BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

DOSTOÏEVSKI (F. M.)

4.  Le « grand » Dostoïevski

  Le séjour en Occident et ses conséquences

Par la faute d'un contrat léonin, Dostoïevski courait à la catastrophe s'il ne livrait pas Le Joueur (Igrok) le 1er novembre 1866. Il prit une sténographe. La jeune Anne Grigorievna trouva le célèbre écrivain « malheureux, abattu, harassé » et sortit de chez lui triste jusqu'à la mort. Ils travaillèrent ensemble et, le 30 octobre, l'ouvrage était achevé. Le 15 février 1867, ils se marièrent. Le 15 avril, ils prirent le train pour Berlin : pour fuir les créanciers.

À Dresde, Dostoïevski admire la Madone Sixtine et Acis et Galatée de Claude Lorrain ; à Bâle, il est horrifié par le Christ mort de Holbein ; à Genève, il s'indigne de la haine vomie contre le christianisme et la Russie par les orateurs du congrès de la Paix et de la Liberté ; à Florence, il lit avec passion les journaux russes. Il n'aspire qu'à la Russie, mais comment y rentrer sans argent ? Les époux vivront à l'étranger la guerre franco-prussienne, la Commune de Paris et ne regagneront Saint-Pétersbourg qu'en juillet 1871.

Ce long séjour loin de la Russie a déterminé la suite de la carrière littéraire de Dostoïevski. L'Occident n'est plus seulement le règne haïssable de la bourgeoisie et de l'argent – qui hélas ! depuis l'abolition du servage s'introduit peu à peu en Russie. Il est le siège d'une vaste conspiration, menée par le socialisme international devenu athée, dont Dostoïevski eut à Genève la révélation. Tous ses efforts tendront maintenant à mener contre l'ennemi un double combat : défensif, en dénonçant ses méfaits ; positif, en exaltant la Russie et le « Christ russe », puisqu'il n'est de christianisme à ses yeux que dans le peuple orthodoxe russe.

  Les grands romans

Dostoïevski a tâché avant tout de créer ce chrétien russe idéal. Ce fut d'abord le prince Mychkine, que les gens appellent « l'Idiot », parce qu'il est dénué d'amour-propre, traverse le monde et ses intrigues sans y prendre garde, risque toutes les rencontres sans[...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  7 pages…

 

Pour citer cet article

Pierre PASCAL, « DOSTOÏEVSKI (F. M.)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fiodor-mikhailovitch-dostoievski/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« DOSTOÏEVSKI FIODOR MIKHAÏLOVITCH (1821-1881) » est également traité dans :

DOSTOÏEVSKI (F. M.) - (repères chronologiques)
LES FRÈRES KARAMAZOV, livre de Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski
I DEMONI (mise en scène P. Stein)
BAKHTINE MIKHAÏL MIKHAÏLOVITCH (1895-1975)
LES DÉMONS, livre de Fiodor Dostoïevski
NIHILISME
Dans le chapitre "Révolte et nihilisme"
ORTHODOXE ÉGLISE
Dans le chapitre "La Trinité et l'anthropologie trinitaire"
PASCAL PIERRE (1890-1983)
ROMAN - Roman et société
Dans le chapitre "La société dans le roman"
ROMAN - Le personnage de roman
Dans le chapitre "Les aspects du personnage"

Afficher la liste complète (10 références)

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.