BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

ÉLECTIONS Sociologie électorale

Sous-discipline autrefois royale de la science politique, la sociologie électorale a même été parfois considérée, à travers les travaux d'André Siegfried en France ou de Paul Lazarsfeld aux États-Unis, comme sa branche originelle et son terreau fondateur. Cette domination, probablement idéalisée, a sans doute pris fin : la sociologie électorale est aujourd'hui victime d'un certain discrédit, ce que signale assez la désaffection dont elle est l'objet auprès des jeunes chercheurs : ainsi en France, le pourcentage de thèses de doctorat en science politique s'intéressant de près ou de loin au terrain électoral est-il tombé dans les années 1990 à moins de 0,5 p. 100.

Ce relatif abandon peut s'analyser comme le sous-produit d'au moins quatre dynamiques, pour partie autonomes. La première conduit à une « dé-sociologisation » progressive des modèles d'analyse électorale, du fait de l'hégémonie que les théories économiques du choix rationnel exercent sur la scène internationale. Quelques pistes de recherche dessinent bien le « programme fort » d'une approche sociologique des transactions électorales : évaluer quelle part de leur existence sociale les citoyens engagent réellement dans leur vote – ou leur non-vote – ; mesurer le degré auquel leurs positionnements dans divers espaces sociaux peuvent être au principe de ces orientations, électives ou par défaut ; analyser la contribution de la professionnalisation des activités politiques à la structuration de jeux électoraux souvent considérés comme byzantins, etc. Mais elles sont de moins en moins empruntées au profit de la vision, socialement déconnectée, d'un électeur (le singulier serait à lui seul l'indice d'une simplification outrancière) optimisant rationnellement et souverainement ses choix sur les marchés électoraux.

Le deuxième facteur d'obsolescence de la discipline est lié à la routinisation de recherches pour l'essentiel fondées sur un outil, le sondage d'opinion, dont l'usage passablement monomaniaque engendre des formes d […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  8 pages…

Pour citer cet article

Patrick LEHINGUE, « ÉLECTIONS - Sociologie électorale  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elections-sociologie-electorale/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« ÉLECTIONS » est également traité dans :

ÉLECTIONS - Histoire des élections

Écrit par :  Christophe VOILLIOT

Envisagée sous l'angle des pratiques électorales, l'histoire des élections est tout à la fois une histoire des techniques électorales, l'étude des comportements des agents impliqués dans le processus électif et la sociogenèse d'une forme singulière qui nous est aujourd'hui familière : l'élection libre et concurrentielle. C'est dire que cette histo… Lire la suite
ÉLECTIONS - Modes de scrutin

Écrit par :  Christophe VOILLIOT

Qu'est-ce qu'un mode de scrutin ? On peut le définir comme un ensemble de règles de droit visant à traduire, dans le cadre d'une élection, les suffrages obtenus par les différents candidats ou listes en présence en sièges à pourvoir. Ces règles figurent dans des textes de loi ou dans les constitutions nationales. Le choix d'un mode de scrutin n'es… Lire la suite
ABSTENTIONNISME

Écrit par :  Daniel GAXIE

Le droit de vote est une prérogative essentielle des citoyens dans un régime démocratique. *On appelle participation électorale le fait de l'exercer dans les bureaux de vote ou par correspondance. L'abstentionnisme est l'attitude inverse de ceux qui s'abstiennent d'exercer leur droit de vote. Les électeurs régulièrement inscrits sur les… Lire la suite
ALLEMAGNE - Les institutions

Écrit par :  Stéphane SCHOTT

Dans le chapitre "La Diète fédérale allemande (Deutscher Bundestag)"  : …  personnalisée (personalisierte Verhältniswahl) prévoit que les *élections se déroulent en un seul tour. Chaque électeur dispose d’un bulletin de vote unique lui permettant d’exprimer deux choix distincts lors de la même opération de vote (paragr. 4). Avec la première voix, les électeurs désignent 299 candidats… Lire la suite
BICAMÉRISME ou BICAMÉRALISME

