BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

FRANCE, histoire, de 1871 à 1939

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  ACTION FRANÇAISE

Écrit par : Jean TOUCHARD Universalis

… plus étroit du terme, L'Action française est le titre d'un journal quotidien qui a paru en *France de 1908 à 1944 et dont le principal animateur était Charles Maurras (1868-1952). Mais l'Action française désigne aussi un mouvement qui est né plusieurs années avant 1908 et qui n'a pas disparu en 1944 ; l'histoire de ce mouvement, qui a… Lire la suite
2.  AFFAIRE DREYFUS

Écrit par : Sylvain VENAYRE

  *Passé en conseil de guerre en 1894 pour intelligence avec l'Allemagne, le capitaine Dreyfus est condamné grâce à de fausses preuves. Lorsque celles-ci sont découvertes, la défense d'Alfred Dreyfus s'organise. C'est « J'accuse », l'article du romancier Émile Zola, qui, le 13 janvier 1898, donne à l'affaire toute sa… Lire la suite
3.  AFFAIRE DREYFUS - (repères chronologiques)

Écrit par : Sylvain VENAYRE

… * Arrestation du capitaine Alfred Dreyfus, convaincu d’a voir livré des documents confidentiels à l’Allemagne. Le conseil de guerre condamne Dreyfus à la déportation à vie. Le commandant Picquart, chef du Bureau des renseignements de l’armée, découvre les fausses pièces du dossier d’accusation. Zola publie sa lettre ouverte « J’accuse » dans L’ Lire la suite
4.  AGRICULTURE - Agriculture et industrialisation

Écrit par : François PAPY

Dans le chapitre "La lente intensification de l'agriculture française du milieu du xixe au milieu du xxe siècle"  : … Au* milieu du xixe siècle, le territoire agricole français est cultivé à 58 p. 100 de sa surface, dont 4 p. 100 en vignes et 4 p. 100 en jardins, le reste, les « terres arables », étant consacré aux espèces annuelles et à la jachère. Les 42 p. 100 restant sont constitués de forêts, de prairies naturelles, de landes et de pâtis,… Lire la suite
5.  ALSACE-LORRAINE QUESTION D'

Écrit par : Françoise LÉVY-COBLENTZ Universalis

La question d'Alsace-Lorraine a hypothéqué les rapports entre la *France et l'Allemagne de 1879 à 1918. Elle a pesé également sur la vie politique intérieure des deux pays, exaltant chez l'un le nationalisme, chez l'autre le pangermanisme. En 1914, deux cent cinquante mille Alsaciens et Lorrains sont mobilisés dans… Lire la suite
6.  AMIENS CHARTE D' (1906)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Motion votée au IXe congrès confédéral de la C.G.T., tenu du 8 au 16 octobre 1906, la Charte d'Amiens est considérée comme le texte fondamental du syndicalisme révolutionnaire. La C.G.T. avait été créée au congrès de Limoges en 1895 par la Fédération des Bourses du travail (et à son initiative) et la Fédération des syndicats. Elle est… Lire la suite
7.  AMSTERDAM-PLEYEL MOUVEMENT

Écrit par : François BROUSSE

… *Le 27 mai 1932, Henri Barbusse et Romain Rolland, deux écrivains français qui avaient déjà manifesté leur opposition à la guerre de 1914-1918, lancent un appel pour un Congrès mondial contre la guerre. Cette initiative, dont la paternité historique revient à Barbusse, était encouragée, sinon suscitée par le Parti communiste français. De cette… Lire la suite
8.  ANARCHISME

Écrit par : Henri ARVONJean MAITRONRobert PARIS Universalis

Dans le chapitre "France"  : … *Avec le retour des proscrits de la Commune, la France redevint un des centres du mouvement ouvrier international. Le congrès ouvrier de Marseille, en 1879, donna naissance à un Parti des travailleurs qui regroupait toutes les familles socialistes. Mais les anarchistes le quittèrent définitivement lors du congrès régional du Centre qui se tint à… Lire la suite
9.  ANTISÉMITISME

Écrit par : Esther BENBASSA

Dans le chapitre "Les trois sources modernes du rejet"  : … la religion et de la civilisation chrétiennes (accusations réactivées lors de la révolution russe). *L'antijudaïsme religieux du xixe siècle est donc nettement contre-révolutionnaire, associé au clan « ultra ». Il est plus virulent que jamais sous la IIIe République, à partir de 1879, en réaction au programme de… Lire la suite
10.  ASSIETTE AU BEURRE L' (1901-1914)

Écrit par : Marc THIVOLET

… *Hebdomadaire de seize pages environ, tiré en couleurs, L'Assiette au beurre est l'aboutissement de la caricature sociale et de mœurs telle que Le RireLe Courrier français et Le Chambard socialiste l'ont approfondie et développée. La tendance anarchisante des créateurs de ce journal donne à la charge graphique… Lire la suite
11.  BASTID PAUL (1892-1974)

Écrit par : Paul MORELLE

… *Fils d'Adrien Bastid, député du Cantal petit-fils de Paul Devès, sénateur du même département et ministre de Gambetta, Paul Bastid mène parallèlement deux brillantes carrières, universitaire et politique. Ancien élève de l'École normale supérieure, il obtient les titres de docteur ès lettres, ès sciences politiques et économiques, ès sciences… Lire la suite
12.  BERGERY GASTON (1892-1974)

Écrit par : Paul MORELLE

… *Né à Paris, Gaston Bergery fait des études de droit avant d'entrer dans le monde de la politique en 1918, comme secrétaire de la commission des Réparations. Il garde de ce premier poste un vif attrait pour les affaires extérieures qui resteront, sa vie durant, au centre de ses préoccupations politiques. Chef de cabinet d'Édouard Herriot au… Lire la suite
13.  BLUM LÉON (1872-1950)

Écrit par : René GIRAULT

*Haï et injurié de son vivant par ses adversaires politiques comme rarement ce fut le cas dans la vie politique française, Léon Blum apparaît aujourd'hui, avec le recul du temps, comme un des acteurs principaux de l'évolution de la France vers la modernité et la justice sociale ; il est aussi à placer parmi les… Lire la suite
14.  BONAPARTISME

Écrit par : Jean-Pierre RIOUX

… *Phénomène spécifiquement français, le bonapartisme rend compte à la fois des pratiques politiques, économiques, sociales, culturelles des règnes de Napoléon Ier ou surtout de Napoléon III et de l'action politique des hommes ou des groupes qui entendent en transmettre l'héritage après 1870. Il s'oppose aux droites légitimistes et… Lire la suite
15.  BOURSES DU TRAVAIL

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *C'est sous la Révolution française, semble-t-il, que germe l'idée des Bourses du travail : il s'agissait de créer des organismes où seraient concentrées les offres et les demandes de main-d'œuvre. Mais elle ne se réalise que vers la fin du xixe siècle, en 1886, lorsque le Conseil municipal de Paris adopte un projet de créations… Lire la suite
16.  BRETAGNE

Écrit par : Léon FLEURIOTJean MEYERJean OLLIVRO

Dans le chapitre "Remous de la grande histoire"  : … porte-parole de l'empereur au Corps législatif, en est le symbole, mais meurt trop tôt en 1862. *Sous la IIIe République, les cartes électorales reflètent l'opposition des deux Bretagnes. À l'exception du Morbihan, le passage à la République s'opère aussi vite que dans le reste de la France lors des élections partielles de 1871 à 1875… Lire la suite
17.  BROSSOLETTE PIERRE (1903-1944)

Écrit par : Guillaume PIKETTY

…  premier à l'École normale supérieure en 1922. En juin 1925, il est reçu deuxième à l'agrégation d'histoire. *Au long des années 1920, Pierre Brossolette milite assidûment pour la Société des Nations, le rapprochement franco-allemand et l'idée de fédération européenne. Il fait partie des groupes de jeunes intellectuels proches du radicalisme qui… Lire la suite
18.  CANDIDE, journal

Écrit par : Pierre ALBERT

… *Hebdomadaire français qui parut du printemps de 1924 à l'été de 1944. La réussite des Nouvelles littéraires, lancées en octobre 1922 par la librairie Larousse, incita Joseph Arthème Fayard (1866-1936), fils du fondateur de la maison d'édition d'ouvrages populaires née sous le second Empire, à créer, en 1924, dans le même temps où il… Lire la suite
19.  C.F.T.C. (Confédération française des travailleurs chrétiens)

Écrit par : René MOURIAUX

*Le sigle C.F.T.C. représente deux réalités distinctes et cependant unies. La Confédération française des travailleurs chrétiens, c'est d'abord, de 1919 à 1964, l'expression syndicale du catholicisme social en France ; c'est ensuite, après la déconfessionnalisation majoritaire de la centrale, le rameau qui… Lire la suite
20.  C.G.T. (Confédération générale du travail)

Écrit par : Jean BRUHATRené MOURIAUX Universalis

*La Confédération générale du travail (C.G.T.) est née à Limoges en 1895. C'est une date essentielle du syndicalisme français : il faut attendre 1919, en effet, pour que se crée une autre confédération syndicale : la Confédération française des travailleurs chrétiens. Cependant, le monopole de la C.G.T.… Lire la suite
21.  CHANGE - Le système monétaire international

