'histoire de son temps, le caractère à la fois tragique et décisif de ses interventions dans la vie du pays, l'originalité exubérante de son personnage, l'ampleur de ses vues, les talents d'orateur, d'artiste et d'écrivain qu'il aura déployés pour les faire prévaloir, font… Lire la suite
90.  GAULLISME

Écrit par : Serge BERSTEIN

Dans le chapitre "Le gaullisme de guerre"  : … *Le gaullisme naît à l'histoire le 18 juin 1940 comme un réflexe patriotique de refus de l'armistice négocié par le maréchal Pétain, qui signifie l'acceptation de la défaite de la France, puis de l'asservissement que représenteront l'Occupation et la collaboration. À ce stade, le gaullisme est d'abord volonté de remettre la France dans la guerre et… Lire la suite
91.  GENÈVE CONFÉRENCE DE (1954)

Écrit par : Georges-Henri SOUTOU

… *La conférence de Genève réunit du 26 avril au 21 juillet 1954 les représentants des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de l'U.R.S.S., de la France, de la république populaire de Chine (dont ce fut l'entrée sur la scène diplomatique), des deux Corées, du Laos, du Cambodge, du Vietnam et du Viêt-minh. La conférence s'occupa d'abord de la Corée, puis… Lire la suite
92.  GESTAPO (Geheime Staatspolizei)

Écrit par : André BRISSAUD

…  Tchécoslovaquie et de la Pologne, en dépit des protestations de certains généraux de la Wehrmacht. *La Gestapo s'installe dès août 1940 dans la France occupée. Toutefois, les chefs militaires d'occupation la cantonnent dans un rôle de renseignement et de propagande, sans pouvoir d'exécution. Ce n'est qu'en avril 1942 que Himmler obtiendra du Führer… Lire la suite
93.  GIRAUD ANDRÉ (1925-1997)

Écrit par : Dominique GANIAGE

… nationale supérieure du pétrole et des moteurs. Sa carrière sera placée sous le signe de l'énergie. *Entré en 1949 au ministère de l'Industrie, il entame en 1951 une longue période d'activité à l'Institut français du pétrole. Il quitte l'I.F.P., sans s'éloigner du monde pétrolier, en devenant en 1964 directeur des Carburants au ministère de l'… Lire la suite
94.  GIRAUD HENRI (1879-1949)

Écrit par : Solange MARIN

… *Brillant officier d'infanterie pendant la Première Guerre mondiale, Henri Giraud participe ensuite à la guerre du Rif, puis devient professeur à l'École de guerre (1927-1929). Général en 1930, il retourne au Maroc. En 1936, il est gouverneur militaire de Metz et, en 1939, il commande la VIIe armée. Le 15 mai 1940, il est nommé à la tête… Lire la suite
95.  GOUIN FÉLIX (1884-1977)

Écrit par : Jean-Pierre RIOUX

…  devient président adjoint du groupe socialiste à la Chambre et collaborateur direct de Léon Blum. *Ce promunichois refuse pourtant tout défaitisme, et ses fidélités républicaines en font un des quatre-vingts parlementaires qui refusent les pleins pouvoirs au maréchal Pétain le 10 juillet 1940. Avec ses amitiés et le courage de son hospitalité, il… Lire la suite
96.  GRENIER FERNAND (1901-1992)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Né à Tourcoing le 9 juillet 1901, Fernand Grenier est le fils d'un ouvrier métallurgiste mort pour la France en 1917. Ouvrier boulanger, il témoigne de son antimilitarisme lors de l'occupation de la Ruhr. Dès 1924, il suit les cours de l'école centrale du parti, aux côtés de Jacques Duclos. À la mairie d'Halluin avant guerre, comme député de Saint-… Lire la suite
97.  ALGÉRIE GUERRE D' (1954-1962)

Écrit par : Sylvain VENAYRE

  *Le 1er novembre 1954, les différentes tendances du nationalisme algérien, unifiées dans le nouveau Front de libération nationale (F.L.N.), déclenchent une insurrection armée contre la France, métropole de l'Algérie depuis 1830. La révolte prend vite de l'ampleur et, de janvier à septembre 1957, la « bataille d'… Lire la suite
98.  ALGÉRIE GUERRE D' (1954-1962) - (repères chronologiques)

Écrit par : Sylvain VENAYRE

… * Déclenchement de l'insurrection armée par le F.L.N. nouvellement créé. L'Assemblée nationale vote la loi sur les « pouvoirs spéciaux » pour l'Algérie. Congrès de la Soummam où le F.L.N. définit sa stratégie. Début de la « bataille d'Alger ». Création, à Alger, d'un Comité de salut public présidé par le général Massu. De Gaulle investi par l'… Lire la suite
99.  GUERRE ÉCLAIR, all. BLITZKRIEG

Écrit par : Pierre GOBERT

… *Le vendredi 10 mai 1940 au lever du jour, quatre-vingts divisions allemandes déferlent sur la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg. Des parachutistes s'emparent des points stratégiques tandis que l'aviation pilonne les Pays-Bas qui capitulent le 13 mai. Léopold III de Belgique tente de rassembler ses troupes endormies dans la neutralité. Les… Lire la suite
100.  GUERRE FROIDE

Écrit par : André FONTAINE

Dans le chapitre "Victoire communiste en Chine"  : … que les mouvements communistes ou communisants d'Asie s'en trouvassent considérablement encouragés. *C'est le cas notamment de l'Indochine où les tentatives de la France de reprendre pied, après la défaite nippone, s'étaient heurtées au Viêt-minh, mouvement remarquablement organisé par Hô Chi Minh, vieux militant du Komintern. L'arrivée des troupes… Lire la suite
101.  GUERRE MONDIALE (SECONDE)

Écrit par : Henri MICHEL

Dans le chapitre "La « drôle de guerre »"  : … *À l'ouest, l'armée française a lancé une timide offensive dans la forêt de la Warndt, et conquis quelques centaines de kilomètres carrés. Mais les quatre divisions britanniques n'ont pris position en France que le 3 octobre. Certes, la France et le Royaume-Uni ont rejeté, le 6 octobre, les propositions de paix de Hitler qui reconnaissaient le fait… Lire la suite
102.  GUINGOUIN GEORGES (1913-2005)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *« Extraordinaire entraîneur d'hommes que son exemple galvanise », « une des plus belles figures de la Résistance », ces mots de la citation le nommant chevalier de la Légion d'honneur, le 7 juillet 1945, puis sa désignation de Compagnon de la Libération par décret du 19 octobre 1945 ont témoigné du rayonnement de Georges Guingouin, « premier… Lire la suite
103.  HAMON LÉO (1908-1993)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Né à Paris, Léo Hamon, né Léo Goldenberg est fils d'un médecin marxiste émigré de Russie ; avocat à vingt-deux ans et secrétaire de la conférence du stage des avocats à la Cour de cassation et au Conseil d'État, il est docteur en droit en 1932. S'il éprouve « la vénération du droit public », ce spécialiste de droit administratif prend aussi plaisir… Lire la suite
104.  HARKIS

Écrit par : Philippe DENOIX

… *Le terme harkis, tiré de l'arabe harka (mouvement), s'applique aux soldats de certaines unités supplétives autochtones d'Algérie engagées avec l'armée française contre la rébellion indépendantiste, de 1954 à 1962. Cette appellation s'est étendue abusivement à tout autochtone ayant pris le parti de la France durant la guerre d'Algérie, qu'… Lire la suite
105.  HERRIOT ÉDOUARD (1872-1957)

Écrit par : Armel MARIN

…  que connaissent les gouvernements dits d'union. Après 1936, il devient de plus en plus modéré. *À Vichy, le 10 juillet 1940, il conseille le ralliement à Pétain tout en s'abstenant personnellement lors du vote. De 1942 à 1944, il est placé en résidence surveillée et, entre le 12 et le 18 août 1944 à Paris, Laval tentera en vain d'obtenir de lui… Lire la suite
106.  INDÉPENDANCE DE L'AFRIQUE NOIRE FRANÇAISE

Écrit par : Olivier COMPAGNON

  *Membres depuis 1946 de l'Union française, nouvelle appellation de l'empire créée par une IVe République initialement résolue à conserver ses possessions d'outre-mer, les colonies françaises d'Afrique noire acquièrent leur indépendance de manière pacifique. Le processus commence avec la loi-cadre Defferre de… Lire la suite
107.  INDÉPENDANCE DE L'AFRIQUE NOIRE FRANÇAISE - (repères chronologiques)

