BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

EAU, agriculture

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  AGRICULTURE - Histoire des agricultures jusqu'au XIXe siècle

Écrit par : Marcel MAZOYERLaurence ROUDART

Dans le chapitre "Les agricultures hydrauliques des régions arides"  : … sahariennes et arabo-persiques étaient déjà déboisées et en voie d'aridification. Dans les zones privilégiées, c'est-à-dire approvisionnées en eau par des nappes souterraines ou par des fleuves d'origine lointaine, les agriculteurs ont alors mis au point des cultures irriguées grâce à des travaux d'adduction d'eau, ou des… Lire la suite
2.  AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

Écrit par : Marcel MAZOYERLaurence ROUDART

Dans le chapitre "La révolution verte dans certains pays en développement"  : … blé, sur une large utilisation des engrais minéraux et des pesticides, sur la maîtrise de l'eau (irrigation, drainage) dans certaines régions, ainsi que sur l'utilisation d'animaux de trait ou de petits motoculteurs. Ces nouvelles techniques ont été adoptées par de très nombreux agriculteurs grâce à des politiques appropriées de très… Lire la suite
3.  AGRICULTURE - Accès aux ressources productives

Écrit par : Michel MERLETOlivier PETIT

Dans le chapitre "L'accès à l'eau"  : … de l'industrie agro-alimentaire plus exigeante, tant qualitativement que quantitativement. La pression démographique ainsi que le développement et la diffusion de techniques d'agriculture intensive ont eu un impact important sur la disponibilité et sur la qualité des ressources en eau douce, susceptible de générer des conflits d'usage. Sans… Lire la suite
4.  AGROMÉTÉOROLOGIE

Écrit par : Emmanuel CHOISNELEmmanuel CLOPPET

Dans le chapitre "Le suivi des conditions hydriques"  : … L'eau peut constituer un facteur limitant de la production agricole, par excès ou par défaut. Les excès d'eau au printemps peuvent retarder, voire compromettre, la préparation du sol et la bonne mise en place (semis et levée) d'une culture de printemps-été telle que le maïs… Lire la suite
5.  ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

Écrit par : Philippe PELLETIER

Dans le chapitre "Le Moyen-Orient et l'Asie centrale steppiques et arides "  : … Ce schéma binaire est compliqué par deux phénomènes. D'une part, il existe des apports particuliers en eau, souterraine ou externe (les longs canaux souterrains, qanat en Iran ; les usines de désalinisation d'eau de mer le long du rivage arabe du golfe Arabo-Persique). D'autre part, les régions de montagne (Liban, Hedjaz, Lire la suite
6.  ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

Écrit par : Manuelle FRANCKBernard HOURCADEGeorges MUTINPhilippe PELLETIERJean-Luc RACINE

Dans le chapitre "La mobilisation des eaux et la question alimentaire"  : … de plus en plus forte, assurer l'autosuffisance ont été un objectif des pouvoirs publics. Dans un environnement où pèsent de très fortes contraintes naturelles en raison de l'aridité, l'intensification de l'agriculture est une priorité. L'irrigation apparaît comme le seul moyen de parvenir à une amélioration de la production agricole. Tous les… Lire la suite
7.  CHINE - Cadre naturel

Écrit par : Guy MENNESSIERThierry SANJUANPierre TROLLIET

Dans le chapitre "Le climat"  : … l'urbanisation, l'industrialisation et l'extension de cultures fortement demandeuses en eau, comme le maïs, posent un grave problème hydrique à la région pékinoise. Une trop forte sollicitation des sources souterraines par des motopompes a provoqué un déficit durable en eau et le gouvernement central a lancé la construction… Lire la suite
8.  EAU - Les défis de l'eau

Écrit par : Ghislain de MARSILY

Dans le chapitre "Qualité des milieux aquatiques et des écosystèmes"  : … Les pollutions agricoles concernent d'abord les excès de fertilisation azotée, qui contaminent les nappes souterraines et les rivières par des nitrates. Dans bien des nappes superficielles en région agricole, la teneur en nitrates dépasse déjà la norme de potabilité fixée à 50 mg/l de NO3, et continue de croître. Réduire… Lire la suite
9.  EAU (notions de base)

Écrit par : Jean-Paul DELÉAGE

Dans le chapitre "Les usages agricoles"  : … À l'échelle de la planète, les usages agricoles représentent près des trois quarts des consommations d'eau. L'eau constitue en effet un facteur limitant de la production et de la qualité des espèces végétales : pour 1 gramme de matière sèche, une plante doit transpirer entre 300 et 800 grammes d'eau ! On se fera une idée plus précise des quantités… Lire la suite
10.  ÉGYPTE - Géographie

Écrit par : Éric DENIS

Dans le chapitre "Les contraintes : la population, le Nil et le blé"  : … hydrauliques. Malgré tous ces efforts, une spirale maligne ne cesse de contraindre les potentiels de développement égyptiens : le seuil de stress hydrique établi à 1 000 m3 d'eau par an et par habitant est désormais franchi avec moins de 860 m3 en 2005 et la surface agricole par habitant se réduit toujours – passée de 0,33 hectare en 1821 à… Lire la suite
11.  ENGRAIS

Écrit par : Albert DAUJATPhilippe ÉVEILLARDJean HEBERTJean-Claude IGNAZI

Dans le chapitre "Phosphore et eau"  : … Le sol a une grande aptitude à fixer le phosphore. Les pertes du sol en phosphore sont donc très modestes… Lire la suite
12.  ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Géographie