Écrit par : Henri BOURGUINAT

Dans le chapitre " Les grandes étapes du S.M.I."  : … de la livre sterling en 1931 qu'accompagne la création d'un fonds d'égalisation des changes. *La France qui, après la stabilisation Poincaré de 1926-1928, est revenue à l'étalon or et a constitué, en 1933, le « bloc or » avec la Belgique, les Pays-Bas, l'Italie, la Suisse et la Pologne, ne peut éviter l'éclatement du dispositif en 1935, et… Lire la suite
22.  COMMUNISME EN FRANCE - (repères chronologiques)

Écrit par : Olivier COMPAGNON

… * Le congrès de Tours consacre la scission de la S.F.I.O. et donne naissance à la Section française de l'Internationale communiste, rebaptisée Parti communiste (P.C.) en 1921 et Parti communiste français (P.C.F.) en 1943. Le Parti communiste remporte 26 sièges aux premières élections législatives auxquelles il participe, mais ne soutient pas le… Lire la suite
23.  CONGÉS PAYÉS, en bref

Écrit par : Jean-Marie PERNOT

…  tandis que la Belgique l'instaure par une loi du 8 juillet 1936, en même temps que la France. *La loi du 20 juin 1936 adoptée à la suite des accords Matignon instaure les congés payés pour tous les travailleurs. Elle ne fait pas que créer un droit social nouveau au devenir prometteur. Elle donne également le coup d'envoi d'une véritable… Lire la suite
24.  CONGRÈS DE TOURS

Écrit par : Olivier COMPAGNON

  *Du 25 au 30 décembre 1920 se tient à Tours le XVIIIe congrès du Parti socialiste unifié, Section française de l'Internationale ouvrière (S.F.I.O.). Il est consacré à la question qui agite le parti depuis le milieu de l'année précédente : l'acceptation ou non des vingt et une conditions imposées par le Komintern… Lire la suite
25.  CONSTITUTIONS FRANÇAISES - (repères chronologiques)

Écrit par : Christian HERMANSEN

…  restaure l'Empire. Ce régime autoritaire se parlementarise progressivement, entre 1860 et 1869. *Après la proclamation de la République, le 4 septembre 1870, une période de transition – marquée par la Commune de Paris et une longue résistance des droites hostiles à la République –, aboutit aux lois constitutionnelles des 24, 25 février et 16 … Lire la suite
26.  COT PIERRE (1895-1977)

Écrit par : Charles-Louis FOULON

… *Les hommes politiques de France ont le privilège d'être les plus diffamés et, pour faire ses classes, il faut commencer par être couvert de boue. » Ces constatations de 1939 reflètent le climat déchiré des années 1930, et c'est d'expérience que leur auteur, universitaire et homme de gouvernement, pouvait parier. Car Pierre Cot, s'il sut rassembler… Lire la suite
27.  CROIX LA

Écrit par : Robert de MONTVALLON

… *On ne voit plus assez aujourd'hui que La Croix fut une réussite étonnante et neuve. Elle a en effet plus de cent ans, étant née en juin 1883 sous la forme d'un quotidien (un mensuel l'avait précédé depuis 1880). Cent ans font oublier ce qu'a représenté d'audace l'initiative des religieux assomptionnistes (congrégation créée par le père d'… Lire la suite
28.  CROIX-DE-FEU

Écrit par : Jacques NOBÉCOURT

… *« L'association des combattants de l'avant et des blessés de guerre cités pour action d'éclat », dite « les Croix-de-Feu et Briscards », est créée en 1927 par l'homme de lettres Maurice d'Hartoy pour unir les anciens combattants titulaires de la croix de guerre dans une « grande force antirévolutionnaire et antidéfaitiste ». Elle est en fait au… Lire la suite
29.  DALADIER ÉDOUARD (1884-1970)

Écrit par : Armel MARIN

… *Resté dans l'histoire comme l'« homme de Munich » Édouard Daladier a été mêlé à d'autres graves événements. Maire de Carpentras en 1911, puis député en 1919, il le reste jusqu'en 1940 et le redevient de 1946 à 1958. En 1924, il rédige la partie consacrée à la Défense nationale du programme du Cartel des gauches. Ministre des Colonies puis de la… Lire la suite
30.  DARDANELLES EXPÉDITION DES (mars-déc. 1915)

Écrit par : Pierre GOBERT

… *Afin de rouvrir, par le Bosphore et la mer Noire, des communications faciles avec la Russie, les Britanniques (sous l'impulsion de Winston Churchill) ont imaginé, dès la fin de 1914, de porter un coup décisif à Constantinople. Il leur faut d'abord forcer le détroit des Dardanelles par une opération navale à laquelle la France accepte de participer… Lire la suite
31.  DAWES PLAN (1924)

Écrit par : Armel MARIN

… *Entré en vigueur le 1er septembre 1924, le plan Dawes demeurera en application jusqu'au 31 août 1929. Il est proposé par un comité d'experts sous l'autorité de l'intendant général américain Charles Dawes (1865-1951), nommé par la Commission des réparations et chargé de mener à bien les négociations qui suivent la politique de force de la… Lire la suite
32.  DÉMOCRATIE CHRÉTIENNE

Écrit par : Pierre LETAMENDIA Universalis

Dans le chapitre "Les premiers partis catholiques"  : … partis catholiques même « sociaux » de la démocratie chrétienne et de la démocratie tout court. En *France, la démocratie chrétienne dispose d'un patrimoine doctrinal d'importance, mais a du mal à s'imposer sur le plan politique, les catholiques votant massivement pour les partis situés à droite de la démocratie chrétienne, partis au demeurant non… Lire la suite
33.  DÉVALUATION POINCARÉ

Écrit par : Francis DEMIER

  *La France connaît un regain d'inflation au lendemain de la Première Guerre mondiale. L'augmentation des prix, constante, a été alimentée par la spéculation contre le franc, elle-même liée à la faible confiance des détenteurs de capitaux à l'égard des gouvernements et de leur capacité à stabiliser la monnaie. La chute du… Lire la suite
34.  DORIOT JACQUES (1898-1945)

Écrit par : Guy ROSSI-LANDI

… *Issu d'une modeste famille de l'Oise, ouvrier métallurgiste de Saint-Denis, Jacques Doriot adhère très jeune à la S.F.I.O. En 1920, il rallie la IIIe Internationale. Remplaçant par hasard un délégué malade, il devient suppléant au comité central des Jeunesses communistes ; c'est le début d'une belle carrière au sein du Parti communiste… Lire la suite
35.  DOUMER PAUL (1857-1932)

Écrit par :  Universalis

… Homme* d’État français, né le 22 mars 1857 à Aurillac (Cantal), mort le 7 mai 1932 à Paris. Fils de cheminot, lui-même ouvrier graveur, Joseph Athanase Paul Doumer s’élève rapidement dans l’échelle sociale : ancien élève du Conservatoire national des arts et métiers, licencié de mathématiques (1877) et licencié en droit (1878), enseignant, il… Lire la suite
36.  DREYFUS (AFFAIRE)

Écrit par : Vincent DUCLERT

L'affaire* Dreyfus, qui a duré près de douze années (1894-1906), occupe une place centrale dans l'histoire contemporaine de la France. Et son impact intellectuel et moral comme ses représentations sociales et culturelles en font un événement à échelle mondiale, un véritable passé-présent régulièrement… Lire la suite
37.  DU PREMIER EMPIRE À LA IIIe RÉPUBLIQUE - (repères chronologiques)

Écrit par : Sylvain VENAYRE

…  du second Empire. Défaite de Sedan (le 2) ; proclamation de la IIIe République (le 4). * Commune de Paris. Échec de la restauration monarchique. Lois constitutionnelles organisant les institutions de la IIIe République. Victoire républicaine aux élections législatives. Crise politique consacrant la supériorité du pouvoir du… Lire la suite
38.  EXTRÊME DROITE

Écrit par : Jean-Yves CAMUS

Dans le chapitre "Genèse idéologique de l'extrême droite"  : … droite, dont le fascisme se sépare toutefois par son vitalisme et sa valorisation du progrès. Dans* le dernier quart du xixe siècle se produit la marginalisation définitive du courant contre-révolutionnaire. Certes, les élections complémentaires du 2 juillet 1871, qui suivirent l'élection de l'Assemblée nationale du 8 février… Lire la suite
39.  FAURE SÉBASTIEN (1852-1942)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Fils de négociants, Sébastien Faure se prépare à entrer dans les ordres. Des revers de fortune et la mort de son père changent le cours de sa vie. Militant socialiste en 1885, il est candidat du Parti ouvrier français aux élections législatives de Bordeaux, puis se tourne vers le mouvement anarchiste dont il devient l'un des leaders. Opposé à la… Lire la suite
40.  FAYOLLE ÉMILE (1852-1928) maréchal de France

Écrit par : Armel MARIN

… *Artilleur et polytechnicien, nommé professeur à l'école de Guerre en 1904. Après avoir participé, au début de la Première Guerre mondiale, à la défense de Nancy, Émile Fayolle reçoit le commandement de la VIe Armée à la bataille de la Somme en 1916, où il se distingue. En 1917, il est à la tête des troupes d'intervention franco-anglaises… Lire la suite
41.  FAYSĀL Ier (1885-1933) roi d'Irak (1921-1933)

Écrit par :  Universalis

…  par un soutien réciproque pour la création d'un État arabe constitué essentiellement de la Syrie. *Mais, en 1919, quand Faysal se rend à Paris pour participer à la conférence de paix, il prend clairement conscience du fait que les Français sont décidés à établir une sphère d'influence au Liban et en Syrie. Il comprend qu'il doit faire des… Lire la suite
42.  FERRY JULES (1832-1893)