Écrit par : Olivier COMPAGNON

… * Inaugurée par le général de Gaulle, la conférence de Brazzaville exclut la possibilité de toute autonomie ou indépendance des colonies françaises, mais prévoit de leur conférer le droit d'élire des représentants dans les assemblées nationales. Approuvée par référendum, la Constitution de la IVe République intègre les colonies dans l'… Lire la suite
108.  I.N.E.D. (Institut national d'études démographiques)

Écrit par : Alain DROUARD

Dans le chapitre "Le premier I.N.E.D. (1945-1962)"  : … mais, comme l'a écrit Alfred Sauvy, « de diverses circonstances qui ont rempli l'année 1945 ». *Il s'agit d'abord de l'héritage de Vichy, constitué notamment par la Fondation française pour l'étude des problèmes humains. Créée par une loi du 17 novembre 1941 comme établissement public de l'état, celle-ci avait reçu pour mission d'« étudier sous… Lire la suite
109.  INSOUMISSION

Écrit par : Pierre SPITZ

…  poser les problèmes de l'armée en même temps que ceux de la société dans laquelle elle s'insère. *Lors de la guerre d'Indochine, puis de celle d'Algérie, la France a connu des mouvements d'insoumission. Le Manifeste des 121 (sept. 1960), signé de cent vingt et un artistes ou écrivains, réclamait le « droit à l'insoumission ». Les insoumis se… Lire la suite
110.  IZARD GEORGES (1903-1973)

Écrit par : Paul MORELLE

…  parti de la Gauche indépendante (frontiste), il est élu, en 1936, député de la Meurthe-et-Moselle. *En 1939, il fonde avec Viennot et Monnet Les Cahiers socialistes. Sous l'occupation, il choisit le camp de la résistance, milite au sein de l'Organisation civile et militaire (O.C.M.). Il en sera le secrétaire général de 1945 à 1948, après… Lire la suite
111.  JEANNENEY JEAN-MARCEL (1910-2010)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

…  (1864-1957) – député, sous-secrétaire d'État à la Guerre de 1917 à 1920, président du Sénat –, *il dirigea le cabinet de son père, ministre d'État du gouvernement provisoire de septembre 1944 à novembre 1945. Appelé par Charles de Gaulle au comité Rueff en 1958, il contribua à la réforme économique et financière qui se concrétisa par le nouveau… Lire la suite
112.  JOUFFA YVES (1920-1999)

Écrit par : Madeleine REBÉRIOUX

…  solide expérience des luttes de tendances dans un milieu socialiste influencé par le trotskisme. *Mobilisé pour quelques semaines en juin 1940, il venait d'achever sa licence en droit lorsqu'il fut arrêté avec son père à leur domicile, le 20 août 1941 : c'était la deuxième rafle menée à Paris par la police française. Interné à Drancy, plus… Lire la suite
113.  JOXE LOUIS (1901-1991)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

…  de l'historien Daniel Halévy, il croit au travail commun de « savants et d'hommes d'expérience ». *Hostile au vichysme, il enseigne à Alger à partir de l'automne de 1940 et y prépare l'arrivée des Américains et du général Giraud. Secrétaire général du Comité français de la libération nationale, puis du gouvernement provisoire de la République… Lire la suite
114.  JUIN ALPHONSE (1888-1967) maréchal de France

Écrit par : Pierre GOBERT

…  passe par l'École de guerre et regagne l'Afrique du Nord, où il commande le 3e zouave. *Nommé général de brigade en 1938, il reçoit à la mobilisation le commandement de la 15e division d'infanterie motorisée. À Gembloux (Belgique), cette unité arrête un moment l'avance allemande puis, encerclée à Lille, combat jusqu'à l'… Lire la suite
115.  KŒNIG PIERRE (1898-1970)

Écrit par : Pierre GOBERT

…  Rhénanie. En 1930, il est affecté à la Légion étrangère et prend part à la pacification du Maroc. *En 1940, le commandant Kœnig s'embarque avec la 13e demi-brigade de la Légion étrangère pour la Norvège, où il se distingue à Namsos. Après l'armistice, il se rallie à de Gaulle et, le 31 août 1940, il prend part à la « libération » de… Lire la suite
116.  KRASUCKI HENRI (1924-2003)

Écrit par : Dominique ANDOLFATTO

…  s'ajoutent les conséquences du pacte germano-soviétique et l'interdiction du P.C.F. qui s'ensuit. *Le jeune lycéen est déjà un militant aguerri, pionnier du parti (avec pour instructeur Pierre Georges, le futur colonel Fabien) puis membre actif de la Jeunesse communiste. Il plonge dans la clandestinité à la fin de 1940, animant la section juive… Lire la suite
117.  LABORDE JEAN DE (1878-1977)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… Amiral* français, responsable du sabordage de la force navale de haute mer à Toulon, le 27 novembre 1942. Le comte Jean de Laborde, né le 29 novembre 1878 à Chantilly, fut le premier chef de l'aviation maritime. Préfet maritime de Bizerte de 1932 à 1936, il est vice-amiral commandant en chef pour l'Atlantique en 1940 avant d'être nommé à Toulon à la… Lire la suite
118.  LAMOUR PHILIPPE (1903-1992)

Écrit par : Jacques PELISSIER

…  en Auvergne, avant d'acquérir le mas de Bellegarde, dans le Gard, où il vivra jusqu'à sa mort. *Après la Libération, il se lance dans l'action professionnelle. C'est sous son impulsion que naît la Confédération générale de l'agriculture, dont il devient le secrétaire général. Il s'agit alors de redonner à l'agriculture française et à ses… Lire la suite
119.  LANGEVIN-WALLON PLAN

Écrit par :  Universalis

… *Élaboré en 1946 et en 1947 par une commission ministérielle présidée par Paul Langevin, puis, après la mort de ce dernier, par Henri Wallon, le plan Langevin-Wallon, bien que n'ayant jamais été appliqué en tant que tel, reste, en France, depuis la Libération, l'un des textes de référence essentiels en matière d'éducation. Divisé en huit parties (… Lire la suite
120.  LANIEL JOSEPH (1889-1975)

Écrit par : Raymond MORINEAU

… reprend le flambeau dans la très conservatrice Alliance démocratique et est élu député du Calvados. *Le hasard et les jeux du parlementarisme, plus que son ambition, le conduisent à dépasser ce cadre provincial. Sa compétence et ses conceptions en matière d'économie le font remarquer de Paul Reynaud, avec qui il entretiendra une amitié indéfectible… Lire la suite
121.  LAROQUE PIERRE (1907-1997)

Écrit par : Suzanne GRÉVISSE

… *Par tradition familiale et par sa formation, Pierre Laroque était d'abord un juriste. Entré en 1930 au Conseil d'État, il y a fait la plus grande partie de sa carrière. Il en a été un membre éminent, apportant une importante contribution à l'évolution du droit public et suscitant, par la puissance de son intelligence, par sa rigueur morale et son… Lire la suite
122.  LECLERC PHILIPPE DE HAUTECLOCQUE dit (1902-1947) maréchal de France

Écrit par : Armel MARIN

… *Général français élevé à la dignité de maréchal à titre posthume en 1952. Ancien élève de Saint-Cyr et de Saumur, Philippe de Hauteclocque est reçu premier à l'École de guerre. Lieutenant de cavalerie au Maroc avant 1940, il a déjà fait preuve des qualités qui en feront un des meilleurs chefs militaires de la Seconde Guerre mondiale : entraîneur d'… Lire la suite
123.  LECŒUR AUGUSTE (1911-1992)

Écrit par : Annie KRIEGEL

… *Né le 4 septembre 1911 à Lille, Auguste Lecœur était à sa mort l'un des derniers, en Occident, à s'être trouvé au cœur du mouvement communiste, français et international, dans ses plus grandes années, de la seconde moitié des années 1930 à la première moitié des années 1950. Archétype du militant bolchevique de l'époque stalinienne, il avait… Lire la suite
124.  LEJEUNE MAX (1909-1995)

Écrit par : Éric HINTERMANN

…  d'études supérieures de géographie, il se consacrera à la politique plus qu'à l'enseignement. *Élu député de la Somme en 1936, il est au sein du groupe socialiste un des éléments purs et durs. Le début de la guerre le voit tout de suite dans l'armée. Il est fait prisonnier en juin 1940. C'est lors d'une visite du responsable à Vichy des… Lire la suite
125.  LÉVY JEAN-PIERRE (1911-1996)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *« Jean Moulin n'a nul besoin d'une gloire usurpée : ce n'est pas lui qui a fondé Combat, LibérationFranc-Tireur : c'est Frenay, d'Astier, Jean-Pierre Lévy. » Ces mots d'André Malraux donnent à Jean-Pierre Lévy, mort à Paris le 15 décembre 1996, sa juste place dans l'histoire de la Résistance française. Il fut le… Lire la suite
126.  LIBÉRATION, France (1944-1946)

