BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

DÉTERMINISME

C'est le xixe siècle, dans la mesure où il a fait de la mécanique l'archétype des sciences expérimentales, sources de toute action technique efficace, qui a pratiquement identifié « science » et « déterminisme ». Lorsque, dans un contexte idéologique bien différent, celui des années 1920-1940, les premières découvertes de la physique quantique ont ébranlé la représentation du réel héritée de l'ontologie classique, la « crise du déterminisme » a dû apparaître (ou a pu être donnée) comme le symptôme d'une crise plus radicale : celle de la science et de la raison. Enfin, dans la décennie 1970-1980, avec l'extension des explications probabilistes, la constitution d'une thermodynamique généralisée et l'application de modèles cybernétiques aux systèmes mécaniques, vivants, voire socio-économiques, c'est le dépassement du déterminisme qui est devenu le mot d'ordre d'une épistémologie pour qui devrait s'effacer l'antithèse de la matière et de l'organisation, voire celle de la causalité et de la finalité.

Mais cette périodisation sommaire recouvre plus qu'elle ne les dissipe les ambiguïtés permanentes qui marquent l'usage du mot déterminisme (et plus encore du couple déterminisme/indéterminisme), et qu'une définition même très technique ne suffit pas à lever. Par un étonnant renversement de sens, l'identification du mécanisme universel et du déterminisme s'est autorisée d'un terme qui avait initialement acquis sa portée scientifique par une limitation critique des prétentions du mécanisme. Par un renversement non moins surprenant, l'indéterminisme contemporain a repris à son compte le projet d'une philosophie de la nature autrefois développée à l'enseigne du déterminisme. C'est donc à comprendre les raisons de ces ambiguïtés – nullement gratuites, car elles reflètent l'historicité de la pratique scientifique – que l'enquête épistémologique devrait s'attacher, avant de chercher à proposer un « bon usage ».

Qu'entend-on généralement par déterminisme, en effet ? Soit l'idée que [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  14 pages…

 

Pour citer cet article

BALIBAR, MACHEREY, « DÉTERMINISME  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/determinisme/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« DÉTERMINISME » est également traité dans :

CAUSALITÉ

Écrit par :  Raymond BOUDONMarie GAUTIERBertrand SAINT-SERNIN

Dans le chapitre "Le rôle de l'explication causale dans les sciences sociales"  : …  effectivement possible de décider de la vérité ou de la fausseté de propositions causales, suppose qu'on admette le postulat du déterminisme. Force est donc de considérer la réalité sociale comme une nature, c'est-à-dire comme un ensemble d'objets et d'événements qui s'imposent à l'observateur de l'extérieur sans qu'il ait un accès immédiat à… Lire la suite
CHAOS, physique

Écrit par :  Pierre BERGÉMonique DUBOIS

Dans le chapitre "La sensibilité aux conditions initiales"  : …  infinie pour prévoir l'avenir, chose impossible en pratique. D'après ce que nous avons admis ci-dessus, la suite des itérés est donc chaotique bien que déterministe du fait de cette « sensibilité aux conditions initiales » ou S.C.I., véritable clef de la compréhension du chaos déterministe. Dans la pratique, le mot de chaos… Lire la suite
COMTE AUGUSTE (1798-1857)

Écrit par :  Bernard GUILLEMAIN

Dans le chapitre "L'idée comtienne de la science"  : …  Le dogme fondamental de la philosophie positiviste n'est autre que l'affirmation du déterminisme : « Tous les phénomènes quelconques, inorganiques ou organiques, physiques ou moraux, individuels ou sociaux, sont assujettis à des lois rigoureusement invariables » (Cours, t. VI, p. 655). Cela ne provient pas d'un a priori… Lire la suite
CONTINGENCE

Écrit par :  Bertrand SAINT-SERNIN

Dans le chapitre "La contingence en logique et dans les sciences de la nature"  : …  n'est pas prévisible selon un modèle d'explication déterministe. Les querelles qui ont divisé les savants, et plus encore les philosophes, à propos de l'indéterminisme en physique auraient pu ressusciter la notion de contingence. Cela ne s'est pas produit, parce que l'examen attentif de l'idée de déterminisme mit en… Lire la suite
COPENHAGUE ÉCOLE DE