Écrit par : Jean GARRIGUES

Dans le chapitre "Le fondateur de la IIIe République"  : …  ». Hostile à la Commune de Paris, il fuit, dès le premier jour, cette ville qui ne l'aime pas. *Nommé préfet de la Seine le 24 mai 1871, il démissionne de sa charge le 5 juin, à la suite de la répression de la Commune. Ce n'est d'ailleurs pas à Paris mais dans les Vosges qu'il est élu représentant à l'Assemblée nationale, le 8 février 1871. Il… Lire la suite
43.  FOCH FERDINAND (1851-1929) maréchal de France

Écrit par : André DAUBARD

… *Né à Tarbes, il fait de solides études au collège des jésuites de Saint-Étienne puis de Metz. Il entre ensuite à l'École polytechnique d'où il sortira en 1873 dans l'artillerie. Foch est admis à l'École supérieure de guerre en 1885. En 1893, il est au 3e bureau de l'état-major, puis devient professeur d'histoire militaire et de tactique… Lire la suite
44.  FRACHON BENOÎT (1893-1975)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Né dans une petite commune proche de Saint-Étienne, Benoît Frachon est issu d'une famille de mineurs. Militant ouvrier dès 1909, il participe à la grève des métallurgistes pour la reconnaissance du droit syndical en 1910. À cette époque il adhère au syndicalisme révolutionnaire et participe aux activités d'un petit groupe anarchiste. La déclaration… Lire la suite
45.  FRANC FRANÇAIS

Écrit par : Dominique LACOUE-LABARTHE

Dans le chapitre "De l'Union latine à l'étalon or"  : … le bimétallisme, en fait et en droit, l'Union latine se contente d'une solution tronquée : *la France suspend la libre frappe de l'argent (loi du 5 août 1876), ramenant les pièces d'argent au rang de monnaies divisionnaires, et l'Union latine entre en léthargie en endossant cette décision deux ans plus tard. Dans les faits, l'étalon or est… Lire la suite
46.  FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

Écrit par : Jean BRUHAT

Dans le chapitre "Une phase de recueillement"  : … influence des milieux d'affaires et de finances... Un nouvel Empire colonial cherche sa voie. *Les années qui suivent immédiatement la chute du second Empire sont une période de « recueillement » et d'« effacement », selon l'expression des contemporains. Si, économiquement, la France n'est guère affaiblie par la guerre et ses conséquences,… Lire la suite
47.  FRANCE (Histoire et institutions) - Le temps des révolutions

Écrit par : Sylvain VENAYRE

Dans le chapitre "Refaire la Révolution (1848-1880)"  : … le contexte troublé de la défaite militaire, de l'occupation du territoire, du siège de Paris et *de la Commune de 1871, l'accouchement des institutions et, plus encore, de leur pratique, fut douloureux. Face à la débâcle des partisans de l'Empire et à la faiblesse de ceux de la monarchie, les hommes de la IIIe République se scindèrent… Lire la suite
48.  FRANCE : CONSTITUTION DU SECOND EMPIRE COLONIAL - (repères chronologiques)

Écrit par : Sylvain VENAYRE

… * Prise d'Alger, début de la deuxième colonisation française. Reddition d'Abd el-Kader. Annexion de la Cochinchine. Protectorat sur le Cambodge. Protectorat sur la Tunisie. Occupation des territoires parcourus par Savorgnan de Brazza autour du fleuve Congo. Protectorat sur l'Annam et annexion définitive du Tonkin. Décret organisant les possessions… Lire la suite
49.  FRANCHET D'ESPEREY LOUIS FÉLIX (1856-1942) maréchal de France

Écrit par : Pierre GOBERT

… *Au début de sa carrière militaire, Franchet d'Esperey s'était distingué en Algérie, en Tunisie, en Chine (contre les Boxers) et au Maroc (Oued Zem, Mogador, Tadla). En août 1914, commandant du Ier corps d'armée sous Lanrezac, il retarde l'avance allemande à Guise. Puis à la tête de la Ve armée, il joue un rôle capital dans la… Lire la suite
50.  FRANC-MAÇONNERIE

Écrit par : Roger DACHEZLuc NEFONTAINE

Dans le chapitre "Franc-maçonneries latine et anglo-saxonne"  : … lance d'un idéal républicain, laïque et universaliste, un conflit maçonnique va se nouer. Lorsque,* en 1877, au terme de cette évolution intellectuelle et morale, le Grand Orient de France décide de renoncer pour ses membres à l'obligation de croire en Dieu, la maçonnerie anglaise saisit l'occasion pour consommer officiellement la rupture. De… Lire la suite
51.  FRANÇOIS-PONCET ANDRÉ (1887-1978)

Écrit par : Armand BÉRARD

… *La personnalité d'André François-Poncet, germaniste, journaliste, député, ambassadeur, académicien, est tout aussi marquante que le caractère dramatique des événements auxquels il fut mêlé. Jeune lycéen, il avait été envoyé par son père magistrat étudier outre-Rhin. Normalien, il avait passé brillamment l'agrégation d'allemand. Journaliste, il fut… Lire la suite
52.  FRONT POPULAIRE, en bref

Écrit par : Olivier COMPAGNON

  *La victoire du Rassemblement populaire aux élections législatives d'avril-mai 1936 est le produit de la coalition antifasciste formée par les socialistes, les communistes et les radicaux, à la suite du 6 février 1934. Des quatre gouvernements de Front populaire qui se succèdent entre juin 1936 et novembre 1938, le plus… Lire la suite
53.  FRONT POPULAIRE

Écrit par : Serge BERSTEIN

Depuis* le début des années 1930, la France est confrontée à une crise multiforme, à la fois économique, politique, sociale et morale, marquée par une profonde dépression, une poussée du chômage, une chute des revenus, une perte de confiance dans la démocratie parlementaire et une impuissance des… Lire la suite
54.  GAMELIN MAURICE (1872-1958)

Écrit par : Pierre GOBERT

… *Né dans une famille d'officiers, et sorti major de Saint-Cyr en 1893, Gamelin fait partie de l'état-major de Joffre. C'est lui qui rédige, sinon le fameux ordre du jour de la Marne, du moins les instructions qui aboutissent à la grande victoire du 8 septembre 1914 ; c'est encore lui qui commande la 2e brigade de chasseurs à pied à la… Lire la suite
55.  GAUCHE EN FRANCE - (repères chronologiques)

Écrit par : Olivier COMPAGNON

… * Réunie en congrès à Tours, la Section française de l'Internationale ouvrière (S.F.I.O.) se scinde en deux partis. Majoritaires, les partisans de l'adhésion à la IIIe Internationale créent la Section française de l'Internationale communiste (le futur Parti communiste), tandis que la minorité menée par Léon Blum demeure au sein de la S.F.… Lire la suite
56.  GOUIN FÉLIX (1884-1977)

Écrit par : Jean-Pierre RIOUX

… *Né à Peypin (Bouches-du-Rhône), fils d'instituteur, Félix Gouin, après des études au lycée de Marseille et à la faculté de droit d'Aix, s'inscrit au barreau de Marseille en 1907 et y fait toute sa carrière d'avocat, plaidant pour les syndicats ouvriers avant de mêler le civil et les procès d'affaires. Dès 1902, il est militant socialiste et s'… Lire la suite
57.  GRAVE JEAN (1854-1939)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Né dans le Puy-de-Dôme, Jean Grave suit à Paris l'enseignement des Frères des écoles chrétiennes jusqu'à l'âge de onze ans. Mis en apprentissage, il se forme lui-même grâce à de nombreuses lectures. Jean Grave succède à son père comme cordonnier en 1876 et commence à fréquenter assidûment les milieux politiques. Converti à l'anarchisme, il anime un… Lire la suite
58.  GRÈVE

Écrit par : Hélène SINAY Universalis

Dans le chapitre "Les mouvements sociaux en France"  : … le célèbre mémoire du docteur Louis René Villermé à l'Académie des sciences morales et politiques. *Après le développement du syndicalisme (autorisé depuis 1884), après la création en 1895 de la Confédération générale des travailleurs (C.G.T.), après la célèbre charte d'Amiens de 1906, est exaltée l'action directe, c'est-à-dire l'émancipation des… Lire la suite
59.  GRINGOIRE, journal

Écrit par : Pierre ALBERT

… *Reprenant la formule du Candide de Fayard, Horace de Carbuccia fonda Gringoire en 1928. Né à Paris en 1891, d'origine corse — il fut même député d'Ajaccio en 1932 —, apparenté au romancier Marcel Prévost et au préfet de police Jean Chiappe, Carbuccia était déjà directeur de la Revue de France, lancée en 1921, et… Lire la suite
60.  GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)

Écrit par : Marc FERRO

…  chacun, exprimé ou non, que son propre pays soit battu, et ceci pour le salut de ce dernier. Si en *France et en Italie des groupes catholiques, très restreints il est vrai, souhaitent la défaite de leur pays pour que le châtiment de Dieu s'abatte sur une nation qui a persécuté l'Église quelques années auparavant lors de la loi de Séparation ; si… Lire la suite
61.  GUERRE MONDIALE (SECONDE)

