BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

DACHAU

Le premier camp de concentration nazi sur le territoire allemand fut ouvert le 10 mars 1933, un peu plus de cinq semaines après l'accession d'Adolf Hitler au poste de chancelier. Construit à la lisière de la ville de Dachau, à une quinzaine de kilomètres au nord de Munich, il constitua le modèle sur lequel s'organisèrent ensuite tous les autres camps.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les quelque 150 camps annexes (Kommandos) qui dépendaient du camp principal dans le sud de l'Allemagne et en Autriche furent désignés collectivement sous le nom de Dachau. Cette infrastructure s'ajoutait aux réseaux de camps du centre et du nord de l'Allemagne, Buchenwald et Sachsenhausen. Sur les 160 000 prisonniers qui furent enfermés dans le camp principal, et les 90 000 qui furent détenus dans les camps périphériques, on estime qu'au moins 32 000 moururent de maladie, de malnutrition, de mauvais traitements ou furent exécutés, et un nombre bien supérieur fut déporté dans les camps d'extermination polonais.

La typologie des détenus varia en fonction des politiques suivies par les nazis. Les premiers internés furent les sociaux-démocrates et les communistes, entre autres prisonniers politiques. Du reste, Dachau resta jusqu'à la fin principalement un « camp politique ». Furent ensuite détenus à Dachau les Tziganes, les homosexuels et les Témoins de Jéhovah. Les Juifs y furent déportés après la Kristallnacht (la « Nuit de cristal », du 9 au 10 novembre 1938). Dans un premier temps, ceux qui avaient la possibilité de quitter l'Allemagne étaient libérés. Mais, quand la « solution finale » fut mise en œuvre, à partir du début de l'année 1942, de nombreux Juifs furent déportés dans les camps d'extermination. Certains échouèrent de nouveau à Dachau après les « marches de la mort » de l'hiver 1944-1945. Ces marches, organisées pendant l'évacuation des camps d'extermination, furent l'une des dernières phases de la Shoah.

Le prototype que constitua Dachau fut mis au point par son premier commandant, Theodor Eicke, qui dev [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

BERENBAUM, E.U., « DACHAU  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dachau/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« DACHAU » est également traité dans :

EUROPE - Histoire de l'idée européenne

Écrit par :  Jean-Baptiste DUROSELLEAlfred GROSSER

Dans le chapitre "L'impératif de la réconciliation"  : …  « sur les régimes qui ont tenté d'asservir et de dégrader la personne humaine ». En 1919, on aurait écrit « sur les peuples » ou « sur les nations ». C'est que les anciens déportés à Dachau ou à Buchenwald savaient que ces camps de concentration avaient certes été créés par des Allemands, mais aussi pour des Allemands, tandis que… Lire la suite
HARTMANN KARL AMADEUS (1905-1963)

Écrit par :  Alain FÉRON

(S.I.M.C.), sous la direction de Scherchen – aux prisonniers du camp de concentration de Dachau : « Mes amis qui durent subir mille morts, qui reposent pour l'éternité – nous ne vous oublions pas (Dachau 1933-1934). » À son retour de Prague, les autorités nazies lui signifient qu'il lui faudra désormais une autorisation pour sortir d'Allemagne. C'… Lire la suite
MUSIC ZORAN (1909-2005)

Écrit par :  E.U.Pierre WAT

Dans le chapitre "L'énigme de la « présence » humaine"  : …  d'évidence, s'il est un lieu qui à jamais change la vie et l'œuvre de cet homme, c'est Dachau, où il est déporté en 1944, pour avoir fréquenté des groupes antinazis. Il y reste jusqu'à la libération des camps, en avril 1945. Là, les dernières semaines notamment, alors que la surveillance s'est un peu relâchée, il parvient à se procurer de quoi… Lire la suite
ROM

Écrit par :  Marcel COURTHIADE

Dans le chapitre "De la persécution au génocide"  : …  eugénique (1933), d'interdiction des mariages mixtes (1934-1935), début d'internement de Tsiganes à Dachau et création de l'Institut de biologie raciale (1936). Ce mécanisme s'étend en 1937 aux pays alliés aux nazis. Les stérilisations deviennent massives en 1938 et les déportations vers les camps de la mort, en Pologne occupée surtout… Lire la suite
ROVAN JOSEPH (1918-2004)

Écrit par :  Henri MÉNUDIER

incarcéré à Fresnes (où il se convertit au catholicisme), torturé par la Gestapo et envoyé en juillet au camp de concentration de Dachau, près de Munich. Il y devient l'ami d'Edmond Michelet, responsable de mouvements catholiques et résistant de la première heure. Ce fervent gaulliste, ministre sous la IVe et la VeLire la suite
SHOAH LITTÉRATURE DE LA

Écrit par :  Rachel ERTEL

Dans le chapitre "L'impensable objet de pensée : l'essai et l'impresceptible"  : …  » et ce qu'est « l'espèce humaine ». Aux États-Unis, Bruno Bettelheim, qui avait connu la déportation à Dachau en 1938, consacre plusieurs ouvrages à l'analyse de « l'expérience de l'extrême », des effets de la terreur, de l'humiliation, et à la dégradation psychologique et morale qu'ils entraînent chez les victimes. (Lire la suite

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.