Écrit par :  Bernard d' ESPAGNAT

On regroupe sous ce nom les physiciens théoriciens qui, entre 1920 et 1930, après avoir élaboré la mécanique quantique, mirent en évidence ses aspects les plus révolutionnaires par rapport aux concepts en vigueur jusqu'alors et furent les instigateurs d'un très profond débat épistémologique qui se poursuit encore actuellement… Lire la suite
DÉTERMINISME, géographie

Écrit par :  Vincent BERDOULAYOlivier SOUBEYRAN

Dans le chapitre "Les logiques qui traversent le débat"  : …  L'entrecroisement de trois logiques joue un rôle essentiel. La première est d'ordre historico-scientifique, la querelle du déterminisme étant une figure récurrente de l'histoire des sciences. Le déterminisme, si fortement affirmé par Laplace ou Claude Bernard à propos des sciences de la nature au xixe siècle, semble si… Lire la suite
DURKHEIM (ÉCOLE DE)

Écrit par :  Claude JAVEAU

Dans le chapitre "Aux origines de la sociologie française"  : …  est fourni par les sciences de la nature, dont l'intention est de mettre en évidence des déterminations objectives s'inscrivant dans un déterminisme généralisé dont sont censées rendre compte les lois scientifiques. Deux disciples de Durkheim, son neveu Marcel Mauss et Paul Fauconnet, ont clairement exposé cette prise de position : « Tout ce… Lire la suite
ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

Écrit par :  Henri GUITTON

Dans le chapitre "Le quantitatif et le qualitatif"  : …  Elles revêtent deux caractères. Elles sont à base de déterminisme : leurs auteurs pensent que les mécanismes économiques sont parfaitement déterminables. S'ils n'apparaissent pas encore tels aujourd'hui, c'est que, dans la recherche des causes qui devraient expliquer tout le vécu, on n'a pas encore découvert toutes les variables explicatives. Ces… Lire la suite
ÉPISTÉMOLOGIE

Écrit par :  Gilles Gaston GRANGER

Dans le chapitre "Sciences formelles, sciences empiriques"  : …  perçues comme celles de la pierre qui tombe ou du train qui s'ébranle. Aussi bien le déterminisme a-t-il un sens différent à cette nouvelle échelle, pour ce nouveau type d'objets. Il disparaît dans une transcription de la théorie en termes spatio-temporels intuitifs, mais il réapparaît sous une autre forme au niveau plus abstrait des opérateurs :… Lire la suite
FINALITÉ

Écrit par :  Raymond RUYER

Dans le chapitre "La finalité niée"  : …  au mécanisme antique – non sans retomber parfois, comme lui, dans un arrière-fond de finalité magique (Diderot, La Mettrie). Les conquêtes de la science, sauf en physique, depuis 1900 (mais les philosophes, les littérateurs, et même les savants non physiciens, vivent encore sur la physique du xixe siècle) paraissent confirmer le déterminisme… Lire la suite
FORME

Écrit par :  Jean PETITOT

Dans le chapitre "Les modèles morphodynamiques"  : …  inattendue et redoutable. En effet, la complexité d'un système dynamique est en général prodigieuse. D'abord, le déterminisme idéal qu'est le déterminisme mathématique n'implique en rien un déterminisme au sens concret du terme (le déterminisme comme prédictibilité). Concrètement, une condition initiale ne peut en effet être définie qu'… Lire la suite
HABITUS

Écrit par :  Frédéric GONTHIER

Dans le chapitre "L'habitus selon Pierre Bourdieu"  : …  la signification extérieure des phénomènes sociaux sans atteindre leur sens interne. Dans son extension structuraliste, il présuppose une détermination des individus par les relations sociales. À l'inverse, le subjectivisme saisit le sens interne dans l'immédiateté vécue. Sur son versant individualiste, il dissout les caractéristiques sociales des… Lire la suite
HASARD & NÉCESSITÉ

Écrit par :  E.U.Ilya PRIGOGINEIsabelle STENGERS

Dans le chapitre "De l'identique au même"  : …  L'une des formulations les plus générales de l'idéal déterministe est l'énoncé : « les mêmes causes produisent les mêmes effets », cela sous-entendant que, pour que deux causes soient dites « les mêmes », elles doivent désigner les « mêmes » systèmes. C'est cette définition que la découverte du « chaos déterministe » permet de mettre en cause. Ici… Lire la suite
HOROSCOPE