Écrit par : Henri MICHEL

… de la Petite Entente (Roumanie, Yougoslavie) ont pratiquement adopté une attitude de neutralité. La *France ne peut compter à l'est que sur la Pologne, dont l'éloignement constitue un sérieux obstacle. Le pacte germano-soviétique a provisoirement supprimé la menace d'un deuxième front oriental dangereux pour l'armée allemande, tout en faisant peser… Lire la suite
62.  GUESDE JULES (1845-1922)

Écrit par : Madeleine REBÉRIOUX

*Le nom de Jules Guesde est indissolublement lié à un courant historique du socialisme français, le guesdisme, qui apparaît dans les années 1880 et qui a joué un rôle important dans la fondation de la Section française de l'Internationale ouvrière (S.F.I.O.) en 1905. « Le socialisme fait homme » : ainsi… Lire la suite
63.  HERRIOT ÉDOUARD (1872-1957)

Écrit par : Armel MARIN

… *Trois décennies après sa mort, Herriot apparaît déjà comme l'homme d'un moment de l'histoire française, la IIIe République, qu'il perpétua jusque sous la IVe : démocratie parlementaire, liberté de la presse et de réunion, liberté syndicale à ses débuts, libéralisme économique, liberté de pensée et laïcité. Ces principes, qu'il… Lire la suite
64.  HERVÉ GUSTAVE (1871-1944)

Écrit par : Pierre ALBERT

… *D'origine relativement modeste, Gustave Hervé commença sa carrière dans l'enseignement comme surveillant, puis comme professeur d'histoire à Rodez en 1897. Son militantisme dreyfusard et son anticléricalisme, ses opinions ultra-démocratiques lui valurent d'être deux fois muté. Professeur au collège de Sens en 1900, il collabora au Travailleur Lire la suite
65.  HUMANITÉ L'

Écrit par : Thierry PFISTER Universalis

… *La presse socialiste est née relativement tard et a toujours eu une vie difficile. Son essor date de la fin des années 1880. Le premier numéro de L'Humanité, présentée comme « journal socialiste », parut le 18 avril 1904. Au sein de sa rédaction figuraient notamment René Viviani, Aristide Briand, Jean Longuet et Albert Thomas ; le… Lire la suite
66.  ILLUSTRATION L'

Écrit par : Christine BARTHET

… *Revue hebdomadaire dont la carrière fut exceptionnellement longue (plus d'un siècle). Fondée en 1843 sur le modèle de l'Illustrated London NewsL'Illustration s'est toujours située à l'avant-garde par sa présentation et ses méthodes d'impression, ses responsables n'hésitant pas à faire appel aux dernières innovations techniques.… Lire la suite
67.  IMPÔT SUR LE REVENU (France)

Écrit par : Bernard VALADE

  *L'impôt sur le revenu fut l'Arlésienne de l'histoire financière de la IIIe République. Il avait été envisagé dès le mois de décembre 1871 au grand scandale de Thiers. Les projets Bourgeois-Doumer (1896), Caillaux (1900), Rouvier (1903) se heurtèrent à l'hostilité du Sénat. On y dénonça un retour à l'Ancien… Lire la suite
68.  JAURÈS JEAN (1859-1914)

Écrit par : Madeleine REBÉRIOUX

*Le réveil des études jaurésiennes a mis en évidence, après une longue période vouée surtout à l'hagiographie, parfois même à l'oubli, l'importance exceptionnelle du fondateur de L'Humanité. Au portrait du vieux socialiste barbu, aux échos de son éloquence chaleureuse, plus ou moins démodée, se… Lire la suite
69.  JE SUIS PARTOUT

Écrit par : Pierre-Robert LECLERCQ

… *Fondé en 1930 par les éditions Arthème Fayard, l'hebdomadaire Je suis partout a pour vocation principale de donner un compte rendu des événements internationaux. Parmi les premiers collaborateurs, on relève Pierre Gaxotte, Miguel Zamacoïs, Jean Giraudoux, Lucien Rebatet, Robert Brasillach, Claude Roy, Pierre Halévy, Drieu La Rochelle. Peu… Lire la suite
70.  JOFFRE JOSEPH (1852-1931) maréchal de France

Écrit par : André DAUBARD

… *Fils d'un petit propriétaire viticulteur, Joseph Joffre fait de brillantes études et, grâce à l'aide de ses compatriotes, prépare l'École polytechnique où il entre, benjamin de sa promotion. Lieutenant, puis capitaine au 1er génie à Versailles, il participe à la reconstruction de l'enceinte fortifiée de Paris. Prématurément veuf, il… Lire la suite
71.  JOUFFA YVES (1920-1999)

Écrit par : Madeleine REBÉRIOUX

…  à 1991, à la présidence de la Ligue française pour la défense des droits de l'homme et du citoyen. *Yves Jouffa est né à Paris le 20 janvier 1920, dans une famille juive de petits commerçants. Son père, qui sera naturalisé français aux alentours des années 1930, était venu en France avant 1914 pour échapper à l'antisémitisme tsariste ; il a voté… Lire la suite
72.  JOUHAUX LÉON (1879-1954)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Né à Aubervilliers, d'un père ancien communard, employé dans une manufacture de tabac, Léon Jouhaux, après avoir obtenu son certificat d'études et préparé l'École des arts et métiers, est embauché d'abord dans une serrurerie ; puis il rejoint son père à la manufacture. Il a alors seize ans et fréquente les groupes anarchistes. En 1901, il est… Lire la suite
73.  LAFARGUE PAUL (1842-1911)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Né à Santiago de Cuba, Français de souche bordelaise, Paul Lafargue se vante de réunir en lui le sang de trois races opprimées : les races juive, caraïbe, mulâtre. Pendant qu'il poursuit ses études à la faculté de médecine de Paris, il collabore au journal La Rive gauche, de tendance proudhonienne. Comme il participe au premier Congrès… Lire la suite
74.  LAÏCITÉ

Écrit par : Jean BAUBÉROTÉmile POULAT

Dans le chapitre "La construction de la laïcité française"  : … *Le conflit prend une tournure dramatique avec la défaite de 1871. Les deux France paraissent irréconciliables, alors que le pays a un besoin urgent d'unité nationale. La République a été proclamée mais le camp clérical tente de restaurer la monarchie. Il échoue. C'est la « République des républicains ». Le catholicisme ne joue plus le rôle qui lui… Lire la suite
75.  LA ROCQUE FRANÇOIS DE (1885-1946)

Écrit par : Jacques NOBÉCOURT

… *Fils de général et frère d'officiers, François de La Rocque sort de Saint-Cyr en 1907. Durant la Première Guerre mondiale, il se trouve dans l'Atlas marocain. Grièvement blessé, en 1916, il rejoint le front de France. Après un passage à l'état-major du maréchal Foch, il suit Weygand en Pologne, au cours de la campagne contre l'Armée rouge, puis… Lire la suite
76.  LAVAL PIERRE (1883-1945)

Écrit par : Armel MARIN

… *Fils d'un petit cafetier d'Auvergne, Pierre Laval dut travailler pour payer ses études qui lui permirent, en 1907, de s'inscrire au barreau de Paris. Venu de l'extrême gauche, mais dépourvu d'idéalisme, il s'affranchit de tous les partis pour faire carrière grâce à des amitiés personnelles. Avocat, conseiller de nombreux syndicalistes, il est élu… Lire la suite
77.  LEBRUN ALBERT (1871-1950)

Écrit par :  Universalis

… Homme *d'État français, né le 29 août 1871 à Mercy-le-Haut (Meurthe-et-Moselle), mort le 6 mars 1950 à Paris. Albert Lebrun accomplit sa scolarité au lycée de Nancy avant d'entrer à l'École polytechnique, dont il sort major, puis à l'École nationale supérieure des mines. Élu député de la Lorraine à partir de 1900, puis sénateur à partir de 1920,… Lire la suite
78.  LÉGALISATION DES SYNDICATS (France)

Écrit par : Jean-Marie PERNOT

  *Huit années de débats parlementaires ont été nécessaires pour aboutir à la loi dite « Waldeck-Rousseau » rendant légales les organisations professionnelles ouvrières et patronales en 1884. Rompant avec l'idéologie individualiste de la loi Le Chapelier (17 juin 1791), qui supprimait les corporations et proscrivait toute… Lire la suite
79.  LIBAN

Écrit par : André BOURGEYPhilippe DROZ-VINCENTElizabeth PICARD Universalis

Dans le chapitre "Les communautés"  : … des troubles en 1860 et l'ampleur des massacres de chrétiens dans le Chouf et à Damas suscitent *l'intervention d'un corps expéditionnaire français et l'octroi par la Sublime Porte, en 1864, d'une autonomie garantie par six puissances européennes. Ainsi naît un système politique original, fondé sur la représentation des communautés. Tandis que… Lire la suite
80.  LOCARNO ACCORDS DE (1925)

Écrit par : Armel MARIN

… *À l'issue d'une conférence internationale qui réunissait les représentants de la France (Briand), de l'Allemagne (Stresemann), de la Belgique (Vandervelde), de la Grande-Bretagne, de la Tchécoslovaquie et de la Pologne, une série d'accords étaient signés à Locarno en Suisse, les 15 et 16 octobre 1925. Le plus important de ces traités établissait le… Lire la suite
81.  LOGEMENT SOCIAL

Écrit par : Susanna MAGRI

Dans le chapitre "Les projets réformateurs"  : … la conjoncture politique plus que le déséquilibre du marché immobilier. Ainsi, l'arrivée *au pouvoir des républicains « progressistes » en 1879 est propice à la mobilisation des réformateurs libéraux, qui imprimeront à la loi du 30 novembre 1894 une orientation faiblement interventionniste, le rôle de l'autorité publique se limitant à… Lire la suite
82.  LONDRES MÉTRO DE

