BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PAPIN DENIS (1647-vers 1712)

Inventeur et physicien français né à Chitenay, près de Blois, et mort à Londres. Abandonnées depuis Héron d'Alexandrie (iiie s.), les recherches sur la vapeur sont reprises, au xviie siècle, après la découverte, toute récente, de la pression atmosphérique. Denis Papin, élève de Huygens, devra beaucoup, en particulier, à l'expérience sur le vide que son maître exécute à Paris en 1673. Dans un cylindre vertical coulisse un piston dont la tige sort vers le haut. À l'extrémité de celle-ci, on attache une corde suspendue à une poulie, qui retient, de l'autre bout, un contrepoids. Après mise à feu, dans le cylindre, d'une petite quantité de poudre, la dilatation des gaz soulève le piston et provoque la chute du contrepoids. Puis la dépression des gaz établit un certain vide : le piston retombe tandis que le contrepoids est enlevé. Dans un mémoire, Nouvelles Expériences du vide, avec la description des machines qui servent à le faire (1675), Papin relate cette démonstration qui devait avoir, plus tard, des conséquences déterminantes sur ses travaux.

En cette même année 1675, Papin arrive à Londres, où il doit présenter, à la Royal Society, le pendule et le spiral de Huygens. Pratiquement, il va demeurer en Angleterre jusqu'en 1687. Il y inventera le digesteur et sa soupape de sûreté, dispositif qui ne permet d'ailleurs aucun rapprochement entre la « marmite » et une machine à vapeur.

La révocation de l'édit de Nantes (1685) excluant un retour en France, Papin accepte la proposition du prince Charles-Auguste, électeur de Hesse-Cassel, qui lui offre une chaire de mathématiques à l'université de Marbourg. Et c'est là que Papin renouvelle, en 1688, l'expérience de Huygens. Puis, dans un appareil perfectionné, il démontre, en substituant l'eau à la poudre, que la condensation de la vapeur produit des effets comparables à ceux de la dépression des gaz. Pour l'essentiel, Papin disposait d'un foyer mobile tantôt placé sous le cylindre (production de vapeur), tantôt retiré (refroidissement-condensat […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

Pour citer cet article

Jacques MÉRAND, « PAPIN DENIS (1647-vers 1712)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-papin/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« PAPIN DENIS (1647-vers 1712) » est également traité dans :

NOUVELLE MANIÈRE POUR LEVER L'EAU...

Écrit par :  Bernard PIRE

Après des études de médecine à Blois, Denis Papin (1647-1714) s'était installé à Paris en 1673, où il seconda pendant deux ans le savant néerlandais Christiaan Huygens dans un laboratoire aménagé spécialement à la Bibliothèque royale. Dans son premier livre Nouvelles Expériences du vide, avec la description des machines qui servent à le faireLire la suite
MACHINISME

Écrit par :  Bertrand GILLEPierre NAVILLE

Dans le chapitre "Essor du machinisme"  : …  à vapeur symbolise le nouveau système technique. Après des essais plus ou moins fructueux de *Denis Papin et de Thomas Savery, l'appareil est mis au point en 1712 par Thomas Newcomen et prend, entre 1772 et 1782, sa forme définitive avec James Watt. Postérieurement, les perfectionnements ne porteront que sur des détails dont l'un des plus… Lire la suite
SAVERY THOMAS (vers 1650-1715)

Écrit par :  Bruno JACOMY

…  du principe moteur de la force du vide, mis en évidence par Christiaan Huygens et son élève *Denis Papin. C’est d’ailleurs en prenant connaissance des Mémoires de Denis Papin, notamment l’a rticle « Nouvelle méthode pour obtenir à bas prix des forces motrices considérables » (publié dans Acta eruditorum, Leipzig, 1690), que… Lire la suite
THERMODYNAMIQUE (notions de base)

Écrit par :  Bernard DIU

Dans le chapitre "Chaleur et travail"  : …  À l'aube des « temps thermodynamiques » émerge en premier la figure de *Denis Papin (1647- vers 1712). On l'a toujours montré en contemplation devant le couvercle de sa bouilloire, spasmodiquement et irrésistiblement mis en mouvement par la vapeur que produisait l'ébullition de l'eau. Il rédigea, en 1687, un mémoire, Description et usage de laLire la suite

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média