BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

FILM

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  CHORÉGRAPHIE - L'art d'écrire la danse

Écrit par : Marie-Françoise CHRISTOUT

Dans le chapitre " Notations modernes : décryptages du mouvement"  : … William Forsythe et Merce Cunningham. Le cinéma, longtemps interdit à l'Opéra de Paris, puis la vidéo permettent également de conserver la trace d'une danse ou d'un ballet. Désormais, suivant l'exemple de Léonide Massine, certains chorégraphes tels Maurice Béjart, Roland Petit, John Neumeier ou… Lire la suite
2.  CINÉMA (Aspects généraux) - Les techniques du cinéma

Écrit par : Michel BAPTISTEPierre BRARDJean COLLETMichel FAVREAUTony GAUTHIER

Dans le chapitre "Les supports"  : … Depuis Edison jusqu'en 1950, tous les films professionnels étaient constitués par un support en nitrate de cellulose et par une émulsion photographique à base de gélatino-bromure d'argent. Le support en nitrate, vulgairement appelé « film-flamme », avait la redoutable propriété de s'enflammer à partir de 120… Lire la suite
3.  CINÉMA (Aspects généraux) - L'industrie du cinéma

Écrit par : Pierre-Jean BENGHOZIDaniel SAUVAGET

Dans le chapitre " L'organisation et les acteurs économiques de l'industrie cinématographique"  : … Un film de cinéma constitue à la fois une œuvre d'art et un produit fabriqué. Chacune de ces deux composantes représente un processus d'élaboration et de transformation particulier ; elles se traduisent, par exemple, par des droits différents : le producteur est le propriétaire du négatif et des droits d'exploitation… Lire la suite
4.  CINÉMA (Réalisation d'un film) - Scénario

Écrit par : Michel CHION

Dans le chapitre "La dramaturgie cinématographique"  : … La grande particularité du film comme récit est que, contrairement au théâtre et au roman, les divisions scéniques ou dramatiques (changements d'actes, de tableau, de chapitre) n'y sont pas marquées comme telles, à l'exception des films à sketches chers au cinéma italien. Tout est censé se dérouler sans interruption ; mais, sous cette continuité… Lire la suite
5.  CONSERVATION ET RESTAURATION DES COLLECTIONS PHOTOGRAPHIQUES

Écrit par : Anne CARTIER-BRESSON

Dans le chapitre "Matériaux et principaux types d'altération"  : … de cellulose. Intrinsèquement instables et auto-inflammables à fortes températures, les films en nitrate de cellulose dégagent par décomposition des gaz toxiques, dangereux pour la santé humaine et néfastes pour les collections avoisinantes. Ils furent donc remplacés progressivement par les supports « de sécurité », en acétate de cellulose. Les… Lire la suite
6.  EASTMAN GEORGE (1854-1932)

Écrit par : Bernard PIRE

En 1888, Eastman fonde la marque Kodak, popularisée par le fameux « clic-clac Kodak » (« You press the button, we do the rest »). En 1889, il introduit le film transparent de nitrocellulose, utilisé deux ans plus tard par Thomas Edison dans son kinétoscope… Lire la suite
7.  PHOTOGRAPHIE - Histoire des procédés photographiques

Écrit par : Jean-Paul GANDOLFO

Dans le chapitre "L'essor des systèmes argentiques au XXe siècle"  : … Entre 1980 et 2000, les efforts des industriels se concentrent sur l'augmentation de la sensibilité du système argentique (négatif couleur Kodak VR 1000 en 1982 ; négatif noir et blanc T-MAX 3200 en 1989) tout en cherchant à améliorer la qualité des images, qu'il s'agisse de la granulation ou du rendu des couleurs. Par comparaison avec les premiers… Lire la suite
8.  PHOTOGRAPHIE - Procédés argentiques

Écrit par : Jean-Paul GANDOLFO

Dans le chapitre "Le procédé chromogène"  : … La mise au point d'un film couleur chromogène nécessitera encore une vingtaine d'années de recherches (fig. 5). Il faut, en particulier, sélectionner une molécule réductrice compatible avec la synthèse de trois colorants (jaune, magenta et cyan) dans des couches images superposées, et rendre impossibles les migrations… Lire la suite
9.  PHOTOGRAPHIE - Sensitométrie

Écrit par : Bernard LEBLANC

Dans le chapitre "Pouvoir résolvant des films"  : … Déterminée par contact ou par projection de mires, la limite de résolution est évaluée visuellement au microscope sur les images à un grossissement qui optimise les conditions d'observation. Comme les résultats dépendent du contraste du sujet, deux types de mires sont traditionnellement utilisés : une mire haut contraste (1 000/1) et une mire bas… Lire la suite
10.  PHOTOGRAPHIE - Appareils photographiques argentiques

Écrit par : Maxime CHAMPION

Dans le chapitre "Plans-films"  : … Aujourd'hui, les plans-films souples sont exclusivement utilisés dans les chambres professionnelles. Leur maniement n'a pas changé depuis les premiers appareils : on place les plans-films dans des châssis fermés par un volet. La plupart des châssis peuvent accueillir un plan-film par face, ce qui procure une bien piètre autonomie. À l'époque où la… Lire la suite
11.  PHOTOGRAPHIE - Matériels de traitement argentique

Écrit par : André CHABANETTE

Dans le chapitre "Organisations des laboratoires"  : … Un minilaboratoire est une boutique de proximité équipée d'un matériel, le « minilab », lui permettant de développer et de tirer sur place les films des clients. Généralement installé en centre-ville ou dans les galeries marchandes, il peut développer les pellicules des clients en une heure, le prix des tirages étant en rapport avec les services… Lire la suite
12.  PLASTIQUES

Écrit par : Pierre LASZLO

Dans le chapitre "L'ère des plastiques, sous douze espèces"  : … Leopold Godowsky Jr. (1900-1983) et Leopold Mannes (1899-1964), elle commercialisa le film Kodachrome en 1935. Ce film dit inversible fournissait une image positive, en couleurs, au format 24 × 36 mm. La pellicule en fut de l'acétate de cellulose jusqu'en 1987, puis du triacétate de cellulose jusqu'en 1995, et enfin un polyester après 1997.… Lire la suite
13.  PROCÉDÉS PHOTOGRAPHIQUES - (repères chronologiques)

Écrit par : Jean-Paul GANDOLFO

1936Les deux premiers films couleur chromogènes sont commercialisés par Kodak (Kodachrome) et Agfa (Agfacolor-Neu). Les colorants jaune, magenta et cyan, nécessaires à la trichromie, sont formés par synthèse chimique lors de l'opération de développement… Lire la suite
14.  TÉLÉVISION - Télévision analogique terrestre

Écrit par : Louis GOUSSOTStéphane LACHARNAYDominique NASSE

Dans le chapitre "Le film"  : … Pour des raisons tant historiques que commerciales, la télévision entretient des rapports étroits avec le film. Celui-ci constitue encore au xxie siècle une part très importante des sources de programme. La conversion d'un programme sur film en programme vidéo (c'est-à-dire destiné à la télévision) est… Lire la suite
15.  TÉLÉVISION - Nouvelles télévisions

Écrit par : Dominique NASSE

Dans le chapitre " La télévision à haute définition"  : … applications de la télévision haute définition ont concerné d'abord non la diffusion mais la production de programmes, pour laquelle elle peut remplacer le film tant pour la télévision (par conversion aux formats vidéo conventionnels) que pour la projection en salle (par transfert sur film). L'industrie du cinéma a développé une filière dans… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.