Écrit par : Bernard VALADE

…  et le Metropolitan District. Le métro londonien, initialement à vapeur, fut électrifié en 1890. *À Paris, les premiers chantiers ne s'ouvrirent qu'en 1898, deux ans après la mise en service du premier métro sur le continent, à Budapest. Les projets français, conçus par Brame et Flachat, remontaient cependant à 1855, mais leur réalisation buta… Lire la suite
83.  LORRAINE

Écrit par : André HUMBERTColette RENARD-GRANDMONTAGNERené TAVENEAUX

Dans le chapitre "La Lorraine dans le monde contemporain"  : … En créant la « terre impériale » d'Alsace-Lorraine (Reichsland Elsass-Lothringen), le* traité de Francfort divisait la Lorraine, dont il rattachait le nord-est à l'Empire allemand. Dans leur ensemble, les pays mosellans conservèrent à l'égard de la France une indéfectible fidélité ; cependant, l'influence d'une forte minorité… Lire la suite
84.  LOUBET ÉMILE (1838-1929)

Écrit par :  Universalis

… Homme *d'État français, né le 31 décembre 1838 à Marsanne (Drôme), mort le 20 décembre 1929 à Montélimar. Avocat de formation, élu député en 1876, Émile Loubet défend la cause républicaine et œuvre plus particulièrement pour une école primaire laïque, gratuite et obligatoire. Élu au Sénat en 1885, il est ministre des Travaux publics de décembre 1887… Lire la suite
85.  LUMIÈRES

Écrit par : Jean Marie GOULEMOT

Dans le chapitre "Rousseau contre Voltaire"  : … que l'utilisation des Lumières dans le débat idéologique du siècle n'est pas encore chose acquise. *En 1878, la célébration du premier centenaire de la mort de Voltaire et de Rousseau illustre les hésitations et les limites d'un usage militant. Voltaire est exalté pour son apologie de la tolérance, son anticléricalisme, son engagement au service de… Lire la suite
86.  MADAGASCAR

Écrit par : Marie Pierre BALLARINChantal BLANC-PAMARDHubert DESCHAMPSBakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANAPaul LE BOURDIECDavid RASAMUEL Universalis

Dans le chapitre "La conquête de Madagascar par la France (1883-1896)"  : … archives, de donner une analyse beaucoup plus exacte de cette période d'affrontement franco-hova.* Du côté français, la préparation de l'expédition s'est déroulée dans l'enthousiasme populaire entretenu par une propagande anti-merina systématique, laissant croire que la République partait « pour reconquérir une terre française depuis Louis XIV et… Lire la suite
87.  MAGINOT LIGNE

Écrit par : Jean DELMAS

… *Le sénateur André Maginot était ministre de la Guerre depuis trois semaines quand il défendit, devant le Parlement, le projet de défense des frontières proposé par ses prédécesseurs ; il le fit adopter le 14 janvier 1930. C'est pourquoi il a laissé son nom à ce système de fortification permanente dont la pénible gestation divisa le Haut… Lire la suite
88.  MALON BENOÎT (1841-1893)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Né dans une famille de journaliers, Benoît Malon, dès l'âge de sept ans, travaille aux champs. Autodidacte, il monte à Paris en 1863 et se fait embaucher dans une teinturerie de Puteaux ; il y anime en 1866 la grande grève des ouvriers teinturiers. Adhérent à l'Internationale dès la création de la section parisienne, il est aussi un partisan de la… Lire la suite
89.  MANDEL GEORGES (1885-1944)

Écrit par : Cécile MÉADEL

… *Plus que par sa pensée ou ses fonctions politiques, Georges Mandel marque l'entre-deux-guerres par sa personnalité : brillant, lucide, influent, courageux, énergique, combatif, paradoxal, orgueilleux... il n'obtint jamais les postes auxquels ses qualités et sa réputation auraient pourtant dû le conduire. Il conserve encore une notoriété sans… Lire la suite
90.  MANIFESTATION

Écrit par : Danielle TARTAKOWSKY

Dans le chapitre "Le cas français"  : … particuliers s'étend, naturellement, aux « mouvements de la rue » qui, depuis 1789, ont fait et défait les régimes.* Le régime tient le suffrage universel combiné aux conquêtes démocratiques des années 1880 (lois scolaires, liberté de la presse, liberté de réunion...) pour le seul cadre légal permettant à chacun d'exprimer et donc de « manifester »… Lire la suite
91.  MARJOLIN ROBERT (1911-1986)

Écrit par : Christian SAUVAGE

… *À l'époque du Front populaire, Robert Marjolin se définit « à la fois comme socialiste et libéral ». Il explique : « Le socialisme me paraissait essentiel parce que nous vivions dans une société inégalitaire qui ne comportait ni salaire minimal, ni sécurité sociale, ni éducation gratuite. Et j'étais libéral parce que, au fond, j'avais vu les États-… Lire la suite
92.  MARNE PREMIÈRE BATAILLE DE LA (6-12 sept. 1914)

Écrit par :  Universalis

  *Offensive conjuguée, du 6 au 12 septembre 1914, de l'armée française et du corps expéditionnaire britannique, la première bataille de la Marne arrête la progression des Allemands qui ont envahi la Belgique et le nord-est de la France et se trouvent alors à moins de 50 kilomètres de Paris. Cette victoire ruine les plans… Lire la suite
93.  MARNE SECONDE BATAILLE DE LA (15-18 juill. 1918)

Écrit par :  Universalis

  *C'est la dernière grande offensive allemande de la Première Guerre mondiale. Fort du succès des quatre vastes offensives qu'il a menées en France de mars à juin 1918, le chef du commandement suprême allemand, le général Ludendorff, en lance une nouvelle, mais cette fois destinée à faire diversion, afin d'éloigner les… Lire la suite
94.  MARX KARL (1818-1883)

Écrit par : Étienne BALIBARPierre MACHEREY

Dans le chapitre "La Commune, la fin de l'Internationale, les dernières œuvres (1871-1883)"  : … la première période de l'histoire du mouvement ouvrier organisé. Du point de vue de Marx, la guerre *franco-allemande de 1870 présente un redoutable dilemme : –  Elle annonce, quelle qu'en soit l'issue, la chute de Napoléon III, la fin du bonapartisme en France et la fin de son influence sur l'Europe : elle implique du même coup la réalisation de l'… Lire la suite
95.  MAURRAS CHARLES (1868-1952)

Écrit par : Pierre-Robert LECLERCQ

… *Arrivant à Paris, après de brillantes études au collège religieux d'Aix, le jeune Charles Maurras, d'une famille de petite bourgeoisie provençale, débute obscurément dans le journalisme. Quatre ans plus tard, dans la royaliste Gazette de France, il fera vraiment ses premières armes ; mais de dix-huit à vingt-deux ans, ce qui le préoccupe… Lire la suite
96.  MEDEF (Mouvement des entreprises de France), ex-C.N.P.F.

Écrit par : Olivier MÉRIAUX

Dans le chapitre "La difficile émergence d'une confédération patronale"  : … défendant fermement son indépendance à l'égard de toute tentative de concentration des pouvoirs. *Un début de centralisation s'esquisse en 1901, lorsque le Comité des forges crée l'U.I.M.M., organe spécialisé dans le traitement des problèmes sociaux, qui verra son rôle s'accentuer lorsque sera votée en 1919 la première loi sur les conventions… Lire la suite
97.  MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

Écrit par : André BOURDEGeorges DUBYClaude LEPELLEYJean-Louis MIÈGE Universalis

Dans le chapitre "Au temps du partage colonial (1875-1914)"  : … les accords de 1887 regroupant l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni pour le maintien du statu quo. *La France, isolée, doit renoncer à ses desseins méditerranéens ; elle se tourne alors vers l'Afrique noire, l'Asie ou Madagascar. Les accords de 1887 sont le pendant du congrès de Berlin de 1878 ; ils « gèlent » pour près de quinze ans la politique… Lire la suite
98.  MICHELIN ALFRED (1883-1975)

Écrit par : Pierre LIMAGNE

… Lorrain* de cœur et de tempérament, Alfred Michelin, né à Wassu (Haute-Marne), a passé une bonne partie de sa jeunesse dans le sud-ouest de la France, où son père, qui appartenait à la fonction publique, avait été muté. Après ses études secondaires au lycée de Bordeaux, il entame ses études universitaires dans cette ville, et les poursuit à Paris,… Lire la suite
99.  MOCH JULES (1893-1985)

Écrit par : Jean-Claude MAITROT

… être de nombreuses fois ministre, sous la IIIe République comme sous la IVe. *Né à Paris le 15 mars 1893, fils du colonel Gaston Moch – fervent défenseur du capitaine Dreyfus  –, il entre à l'École polytechnique en 1912. Il porte l'uniforme pendant huit années consécutives. Il entre ensuite, en 1920, dans l'industrie privée,… Lire la suite
100.  MODERNISME, catholicisme

Écrit par : Émile POULAT

Dans le chapitre "Les données"  : … *En France, de façon schématique, on peut distinguer trois tendances majeures : les progressistes se persuadent qu'une telle conversion se limite à la maîtrise d'une discipline, sans mettre en cause l'édifice théologique (Mgr Batiffol, le père Lagrange, le père de Grandmaison) ; les modernistes pensent qu'elle impose une révision… Lire la suite
101.  MONNET JEAN (1888-1979)

