BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

MAAR DORA (1907-1997)

Le nom de Dora Maar reste associé à celui de Picasso dont elle fut la compagne et le modèle entre 1935 et 1943. Cet épisode mouvementé de sa vie a fait passer au second plan son exceptionnelle personnalité de femme liée aux milieux surréalistes et engagée dans les combats politiques des années 1930 ainsi que sa carrière de peintre et de photographe aux multiples talents.

Élevée en Argentine dans une famille franco-croate, Dora Maar revient à Paris, sa ville natale, pour suivre une formation artistique. Elle choisit d'abord la peinture et l'enseignement de l'académie André Lhote, où elle croise Henri Cartier-Bresson (1927), avant de se tourner vers la photographie, sous la houlette d'Emmanuel Sougez.

Sa collaboration au livre de Germain Bazin, Le Mont-Saint-Michel en 1931, marque ses débuts de photographe professionnelle. D'abord associée à Pierre Kéfer (1930-1934), puis indépendante, dans son atelier du 29, rue d'Astorg, elle signe des photographies de commande ou de création qui témoignent d'emblée d'une sensibilité tournée vers l'imaginaire, maîtrisée par une sobriété redevable au modèle du réalisme poétique de Kertész et de Brassaï.

Après une série de reportages (Barcelone, 1932) elle réalise une œuvre très diversifiée, dépendante de la commande publicitaire (Pétrole Hahn, 1935) ou éditoriale : elle travaille pour les revues Arts et métiers graphiques, Vu et Formes nues. Son succès est favorisé par son réseau mondain et intellectuel (portraits de J.-L. Barrault, de J. Cocteau). Comme ses clichés de mode ou de nus (avec le célèbre modèle de l'entre-deux-guerres, Assia), cette production « alimentaire » dont la pureté formelle est servie par des compositions strictes et dépouillées, caractéristiques de l'esthétique classicisante de l'époque, reste toujours élégante et sophistiquée. Elle n'exclut jamais un intérêt sincère pour la vie populaire, celle des rues de Paris et du peuple de « 36 », cadrée en gros plans, forts et nets, tempérés par un regard complice, dans l'esprit social et intimist [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

LÉAL, « MAAR DORA - (1907-1997)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dora-maar/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« MAAR DORA (1907-1997) » est également traité dans :

PICASSO PABLO (1881-1973)

Écrit par :  André FERMIGIERHélène SECKEL

Dans le chapitre "Guernica et Dora Maar"  : …  antique brisée) et marque le début de la période la plus violente, la plus sombre et tragique de la production du peintre. La Femme qui pleure, 1937 (Tate Gallery, Londres), qui est un écho de Guernica, introduit dans son œuvre un personnage qui aura une importance considérable dans sa vie et l'évolution de son art : Dora Maar, une jeune… Lire la suite

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.