Écrit par : Michel DRAIN

Dans le chapitre "La région de Murcie"  : … Aragon et ceux du royaume nasride, la région autonome n'a pas retrouvé ses limites historiques. Privée de la province d'Albacete, elle n'a plus le contrôle des sources de ses cours d'eau. Or l'eau est un enjeu politique majeur. La huerta de Murcie, actuellement désorganisée par le mitage de l'habitat, était encore célèbre vers le milieu du xx Lire la suite
13.  FRUITS

Écrit par : UniversalisJean-Luc REGNARDRoger ULRICH

Dans le chapitre "Conduite et entretien du verger"  : … L'alimentation hydrique et minérale des vergers, longtemps empirique du fait des difficultés de quantification liées au caractère pérenne des arbres fruitiers, est aujourd'hui mieux maîtrisée. Les besoins en eau sont appréhendés à partir du bilan hydrique de la culture (estimation des consommations diminuées des apports). Des… Lire la suite
14.  INDE (Le territoire et les hommes) - Géographie

Écrit par : Philippe CADÈNEFrançois DURAND-DASTÈSGeorges MASCLE

Dans le chapitre "Les systèmes agricoles"  : … Ainsi, l'agriculture dépend largement de la quantité globale des pluies et de leur répartition dans l'année. Cependant, une ancienne pratique de l'irrigation est venue corriger les effets de la répartition naturelle des précipitations dans le temps et dans l'espace. En Inde, il y a assez peu de régions où l'irrigation soit créatrice, c'est-à-dire… Lire la suite
15.  MAÏS

Écrit par : Jean-Paul CHARVET

Dans le chapitre "Les conditions de culture d’une plante d’origine tropicale"  : … En France, on le sème donc assez tard, entre mi-avril et mi-mai. Si ses besoins en eau sont supérieurs à ceux du blé – 500 millimètres d'eau lui sont nécessaires entre mai et septembre –, les quantités d’eau permettant d’obtenir un kilogramme de matière sèche de maïs sont en fait inférieures à celles nécessaires pour parvenir à un résultat… Lire la suite
16.  OASIS

Écrit par : Yves LACOSTE

Dans le chapitre "Les différentes techniques de l'eau"  : … C'est, non sans raison, aux différentes techniques de l'eau que va l'intérêt de ceux qui procèdent à l'étude des régions arides et des oasis qui s'y trouvent. Cependant il importe de souligner, dès l'abord, que l'énumération et la localisation des différentes méthodes qui sont utilisées pour disposer, en quantité… Lire la suite
17.  PAKISTAN

Écrit par : François DURAND-DASTÈSGilbert ÉTIENNEUniversalisChristophe JAFFRELOTGuy MENNESSIER

Dans le chapitre "Travaux hydrauliques et agriculture"  : … L'eau représente le problème numéro un. Dans le bassin de l'Indus au climat aride ou semi-aride, sauf au pied de l'Himalaya, l'irrigation est indispensable. Apparue il y a des millénaires, elle connut une prodigieuse expansion sous les Britanniques, suivie de nouveaux grands travaux après 1947. Il s'agit de l'un des plus grands bassins irrigués du… Lire la suite
18.  POLLUTION

Écrit par : François RAMADE

Dans le chapitre "Pollution « chimique »"  : … cultivées, représentent aussi une importante cause de pollution des eaux continentales. Dans les régions d'agriculture intensive, les rivières, les lacs, les nappes phréatiques renferment des concentrations anormalement élevées de ces sels minéraux nutritifs tant en Europe occidentale qu'en Amérique du Nord. Il s'agit donc de la conséquence… Lire la suite
19.  RIZ

Écrit par : Jean-Paul CHARVET

Dans le chapitre "Les différentes espèces de riz et les principales techniques de culture"  : … vallées fluviales ou de zones littorales ainsi que dans bien des zones deltaïques. Il réclame, en revanche, beaucoup d’eau et de travail. Il peut être cultivé sous pluie (en sec, sans apport d’eau autre que celle qui tombe du ciel) comme c’est encore le cas sur les hauts plateaux de l’intérieur du Vietnam, mais il ne procure alors que des… Lire la suite
20.  SAHARA

Écrit par : Ali BENSAÂDJeffrey Allman GRITZNER

Dans le chapitre "Le renouveau agricole, la sécheresse et leurs effets sur la population"  : … se trouvant de 1 500 à 2 000 mètres de profondeur. C'est pourquoi le bassin sédimentaire pétrolifère de la dépression du bas Sahara (recouvrant le nord-est du Sahara algérien, le Sud tunisien et le nord-ouest du Sahara libyen), mis au jour en 1948, renferme un des plus puissants aquifères au monde (60 000 milliards de mètres cubes d'eau).… Lire la suite
21.  SÈVES

Écrit par : René HELLER

Dans le chapitre "Interventions humaines"  : … L'être humain améliore l'alimentation hydrique des cultures par les arrosages et les irrigations, qu'il doit pratiquer sans perturber les moyens de régulation : arroser de préférence le soir pour éviter le risque de grillage analysé plus haut ; donner assez d'eau pour atteindre, sans plus, l'ETP, et en se souvenant de ce qu'une plante irriguée… Lire la suite
22.  SOLS - Propriétés physiques et mécaniques

Écrit par : Gérard MONNIER

Dans le chapitre "Stockage de l'eau"  : … que très lentement et le sol ne se dessèche que par évaporation directe pour les couches les plus superficielles ou par absorption d'eau par le système racinaire des végétaux. Ce dernier ne peut extraire de l'eau du sol que jusqu'à une humidité limite qui est caractéristique du matériau et qui correspond au point de flétrissement permanent Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.