Écrit par :  Jacques MAÎTRE

Dans le chapitre "Expliquer le destin et fournir un médiateur"  : …  du cosmos, reste géocentrique, de même la signification subjective des déterminations externes successives d'une biographie individuelle est censée correspondre à un déterminisme pour lequel la personnalisation initiale (le ciel de naissance) est le fil conducteur objectif. On voit très bien ici comme l'ego se soumet le déterminisme lui-même… Lire la suite
INTRODUCTION À L'ÉTUDE DE LA MÉDECINE EXPÉRIMENTALE (C. Bernard)

Écrit par :  Jean-Gaël BARBARA

Dans le chapitre "Réception de l’œuvre"  : …  est grosso modo celui de son ami Chevreul. Mais l’originalité de Claude Bernard tient en particulier à l’importance primordiale accordée au « fait » expérimental auquel on doit soumettre l’hypothèse, et qui est l’acte matériel du phénomène dont l’expérimentateur maîtrise les conditions déterminant son apparition (le déterminisme de Claude Bernard… Lire la suite
MIRACLE

Écrit par :  Henry DUMÉRY

en pourrait donner, qu'en conséquence il y a lieu de distinguer entre ce système universel, mais inaccessible, et les systèmes partiels (les ensembles de relations) qui sont susceptibles de contrôle. En somme, on ne découvre nulle part le déterminisme ; on rencontre des déterminismes ; non l'ordre total, mais des segments ou des fragmentsLire la suite
MODALITÉS, logique

Écrit par :  Pascal ENGEL

Dans le chapitre "Nécessité, contingence et plénitude"  : …  qu'il y a, dans la nature ou en nous, une forme de contingence, c'est-à-dire au conflit philosophique traditionnel entre déterminisme et libre arbitre. On peut en retracer l'origine chez les Anciens à partir de l'aporie célèbre du mégarique Diodore Cronos, ou argument du Dominateur, qui est à l'origine des débats rapportés par le De fatoLire la suite
MOTIVATION

Écrit par :  Gaston RICHARDBaldine SAINT GIRONS

Mais c'est essentiellement autour des discussions théologiques et philosophiques concernant le libre arbitre et le déterminisme que sera mis en lumière le caractère éminemment conflictuel des différentes motivations, mettant en jeu un élément qui déborde de partout la volonté libre du sujet… Lire la suite
NEUROSCIENCES SOCIALES

Écrit par :  Jean DECETY

Dans le chapitre "Le principe du déterminisme multiple "  : …  Ce principe stipule qu’un comportement identifié à un niveau d’organisation peut être le résultat de l’action de plusieurs facteurs localisés à des niveaux différents d’organisation et de leurs interactions… Lire la suite
POINCARÉ HENRI (1854-1912)

Écrit par :  Gérard BESSONChristian HOUZELMichel PATY

Dans le chapitre "Poincaré philosophe"  : …  Pour Poincaré, la science postule le déterminisme, qui est posé par nous. Elle a son domaine qui lui est propre, et ne peut pas fonder la morale. La partie qui lui semble la plus intéressante de la philosophie de la connaissance est celle qui concerne l'invention, qui nous révèle les caractères les plus profonds de la pensée… Lire la suite
PRÉDESTINATION

Écrit par :  André DUMAS

Séparée de ce que Dieu veut, fait et est en Jésus-Christ, la prédestination risque en effet de se muer en un prédéterminisme qui éloigne Dieu dans le silence de son secret et voue l'homme à la fatalité de son destin, jusqu'à ce que, d'ailleurs, l'homme rejette ce Dieu, devenu à ses yeux symbole d'un arbitraire impénétrable. Pourtant, peu de… Lire la suite
QUANTIQUE PHYSIQUE

Écrit par :  Claude de CALAN

Dans le chapitre " Problèmes d'interprétation et controverses"  : …  vecteur d'état », et non par les valeurs des grandeurs physiques mesurées. En un sens, le déterminisme est donc préservé, puisque l'état évolue selon des lois parfaitement déterministes : les équations de la mécanique quantique. Cependant, l'aspect probabiliste des résultats de mesure a choqué certains auteurs, qui ont imaginé l'existence de… Lire la suite
RÉALITÉ CONCEPT DE

