BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PALO ALTO ÉCOLE DE

L'école dite de Palo Alto, en Californie, et la thérapeutique qu'elle a mise en œuvre au sein du Mental Research Institute (appelée aussi « analyse systémique » ou « thérapie familiale », mais en un sens assez précis) se caractérisent, spécialement au regard de la psychanalyse européenne, par une relative indifférence vis-à-vis de l'approche théorique de la névrose et de la psychose au profit de l'approche pratique des interactions sociales dans lesquelles s'inscrivent telle ou telle pathologie individuelle.

Mais la pratique thérapeutique du Mental Research Institute se veut aussi éloignée du behaviorisme et de la théorie du schéma stimulus-réponse que d'un humanisme psychosociologique bien représenté aux États-Unis par la non-directivité de Carl Rogers. Pour l'école de Palo Alto, l'apprentissage et le développement d'un être humain ne peuvent se réduire à un simple conditionnement (si complexe soit-il) : il s'agirait plutôt d'une interprétation progressive dans un système d'interrelations, d'abord familial. Cette approche, qu'il faut rattacher à la théorie des « paradoxes » de Bertrand Russell et à la « pragmatique » de Gregory Bateson, mais aussi aux recherches de J. L. Austin (How to do Things with Words, 1962 ; trad. franç. Quand dire, c'est faire, 1970) et de J. R. Searle, se fonde sur l'analyse de la communication et des interrelations contemporaines.

C'est sur ce terrain que l'approche thérapeutique du Mental Research Institute cherche à s'opposer, plus ou moins clairement, à la théorie psychanalytique traditionnelle. À Palo Alto, c'est le fonctionnement actuel du système d'interactions dans lequel est pris le patient qui constitue l'élément déterminant de la thérapie. Alors que, dans la cure psychanalytique, ce serait la prise de conscience par le patient des causes anciennes de ses perturbations actuelles qui amènerait la guérison, pour la thérapie de Palo Alto, il suffirait que le thérapeute prenne conscience de ce que sont les interrelations actuelles du patient et  […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Olivier JUILLIARD, « PALO ALTO ÉCOLE DE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-palo-alto/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« PALO ALTO ÉCOLE DE » est également traité dans :

BATESON GREGORY (1904-1980)

Écrit par :  Daniel de COPPET

Dans le chapitre "Les propositions théoriques sur l'alcoolisme et la schizophrénie"  : …  théorie des systèmes et qui coïncident avec ses recherches au Veterans Administration Hospital de *Palo Alto en Californie, Bateson continue d'approfondir les questions relatives au « soi » dans la relation complémentaire de celui-ci avec le système plus vaste qui l'inclut. Comment interpréter les succès d'une association telle que celle des… Lire la suite
COMMUNICATION

Écrit par :  Yves WINKIN

Dans le chapitre "Un modèle alternatif"  : …  pour la communication non verbale va se retrouver en 1956 au sein d'un groupe de chercheurs, réuni à* Palo Alto, au Center for Advanced Study in the Behavioral Sciences, à l'initiative de la psychiatre Frieda Fromm-Reichmann. Celle-ci souhaitait creuser la question de l'intuition du clinicien qui intègre dans son diagnostic des éléments de… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média