Écrit par :  Raymond FERRETTI

Dans le chapitre "Du suffrage indirect au suffrage direct"  : …  Dès lors qu'il s'agit de représenter une entité infra-étatique reconnue,* le suffrage indirect s'impose, tout du moins théoriquement. En effet, on peut penser que les représentants des États fédérés ou des collectivités territoriales sont plus liés à l'entité qu'ils représentent lorsqu'ils sont désignés ou élus par les organes exprimant… Lire la suite
CITOYENNETÉ

Écrit par :  Dominique SCHNAPPER

Dans le chapitre "La légitimité politique"  : …  C'est ainsi seulement que la République pouvait effectivement devenir le régime d'un grand pays. *Les démocrates modernes ont inventé les institutions politiques par lesquelles cette représentation était assurée : élections, Parlement, responsabilité des gouvernants devant les citoyens ou devant leurs représentants, participation des groupes… Lire la suite
CONSTITUTIONNEL DROIT

Écrit par :  André DEMICHEL

Dans le chapitre "Un ensemble de techniques"  : …  point de vue, comme l'étude des techniques permettant à un groupe de s'organiser et de se gouverner.* Ainsi comporte-t-il l'étude des procédures d'élection, des rapports entre les électeurs et les élus (mandat donné par les électeurs aux élus, responsabilité des élus devant les électeurs), de la structure et du fonctionnement des organes élus. Cette… Lire la suite
CONVENTION ÉLECTORALE AMÉRICAINE

Écrit par :  Marie-France TOINET

… les conventions démocrate et républicaine se réunissent tous les quatre ans, dans l'été qui précède *l'élection présidentielle. C'est la seule occasion pour les tendances extrêmement différentes qui composent ces partis de s'affronter, d'apprécier leur force respective et de s'accorder sur un programme et sur un candidat. Chaque convention regroupe… Lire la suite
DÉMOCRATIE

Écrit par :  Daniel GAXIE

Dans le chapitre "Les critères de la démocratie"  : …  exemple du fait de l'âge ou d'une condamnation pénale) jouisse des droits politiques, notamment du* droit de voter et de se présenter aux élections. Dans les représentations officielles, le suffrage universel est censé donner à chacun un moyen égal d'influencer l'orientation des grandes décisions. Il consacre le principe d'égalité qui est une… Lire la suite
DICTIONNAIRE DU VOTE (dir. P. Perrineau et D. Reynié)

Écrit par :  Christophe BARBIER

… A *voté. » Derrière une aussi simple formule, c'est un monde qui se dissimule. D'un côté, les conditions politiques et sociales qui déterminent l'accès aux urnes, de l'autre, les critères mathématiques qui transforment en pouvoir légitime les bulletins décomptés : voici deux univers aux possibilités multiples. L'acte de vote, même si ses formes sont… Lire la suite
DROITS DE L'HOMME

Écrit par :  Georges BURDEAUGérard COHEN-JONATHANPierre LAVIGNEMarcel PRÉLOT Universalis

Dans le chapitre "Les droits politiques positifs"  : …  individus et la société contre les abus que pourraient engendrer les usages de certaines libertés. *Ainsi le droit à des élections libres est réalisé en la forme dans toutes les vraies démocraties : le vote secret implique toutefois une organisation matérielle (bulletins, enveloppes, isoloirs, bureaux de vote comprenant un assez grand… Lire la suite
ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

Écrit par :  Sandrine GAMBLINRobert SANTUCCI

Dans le chapitre "Limites de la démocratisation et voies de la contestation"  : …  formelles de représentation s'effectue dans un contexte de très faible mobilisation politique.* La participation électorale officielle n'a jamais passé la barre des 50 p. 100, chiffre très éloigné de la réalité : seulement la moitié de la population en âge de voter est inscrite sur les listes électorales, soit une proportion de… Lire la suite
EXTRÊME GAUCHE

Écrit par :  Christine PINA

Dans le chapitre "Particularités françaises"  : …  formations. L'extrême gauche prend véritablement la mesure de l'importance de la participation aux* élections en 1969. Alain Krivine, alors jeune appelé du contingent et membre de ce qui deviendra plus tard la L.C.R., se présente à l'élection présidentielle. À partir de cette date, cette consultation majeure de la Ve République verra la… Lire la suite
GOUVERNEMENT