Écrit par : Jean-Marie GUILLON

La *libération de la France intervient après quatre années d'occupation. Elle se déroule selon un scénario qui était certainement espéré, mais qui n'était pas le mieux assuré. Les Alliés et les résistants prévoyaient une bataille prolongée. La Résistance était atomisée et ses principales composantes se… Lire la suite
127.  LOGEMENT SOCIAL

Écrit par : Susanna MAGRI

Dans le chapitre "L'essor d'une politique nationale du logement social"  : … Ces programmes furent mis en œuvre *après la Seconde Guerre mondiale. C'est alors que se réalisa la politique nationale du logement dont les lignes avaient été dessinées dans les années 1920 : relance de la construction par l'effort financier de l'État et développement de l'accession à la propriété comme condition de l'essor de la promotion… Lire la suite
128.  LUMIÈRES

Écrit par : Jean Marie GOULEMOT

Dans le chapitre "De la tolérance à la défense des droits de l'homme"  : … aux valeurs dont on crédite leur combat, et à légitimer une position. En face, la droite se tait. *Mais, sous Vichy, l'État français dénoncera le rôle pernicieux des Lumières, responsables de la décadence française, sans pour autant exercer une réelle censure sur les œuvres des Philosophes. En 1943, Pierre Naville, trotskiste connu, ancien… Lire la suite
129.  MANDEL GEORGES (1885-1944)

Écrit par : Cécile MÉADEL

… à la remilitarisation de l'Allemagne et au pacifisme aveugle des gouvernements français successifs. *Éloigné du gouvernement par la victoire du Front populaire, il revient comme ministre des Colonies en avril 1938 dans le gouvernement d'Édouard Daladier : il s'y efforce, dans la perspective du conflit qui approche, de développer ces territoires… Lire la suite
130.  MARCHAIS GEORGES (1920-1997)

Écrit par : Christian SAUVAGE

… *Né à La Hoguette (Calvados) de père mineur, Georges Marchais entre à vingt ans comme mécanicien ajusteur à la Société nationale de construction aéronautique du Centre. Au cours de l'Occupation, il part travailler en Allemagne ; cette période de sa vie donnera lieu, après son accession à la tête du P.C.F., a une importante polémique qui se… Lire la suite
131.  MARIE ANDRÉ (1897-1974)

Écrit par : Paul MORELLE

… *Né à Honfleur (Calvados), André Marie est fils et petit-fils d'instituteurs. Après des études de droit, il s'inscrit au barreau de Rouen et commence une double carrière d'avocat et d'écrivain (il écrit plusieurs livrets d'opéras-comiques ainsi que des pièces de théâtre) avant d'adhérer au Parti radical-socialiste, dont il devient un des membres les… Lire la suite
132.  MARJOLIN ROBERT (1911-1986)

Écrit par : Christian SAUVAGE

…  72 heures par semaine pour préparer la guerre me semblait conduire à la catastrophe ! » *En mars 1941, Robert Marjolin rejoint Londres. Ce ne sera jamais un gaulliste de conviction, mais il reconnaît au chef de la France libre sa prééminence dans le combat contre l'occupation nazie. Il y prend part à sa façon, au côté de Jean Monnet, en préparant… Lire la suite
133.  MASSU JACQUES (1908-2002)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *« Massu, le grognard du gaullisme » : Le Figaro, en annonçant sous ce titre la disparition du général Massu survenue le 26 octobre 2002, donnait un reflet exact des rapports de ce compagnon de la Libération avec Charles de Gaulle, qu'il avait rallié dès 1940, qu'il avait contribué à ramener au pouvoir en mai 1958 avant de « déblatérer »… Lire la suite
134.  MAYER DANIEL (1909-1996)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Militant des droits de l'homme et du socialisme, mort à Orsay le 29 décembre 1996, Daniel Mayer était né à Paris le 29 avril 1909. Fils d'un représentant et d'une institutrice, il travailla dès quatorze ans, après avoir obtenu son certificat d'études primaires. Adhérent à la Ligue des droits de l'homme et au Parti socialiste S.F.I.O. dès 1927, par… Lire la suite
135.  MEDEF (Mouvement des entreprises de France), ex-C.N.P.F.

Écrit par : Olivier MÉRIAUX

Dans le chapitre "La difficile émergence d'une confédération patronale"  : … professionnelles de la nécessité d'accorder plus de moyens et de pouvoir au niveau confédéral. *Après l'expérience corporatiste de Vichy et la mise en place imposée des comités d'organisation, qui va créer une culture de la concertation entre représentants des professions et de l'administration, la création du Conseil national du patronat… Lire la suite
136.  MENDÈS FRANCE PIERRE (1907-1982)

Écrit par : Maurice DUVERGEREmile SCOTTO-LAVINA

…  in Mendès France, de Jean Lacouture, p. 535). Il n'y a pas de système Mendès France. *Il y a un homme Mendès France, qui a marqué l'histoire par son caractère plus que par ses idées. Il a été la conscience de toute une génération. Il a incarné la vertu, au sens romain du terme. « Je n'estime que les gens qui me résistent mais je ne… Lire la suite
137.  MERS EL-KÉBIR (1940)

Écrit par : Armel MARIN

… *Aux yeux des Anglais, l'effondrement de la France et les négociations d'armistice rendent nécessaire la concentration de toutes les forces capables encore de se battre pour la défense de leur île. La flotte française devient ainsi un important enjeu. Le gouvernement français pourra-t-il la soustraire longtemps aux convoitises du vainqueur ? Le 1… Lire la suite
138.  MESSMER PIERRE (1916-2007)

Écrit par : Jean JOANA

… Pierre *Messmer est né le 20 mars 1916 d'un père industriel. Son engagement dans les Forces françaises libres, sa carrière de haut fonctionnaire colonial, puis ses responsabilités ministérielles, dès les premières années de la Ve République, ont progressivement fait de lui une des figures historiques du gaullisme, jusqu'à sa mort, le 29 … Lire la suite
139.  MICHELIN ALFRED (1883-1975)

Écrit par : Pierre LIMAGNE

…  étant devenue, en zone sud, un des pôles de la résistance spirituelle à l'hitlérisme. Après* la Libération, le quotidien reparaît difficilement et tardivement, ayant au préalable besoin d'obtenir, en raison de dispositions législatives arrêtées à Alger, un non-lieu pour sa conduite sous le gouvernement de Vichy. Alfred Michelin, nommé P-D.G… Lire la suite
140.  MOCH JULES (1893-1985)

Écrit par : Jean-Claude MAITROT

…  des Travaux publics et des Transports dans le deuxième gouvernement Blum (13 mars-8 avril 1938). *En septembre 1939, grâce à l'intervention de l'amiral Darlan (Rencontres avec Darlan, 1968), il s'engage dans la marine et participe à l'expédition de Norvège. Le 10 juillet 1940, à Vichy, il est l'un des « quatre-vingts » qui ont défendu… Lire la suite
141.  MOLLET GUY (1905-1975)

Écrit par : Gérard PONTHIEU

… *Né à Flers (Orne) dans une famille modeste, pupille de la nation, Guy Mollet fait ses études comme boursier à la faculté des lettres de Lille. De 1936 à 1944, il mène de front ses activités de professeur d'anglais à Arras, de secrétaire général de la Fédération de l'enseignement puis de résistant, notamment en tant que responsable de l'organisation… Lire la suite
142.  MONDE LE

Écrit par : Pierre Albin MARTEL Universalis

…  Le Monde est aussi un cas unique dans la presse nationale de l'immédiat après-guerre. *Né en 1944, il n'est pas « issu de la Résistance », comme beaucoup d'autres, mais du vœu du général de Gaulle et de ministres (surtout démocrates-chrétiens) du Gouvernement provisoire de la République française, désireux de voir renaître un quotidien… Lire la suite
143.  MONNERVILLE GASTON (1897-1991)

Écrit par : Christian SAUVAGE

…  il obtiendra le statut de département pour sa Guyane, la Martinique, la Guadeloupe et la Réunion. *Engagé volontaire dans la marine, il est empêché d'aller à Vichy voter contre les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Il ne peut franchir la ligne de démarcation ; une affaire de couleur de peau... Gaston Monnerville s'engage alors dans le réseau de… Lire la suite
144.  MONNET JEAN (1888-1979)

