BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

EAU DURETÉ DE L'

La dureté d'une eau traduit sa teneur globale en ions calcium (Ca++) et magnésium (Mg++). Elle est exprimée en degrés hydrotimétriques : un degré français correspond à 4 mg/l de calcium ou à 2,4 mg/l de magnésium. Les praticiens distinguent la dureté totale (titre hydrotimétrique, TH) et une de ses fractions : la dureté temporaire (titre alcalimétrique, TAC) qui correspond à la teneur de l'eau en ions bicarbonate (CO3—).

La dureté totale est prise en considération chaque fois qu'il s'agit d'éviter des réactions nuisibles ou gênantes entre les ions Ca++ et Mg++ et les produits mis en contact avec l'eau (savons dans l'usage domestique, nombreux produits dans les processus industriels).

La dureté temporaire est prise en considération quand il s'agit de protéger les parois ou les corps immergés contre des dépôts carbonatés qui se forment rapidement dès que la température dépasse 550 à 60 0C (chaudières basse pression, chauffage central, cuisson de légumes, etc.). Une protection par un adoucissement partiel visant à réduire le TAC est alors souvent suffisante. En revanche, quand la température de l'eau s'élève, les dépôts changent de nature (sulfates) et deviennent plus tenaces. Pour les chaudières haute pression et pour un certain nombre de processus industriels il faut éliminer par adoucissement tout le TH – voire faire appel à une déminéralisation totale. Dans les usages domestiques d'hygiène et de nettoyage, les inconvénients de la dureté sont palliés par l'emploi de détergents et d'additifs. La réduction de l'entartrage des réseaux d'eau chaude et de chauffage peut être obtenue par le maintien des circuits à température modérée (50 0C).

Cyrille GOMELLA

Pour citer cet article

Cyrille GOMELLA, « EAU DURETÉ DE L'  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/durete-de-l-eau/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« EAU DURETÉ DE L' » est également traité dans :

EAU - Propriétés physico-chimiques

Écrit par :  Antoine POTIER

Dans le chapitre "Eaux naturelles et purifiées"  : …  océan mondial est de l'ordre de 35 grammes par litre. La qualité d'une eau est caractérisée par sa *dureté rapportée à la teneur en carbonate de calcium. À ce critère, on préfère souvent une étude complète de la composition ionique. On traite les eaux naturelles en vue de l'obtention d'eaux potables et d'eaux à usage industriel ou agricole. L'eau… Lire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.