BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CROÛTE CONTINENTALE

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

Écrit par : Jean AUBOUINRené BLANCHETJacques BOURGOISJean-Louis MANSYBernard MERCIER DE LÉPINAYJean-François STEPHANMarc TARDYJean-Claude VICENTE

Dans le chapitre "Différences et discontinuités des cordillères américaines"  : … De la sorte, les deux Amériques fournissent les deux modèles les plus originaux de croûte épaissie et de croûte amincie… Lire la suite
2.  ARCHÉEN

Écrit par : Hervé MARTIN

Dans le chapitre "Distribution des terrains archéens"  : … La répartition géographique de la croûte continentale primitive est extrêmement vaste : de grands ensembles, appelés boucliers ou cratons, se retrouvent sur tous les continents ( 2)… Lire la suite
3.  ARGILES

Écrit par : Daniel BEAUFORTMaurice PAGEL

Dans le chapitre " Les argiles dans le cycle géologique de l'écorce terrestre"  : … Dans la croûte continentale, le volcanisme qui combine chaleur, eau (d'origine magmatique et atmosphérique) et matière minérale réactive (cendres vitreuses) est très propice à la formation des argiles par voie hydrothermale. En condition atmosphérique, les argiles se forment par l'altération des silicates lessivés par les… Lire la suite
4.  DÉRIVE DES CONTINENTS

Écrit par : UniversalisJohn Tuzo WILSON

Dans le chapitre "Paléomagnétisme et expansion océanique"  : … océaniques et les jeunes chaînes de montagnes. Ces idées s'accordent avec le fait que la croûte continentale, constituée de silicates légers et épaisse d'environ 30 kilomètres, flotte sur le manteau comme une écume. La croûte océanique, plus mince, ne représente que le manteau supérieur sensiblement modifié et peut donc être facilement réengloutie… Lire la suite
5.  DÉRIVE DES CONTINENTS (modélisation numérique)

Écrit par : Nicolas COLTICE

Dans le chapitre "Les continents dans le système Terre"  : … la lithosphère, c'est-à-dire considérer aussi la partie mantellique qui agit comme la quille d'un navire pour la croûte continentale. Son épaisseur est de 150 à 200 kilomètres, d'après la sismologie. En second, il faut considérer que la lithosphère continentale est moins dense que le manteau environnant : elle flotte dessus… Lire la suite
6.  GÉOCHIMIE

Écrit par : Marie-Laure PONS

Dans le chapitre "Les croûtes"  : … silice (SiO2) inférieures à 52 p. 100. La croûte continentale est, elle, essentiellement constituée de granites et de leurs équivalents métamorphiques, les gneiss. Elle présente une composition plus « acide », c'est-à-dire plus riche en silice et en alumine. À l'exception des carbonates d'origine biochimique, les… Lire la suite
7.  GRANITES ET RHYOLITES

Écrit par : Bernard BONINJean-Paul CARRONGeorges PÉDROMichel ROBERT

Dans le chapitre "Granites orogéniques calco-alcalins"  : … les granites orogéniques jouent un rôle essentiel dans la croissance des continents : la croûte continentale a une composition moyenne très semblable à celle des granites orogéniques (tabl. 1). Dans les Andes centrales (Pérou, Bolivie), la croûte continentale s'accroît de 20 kilomètres cubes par million d'années, avec seulement 10 p. 100 de roches… Lire la suite
8.  HADÉEN

Écrit par : Hervé MARTIN

un magma de type granitique. Les granites étant les constituants quasi exclusifs de la croûte continentale, il est possible d'affirmer que cette dernière a commencé à se former sur Terre dès 4,4 Ga et que sa genèse a continué tout au long de l'Hadéen. En se basant sur des bilans isotopiques, le volume de la croûte continentale engendré avant 4,0… Lire la suite
9.  INDE (Le territoire et les hommes) - Géographie

Écrit par : Philippe CADÈNEFrançois DURAND-DASTÈSGeorges MASCLE

Dans le chapitre "Constitution du bloc continental indien"  : … continentaux, l'autre étant l'Australie) de la plaque indienne. Cet élément est constitué par une très ancienne croûte continentale, affleurant dans le Sud, et masquée sous les alluvions des plaines du Gange et de l'Indus au nord et au nord-ouest. Les terrains les plus anciens, datés de plus de 3000 Ma (millions d'années), sont connus, au sud,… Lire la suite
10.  ISOSTASIE, géologie

Écrit par : Anny CAZENAVE

à près de 90 p. 100. En milieu continental, le modèle d'Airy permet en première approximation d'expliquer les observations : les reliefs montagneux sont en général associés à un épaississement crustal, résultat d'une compression latérale de la croûte sous l'effet des forces horizontales liées à la tectonique des plaques Lire la suite
11.  LITHOSPHÈRE

Écrit par : Marc DAIGNIÈRESAdolphe NICOLAS

Dans le chapitre "Propriétés de la lithosphère Composition de la lithosphère"  : … Les lithosphères continentale et océanique possèdent évidemment des croûtes différentes, tant en composition (basaltique pour la croûte océanique et granodioritique pour la croûte continentale) qu'en épaisseur (6 km pour la première et 30 km pour la seconde). Que savons-nous du manteau sous-jacent à chacune de ces croûtes… Lire la suite
12.  MAGMA TERRESTRE