Écrit par : Pierre GERBET

Dans le chapitre "Une méthode d’action"  : … à nouveau alors vers les affaires, en entreprenant une carrière dans la banque aux États-Unis. La *Seconde Guerre mondiale donna à Jean Monnet une nouvelle occasion d'appliquer sa méthode de mise en commun des ressources. Les gouvernements français et anglais le nommèrent président du comité de coordination de l'effort de guerre allié. Après l'… Lire la suite
145.  MONTOIRE (1940)

Écrit par : Guy ROSSI-LANDI

… *Petit bourg du Loir-et-Cher, près de Vendôme, où le maréchal Pétain a rencontré Hitler le 24 octobre 1940. C'est au cours de cet entretien, le seul qu'ils aient jamais eu, que les deux chefs d'État ont envisagé une collaboration entre leurs pays. Aussi, pour les adversaires du régime de Vichy, Montoire est-il synonyme de trahison, tandis que les… Lire la suite
146.  MOULIN JEAN (1899-1943)

Écrit par : Daniel CORDIER UniversalisBénédicte VERGEZ-CHAIGNON

Serviteur *de la République, préfet et chef de cabinet de plusieurs ministères dans les années 1930, Jean Moulin se convertit à un gaullisme de raison et de circonstance après sa rencontre avec le général en octobre 1941. Il devient le délégué de celui-ci en France, organisant les structures clandestines, renforçant… Lire la suite
147.  MOUNIN GEORGES (1910-1993)

Écrit par : Raymond JEAN

… Georges *Mounin a été connu comme militant du Parti communiste – ainsi qu'ami et témoin des poètes – pendant une longue partie de sa vie et comme linguiste éminent – professeur de linguistique générale – pendant la dernière partie de sa carrière. Cet itinéraire original commence le 20 juin 1910 à Vieux-Rouen-sur-Bresle, en Normandie. Là, Louis… Lire la suite
148.  M.R.P. (Mouvement républicain populaire)

Écrit par : René RÉMONDGuy ROSSI-LANDI

…  son quotidien L'Aube, auquel collaboraient notamment Georges Bidault et Maurice Schumann. *Le M.R.P. proprement dit est né à Paris dans la clandestinité, le 16 janvier 1944, à l'instigation de Francisque Gay, de Gaston Tessier, de Georges Bidault et de Pierre-Henri Teitgen. En octobre 1944, tandis que Marc Sangnier est proclamé président d… Lire la suite
149.  NATIONALISATION

Écrit par : Jean-Claude BONICHOT Universalis

Dans le chapitre "Motifs"  : …  ; une convention et un décret-loi du 31 août 1937 réalisent la nationalisation des chemins de fer. *Un deuxième mouvement de nationalisation, cette fois considérable, se produit après la Seconde Guerre mondiale, en 1945 et 1946. Il se fonde sur des raisons idéologiques, mais aussi et surtout sur les nécessités économiques de l'après-guerre. Les… Lire la suite
150.  NATIONALITÉ

Écrit par : Henri BATIFFOLPatricia BUIRETTEJean-Éric MALABREMarthe SIMON-DEPITREPaul TAVERNIER Universalis

Dans le chapitre "Les ordonnances de la Libération"  : … *Il est vrai qu'en 1945 la question des étrangers se pose en des termes oubliés aujourd'hui : la population étrangère de France a diminué de moitié depuis 1939 (de 3 millions à 1,5 million). Le législateur va ouvrir l'accès du territoire aux étrangers : comme cela avait été le cas après la Première Guerre mondiale, le pays est à reconstruire. Le… Lire la suite
151.  NEUWIRTH LUCIEN (1924-2013)

Écrit par : François AUDIGIER

Dans le chapitre "Le gaulliste"  : … Né le 18 mai 1924 à Saint-Étienne, Lucien Neuwirth fréquente une école de commerce *avant d’entrer dans la Résistance au sein du mouvement Franc-Tireur. Arrêté en 1942, il s’enfuit en Espagne et rejoint le Royaume-Uni où il s’engage dans les Forces françaises libres. Ce parachutiste, capitaine de réseau, participe à des missions dangereuses sur les… Lire la suite
152.  NIGER

Écrit par : Mamoudou GAZIBOSadou GAZIBOEmmanuel GRÉGOIRE Universalis

Dans le chapitre "De l'institutionnalisation de l'État colonial à l'indépendance"  : … autonome du Niger. Jules Brévié en est le premier gouverneur. Préparant l'après-Seconde Guerre mondiale, *la France envisage une formule pour maintenir ses colonies. Elle organise alors la conférence de Brazzaville, en janvier-février 1944, et opte pour la création d'une « Union française ». Mais les élites africaines engagent la lutte pour l'… Lire la suite
153.  NOËL LÉON (1888-1987)

Écrit par : Christian SAUVAGE

…  déferlement inéluctable des périls qui conduiront au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. *Son sens du devoir et de la démocratie l'oblige à accompagner le gouvernement polonais jusqu'au terme de son exil, à Bordeaux. Ce n'est pas seulement la Pologne qui est déchirée, dépecée, c'est la France qui est envahie, humiliée. À Bordeaux, Léon… Lire la suite
154.  NOGUÈRES HENRI (1916-1990)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

…  la Haute Cour de justice instituée pour juger les responsables de la politique de l'État français. *Pour cet ancien prisonnier, rapatrié sanitaire, qui s'inscrivit au barreau de Paris en 1942 et dont la femme fut aussi lieutenant F.F.I., la Résistance avait été un engagement total dans le Parti socialiste clandestin qu'animait Daniel Mayer et dans… Lire la suite
155.  NOUVEL OBSERVATEUR LE, hebdomadaire

Écrit par : Christine LETEINTURIER

… *Deuxième newsmagazine français, Le Nouvel Observateur est l'héritier de L'Observateur politique, économique et littéraire, dont le premier numéro, tiré à 20 000 exemplaires, paraît le 13 avril 1950 sous la direction de Claude Bourdet et Roger Stéphane. Premier hebdomadaire politique, L'Observateur va être concurrencé par… Lire la suite
156.  O.A.S. (Organisation de l'armée secrète)

Écrit par : Pierre-Robert LECLERCQ

… *Tout au long des huit années de la guerre d'Algérie, tant du côté algérien que du côté français, et pour les innombrables tendances de chacune des parties, la multitude des sigles est une des particularités du conflit. Au combat armé répond le combat des slogans, des manifestes, des mouvements. C'est sur les trois lettres qui baptisent l'… Lire la suite
157.  OCCUPATION (France)

Écrit par : Jean-Marie GUILLON

Les *représentations de la France des « années noires » oscillent entre l'image héroïque d'une France martyre et unie et celle, honteuse, d'une France de Vichy et s'accommodant de l'ennemi. Or « la » France, sous l'occupant, n'était pas une, elle était, à des degrés divers, contre la collaboration et… Lire la suite
158.  OCCUPATION (FRANCE) - Mémoires et débats

Écrit par : Laurent DOUZOU

C'est un fait, quelque soixante-dix ans après la Libération, *l'histoire de la période de l'Occupation en France a été surabondamment évoquée, étudiée, scrutée sous tous ses aspects. Des ouvrages scientifiques aux souvenirs des acteurs, sans oublier les livres de vulgarisation et les romans (de Joseph Kessel à… Lire la suite
159.  OCCUPATION ALLEMANDE

Écrit par : André BRISSAUD

… *Les Allemands qui occupèrent les trois quarts de l'Europe, avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, se comportèrent de manière très différente selon les cas. C'est ainsi que l'Autriche, les Sudètes, certaines parties de la Pologne, les territoires d'Alsace et de Moselle furent purement et simplement annexés. La Bohême et la Moravie devinrent un… Lire la suite
160.  O.T.A.N. (Organisation du traité de l'Atlantique nord)

Écrit par : André FONTAINEPierre MELANDRIGuillaume PARMENTIER Universalis

…  comme une machine de guerre américaine contre son pays) sema l'inquiétude chez ses bénéficiaires. *La formation du Kominform (5 oct. 1947) entraîna le passage brutal du Parti communiste dans l'opposition en France et en Italie : dans ces deux pays, à la fin de l'année 1947, une série de grandes grèves, qui avaient pour origine le mécontentement… Lire la suite
161.  PALEWSKI GASTON (1901-1984)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… puis devient, en 1924, attaché politique au cabinet du maréchal Lyautey, résident général au Maroc. *Principal collaborateur de Paul Reynaud de 1928 à 1939, il est son directeur de cabinet au ministère des Finances en 1939 et s'efforce de faire rentrer les capitaux exportés. Engagé volontaire dans l'armée de l'air en 1940, il sera aussi, en 1941-… Lire la suite
162.  PAPON MAURICE (1910-2007)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… Depuis *sa condamnation pour complicité de crimes contre l'humanité, Maurice Papon incarne la collaboration de la haute fonction publique avec les persécutions antisémites du IIIe Reich. C'est pourquoi, au surlendemain de sa mort survenue le 17 février 2007, le journal Libération put qualifier de « préfet du crime » celui qui fut… Lire la suite
163.  PARIS

