BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CYCLONES

2.  Le fonctionnement d'un cyclone

Un cyclone est une formidable machine thermodynamique qui « consomme » des milliers et des milliers de kilomètres cubes d'air. Ces mouvements d'air, extrêmement violents, génèrent des phénomènes météorologiques gigantesques qui développent une énergie considérable, équivalente à celle de plusieurs bombes atomiques par seconde !

À l'intérieur de la zone couverte par l'œil, l'air subit de puissants mouvements descendants. Cette subsidence contrarie la formation des nuages et parvient fréquemment à les faire disparaître. C'est ainsi que l'on explique le ciel relativement dégagé que l'on observe le plus souvent dans cette zone. De même, cette compression des couches d'air vers le bas provoque une hausse de la température ; de fait, les températures sont fréquemment plus élevées à l'intérieur de l'œil qu'à l'extérieur. Quand les masses d'air atteignent l'océan, elles prennent un mouvement tourbillonnaire sous l'effet de la force de Coriolis et divergent en subissant une force centrifuge qui tend à le déporter vers l'extérieur. Simultanément, l'air qui se trouve en surface, au-dessus de l'océan, à quelque distance du cyclone, est attiré vers le centre de celui-ci, c'est-à-dire vers l'œil. La pression, très basse à l'intérieur de l'œil, peut être comparée à un véritable puits qui attire l'air irrésistiblement. Celui-ci se déplace en spirales et tournoie de plus en plus rapidement au fur et à mesure qu'il se rapproche du centre. Il se heurte à la force centrifuge exercée par les mouvements descendants de l'œil. Résultat, il est brutalement rejeté en altitude. Cet air chaud, léger, très humide, provoque la formation d'énormes nuages. C'est un véritable mur de nuages orageux qui entoure alors l'œil du cyclone. La condensation de la vapeur d'eau libère alors de la chaleur latente, ce qui accroît encore le processus et constitue en quelque sorte le « carburant » du cyclone.

Ce mécanisme explique le comportement du cyclone quand il atteint le continent. Privé brutalement de l'air chaud et humide qu'il trouvait en abondance au-dessus de l'océan, dépourvu de carburant, sa puissance diminue rapidement. Ainsi, les côtes sont toujours plus durement touchées que les régions de l'intérieur. On a vu des cyclones perdre une grande partie de leur intensité en survolant des îles et reprendre de l'activité sitôt l'océan retrouvé. À haute altitude, l'air est évacué vers l'extérieur du cyclone.

 […]
1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  5 pages…

Pour citer cet article

René CHABOUD, « CYCLONES  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclones/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« CYCLONES » est également traité dans :

BAHAMAS - Chronologie (1990-2008)
BANGLADESH
Dans le chapitre "Géographie "
BANGLADESH - Chronologie (1990-2008)
BELIZE CITY
BIRMANIE (MYANMAR)
Dans le chapitre "Le crépuscule de la junte et le vent des réformes "
CARAÏBES - L'aire des Caraïbes
Dans le chapitre "Le climat et les risques naturels"
CATASTROPHES
Dans le chapitre "La prise de risque"
CHANGEMENT CLIMATIQUE
Dans le chapitre "Davantage d'événements météorologiques extrêmes"
COMORES
Dans le chapitre "Géographie"
CYCLONE KATRINA, en bref
DÉPRESSION, météorologie
Dans le chapitre "Le cyclone tropical"
DOMINIQUE
Dans le chapitre " Géographie"
E.N.S.O. (El Niño-Southern Oscillation)
Dans le chapitre "L'oscillation australe"
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE - Chronologie (1990-2008)
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie
Dans le chapitre "Le climat et la végétation"
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire
Dans le chapitre "Les problèmes intérieurs"
HAÏTI - Chronologie (1990-2008)
HONDURAS
Dans le chapitre "Un pays encore majoritairement rural"
HONDURAS - Chronologie (1990-2008)
INDIEN OCÉAN
Dans le chapitre "Climat"
JAMAÏQUE
Dans le chapitre "Les mutations du système agraire"
JAMAÏQUE - Chronologie (1990-2008)
KATRINA ET RITA (CYCLONES)
LOUISIANE
MADAGASCAR
Dans le chapitre "L'Est"
MADAGASCAR - Chronologie (1990-2008)
MARTINIQUE
Dans le chapitre "Une île des Antilles"
NICARAGUA
Dans le chapitre "Le « pays des lacs et des volcans »"
NICARAGUA - Chronologie (1990-2008)
NOUVELLE-ORLÉANS LA
OCÉANIE - Géographie physique
Dans le chapitre " Le climat"
PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE
Dans le chapitre " Puissance, jeunesse et instabilité des reliefs"
POLYNÉSIE FRANÇAISE
Dans le chapitre " Un espace éclaté, naturellement contrasté, très inégalement peuplé"
RÉCIFS CORALLIENS
Dans le chapitre "Cyclones et tsunamis"
SAFFIR HERBERT SEYMOUR (1917-2007)
SAMOA - Chronologie (1990-2008)
TAÏWAN - Actualité (2009)

Afficher la liste complète (37 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média