Écrit par :  Didier MAUS

Dans le chapitre "Les éléments politiques"  : …  – il convient toujours de le rappeler – sur un accord politique et la solidité d'une majorité. *Lorsque les élections législatives donnent des résultats suffisamment clairs pour qu'existe au Parlement une majorité incontestable, cohérente, organisée et susceptible d'exercer le pouvoir, la seule solution consiste alors à nommer, en respectant… Lire la suite
IMAGINAIRE SOCIAL

Écrit par :  Pierre ANSART

Dans le chapitre "Les imaginaires politiques"  : …  qui, dans les polémiques électorales, ne manquent pas d'affirmer et de renouveler leur imaginaire.* Ils répondent aussi aux représentations collectives des différents groupes et catégories sociales qui composent l'électorat. Ainsi, face à des électeurs fortement influencés par les appartenances ethniques, l'imaginaire politique doit composer avec… Lire la suite
MEXIQUE

Écrit par :  Jacques BRASSEULHenri ENJALBERTRoland LABARRECécile LACHENALJean A. MEYERMarie-France PRÉVÔT-SCHAPIRAPhilippe SIERRA

Dans le chapitre "Justice et démocratie"  : …  de la revolución democrática, P.R.D., créé en 1989) font adopter, au niveau fédéral, une réforme* électorale importante qui renforce le contrôle judiciaire des processus électoraux et élève le Tribunal fédéral électoral en instance ultime de décision. Par ailleurs, la vie politique est marquée par la montée des partis d'opposition. Aux élections… Lire la suite
NOUVELLE ÉCONOMIE POLITIQUE, analyse économique du vote

Écrit par :  Jean-François LASLIER

…  et permettent cependant de dériver la décision collective à partir des préférences individuelles. *Typiquement, dans un système démocratique, un politicien ayant pour objectif d'être élu ou réélu se fera le promoteur d'un système de redistribution qui plaise au plus grand nombre. Un modèle simplificateur pourra alors partir du principe que la… Lire la suite
OPINION PUBLIQUE

Écrit par :  Patrick CHAMPAGNE

Dans le chapitre "Les usages contemporains de l'opinion publique"  : …  de sondage doivent leur notoriété, auprès des responsables politiques et des journalistes, à leurs *enquêtes dans le domaine strictement électoral, les sondeurs s'étant d'abord proposé de saisir les intentions de vote des électeurs. Les données fournies par ces enquêtes, surtout lorsqu'elles sont effectuées à la veille d'un scrutin, sont à la fois… Lire la suite
PARAGUAY

Écrit par :  Rubén BAREIRO-SAGUIERRenée FREGOSISylvain SOUCHAUD

Dans le chapitre " Le Paraguay depuis la transition démocratique"  : …  traditionnellement opposés à Stroessner (P.L.R.A. et P.R.F.) sont désorientés par les changements, *un mouvement citoyen, DecidamosCampaña por la expresión ciudadana (« Décidons. Campagne pour l'expression citoyenne ») organise la formation des assesseurs des bureaux… Lire la suite
PARLEMENT

Écrit par :  Émile BLAMONT

Dans le chapitre "Formation et organisation du Parlement"  : …  *La souveraineté réside dans le peuple mais à l'exception des cas très limités où il est consulté par référendum, le peuple ne peut l'exercer lui-même et il doit déléguer ses pouvoirs à des représentants qu'il choisit par l'élection pour un temps déterminé. C'est le système représentatif, qui conduit à la réunion dans la… Lire la suite
PARTIS POLITIQUES - Théorie

Écrit par :  Michel OFFERLÉ

Dans le chapitre "Les partis contre la démocratie ?"  : …  d'action d'un parti, ils prétendent monopoliser la sélection des élites politiques dirigeantes par *l'élection. Pourtant, cette évidence se heurte, au xixe siècle, à la concurrence des anciennes élites (armée, noblesse, clergé et grands notables), hostiles à la démocratisation et pour qui l'élection n'est, selon André Siegfried… Lire la suite
PARTIS POLITIQUES - Fonctionnement