Écrit par : Jean-Pierre BABELONMichel FLEURYFrédéric GILLIDaniel NOINJean ROBERTSimon TEXIERJean TULARD

Dans le chapitre "Naissance de la région parisienne"  : … des routes nationales et des autoroutes, une banlieue à la croissance anarchique. Remis en 1934, *approuvé en 1939 seulement, le P.A.R.P. (Plan d'aménagement de la région parisienne) ne sera pas mis en œuvre. Après la Seconde Guerre mondiale, le débat s'intensifie sur les modalités d'extension de la région, notamment entre le vote du P.A.D.O.G. (… Lire la suite
164.  PARIS DE BOLLARDIÈRE JACQUES (1907-1986)

Écrit par : Jean PLANCHAIS

… *Né le 16 décembre 1907 à Châteaubriant (Loire-Atlantique), sorti de Saint-Cyr en 1930, capitaine à la Légion étrangère lors du débarquement de Norvège en mars 1940, Jacques Paris de Bollardière s'évade de France à son retour et gagne l'Angleterre le 21 juin à bord d'un chalutier. Il rejoint à Londres la 13e demi-brigade de la Légion,… Lire la suite
165.  PARODI ALEXANDRE (1901-1979)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Haut fonctionnaire, auditeur au Conseil d'État dès 1926, Parodi a occupé la vice-présidence de la Haute Assemblée de 1960 à 1971. Né à Paris, descendant d'un député de 1848, fils de Dominique Parodi, inspecteur général de l'Instruction publique, philosophe et membre de l'Institut, Alexandre Parodi, légiste républicain, est apparu dans toute sa… Lire la suite
166.  PARTI RADICAL, France

Écrit par : Jean MENDELSON

…  d'une « gauche radicale » qui regroupe des parlementaires rejetant toute discipline de parti. *Quand la guerre éclate en 1939, le Parti radical dirige le gouvernement ; en 1940, la plupart de ses parlementaires votent la confiance au maréchal Pétain, mais il participe au Conseil national de la résistance dont le premier président, Jean Moulin… Lire la suite
167.  PASSY ANDRÉ DEWAVRIN, dit LE COLONEL (1911-1999)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Compagnon de la Libération, il fut l'unique chef des services secrets de la France libre. Né le 9 juin 1911 à Paris, dans une famille d'industriels, André Dewavrin, licencié en droit et polytechnicien, est professeur adjoint de fortification à Saint-Cyr en 1938-1939. Rapatrié de Norvège, cet officier de vingt-neuf ans rallie de Gaulle dès la fin de… Lire la suite
168.  PAUL MARCEL (1900-1982)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

…  puis au niveau régional. En 1935, il est conseiller municipal du XIVe arrondissement. *En 1940, il coordonne l'action dans treize départements de l'Ouest. De 1946 à 1948, il sera député de la Haute-Vienne. Mais, s'il siège de longues années au comité central de son parti, c'est à l'action syndicale qu'il se donne tout entier et c'est… Lire la suite
169.  PAXTON ROBERT O. (1932- )

Écrit par : Denis PESCHANSKI

Dans le chapitre "Un lieu de mémoire"  : … *Avec son Vichy France. Old Guard and New Order, publié en 1972 aux États-Unis et traduit l'année suivante sous le titre La France de Vichy, Robert Paxton s'inscrit dans une certaine continuité. En s'appuyant sur les archives allemandes, l'historien allemand Eberhard Jäckel avait, dès 1966, insisté sur l'initiative française dans… Lire la suite
170.  P.C.F. (Parti communiste français)

Écrit par : Bernard PUDAL

Dans le chapitre "L'apprentissage de la politique (1934-1956)"  : … 1939, Hitler occupe la Tchécoslovaquie. La signature du pacte de non-agression germano-soviétique du* 24 août 1939 inaugure l'une des périodes les plus sombres de l'histoire du P.C.F. Après avoir tenté de conserver une ligne antinazie, la direction du P.C.F., sur l'injonction de l'I.C., essaie de développer une politique « pour la paix » fondée sur… Lire la suite
171.  PÉTAIN PHILIPPE (1856-1951)

Écrit par : Jean-Marie GUILLON

Dans le chapitre "L'oracle"  : … la réputation d'être un « républicain », ce qui ne contribuera pas peu à sa légitimité en 1940. *Le 24 mars 1939, le radical Édouard Daladier l'envoie comme ambassadeur auprès du général Franco pour renouer avec l'Espagne. Alors que la déroute se profile, Paul Reynaud le fait entrer au gouvernement le 18 mai 1940 en tant que ministre d'État,… Lire la suite
172.  PFLIMLIN PIERRE (1907-2000)

Écrit par : Paul COLLOWALD

… *Homme d'engagement et de conviction, Pierre Pflimlin le fut dans la triple dimension, alsacienne, française et européenne. Né le 5 février 1907, à Roubaix – son père étant à cette époque directeur dans une entreprise textile –, Pierre Pflimlin devait revenir, jeune enfant, en Alsace où il fit ses études secondaires au lycée de Mulhouse pour devenir… Lire la suite
173.  PIERRE-BLOCH JEAN (1905-1999)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Né le 14 avril 1905 à Paris, fils d'industriel, Jean Pierre-Bloch est journaliste du quotidien de la S.F.I.O., Le Populaire, dès 1930. Pour avoir enquêté sur des pogroms à Constantine en 1934, il devient un antiraciste résolu. Membre du comité directeur de la L.I.C.A. (Ligue internationale contre l'antisémitisme) dès 1937, il est l'… Lire la suite
174.  PINAY ANTOINE (1891-1994)

Écrit par : Gérard PONTHIEU

…  de 1944 à 1947 —, conseiller général (1934), député de la Loire (1936) et sénateur (1938-1940). *Le 10 juillet 1940, il vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain, et appartient à son Conseil national en 1941. Après la guerre, membre de la deuxième Assemblée constituante (1946), il retrouve son siège de député de 1946 à 1958, préside le Centre… Lire la suite
175.  PLEVEN RENÉ (1901-1993)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… Breton républicain et Français libre,* ces qualificatifs symbolisent René Pleven, inamovible président du conseil général des Côtes-du-Nord de 1948 à 1976, député et ministre sous deux Républiques et deux fois président du Conseil des ministres de 1950 à 1952, au moment de l'ébauche de la Communauté européenne de défense (C.E.D.) et du lancement de… Lire la suite
176.  POHER ALAIN (1909-1996)

Écrit par : Bruno DIVE

… *Alain Poher, décédé le 9 décembre 1996, a présidé le Sénat pendant vingt-quatre ans. C'est à ce titre, comme deuxième personnage de l'État, qu'il a assumé par deux fois l'intérim de la présidence de la République, en 1969 et en 1974. « Mes cent jours », ironisait-il volontiers sur ce double séjour à l'Élysée qui le fit connaître des Français. Ces… Lire la suite
177.  POLICE FRANÇAISE HISTOIRE DE LA

Écrit par : Jean-Marc BERLIÈRE

Dans le chapitre "La police sous Vichy "  : … L*'Occupation et l'État français, né à Vichy le 10 juillet 1940, représentent une étape essentielle dans l'histoire de la police française. Celle qui peut apporter le plus à une réflexion sur la nature, les usages, les contradictions des pouvoirs de police, les tâches, les pratiques et les responsabilités des hommes qui les mettent en œuvre et les… Lire la suite
178.  POLICE SOUS VICHY

Écrit par : Jean-Marc BERLIÈRE

Après soixante-dix ans de démocratie parlementaire, *un régime autoritaire et antidémocratique s'installe en France en juillet 1940, à la suite de la défaite militaire, dans un pays aux trois cinquièmes occupé. Les quatre années qui vont suivre représentent un moment essentiel dans l'histoire de la… Lire la suite
179.  POLICE EN FRANCE DE LA LIBÉRATION À NOS JOURS

Écrit par : René LÉVY

Dans le chapitre "Guerre froide, décolonisation, Mai-68 : priorité à la sauvegarde des régimes politiques"  : … De *l’après-guerre au milieu des années 1970, les questions policières sont largement surdéterminées par le contexte politique : le maintien de l’ordre et la préservation du régime politique dominent l’agenda policier. Sur le plan du maintien de l’o rdre à l’intérieur, la IVe République a d’abord dû faire face à un cycle de troubles liés à… Lire la suite
180.  POUJADE PIERRE (1920-2003)

