BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

DÉCENTRALISATION THÉÂTRALE

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  GAUTIER NICOLE (1943-    )

Écrit par : Didier MÉREUZE

en 1969, après que « l'esprit de mai » a soufflé et que, dans le sillage d'André Malraux, la décentralisation théâtrale bat son plein. Appelée quelques mois plus tard à la direction administrative de l'Association franc-comtoise de culture, elle y demeure le temps de se familiariser avec l'art de la gestion et de la programmation (elle invite… Lire la suite
2.  GIGNOUX HUBERT (1915-2008)

Écrit par : Didier MÉREUZE

compagnies : les Jeunes Comédiens de Rennes. De cette rencontre va naître le projet de création d'un centre dramatique en Bretagne. Proposé à Jeanne Laurent, sous-secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports et grande ordonnatrice de la décentralisation théâtrale, il est accepté. En 1949, la Comédie de l'Ouest, quatrième centre dramatique… Lire la suite
3.  GUY MICHEL (1927-1990)

Écrit par : Raymonde TEMKINE

d'État à la Culture dans le premier gouvernement Chirac, Michel Guy entre en politique. Il ne reste à ce poste que deux ans, assez pour infuser un sang neuf à la décentralisation théâtrale, notamment en augmentant sensiblement les subventions des centres dramatiques nationaux. Sans doute l'opération se fit-elle sans ménagement pour les exclus, la… Lire la suite
4.  LAURENT JEANNE (1902-1989)

Écrit par : Raymonde TEMKINE

avant de devenir sous-chef à la Direction générale des beaux-arts, puis d'être nommée en 1946 sous-directrice des spectacles et de la musique. Là, donnant toute la mesure de son intelligence et de son énergie, elle impose la prise en compte de la culture pour la revitalisation du pays meurtri par la guerre, et lance la décentralisation théâtrale… Lire la suite
5.  MONNET GABRIEL (1921-2010)

Écrit par : Universalis

dans la Maison de la culture inaugurée en 1963 par André Malraux, ministre de la Culture. En effet, depuis le début des années 1950, et dans la logique de la réflexion conduite pendant la Résistance, une vaste politique de décentralisation a été lancée, qui vise à briser le monopole parisien et à favoriser l'installation dans le pays de lieux de… Lire la suite
6.  RÉTORÉ GUY (1924-    )

Écrit par : Armel MARIN

Né dans le quartier de Ménilmontant, à Paris, Guy Rétoré y fonde en 1954 une compagnie dramatique, la Guilde, avec laquelle il remporte le premier prix au concours des Jeunes Compagnies, en 1957. En 1963, il est nommé à la direction du Théâtre de l'Est parisien (T.E.P.) qui obtient le statut de théâtre national en 1972 et à la tête duquel il… Lire la suite
7.  THÉÂTRE OCCIDENTAL - Théâtre et politique culturelle

Écrit par : Robert ABIRACHED

Dans le chapitre "Premières esquisses"  : … et en mettant en place quelques aides indirectes à des metteurs en scène, sans oublier l'attention qu'il a portée à la décentralisation de l'art dramatique, qu'il croyait nécessaire de favoriser sans recourir à des subventions de l'État. Le gouvernement de Vichy s'inscrivit, pour des raisons qui lui étaient propres, dans la continuité de ces… Lire la suite
8.  T.N.S. (Théâtre national de Strasbourg)

Écrit par : Jean CHOLLET

dans l'est du pays à la réimplantation de la culture et de la langue française. Parmi elles, on retrouve quelques pionniers de la décentralisation comme André Clavé, Léon Chancerel, Louis Ducreux. À l'automme 1946, les municipalités de Colmar, Mulhouse et Strasbourg s'engagent dans la création d'un syndicat intercommunal destiné à la gestion d'un… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.