BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

EXTINCTIONS BIOLOGIQUES

1.  Extinctions catastrophiques ou disparitions graduelles ?

Depuis la fin du xviiie siècle déjà, deux conceptions s'affrontent au sujet du déroulement de l'histoire de la Terre et de ses êtres vivants. En 1830, reprenant des idées déjà énoncées au siècle précédent par Buffon, certains géologues affirment que les agents qui ont façonné la surface de la Terre ont toujours été de même nature que ceux qui agissent sur le monde actuel. « Le présent est la clé du passé », suivant l'expression du plus célèbre de ces uniformitaristes, l'Écossais Charles Lyell (1797-1875). Cette doctrine s'opposait au catastrophisme, défendu notamment par Georges Cuvier (1769-1832), qui considérait que l'histoire de la Terre avait été marquée à plusieurs reprises par des événements violents, sans équivalent dans l'histoire humaine, susceptibles d'avoir exterminé de très nombreux êtres vivants.

Dès le milieu du xixe siècle, les uniformitaristes prirent le dessus sur les catastrophistes, aidés en cela par le succès de la théorie darwinienne de l'évolution, celle-ci attribuant les transformations des espèces à l'accumulation de variations de faible ampleur triées par la sélection naturelle. Dans un tel cadre intellectuel, le catastrophisme, qui était parvenu à des excès entachés de considérations métaphysiques (il a souvent été associé à une vision « bibliste » de l'histoire de la Terre, car il permettait d'intégrer le Déluge...) connut une éclipse qui dura plus d'un siècle. Cependant, même si la question de l'extinction des espèces suscitait moins d'intérêt que celle de leur origine, elle restait posée, surtout s'agissant des grandes crises qui avaient affecté simultanément un grand nombre d'organismes très différents. Mais, longtemps, les hypothèses proposées se signalèrent davantage par l'imagination de leurs auteurs que par la solidité de leurs fondements scientifiques. Ce n'est qu'à partir de 1980 que le problème commença à se poser en termes concrets, à partir de découvertes inattendues qui fournissaient des éléments permettant de mieux comprendre une des principales extinctions en masse, celle de la limite Crétacé-Tertiaire.

[...]
1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  12 pages…

 

Pour citer cet article

Eric BUFFETAUT, Valérie CHANSIGAUD, « EXTINCTIONS BIOLOGIQUES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/extinctions-biologiques/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« EXTINCTIONS BIOLOGIQUES » est également traité dans :

ALVAREZ ET L'EXTINCTION DES DINOSAURES
BIODIVERSITÉ
Dans le chapitre "Vers une sixième crise d'extinction"
CÉNOZOÏQUE
Dans le chapitre "La crise Éocène-Oligocène"
CHICXULUB CRATÈRE DE
CRÉTACÉ
DÉVONIEN
DINOSAURES
Dans le chapitre " Extinction des dinosaures"
ÉCOLOGIE ET SOCIÉTÉ
Dans le chapitre "La biodiversité ébranlée"
ÉVOLUTION
Dans le chapitre "Vers une vision hiérarchique généralisée "
MÉSOZOÏQUE ou ÈRE SECONDAIRE
Dans le chapitre "Relations entre évolution de la biodiversité, mise en place des trapps basaltiques et impacts"
PERMIEN
POINTS CHAUDS, géophysique
Dans le chapitre "Volcanisme des panaches et conséquences sur l'environnement"
PROTECTION DE LA NATURE - Mesures de conservation des espèces
RAUP DAVID (1933-2015)
RECHERCHES SUR LES OSSEMENTS FOSSILES DE QUADRUPÈDES (G. Cuvier)
TRIAS

Afficher la liste complète (16 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.