Écrit par : Serge BERSTEIN

… *Pierre Poujade traverse en météore le ciel politique français des années 1950 sans laisser d'autre trace dans l'histoire qu'un terme, le « poujadisme », négativement connoté et servant à désigner un mouvement de protestation à courte vue, corporatiste, populiste et réactionnaire. Le rôle inattendu joué par Pierre Poujade s'explique par la rencontre… Lire la suite
181.  PROTECTION SOCIALE

Écrit par : Vincent VIET

Dans le chapitre "Apogée de la protection sociale"  : … de la protection sociale, fondée sur le travail (critère d'éligibilité professionnel). *La France se situe dans une position intermédiaire, avec un tropisme plus marqué pour les systèmes de type bismarckien. Fruit des réflexions du Conseil national de la Résistance (C.N.R.), le Plan de la Sécurité sociale de 1945 empruntait à Beveridge son ambition… Lire la suite
182.  P.S. (Parti socialiste), France

Écrit par : Frédéric SAWICKI

…  et de Léon Blum, la filiation avec la S.F.I.O. a toujours été beaucoup plus difficile à assumer. *Ses compromissions, sous la IVe République, dans des alliances locales et nationales de centre-droit dites de « Troisième force », ont conduit Guy Mollet, son secrétaire général devenu président du conseil en 1956, à intensifier la guerre… Lire la suite
183.  PUJO MAURICE (1872-1955)

Écrit par : Pierre-Robert LECLERCQ

…  du journal L'Action française, il assume depuis 1908 la direction des Camelots du roi. *En 1940, il suit l'A.F. à Lyon. Nommé co-directeur du journal, en remplacement de Léon Daudet (1943), il continue dans ses articles à exprimer tout ensemble son anglophobie viscérale et son aversion pour l'Allemagne nazie, ce qui lui vaut d'être… Lire la suite
184.  QUATRIÈME RÉPUBLIQUE

Écrit par : Pierre BRÉCHON

La* France, une fois libérée de l'Occupation en 1945, devait se reconstruire. Il fallait rétablir les moyens de communication et les infrastructures économiques, relancer la production et les échanges, mais il était aussi urgent de rétablir une légitimité et un système politique, refaire une société sinon de… Lire la suite
185.  RAFLE DU VEL' D'HIV'

Écrit par : Denis PESCHANSKI

… *Les 16 et 17 juillet 1942, près de treize mille Juifs (pour la plupart étrangers) sont arrêtés dans le ressort du Gross-Paris. Tandis que les célibataires et les couples sans enfants sont directement emmenés au camp d'internement de Drancy, en banlieue nord-est, les familles, soit plus de huit mille hommes, femmes et enfants, sont détenues un temps… Lire la suite
186.  RAPATRIÉS

Écrit par : Jean-Louis MIÈGE Universalis

Dans le chapitre "France"  : … *Comme pour les Pays-Bas et le Royaume-Uni, c'est en Asie que débutèrent, pour la France, les premiers retours (tabl. 3). La guerre d'Indochine, le terrorisme, les revers militaires entraînèrent le reflux de la colonie européenne qui se réduisit de moitié entre 1950 et 1954. À cette date, la plupart des 34 500 Français demeurant au Vietnam (dont 29 … Lire la suite
187.  RAVANEL SERGE (1920-2009)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

…  après la déroute de juin, il se porte volontaire pour encadrer un chantier de jeunesse en Savoie.* S'il croit momentanément à un maréchal Pétain bouclier d'une France dont le général de Gaulle serait le glaive, il distribue en 1941 des bulletins du général Cochet, l'un des premiers résistants de métropole dès juin 1940. Après s'être associé à un… Lire la suite
188.  RAYSKI ADAM (1913-2008)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… Né* en Pologne, le 14 août 1913, à Bialystok, Abraham Rajgrodski, fils de commerçant, devient secrétaire de la jeunesse communiste locale. Il émigre à Paris en 1932 et milite au sein de la main-d'œuvre immigrée (M.O.I.), dans laquelle le Parti communiste rassemble ses militants étrangers. Dans le groupe de langue juive, il est journaliste au… Lire la suite
189.  RÉMY GILBERT RENAULT dit LE COLONEL (1904-1984)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Né à Vannes (Morbihan) le 6 août 1904, Gilbert Renault, attaché à la Banque de France en 1924, directeur d'un organisme de financement des films français en 1937, a vu sa vie transformée par la guerre où il est devenu Rémy, celui dont sir Dansey, l'un des chefs de l'Intelligence Service britannique, devait dire qu'il était « le plus extraordinaire… Lire la suite
190.  RÉUNION ÎLE DE LA

Écrit par : Yvan COMBEAUGuy FONTAINE

Dans le chapitre "Les mutations de la départementalisation"  : … En *1946, alors que l'empire colonial français se fissure, La Réunion devient, le 19 mars, dans la continuité de ses revendications d'avant-guerre, le 87e département français. Cette victoire électorale est étroitement liée à l'action des députés réunionnais Léon de Lepervanche et Raymond Vergès, tous deux membres du Parti communiste… Lire la suite
191.  REYNAUD PAUL (1878-1966)

Écrit par : Solange MARIN

…  Munich, il préconise une alliance avec la Russie et une politique énergique à l'égard de l'Italie. *Le 20 mars 1940, le président de la République fait appel à Paul Reynaud comme président du Conseil. Doué, intelligent et autoritaire, proche des Anglais, il est assez indépendant des grands partis. Il est investi à une voix de majorité, et doit… Lire la suite
192.  ROCHET WALDECK (1905-1983)

Écrit par : Jean-Claude MAITROT

…  la capitale, après avoir été nommé suppléant du comité central lors du VIIIe congrès. *La guerre fera de lui l'un des « Vingt-sept du chemin de l'honneur », c'est-à-dire l'un des députés communistes qui seront arrêtés en 1939 pour avoir refusé de condamner le Pacte germano-soviétique. Condamné à cinq ans de prison, il est interné à… Lire la suite
193.  ROVAN JOSEPH (1918-2004)

Écrit par : Henri MÉNUDIER

…  d'origine juive, convertie au protestantisme ; il vit à Vienne (1921-1929), puis à Berlin. *Hostiles à Hitler et au nazisme, ses parents émigrent à Paris dès avril 1933. Il les rejoint en 1934, passe le baccalauréat et fait des études universitaires (allemand, sciences politiques et droit). Brièvement mobilisé en 1940, il refuse d'émigrer… Lire la suite
194.  R.P.R. (Rassemblement pour la République)

Écrit par : Christian SAUVAGE Universalis

… * Après sa démission de l'hôtel Matignon, en 1976, Jacques Chirac entreprend de réorganiser le mouvement gaulliste. C'est ainsi que naît le Rassemblement pour la République (R.P.R.), le 5  décembre 1976. La croix de Lorraine fait place au bonnet phrygien. La volonté d'ouverture se manifeste aussi par la nomination comme secrétaire général d'un haut… Lire la suite
195.  RURAL DROIT

Écrit par : Joseph HUDAULT

Dans le chapitre "Le développement du droit rural moderne"  : … *Dans ce développement, deux étapes sont à distinguer : une première qui va du statut du fermage et du métayage (1945-1946) aux lois d'orientation agricole de 1960-1962 : au cours de cette période, le droit rural est avant tout une législation de protection ; une seconde phase, qui va des années 1960-1962 à nos jours, et dans laquelle le droit rural… Lire la suite
196.  SAILLANT LOUIS (1910-1974)

Écrit par : Guy PERRIMOND

… communiste : des syndicats entiers, au nombre de six cent vingt, sont dissous, d'autres s'étiolent. *Dès sa démobilisation, Saillant va à la fois participer à la Résistance – il est un des créateurs, en novembre 1940, de Libé-Nord – et à la reconstruction du mouvement syndical. En avril 1943, il est l'un des signataires des accords du Perreux, qui… Lire la suite
197.  SAINTENY JEAN (1907-1978)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Né au Vésinet, en 1907, Jean Sainteny entre à la banque de l'Indochine en 1929 et est envoyé aussitôt en Extrême-Orient. Il n'y reste alors que jusqu'en 1931, mais ce séjour suffit à l'attacher durablement à cette région du monde. Il y revient en 1945, comme chef de la mission militaire française en Chine, chargé d'infiltrations secrètes vers l'… Lire la suite
198.  SALAN RAOUL (1899-1984)