Écrit par : Chrystèle SANLOUP

Dans le chapitre "Les magmas sont formés en profondeur"  : … Dans le domaine continental, les magmas d'origine crustale, essentiellement granitiques, sont produits, par exemple, lors d'un épaississement crustal impliquant un excès de chaleur radiogénique, ou bien au contact d'un magma basaltique plus chaud intrusif… Lire la suite
13.  MARGES CONTINENTALES

Écrit par : Gilbert BOILLOT

Dans le chapitre "La subsidence"  : … la période d'activité du rift, l'écartement des plaques provoque un amincissement de la croûte continentale (densité : 2,8). L'épaisseur crustale ainsi perdue est partiellement remplacée par une couche de manteau (densité : 3,3). Il en résulte un affaissement du plancher du rift (une subsidence) sur lequel s'accumulent des sédiments (exemple : les… Lire la suite
14.  MÉTAMORPHISME ET GÉODYNAMIQUE

Écrit par : Christian NICOLLET

Dans le chapitre "Évolution thermique d’une roche et trajet pression-température-temps (P-T-t)"  : … la croûte océanique présente une ride épaissie au niveau d’un plateau océanique… La croûte continentale est reliée à la croûte océanique au niveau d’une marge dite passive tandis que la croûte océanique s’enfonce sous la croûte continentale (subduction) au niveau d’une marge dite active, à la base de laquelle se mettent en place des magmas… Lire la suite
15.  MONTAGNES - Formation des chaînes de montagnes

Écrit par : Jean AUBOUINMaurice MATTAUERJacques-Louis MERCIER

Dans le chapitre " Les chaînes d'obduction"  : … dans le manteau au-delà d'une soixantaine de kilomètres. Au fur et à mesure que la croûte continentale s'enfonce, le fonctionnement de la zone de subduction devient de plus en plus difficile et des contraintes compressives croissantes apparaissent qui finissent par provoquer des déformations de plus en plus importantes dans la croûte continentale… Lire la suite
16.  PROTÉROZOÏQUE

Écrit par : Janine BERTRAND-SARFATIRenaud CABY

de — 1,6 à — 1 Ga ; enfin, le Néoprotérozoïque, de — 1 Ga à — 0,543 Ga (cf. figure). Durant cette longue période, le volume de la croûte continentale terrestre s'accroît et un grand nombre de chaînes de montagnes s'édifient. Ces dernières ont depuis lors été arasées ou incorporées dans des chaînes plus récentes… Lire la suite
17.  SÉISMES ET SISMOLOGIE - Ondes sismiques

Écrit par : Michel CARA

Dans le chapitre "La sismicité"  : … Dans les continents, les foyers de la majorité des séismes se trouvent dans la croûte terrestre, typiquement entre 5 et 15 kilomètres de profondeur. En plus des frontières des plaques tectoniques bien identifiées dans les océans et les zones de subduction, de nombreux séismes se produisent dans des zones de déformation… Lire la suite
18.  SUBDUCTION

Écrit par : Jean AUBOUIN

Dans le chapitre "Subduction et collision"  : … est entraîné dans la subduction, celle-ci se bloque en raison de l'impossibilité pour la croûte continentale, légère, de plonger profondément dans le manteau supérieur, plus dense. Le blocage de la subduction par la collision d'un continent ou d'un archipel continental constitue, au sens propre du terme, un « accident » tectonique marqué dans les… Lire la suite
19.  TECTONIQUE DES PLAQUES

Écrit par : Jean AUBOUIN

Dans le chapitre "La théorie des plaques"  : …  cette évolution. Mais leur différenciation géochimique – ils sont seuls formés de croûte continentale, plus acide et plus légère – conduit à leur conservation en surface ; seule la partie océanique de la lithosphère, peu différenciée par rapport à l'asthénosphère – il s'agit dans les deux cas de matériel basique et ultrabasique –, retourne à… Lire la suite
20.  TECTONOPHYSIQUE

Écrit par : Jean AUBOUIN

Dans le chapitre "La théorie des plaques"  : … qui précèdent a été faite par Jack Oliver et Bryan L. Isacks, qui substituèrent aux notions de croûte continentale, de croûte océanique, de manteau, fondées sur des différences géochimiques, celles de lithosphère et d'asthénosphère, fondées sur des différences d'état physique, la lithosphère constituant la partie supérieure de l'ensemble… Lire la suite
21.  TERRE - La planète Terre

Écrit par : Jean AUBOUINJean KOVALEVSKYEvry SCHATZMAN

Dans le chapitre "Structure du globe terrestre"  : … l'objet de précisions essentielles. D'une part, la croûte océanique est différente de la croûte continentale, comme le montra Gutenberg en 1921 ; la première est « basaltique », la seconde « granitique », du moins en moyenne. D'autre part, la croûte continentale s'épaissit sous les chaînes de montagnes en une racine qui peut… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.