BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) Économie

1.  Un processus tardif de convergence

À partir de 1939, l'instauration du régime franquiste se traduit par un fort repli isolationniste de l'Espagne, avec pour corollaire la recherche d'une croissance autosuffisante : les importations sont rationnées, tout comme les flux d'investissements étrangers. Après la Seconde Guerre mondiale, l'Espagne est exclue du plan Marshall et reste à l'écart du développement technologique que connaissent alors la plupart des pays européens, et donc du relatif rattrapage de ces pays vis-à-vis des États-Unis. L'État espagnol intervient dans tous les domaines, avec en particulier le contrôle des salaires et des prix d'un certain nombre de produits. Les barrières tarifaires conduisent à des prix des importations extrêmement élevés, contribuant à une persistance de l'inflation. C'est le cas notamment dans le secteur des biens d'équipement, ce qui limite l'investissement des entreprises. La croissance, faible durant les années 1940, s'accélère cependant dans les années 1950, avec une ouverture progressive de l'économie. Mais c'est véritablement le plan de stabilisation de 1959 qui met fin au modèle autarcique espagnol. Le pays libéralise alors peu à peu les échanges commerciaux et réduit les entraves à la mobilité des capitaux. Ce processus se poursuit tout au long des années 1960 et favorise une croissance plus élevée (investissements étrangers dans l'industrie, réduction de l'inflation...). Jusqu'au milieu des années 1970, la croissance est forte, alimentée par un investissement dynamique, qui permet aux entreprises espagnoles de voir leur productivité se rapprocher de la moyenne européenne. La mutation de l'économie est en marche, avec une forte baisse de l'emploi dans l'agriculture entre 1960 et 1975, du fait d'un exode rural plus tardif qu'ailleurs en Europe : une partie de ces travailleurs retrouve un emploi dans les secteurs industriels et surtout dans des services en pleine expansion ; une autre partie choisit d'émigrer, principalement en Europe. Le taux de chômage reste donc très faible durant cette période.

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  12 pages…

 

Pour citer cet article

Sabine LE BAYON, Nacima BARON, « ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Économie  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-economie/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« ESPAGNE » est également traité dans :

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Géographie
ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Des Wisigoths aux Rois catholiques
ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile
ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - L'ère franquiste
ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Le retour à la démocratie
ESPAGNE (Arts et culture) - La langue
ESPAGNE (Arts et culture) - La littérature
ESPAGNE (Arts et culture) - L'art espagnol
ESPAGNE (Arts et culture) - La musique

Afficher la liste complète (9 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.