Écrit par : Jean PLANCHAIS

… *La carrière mouvementée du général Raoul Salan, né le 10 juin 1899 à Roquecourbe (Tarn), a été étroitement liée aux conflits de la décolonisation. Il entre à Saint-Cyr en 1917. Aspirant en 1918, il prend part aux derniers combats de la Première Guerre mondiale dans les troupes coloniales. Il est blessé au Levant en 1921 puis envoyé, en 1924, en… Lire la suite
199.  SANGUINETTI ALEXANDRE (1913-1980)

Écrit par : Pierre DABEZIES

… *Né en 1913 au Caire, Alexandre Sanguinetti est bachelier en droit et licencié ès lettres quand survient la guerre où il s'illustre dans les commandos d'Afrique en perdant une jambe à l'île d'Elbe. Son rang est modeste : il n'est ni français libre, ni spécifiquement gaulliste et, pas plus à ce moment-là qu'à un autre n'apparaît dans les Mémoires du… Lire la suite
200.  SASSI JEAN (1917-2009)

Écrit par :  Universalis

… Militaire* français, haute figure des services spéciaux. Après avoir servi dans la Légion puis dans les corps francs d'Afrique, Jean Sassi est affecté au Bureau central de renseignement et d'action (B.C.R.A.) à Londres au début de 1943. En novembre, il entre dans la force « Jedburgh », composée de trois cents volontaires choisis au sein des armées… Lire la suite
201.  SAVARY ALAIN (1918-1988)

Écrit par : Christian SAUVAGE

… vie, il n'a pas hésité à dire « non » à Pétain, à de Gaulle, à Guy Mollet et à François Mitterrand. *Après des études de droit et de sciences politiques, ce fils d'un ingénieur des chemins de fer n'a guère eu le temps de se poser de questions sur son avenir professionnel. La guerre occupe alors toutes les énergies. Affecté aux forces navales alors… Lire la suite
202.  SCAPINI GEORGES (1893-1976)

Écrit par : Roger BOURDERON

… élu député « indépendant » en 1928 et il fut réélu jusqu'à la fin de la IIIe République. *Son choix par Pétain, le 20 août 1940, comme ambassadeur de Vichy chargé des prisonniers de guerre ne relève pas seulement de sa qualité d'ancien combattant : reçu dans les années 1930 par Hitler, Scapini avait été l'un des fondateurs du comité… Lire la suite
203.  SCHUMAN ROBERT (1886-1963)

Écrit par : André KASPI

… *Il fut l'un des principaux hommes d'État dans la France de l'après-guerre. Né de parents lorrains établis à Luxembourg, après des études dans les facultés de droit allemandes, il entreprit, au lendemain de la Grande Guerre, une carrière politique en France et se vit élire député de la Moselle dès 1919 ; de 1924 à 1938, il siégea à la Chambre des… Lire la suite
204.  SCHUMANN MAURICE (1911-1998)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *« Si vous vous taisiez subitement, l'ennemi pourrait en tirer une indication. » La voix de Maurice Schumann ne s'est éteinte que le 9 février 1998, près de cinquante-quatre ans après que le colonel américain Drexel-Biddle lui eut donné témoignage du rôle qu'exerçait, en mai 1944, le porte-parole de la France libre. De Londres, entre juillet 1940 et… Lire la suite
205.  SÉGUY GEORGES (1927- )

Écrit par : Christian SAUVAGE

… *Né à Toulouse d'un père cheminot membre du Parti communiste, Georges Séguy est devenu, après son certificat d'études, conducteur typographe, comme André Bergeron. En 1942, il adhère au Parti communiste. Responsable des Francs-Tireurs et Partisans français, il est arrêté deux ans plus tard par la Gestapo. À dix-sept ans il est déporté au camp de… Lire la suite
206.  SERVICE DU TRAVAIL OBLIGATOIRE (S.T.O.)

Écrit par : Guy ROSSI-LANDI

… *C'est en 1942-1943 que le Service du travail obligatoire (S.T.O.) a été organisé par une série de lois promulguées par le gouvernement de Vichy, à la demande des autorités allemandes. Dès 1941, la propagande allemande s'est efforcée d'attirer en Allemagne les travailleurs français, dont beaucoup étaient privés d'emploi. Au début de 1942, environ 60… Lire la suite
207.  S.F.I.O. (Section française de l'Internationale ouvrière)

Écrit par : François BROUSSE Universalis

…  et paysan (P.S.O.P.) sur une base révolutionnaire et pacifiste ; son influence restera limitée. *Après l'échec du Front populaire, la guerre est une dure épreuve pour les socialistes français : le P.S.O.P. disparaît et, en juin 1940, certains parlementaires S.F.I.O. votent les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. Cependant, le parti se réforme… Lire la suite
208.  SHOAH

Écrit par : Philippe BURRIN

Dans le chapitre "Les conditions de réalisation du génocide"  : … policiers allemands et de leur manque de connaissance du terrain. Il en alla un peu différemment en *France, où subsistait un gouvernement formellement souverain, en dépit de l'occupation de la moitié du pays. Le régime de Vichy se comporta, pour ce qui concernait les juifs, comme le firent la Bulgarie, la Roumanie et la Hongrie, pays dans la… Lire la suite
209.  SOUSTELLE JACQUES (1912-1990)

Écrit par : Christian DUVERGER

… cosmologique des anciens Mexicains. Le livre, publié l'année suivante, deviendra un classique. *Mais la guerre interrompt brusquement la trajectoire scientifique de Soustelle : militant de l'extrême gauche non communiste, il rallie le général de Gaulle et la France libre à Londres dès juillet 1940. Il reçoit la charge de coordonner les services… Lire la suite
210.  SPOLIATION DES ŒUVRES D'ART, France, (1940-1944)

Écrit par : Didier SCHULMANN

… *Le dossier du destin des œuvres d'art pendant l'Occupation a été rouvert publiquement à la fin de l'année 1995. La publication de l'enquête du journaliste Hector Feliciano Le Musée disparu et la traduction en français de la somme de l'historienne américaine Lynn H. Nicholas Le Pillage de l'Europe ont, d'entrée de jeu, alimenté le… Lire la suite
211.  SPORT (Disciplines) - Le rugby

Écrit par : Pierre LAGRUE

Dans le chapitre "Vichy interdit le XIII"  : … *Dans l'époque difficile de l'Occupation, le sport n'échappe pas aux dérives du temps. S'appuyant sur la volonté du commissariat général aux Sports de réduire les formes de professionnalisme, les quinzistes obtiennent, le 19 décembre 1941, la promulgation du décret « portant dissolution de l'association dite Ligue française de rugby à XIII ». Les… Lire la suite
212.  STATUTS DES JUIFS (1940-1944), France

Écrit par : Claude SINGER

… *D'octobre 1940 à la fin de 1942, l'État français adopta et publia au Journal officiel plus d'une centaine de textes juridiques, décrets et lois visant les juifs. En interdisant à ces derniers certaines professions et en les dépouillant d'une partie de leurs biens, les autorités de Vichy contribuaient indiscutablement à les affaiblir et à… Lire la suite
213.  STEHLIN PAUL (1907-1975)

Écrit par : Jean PLANCHAIS

… *Né à Hochfelden (Bas-Rhin), Paul Stehlin est sorti de Saint-Cyr en 1928. Attaché de l'air adjoint à Berlin de 1935 à 1939, il fait parvenir à Paris des avertissements sur la puissance croissante de la Luftwaffe. En mai 1940, il commande le groupe de chasse Roussillon. Il accompagne l'amiral Darlan lorsque celui-ci rencontre Hitler à Beauvais en… Lire la suite
214.  SUEZ AFFAIRE DE (1956)

Écrit par : Vincent GOURDON

  *Le 22 décembre 1956, le rembarquement du corps expéditionnaire franco-britannique à Port-Saïd (Égypte) illustre les nouveaux rapports de forces internationaux de l'après-1945. En nationalisant le 26 juillet 1956 le canal de Suez, le leader égyptien Nasser entendait affirmer la force du monde arabe et la fierté des nations… Lire la suite
215.  SYRIE

Écrit par : Jean-Pierre CALLOTPhilippe DROZ-VINCENTPhilippe RONDOTCharles SIFFERT Universalis