Écrit par :  Michel OFFERLÉ

Dans le chapitre " Électeurs, électorats"  : …  que formeraient professionnels de la sociation partisane et leurs profanes, on considère que les *électeurs ne sont pas partie prenante directement des relations partisanes : ils ne participent pas à la compétition-coopération qui est au principe des luttes intra-partisanes. À l'inverse, l'approche américaine, reprise dans certains travaux… Lire la suite
PARTIS POLITIQUES - Financement

Écrit par :  Éric PHÉLIPPEAU

Dans le chapitre "Argent et partis politiques : typologies et frontières"  : …  d'obtenir un accès aux décideurs qui sont aux commandes et en mesure d'orienter les politiques. *En France, lors des législatives de 1993 dans le cadre desquelles étaient autorisés les dons de personnes morales, les candidats sortants du Parti socialiste (P.S.) parvinrent à récolter auprès d'entreprises privées un peu plus de 55 millions de… Lire la suite
REPRÉSENTATION POLITIQUE

Écrit par :  Loïc BLONDIAUX

Dans le chapitre "Les origines du gouvernement représentatif "  : …  où le peuple règne mais ne gouverne pas, selon le mot du publiciste britannique James Bryce ?* Il repose tout entier sur l'élection, laquelle opère une délégation de pouvoir tout en donnant la marque du consentement. Dans une démocratie représentative, le rôle du citoyen est limité à ce geste élémentaire, épisodique mais crucial, qu'est le… Lire la suite
ROYAUME-UNI - Le système politique

Écrit par :  Jacques LERUEZ

Dans le chapitre "Un mode de scrutin drastique"  : …  aspects des affaires écossaises ne sont plus traités aux Communes. Si l'on considère que le but *d'une élection est d'assurer une représentation adéquate de l'opinion au moins autant que la formation d'un gouvernement, le mode de scrutin n'est efficace que sous le deuxième aspect. En effet, il permet toujours la formation d'un gouvernement ;… Lire la suite
SÉNAT (France)

Écrit par :  Arnaud LE PILLOUER

Dans le chapitre "La légitimité de la composition du Sénat"  : …   24 de la Constitution, permet surtout de justifier l'utilisation d'un suffrage à deux degrés pour *l'élection d'une des deux chambres du Parlement – les sénateurs étant en effet désignés par un collège électoral composé d'élus (certains diraient : « de notables »). C'est surtout ce mode de désignation qui concentre les critiques, d'une part, parce… Lire la suite
SOCIOLOGIE HISTORIQUE

Écrit par :  Laurent WILLEMEZ

Dans le chapitre "L'autonomisation d'un sous-champ disciplinaire"  : …  sociologie et de la science politique, ces chercheurs privilégient les objets proprement politiques,* et plus particulièrement ce qu'Yves Déloye appelle la « civilisation électorale », à travers l'analyse du processus de « politisation » des sociétés occidentales et de l'invention de la compétition électorale au xixe siècle.… Lire la suite
SONDAGES D'OPINION

Écrit par :  Alain GARRIGOU

Dans le chapitre " L'opinion et sa mesure"  : …  une démonstration en grandeur nature pour commencer à convaincre. Cette révélation s'est effectuée* à la faveur d'élections car celles-ci permettent de confronter les résultats obtenus respectivement avec un échantillon d'enquête et la population d'ensemble. Elles sont en somme le seul moyen de vérifier le résultat d'un sondage... en dehors d'un… Lire la suite
SUFFRAGE UNIVERSEL

Écrit par :  Dominique CHAGNOLLAUD

… pluraliste, fondée sur le principe de la libre désignation des gouvernants par le peuple souverain. *Le suffrage est dans ces conditions non seulement universel, mais aussi égal, secret et sincère. Il n'a de véritable sens que dans un système de réelle concurrence électorale, où plusieurs candidats et/ou partis distincts, avec des programmes… Lire la suite

Afficher la liste complète (29 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média