Écrit par : Pierre GERBET

Dans le chapitre "Une méthode d’action"  : … tout un homme d'action qui réfléchissait sur son action et avait très tôt élaboré une « méthode ». *Durant la Première Guerre mondiale, membre de la mission commerciale française de Londres, il avait été frappé par l'incohérence de la politique des Alliés dans le domaine du ravitaillement. Il suggéra la mise en commun du tonnage maritime, raréfié… Lire la suite
102.  MUNICH (ACCORDS DE)

Écrit par : Georges-Henri SOUTOU

… *Avec le rattachement au Reich des trois millions d'Allemands des Sudètes, les accords de Munich du 29 septembre 1938 marquent une étape décisive dans le programme d'expansion de l'Allemagne nazie. Avant l'Anschluss, les revendications de ces derniers ne portaient que sur un degré plus large d'autonomie. Mais, le 24 avril 1938, un congrès des… Lire la suite
103.  MUTINS DE LA MER NOIRE

Écrit par : René LEMARQUIS

… *En 1919, et particulièrement en avril, des mutineries de marins français éclatent en mer Noire. Quelle était la situation dans cette Russie méridionale un an après octobre 1917 ? La Russie connaît à la fois la guerre civile et l'intervention étrangère. En Ukraine, les Allemands soutiennent l'hetman Skoropadski qui sera vite éliminé par… Lire la suite
104.  NATALISME

Écrit par : Hervé LE BRAS

Dans le chapitre "Origine du natalisme"  : … traditionnelles et de régimes politiques anciens ont été favorables à une natalité élevée, mais *le natalisme en tant que doctrine politique et d'État n'apparaît qu'à la fin du xixe siècle en France. On a souvent mis cette naissance du natalisme en rapport avec la baisse précoce de la natalité en France (en 1896 et 1897, les… Lire la suite
105.  OLYMPIADES POPULAIRES

Écrit par : Pierre LAGRUE

…  colonialisme et utilise le sport comme un opium du peuple servant à maintenir la paix sociale. En *France, la Fédération sportive athlétique socialiste naît en 1909 sous l'impulsion de la Section française de l'Internationale ouvrière (S.F.I.O.) ; elle devient en 1913 la Fédération socialiste des sports et gymnastique (F.S.S.G.), pour entériner l'… Lire la suite
106.  OPINION PUBLIQUE

Écrit par : Patrick CHAMPAGNE

Dans le chapitre "L'opinion publique et le suffrage universel"  : … dans la rue, et qui prétend être la « véritable » opinion du peuple, et même l'Opinion du Peuple. *Au cours de l'entre-deux-guerres, et notamment sous le Front populaire, on assistera à la fois à une multiplication des manifestations de rue et à une sorte de surenchère dans la taille de celles-ci : il s'agit de « faire nombre » pour impressionner… Lire la suite
107.  PARIS

Écrit par : Jean-Pierre BABELONMichel FLEURYFrédéric GILLIDaniel NOINJean ROBERTSimon TEXIERJean TULARD

Dans le chapitre "Les occasions manquées de l'extension"  : … mondiale – signés Eugène Hénard en 1910, puis Hénard, Donat-Alfred Agache et Henri Prost en 1912 –, *l'année 1919 marque le véritable acte de naissance de la réflexion sur le Grand Paris, avec la concomitance du vote de la loi Cornudet, qui impose aux villes françaises un plan d'aménagement, d'embellissement et d'extension, et le démantèlement de l'… Lire la suite
108.  PARIS (JEUX OLYMPIQUES DE) [1900] - Contexte, organisation, bilan

Écrit par : Pierre LAGRUE

…  Coubertin ne fût pas prophète en son pays... Or deux conceptions du sport s'affrontent en France. *Le pays demeure marqué par la débâcle de 1870. Certains dirigeants de la IIIe République attribuent la déroute militaire à la mauvaise hygiène physique de la jeunesse française ; les activités physiques – la gymnastique essentiellement –… Lire la suite
109.  PARTI DÉMOCRATE POPULAIRE, France (1924-1940)

Écrit par : René RÉMOND

… *Petite formation politique française constituée au lendemain des élections de 1924, le Parti démocrate populaire regroupe une partie des démocrates d'inspiration chrétienne qui ont en commun de vouloir rapprocher le catholicisme et la démocratie. Restent en dehors, à sa gauche, la Jeune République, qui suit les positions de Marc Sangnier, et, sur… Lire la suite
110.  PARTI RADICAL, France

Écrit par : Jean MENDELSON

… *L'organisation dite communément Parti radical se nomme en réalité Parti républicain radical et radical-socialiste. À sa naissance, le 21 juin 1901 à Paris, ce parti hérite de la tradition des divers comités radicaux dont le programme avait été exprimé par Gambetta (Belleville, 1869) puis par Clemenceau (Montmartre, 1881) ; plusieurs radicaux… Lire la suite
111.  PARTI SOCIAL FRANÇAIS (P.S.F.)

Écrit par : Jacques NOBÉCOURT

… *Créé le 29 juin 1936 sur les traces du mouvement Croix-de-Feu, dissous en vertu de la loi du 10 janvier 1936 interdisant les « ligues » qualifiées de paramilitaires, le Parti social français (P.S.F.) devient à la veille de la Seconde Guerre mondiale le premier parti de masses dans l'histoire de la République, dépassant le Parti communiste, avec… Lire la suite
112.  P.C.F. (Parti communiste français)

Écrit par : Bernard PUDAL

Dans le chapitre "Fondation et apogée d'un parti de « type nouveau » (1920-1956)"  : … *Dans la conjoncture de l'après-Première Guerre mondiale, marquée par une intense mobilisation sociale (les grèves de 1920) et intellectuelle, naît à Tours en décembre 1920, à la suite d'une scission majoritaire de la S.F.I.O. sur la question de l'adhésion à l'Internationale communiste fondée en 1919 à Moscou, un Parti socialiste (Section française… Lire la suite
113.  PELLOUTIER FERNAND (1867-1901)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Fils d'un fonctionnaire des postes, Pelloutier est né à Paris. Il fait ses études au petit séminaire de Guérande puis au collège de Saint-Nazaire. Ayant échoué au baccalauréat, il se consacre au journalisme et collabore à un journal local, La Démocratie de l'Ouest, où il rencontre Aristide Briand. Devenu rédacteur en chef en 1892, il… Lire la suite
114.  PÉTAIN PHILIPPE (1856-1951)

Écrit par : Jean-Marie GUILLON

Il est *peu de personnages de l'histoire de France qui auront connu à un tel degré la gloire, puis le discrédit. Et celui-ci, loin de s'atténuer avec le temps, s'est renforcé au fur et à mesure que disparaissaient les générations qui, l'ayant connu triomphant, lui gardaient de l'indulgence. L'image du… Lire la suite
115.  PETIT PARISIEN LE

Écrit par : Pierre ALBERT

… *Dans le style des journaux à cinq centimes dont Le Petit Journal offre le prestigieux modèle, Le Petit Parisien naît en 1876. De tendance radicale et anticléricale, il a des débuts difficiles et change plusieurs fois de propriétaire et de ligne politique. En 1881, il tire à 50 000 exemplaires ; en 1884, à 100 000, et il passe à… Lire la suite
116.  PLANISME

Écrit par : Arnaud JACOMET

… *Mouvement qui s'inscrit dans un courant de pensée diffus, prenant sa source et étendant ses ramifications dans des partis, syndicats et groupes de pression diversement situés sur l'échiquier politique, le planisme fut un des éléments idéologiques de l'accession au pouvoir des technocrates dans la France des années trente. La Première Guerre… Lire la suite
117.  POLICE FRANÇAISE HISTOIRE DE LA

Écrit par : Jean-Marc BERLIÈRE

Dans le chapitre "L'invention d'un modèle républicain"  : … Avec* la IIIRépublique (1870-1940) – le premier régime démocratique de longue durée que la France a connu –, des conditions nouvelles se créent et des problèmes inédits se posent : ceux d'une démocratie parlementaire confrontée, sans grande préparation ni réflexion préalables, aux tensions et contradictions qui séparent les aspirations… Lire la suite
118.  POLICE SOUS LA IIIè RÉPUBLIQUE

Écrit par : Jean-Marc BERLIÈRE

La *IIIe République (1870-1940), qui naît dans un contexte difficile – guerre, invasion, occupation –, doit construire, sans grande préparation ni réflexion préalables, une police adaptée à une démocratie parlementaire. Les républicains ont-ils réussi à respecter la « loi des lois » que… Lire la suite
119.  POSSIBILISME

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Au sein de ce qui allait s'appeler le Parti ouvrier français, fondé en 1879, s'est formée une tendance opposée à l'orientation marxiste prônée par Jules Guesde et Paul Lafargue. Conduits par Paul Brousse, Jean Allemane et Jules Joffrin, ses membres décident de se séparer des guesdistes lors du congrès de Saint-Étienne (1882) et créent la Fédération… Lire la suite
120.  POUGET ÉMILE (1860-1931)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Né à Rodez, Pouget est élevé dans une famille de républicains militants. Monté à Paris en 1875, il travaille comme employé dans un magasin de nouveautés et fréquente les groupes politiques avancés, notamment anarchistes. En 1879, il fonde le premier syndicat d'employés. Sa participation, avec Louise Michel, à la manifestation parisienne contre le… Lire la suite
121.  PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Écrit par : Sylvain VENAYRE