Dans le chapitre "Le mandat français"  : … par le nombre, durent capituler après des combats meurtriers. Le général Catroux, commandant des *Forces françaises libres du Levant, proclama, à la fin de 1941, l'indépendance du Liban et de la Syrie, sans rien changer, en fait, à l'administration française. Aussi, après l'élection en 1943 d'une chambre et d'un président, Sǔkri al-Quwwatlī (… Lire la suite
216.  TEITGEN PIERRE-HENRI (1908-1997)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… Né à Rennes le 29 mai 1908, fils d'un avocat qui fut aussi vice-président de l'Assemblée nationale, *Pierre-Henri Teitgen, agrégé de droit public, fut chassé de sa chaire de Montpellier par le gouvernement de Vichy. Sous le pseudonyme de Tristan, il fut l'un des quatre piliers du Comité général d'études, le Conseil d'État clandestin de la Résistance… Lire la suite
217.  TÉMOIGNAGE CHRÉTIEN

Écrit par : Robert de MONTVALLON

… *En 1941, au plus sombre de l'occupation allemande, Témoignage chrétien est né à Lyon, d'abord sous la forme de Cahiers clandestins. Il y en eut quatorze, complétés en 1943 par le Courrier français du Témoignage chrétien, qui se rapprochait de la formule du journal. Le premier Cahier eut pour auteur le père… Lire la suite
218.  THOREZ MAURICE (1900-1964)

Écrit par : Gérard PONTHIEU

… français en juillet 1930. Député de la Seine en 1932, il est réélu en 1936 sous le Front populaire. *Il continue à diriger le Parti communiste dans la clandestinité, dès 1940. Il participe aux travaux de la dissolution de la IIIe Internationale à Moscou en 1943. Délégué à l'Assemblée consultative provisoire (1944-1945), puis membre des… Lire la suite
219.  TILLON CHARLES (1897-1993)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… Un homme libre, un grand et beau caractère” : *en saluant par ces mots, en Conseil des ministres, le 13 janvier 1993, la mémoire de Charles Tillon, disparu quelques heures auparavant, le président de la République soulignait les traits marquants d'une vie de près d'un siècle dans lequel Charles Tillon fut tour à tour un mutin au nom de l'… Lire la suite
220.  LES TRENTE GLORIEUSES, livre de Jean Fourastié

Écrit par : Francis DEMIER

…  par des taux d'accroissement de 4 à 5  p. 100 pour la France sur presque une trentaine d'années. *La chronologie de l'ouvrage, qui privilégie la continuité du changement, associe deux périodes politiques généralement dissociées – la IVe et la Ve République – et laisse de côté la crise et la période postérieure à… Lire la suite
221.  TRICOT BERNARD (1920-2000)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

…  de l'E.N.A. – a été un rouage important de la décolonisation et de la République gaullienne. *Reçu auditeur au Conseil d'État en 1945, il traite d'indemnisations de dommages de guerre avant d'être chef de cabinet d'André Marie, éphémère président du Conseil en juillet-août 1948. Le Conseil d'État est sa maison durant quarante-trois ans ; tour… Lire la suite
222.  TUNISIE

Écrit par : Michel CAMAURoger COQUEJean GANIAGEClaude LEPELLEYRobert MANTRANKhadija MOHSEN-FINAN

Dans le chapitre "L'indépendance"  : … il présentait en avril 1950 visait à restituer aux Tunisiens la gestion de leurs propres affaires ; *mais il fut déçu par les propositions françaises. Au début de 1952, il engagea à nouveau le fer lorsque la démission d'un résident libéral, Louis Périllier, parut fermer la voie des négociations. Une nouvelle épreuve de force commençait. Le résident… Lire la suite
223.  UNE EXCEPTION ORDINAIRE (A. Bancaud)

Écrit par : Frédéric CHAUVAUD

…  hagiographique, publiée par Marcel Rousselet en 1957, restait un angle mort de cette recherche. *La visée d'Alain Bancaud, dans Une exception ordinaire. La magistrature en France (1930-1950), paru chez Gallimard (Paris) en 2002, consiste à aller au-delà d'une simple étude de la profession en saisissant à la fois la spécificité de la… Lire la suite
224.  URBANISME - L'urbanisme en France au XXe siècle

Écrit par : Simon TEXIER

Dans le chapitre "Une nouvelle doctrine urbaine"  : … *La politique urbaine menée à Paris par le gouvernement de Vichy, notamment sur le développement de l'équipement sportif de la ceinture, trouvera après guerre certains prolongements. La Ville de Paris avait ainsi confié à l'architecte Michel Roux-Spitz l'étude de nouveaux types d'immeubles de logements. Publiée en 1946, elle constitue la base… Lire la suite
225.  VAILLANT-COUTURIER MARIE-CLAUDE (1912-1996)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… L'Humanité, célèbre pour un refrain qui affirmait : « Nous bâtirons un lendemain qui chante. » *Membre des Jeunesses communistes depuis février 1934, veuve en 1937, dirigeante des Jeunes Filles de France en 1938, elle suivit la ligne du P.C.F. et vécut, à partir de 1939, avec Roger Ginsburger, dit Pierre Villon, architecte et dirigeant… Lire la suite
226.  VICHY RÉGIME DE

Écrit par : Jean-Pierre AZÉMA

*Entre juillet 1940 et août 1944, les Français eurent à supporter à la fois la sujétion de l'occupant allemand et les contraintes de plus en plus lourdes, au fil des ans, du régime le plus autoritaire et le plus répressif que la France ait connu au xxe siècle. Si la grande majorité des… Lire la suite
227.  VIETNAM

Écrit par : Philippe DEVILLERSPierre-Bernard LAFONT NGUYÊN TRÂN HUÂNMichèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENSMatthieu SALOMONStéphanie SOUHAITÉChristian TAILLARD Universalis

Dans le chapitre "Forces nouvelles"  : … triomphera aux élections au Conseil colonial de 1939. Après 1938, l'affaiblissement de la gauche en *France permet à l'administration coloniale de sévir plus facilement contre l'opposition. Lorsque survient le pacte germano-soviétique et la guerre en Europe (sept. 1939) et que Paris prononce la dissolution du Parti communiste et des organisations… Lire la suite
228.  VILLE - Les politiques de la ville

Écrit par : Véronique LE GOAZIOU

…  vont être conçues pour faire face à la crise aiguë du logement que connaît le pays. Dans *la France de 1945, les sans-logis ou les mal-logés se comptent par millions. Si l'on ajoute les effets de l'exode rural et du baby-boom, on estime qu'en 1965, sur 45 millions d'habitants, 33 millions vivront dans des villes et dans des logements...… Lire la suite
229.  VOTE DES FEMMES (France)

Écrit par : Bernard VALADE

  *En France, les femmes ont obtenu le droit de vote par une ordonnance du 21 avril 1944. La décision fut prise à l'issue d'un débat à l'Assemblée d'Alger où Fernand Grenier, représentant du Parti communiste, introduisit ce droit dans la discussion qui se bornait à envisager l'éligibilité. L'article premier de l'ordonnance… Lire la suite
230.  WEYGAND MAXIME (1867-1965)

Écrit par : Pierre GOBERT

…  Mémoires, 1950-1957). Lorsqu'il prend sa retraite, en 1935, il est remplacé par Gamelin. *Rappelé en activité sur sa demande en 1939, il est nommé, à soixante-douze ans, commandant en chef des forces françaises du Moyen-Orient, insuffisantes pour mener les vastes opérations envisagées un moment contre les gisements de pétrole de l'ennemi… Lire la suite
231.  WYBOT ROGER WARIN dit ROGER (1912-1997)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… Fondateur, *en 1944, de la Direction de la surveillance du territoire (D.S.T.), Roger Wybot la dirigea jusqu'en 1958, s'y montrant, selon Paris-Match, comme un « alliage infernal de Cagliostro et de Vidocq ». Né à Paris le 13 octobre 1912, Roger Warin fait des études scientifiques ; officier d'artillerie en 1936, il se bat pendant la… Lire la suite
232.  ZAY JEAN (1904-1944)

Écrit par : Serge BERSTEIN

…  au sein du Front populaire et sur son bellicisme pour le couvrir d’injures. Cette haine va lui coûter la vie. *Lorsque la guerre éclate en septembre 1939, Jean Zay donne sa démission du gouvernement pour remplir ses obligations militaires. Hostile à l’a rmistice qui se profile, il s’embarque sur le Massilia le 21 juin 1940 avec vingt-six… Lire la suite
233.  ZELLER MARIE-ANDRÉ (1898-1979)

Écrit par : Jean PLANCHAIS

… il s'engage dans l'artillerie comme simple soldat. À la fin de la guerre, il commande une batterie. *Officier dans ce qu'on appelait alors « les armes savantes », il poursuit sa carrière dans l'artillerie. Technicien et organisateur, il devient, à la veille de la dernière guerre, un des meilleurs spécialistes militaires des chemins de fer. Ainsi est… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média