BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SYNOPTIQUES ÉVANGILES

Les trois premiers des quatre évangiles, ceux de Matthieu, de Marc et de Luc, ont tant de ressemblances entre eux que certains éditeurs ont mis les trois textes côte à côte pour faire apparaître au seul coup d'œil — d'où le terme de « synopse » — ces similitudes, ainsi que les différences éventuelles. La tradition chrétienne a respecté ces trois textes sans chercher à les fusionner et les a intégrés dans son canon des Écritures en les y juxtaposant.

Pour rendre compte de cette triple tradition, les exégètes ont d'abord cherché si l'une des trois versions était plus ancienne que les autres. Ainsi en est-il de celle de Marc, dont le texte est le plus court et ne contient que des récits très résumés. L'auteur y a retenu certains actes de Jésus qui lui paraissaient signifier sa filiation divine, sans rapporter beaucoup de ses paroles. Le récit de la « Tentation » (Marc, i, 12-13), par exemple, est d'une très grande brièveté : il est présenté comme un tableau destiné à fixer dans la mémoire une histoire bien connue du public auquel elle s'adresse. Chaque terme (désert, quarante jours, Satan, bêtes sauvages, anges) est lourd d'allusions et se présente comme un résumé de traditions orales. La brièveté est souvent signe d'ancienneté dans le Nouveau Testament ; et c'est pourquoi ce récit fait penser à un matériau brut que Matthieu et Luc auraient utilisé. Pourtant, dans les textes de ces deux derniers, le récit de la « Tentation » prend une tournure particulière : il est orné d'arguments scripturaires et procède selon plusieurs étapes dont l'ordre diffère chez l'un et l'autre auteur. Il semble que ceux-ci aient puisé à une source commune dont toute trace est absente du texte de Marc. La plupart des paroles de Jésus ne sont rapportées que par la double tradition Matthieu-Luc : ainsi, la version de Marc ne présente pas Jean-Baptiste prêchant la repentance, alors que celles de Matthieu (iii, 7-10) et de Luc (iii, 7-9) le font d'une manière presque intégralement parallèle. Ce phénomène  […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Marie GUILLET, « SYNOPTIQUES ÉVANGILES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangiles-synoptiques/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« SYNOPTIQUES ÉVANGILES » est également traité dans :

BIBLE - Les livres de la Bible

Écrit par :  Jean-Pierre SANDOZ

Dans le chapitre "Les premiers écrits chrétiens"  : …  malgré de nombreuses divergences, une réelle similitude ; ils sont appelés pour cette raison *Évangiles synoptiques. L'histoire de la rédaction des Évangiles à partir des premières collections de témoignages est fort complexe. Si la théorie des trois sources (Matthieu dans son original araméen, Marc et la source Q, de l'allemand Lire la suite
ÉVANGILES

Écrit par :  Xavier LÉON-DUFOUR

Dans le chapitre "Méthodes d'investigation"  : …  respectives. Ainsi le quatrième évangile semble indépendant des trois premiers, qu'on nomme « * synoptiques » (parce qu'on peut les examiner « d'un seul regard »). À l'origine de ceux-ci, du moins pour la partie commune aux trois, il y aurait « deux sources » : l'évangile de Marc et une collection de sentences du Seigneur ; d'autres critiques… Lire la suite
FORMES MÉTHODE DE LA CRITIQUE DES

Écrit par :  André PAUL

… *Dans les années 1920 s'est développée, en Allemagne, une méthode d'approche des Évangiles synoptiques, la Formgeschichtliche Methode. Elle n'était pas totalement neuve : elle avait été inaugurée, au début du xxe siècle, à propos de la Genèse et des Psaumes, par le grand exégète de l'Ancien Testament, Hermann Gunkel.… Lire la suite
JOSEPH saint

Écrit par :  André PAUL

… *Connu par les Évangiles, particulièrement par celui de Matthieu, Joseph, l'époux de Marie, était, selon la « généalogie de Jésus », de la race de David. Il aurait exercé le métier d'ouvrier en bâtiment (en grec, tektôn : charpentier, menuisier, etc.). Fiancé à Marie, il reconnut le fils de cette dernière, Jésus, lorsque, selon le récit… Lire la suite
RÉDACTION DES QUATRE ÉVANGILES

Écrit par :  Jean-Urbain COMBY

  *Jésus n'ayant laissé aucun écrit, son enseignement fut transmis oralement par ses disciples qui le relirent en fonction de leur expérience et de leur situation historique. Ces traditions orales ou catéchèses, mises par écrit dans un premier temps sous des formes pour lesquelles nous sommes réduits à des hypothèses, sont… Lire la suite
SAINT-ESPRIT

Écrit par :  Joseph DORÉRichard GOULET

Dans le chapitre "Le Nouveau Testament"  : …  y ajoutent progressivement des fonctions nouvelles et surtout un caractère plus personnel. Dans les *Évangiles synoptiques, l'Esprit de Dieu est la force divine qui rend compte de la mission transcendante du Christ. L'Esprit est responsable de la conception de Jésus en Marie (Matth., i, 18), il descend sur Jésus à son… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média