  *En 1914, les tensions sont extrêmes en Europe. Elles tiennent essentiellement à l'inadéquation entre les frontières des États et les vœux formulés par les différentes nations. L'assassinat, le 28 juin 1914, de l'archiduc héritier d'Autriche-Hongrie par un Bosniaque désireux que sa nation soit rattachée à l'État serbe est… Lire la suite
122.  PREMIÈRE GUERRE MONDIALE - (repères chronologiques)

Écrit par : Sylvain VENAYRE

… À Sarajevo, assassinat de l'archiduc d'Autriche François-Ferdinand par Gavrilo Princip. * L'Allemagne déclare la guerre à la France ; les troupes allemandes entrent en Belgique. Bataille de la Marne ; les Allemands sont stoppés à quelques kilomètres de Paris. Débarquement d'un corps expéditionnaire allié aux Dardanelles. Entrée en guerre de l'Italie… Lire la suite
123.  PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

Écrit par : Nadine PICAUDOUAude SIGNOLES

Dans le chapitre "Balkanisation du Proche-Orient"  : … semant ainsi les germes du conflit qui dominera l'histoire contemporaine de la région. La *France émet quant à elle des prétentions sur la Syrie, tant au nom de sa protection traditionnelle des catholiques d'Orient que dans une logique d'expansion impériale qui voit dans le Proche-Orient le prolongement naturel de ses possessions… Lire la suite
124.  PROCLAMATION DE LA IIIe RÉPUBLIQUE

Écrit par : Sylvain VENAYRE

  *Le 2 septembre 1870, à Sedan, la défaite des armées françaises face aux armées prussiennes sonne le glas du second Empire. Deux jours plus tard, la IIIe République est proclamée à Paris et un gouvernement provisoire est mis en place. La volonté des républicains de continuer la guerre ne peut cependant empêcher… Lire la suite
125.  PROTECTION SOCIALE

Écrit par : Vincent VIET

Dans le chapitre "Un contexte en constante mutation"  : … destinataires, par un service public et moderne de l'assistance, fondé sur un droit à l'assistance. *Bien que le Sénat eût refusé d'en faire un droit opposable par l'individu, la nouvelle assistance qui s'est affirmée, à partir des années 1880, n'en a pas moins revêtu un caractère systématique et, partant, obligatoire, en s'appliquant – sans les… Lire la suite
126.  PROUST ANTONIN (1832-1905)

Écrit par : Véronique PREST

… *Artiste, critique, commissaire d'expositions, collectionneur, député, Antonin Proust fut, en France, le premier ministre des Arts en 1881, avant Malraux (1959), avant Jack Lang qui en revendiquait, lors de son ministère, un siècle plus tard, la filiation. Il eut le premier, dans l'histoire de la politique culturelle française, la conviction qu'il… Lire la suite
127.  PUJO MAURICE (1872-1955)

Écrit par : Pierre-Robert LECLERCQ

… *À vingt ans, Maurice Pujo fonde une revue d'art, L'Art et la Vie. L'affaire Dreyfus le jette dans la vie politique et, en 1898, il crée avec Henri Vaugeois un Comité d'action française, qui n'est d'abord qu'un banal comité à fins électorales. L'année suivante, rencontrant Maurras, ils lancent à eux trois l'Action française. Dès lors, sous… Lire la suite
128.  RALLIEMENT

Écrit par : Xavier de MONTCLOS

… *Le nom de « ralliement » fut donné à la nouvelle direction politique que Léon XIII indiqua aux catholiques français en les engageant à accepter le régime républicain. Les prodromes du ralliement datent des années 1879-1880. Lorsque les républicains, parvenus au pouvoir, commencèrent à appliquer leur programme de laïcisation, le Saint-Siège… Lire la suite
129.  RAVACHOL FRANÇOIS CLAUDIUS KŒNIGSTEIN dit (1859-1892)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *De son vrai nom Kœnigstein, Ravachol naît dans une famille ouvrière de Saint-Chamond. La misère et les désaccords familiaux entraînent le père, hollandais d'origine, à abandonner le foyer, et à l'âge de huit ans Ravachol est « placé » à la campagne pendant la belle saison ; l'hiver, il retourne à l'école. Après quelques années d'apprentissage, il… Lire la suite
130.  REYNAUD PAUL (1878-1966)

Écrit par : Solange MARIN

… *De Gaulle a dit de lui qu'il fut un « homme injustement broyé par des événements excessifs ». L'homme politique a pourtant du talent. Personnalité du centre droit, Paul Reynaud possède des talents d'économiste et il ose mettre en œuvre ses idées. Avocat, élu député des Basses-Alpes en 1919, puis, à partir de 1928, du IIe arrondissement… Lire la suite
131.  RURAL DROIT

Écrit par : Joseph HUDAULT

Dans le chapitre "La législation complémentaire du Code civil"  : … contrats de location d'immeuble, quelques créations d'importance mais dans des domaines ponctuels. *En ce qui concerne les améliorations, on peut citer la loi du 18 juillet 1889 sur le métayage ou colonat partiaire ou encore la loi du 8 février 1897 sur le bail à domaine congéable ou celle du 25 juin 1902 sur l'emphytéose. On peut citer également… Lire la suite
132.  SECONDE GUERRE MONDIALE - (repères chronologiques)

Écrit par : Vincent GOURDON

…  Chinois et Japonais. Dans les jours qui suivent, les Japonais entament la conquête de la Chine. * L'armée allemande entre en Pologne. Français et Britanniques mobilisent le lendemain et déclarent la guerre à l'Allemagne le 3. Quelques jours après la déclaration de guerre de l'Italie au côté de l'Allemagne (10 juin) et l'entrée de la Wehrmacht à… Lire la suite
133.  SÉPARATION DES ÉGLISES ET DE L'ÉTAT

Écrit par : Wanda MASTOR

  *Sous le Directoire, un décret du 3 ventôse an III (21 janv. 1795) avait posé le principe de séparation des cultes et de l'État. Mais celui-ci allait être de courte durée, le Concordat conclu entre Napoléon et le Saint-Siège restaurant les liens juridiques entre les deux autorités. La loi du 9 décembre 1905 met fin à la… Lire la suite
134.  S.F.I.O. (Section française de l'Internationale ouvrière)

Écrit par : François BROUSSE Universalis

… *Après la défaite de la Commune, le mouvement ouvrier français est réduit au silence pendant plusieurs années, puis, à partir de 1876, se tiennent des congrès ouvriers regroupant des délégués de syndicats et de coopératives, auxquels se joignent bientôt des représentants des groupes d'études socialistes animés notamment par Jules Guesde. Sous l'… Lire la suite
135.  SOCIALISME - Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

Écrit par : Daniel LIGOU

Dans le chapitre "Dispersion et réunion du socialisme français"  : … *Le socialisme français est divisé en factions rivales jusqu'en 1905 ; à cette date, l'essentiel de ses forces s'unifie au sein du Parti socialiste, section française de l'Internationale ouvrière (S.F.I.O.). Dans l'ensemble, sa puissance ne cesse de croître au cours de cette époque. Enfin, il possède en Jules Guesde et surtout en Jean Jaurès deux… Lire la suite
136.  SOCIALISME - Social-démocratie

Écrit par : Philippe MARLIÈRE

Dans le chapitre "Du mot à la réalité"  : … Eduard Bernstein qui, à leurs yeux, tend à remettre en cause la nature révolutionnaire du S.P.D. En *France, le parti socialiste S.F.I.O. agrège également des courants de pensée divers : Jules Guesde, propagandiste marxiste ; Jean Jaurès, un fin connaisseur du marxisme, mais un adepte des réformes progressives devant accoucher du socialisme ; Paul… Lire la suite
137.  SOLIDARISME

Écrit par : Jean MENDELSON

… *Doctrine politique dont le principal théoricien est le politicien radical français Léon Bourgeois (1851-1925). Bien qu'il ait son origine historique chez le socialiste français Pierre Leroux (1797-1871), le solidarisme se rattache aux courants de pensée du xixe siècle en marge du socialisme. L'influence de Leroux fut très grande… Lire la suite
138.  SOMME PREMIÈRE BATAILLE DE LA (1er juill.-13 nov. 1916)

Écrit par :  Universalis

  *La première bataille de la Somme se solda par une offensive coûteuse et sans grand succès sur le front ouest, pendant la Première Guerre mondiale. Les Allemands occupaient des zones de tranchées abritées, situées à des points stratégiques, lorsque les Français et les Britanniques lancèrent leur attaque sur un front de 34 … Lire la suite
139.  SOMME SECONDE BATAILLE DE LA (21 mars-5 avril 1918)

Écrit par :  Universalis

  *Également connue sous le nom de bataille de Saint-Quentin, la seconde bataille de la Somme est une offensive allemande en partie réussie, lancée contre les forces alliées du front Ouest à la fin de la Première Guerre mondiale. Le commandant en chef allemand, le général Erich Ludendorff, pensait qu'il était vital pour l'… Lire la suite
140.  SPORT (Disciplines) - Le rugby

Écrit par : Pierre LAGRUE

Dans le chapitre "Du « schisme » de 1895 au Tournoi des cinq nations"  : … une somme d'argent récoltée par ses supporters qui désiraient lui manifester leur admiration. *En France, le rugby s'est développé à l'initiative de l'Union des sociétés françaises des sports athlétiques. Le 1er janvier 1906, le XV de France dispute sa première rencontre internationale : les All Blacks néo-zélandais menés par Dave… Lire la suite
141.  SYRIE