Écrit par :  Jean HAMBURGER

Dans le chapitre "L'aléatoire"  : …  de la pensée humaine, c'est-à-dire les concepts fondamentaux de l'entendement. Ainsi, quand le mot déterminisme fut créé, sorte de doublet de la causalité, suggestif d'un pouvoir de prévision, les scientifiques adhérèrent unanimement. Le déterminisme régna sans partage sur tout le xixe siècle. Il maternait la… Lire la suite
RÉALITÉ PHYSIQUE

Écrit par :  Bernard d' ESPAGNAT

Dans le chapitre "Déterminisme ou indéterminisme"  : …  incertitude de Heisenberg) ; en second lieu, en renonçant à la notion de déterminisme absolu qui avait jusqu'alors été considérée comme une des conditions de la possibilité de toute science. En mécanique quantique (nous nous référons ici à sa formulation généralement acceptée, réservant pour les paragraphes suivants l'étude de versions… Lire la suite
RÉDUCTIONNISME & HOLISME

Écrit par :  Jean LARGEAULT

Dans le chapitre "Historique"  : …  en vue d'une fin, que nous croyons observer, sont produites par des causes efficientes. Autrement dit, la finalité de fait (ou immanente) recevant une explication causale et déterministe, l'hypothèse d'une finalité réelle devient inutile et est éliminée, on la conserve sous le nom de téléologie. La théorie darwinienne, dans cette version, peut… Lire la suite
SCHOPENHAUER ARTHUR (1788-1860)

Écrit par :  Jean LEFRANC

Dans le chapitre "La métaphysique de la volonté"  : …  du libre arbitre, n'est clairement déterminée que dans la connaissance objective des lois de la nature. Cette philosophie déterministe a pu sembler l'hypothèse la plus acceptable par les savants de la fin du xixe siècle. Ne supposant que des forces primitives comme manifestation d'une volonté universelle, elle évitait les querelles du… Lire la suite
SCIENCES - Science et philosophie

Écrit par :  Alain BOUTOT

Dans le chapitre "Science et philosophie de la vie"  : …  ainsi que tout est donné » : l'évolution, future et passée, d'un système est contenue dans son état présent. C'est le point de vue du déterminisme, que Laplace exprimait en ces termes : « Nous devons [...] envisager l'état présent de l'Univers comme l'effet de son état antérieur, et comme la cause de celui qui va suivre. Une intelligence qui,… Lire la suite
SPINOZA BARUCH (1632-1677)

Écrit par :  Robert MISRAHI

Dans le chapitre "L'homme libre et la joie"  : …  ne consiste pas dans la causalité stricte qui lie les idées aux idées et les événements matériels (ou corporels) aux événements matériels. Le déterminisme de la nature (si fortement affirmé par Spinoza) n'est jamais posé comme servitude : celle-ci n'est au contraire que l'ignorance des déterminismes et la soumission à des déterminations externes… Lire la suite
STRUCTURALISME

Écrit par :  Jean-Louis CHISSMichel IZARDChristian PUECH

Dans le chapitre "La mise à jour d'un ordre du symbolique"  : …  Lacan, le concept « d'inconscient » a acquis avec la psychanalyse un autre statut. On pourrait dire que le structuralisme fait converger alors sur la notion d'inconscient deux conceptions d'un déterminisme spécifique mis à jour en linguistique, en sociologie, en anthropologie, en économie politique d'une part, et dans les… Lire la suite
TURBULENCE

Écrit par :  Fabien ANSELMETMichel COANTICGérard TAVERA

Dans le chapitre "Solutions chaotiques, sensibilité aux conditions initiales et attracteurs étranges"  : …  , puis, une fois ce système construit et sa cohérence assurée, il en étudia numériquement l'évolution dans différents cas. C'est là qu'il mit en évidence une propriété fondamentale : ce système déterministe très simple possède des solutions qui ne sont pas périodiques mais chaotiques. Lorsqu'il est résolu depuis une condition initiale x0… Lire la suite

Afficher la liste complète (30 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.