Écrit par : Jean-Pierre CALLOTPhilippe DROZ-VINCENTPhilippe RONDOTCharles SIFFERT Universalis

Dans le chapitre " Britanniques et Français"  : … qu'elle promettait le grand royaume arabe au chérif de La Mecque, l'Angleterre concluait avec la *France des accords répartissant ce même domaine en zones d'influence, la Syrie et le Liban constituant les zones françaises (accord Sykes-Picot, 1916). À la conférence de San Remo, en 1920, les pays arabes ex-ottomans étaient placés sous mandat… Lire la suite
142.  TARDIEU ANDRÉ (1876-1945)

Écrit par :  Universalis

… Homme *politique français, né le 22 septembre 1876 à Paris, mort le 15 septembre 1945 à Menton. Grand bourgeois né dans une vieille famille parisienne de graveurs, André Pierre Gabriel Amédée Tardieu étudie à l'École normale supérieure. Après avoir servi dans le corps diplomatique, il établit sa réputation en tant que journaliste du Temps,… Lire la suite
143.  TCHAD

Écrit par : Marielle DEBOSJean-Pierre MAGNANTRoland POURTIER Universalis

Dans le chapitre "L'époque coloniale"  : … *Le 22 avril 1900, les colonnes françaises venues d'Alger (mission Foureau-Lamy) et de Dakar (mission Joalland-Meynier) se joignent à celle qui vient de Brazzaville et, sous les ordres d'Émile Gentil, écrasent l'armée de Rabeh à la bataille de Kousseri. À partir des bases établies le long du Chari (Fort-Archambault, Fort-Lamy), la conquête s'engage… Lire la suite
144.  TCHÉCOSLOVAQUIE

Écrit par : Marie-Elizabeth DUCREUXMichel LARANJacques RUPNIK

Dans le chapitre "Démembrement et effondrement (1938-1939)"  : … des vaincus (Allemagne, Hongrie). À cet effet, la Tchécoslovaquie comptait essentiellement* sur l'appui de la France, qui veillait par ailleurs à l'organisation de ses forces armées (le général français Pellé en fut même le chef d'état-major jusqu'en 1925). Déjà alliée à la Pologne, la France favorisa les accords signés en 1920-1921 entre… Lire la suite
145.  TEMPS LE

Écrit par : Pierre Albin MARTEL

… *Journal qui n'est plus guère connu aujourd'hui que comme l'antécédent du Monde. Le titre en était apparu en 1829, mais c'est en 1861 qu'il renaît pour devenir, après avoir été modérément oppositionnel sous l'Empire, l'organe le plus influent sous la IIIe République, prenant la place jusqu'alors tenue par le Journal des Lire la suite
146.  TESSIER GASTON (1887-1960)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Né à Paris, d'origine bretonne, Tessier est à seize ans employé dans une maison de commerce. Il fréquente les cercles d'études des œuvres de jeunesse catholique et il rencontre Marc Sangnier dont il deviendra le disciple et l'ami. En 1905 il adhère au syndicat des employés du commerce et de l'industrie ; celui-ci a été fondé en 1887 par les frères… Lire la suite
147.  TOURS (CONGRÈS DE)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *Le XVIIIe congrès du Parti socialiste unifié, section française de l'Internationale ouvrière, s'ouvre le 25 décembre 1920 à Tours, salle du Manège. L'enjeu en est clair : le parti adhérera-t-il ou n'adhérera-t-il pas à la IIIe Internationale, fondée par les révolutionnaires russes en 1919. Quelle que soit l'issue du vote, les… Lire la suite
148.  TRANCHÉES DE VERDUN

Écrit par : Pascal LE PAUTREMAT

  *La bataille de Verdun, véritable lutte d'épuisement, se déclenche le 21 février 1916, avec l'attaque allemande, et reste particulièrement intense pendant près de quatre mois. Les Allemands cherchent à s'emparer des forts et des positions stratégiques situés au nord de la Meuse. De février à mai 1916, le général Philippe… Lire la suite
149.  TRIPLICE ou TRIPLE ALLIANCE

Écrit par : Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG

… *Alliance conclue le 20 mai 1882 entre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italie. Déjà assuré du concours autrichien depuis la Duplice de 1879, puis de la neutralité de la Russie depuis le renouvellement de l'entente des trois empereurs en juin 1881, Bismarck souhaitait faire entrer l'Italie dans son « système ». L'Allemagne, en effet, dans le cas… Lire la suite
150.  TROISIÈME RÉPUBLIQUE

Écrit par : Louis GIRARD

*Fondée en réaction contre le second Empire, la troisième République, à bien des égards, continue l'Empire de Napoléon III. Comme ce dernier, elle est portée par la vague du progrès scientifique et technique, par l'avènement d'une civilisation industrielle dont les expositions universelles de Paris (1878, 1895… Lire la suite
151.  TUNISIE

Écrit par : Michel CAMAURoger COQUEJean GANIAGEClaude LEPELLEYRobert MANTRANKhadija MOHSEN-FINAN

Dans le chapitre "Le protectorat français"  : … Le *soin de défendre et de représenter le pays revenait désormais à la France. L'absolutisme du bey n'était qu'une fiction commode derrière laquelle s'abritait la réalité du pouvoir résidentiel. La France s'était gardée de modifier une succession par rang d'âge qui vouait tous les souverains à la sénilité. Mal préparés aux affaires de l'État, ils se… Lire la suite
152.  URBANISME - L'urbanisme en France au XXe siècle

Écrit par : Simon TEXIER

Dans le chapitre "Le règlement de voirie de 1902"  : … *Rédigé par l'architecte voyer en chef de la Ville de Paris, Louis Bonnier (avec la participation de l'architecte Eugène Hénard), le règlement qui entre en vigueur par décret du 13 août 1902 favorise plus clairement encore l'introduction des éléments plastiques dans la composition des façades. En donnant au constructeur la possibilité de gagner… Lire la suite
153.  U.R.S.S. - Histoire

Écrit par : Nicolas WERTH

Dans le chapitre "L'U.R.S.S. dans les relations internationales"  : … un certain nombre de succès. En 1934, l'U.R.S.S. est admise à la S.D.N. Le 2 mai 1935 est signé à *Paris un pacte franco-soviétique d'assistance mutuelle, au demeurant peu opérant, car il n'est assorti d'aucune convention militaire. La signature de ce pacte va de pair avec l'officialisation solennelle d'une nouvelle stratégie du Komintern, celle… Lire la suite
154.  VERDUN BATAILLE DE (1916)

Écrit par : Pierre GOBERT

… *À l'aube de l'année 1916, le commandement allemand, décidé à user complètement l'armée française en l'obligeant à s'engager à fond, choisit d'attaquer Verdun, saillant vulnérable dans la ligne de défense allemande, pivot du front fortifié et ville historique que les Français voudront défendre coûte que coûte. Le plan du Kronprinz, commandant la V… Lire la suite
155.  WALDECK-ROUSSEAU PIERRE MARIE RENÉ (1846-1904)

Écrit par : Henri LERNER

… *L'une des figures les plus prestigieuses et les plus représentatives du personnel politique de la IIIe République, Waldeck-Rousseau a laissé le souvenir d'un très grand homme d'État. Pourtant, l'un de ses biographes, Pierre Sorlin, juge cette réputation surfaite et souligne le contraste entre ce que fut réellement Waldeck-Rousseau et ce… Lire la suite
156.  WALLON AMENDEMENT

Écrit par : Armel MARIN

… *Professeur d'histoire à la Sorbonne, membre de l'Institut, Henri Wallon (1812-1904) est élu par le département du Nord à l'Assemblée de Bordeaux en 1871. Représentant, entre le centre gauche et le centre droit, un modèle du député libéral et modéré, attaché à la dynamique de l'équilibre en toutes choses, il se fit remarquer par son intervention… Lire la suite
157.  WEYGAND MAXIME (1867-1965)

Écrit par : Pierre GOBERT

… *Né de parents inconnus — dont l'un appartenait sans doute à la famille royale de Belgique — le futur généralissime des armées françaises entre à Saint-Cyr en 1885 à titre étranger (sous le nom de Nimal) et en sort dans la cavalerie. En 1888, il prend la nationalité française sous le nom de son père adoptif, Weygand. Dès le début de la grande guerre… Lire la suite
158.  ZAY JEAN (1904-1944)

Écrit par : Serge BERSTEIN

… *Jean Zay, l’un des plus brillants hommes politiques de la jeune génération de l’entre-deux-guerres, devait mourir à quarante ans, assassiné par la Milice du régime de Vichy. Issu d’une famille de juifs alsaciens ayant opté pour la France en 1871 et venue s’i nstaller à Orléans, Jean Zay, né le 6 août 1904, est élevé, comme sa sœur, dans la religion… Lire la suite
159.  ZIMMERWALD CONFÉRENCE DE (1915)

Écrit par : Paul CLAUDEL

… *L'Europe est en guerre depuis treize mois lorsque s'ouvre le 5 septembre 1915 à Zimmerwald, près de Berne, la première conférence socialiste internationale depuis l'effondrement de l'Internationale socialiste en août 1914. Les tentatives de renouer des liens internationaux ont été nombreuses ; elles venaient soit de partis socialistes de pays… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média